Allardville (Nouveau-Brunswick)

Allardville

Allardville
Aide:Importer un fichier
Ajouter une image
Administration
Pays Canada Canada
Province Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Comté ou équivalent Gloucester
Statut municipal District de services locaux
Fondateur
Date de fondation
Jean-Joseph-Auguste Allard
12 septembre 1932
Constitution 1966
Maire
Mandat en cours
aucun
aucun
Démographie
Population 1 442 hab. (2006)
Densité 3.0 hab./km2
Géographie
Coordonnées
géographiques
47° 28′ 28″ Nord
       65° 29′ 36″ Ouest
/ 47.47444444, -65.49333333
Altitudes mini. 60 m — maxi. 178 m
Superficie 483,95 km2
Fuseau horaire -4
Indicatif +1-506
Code géographique
Canada location map.svg
Allardville

Allardville est un DSL du comté de Gloucester, au nord-est du Nouveau-Brunswick.

Sommaire

Géographie

Géographie physique

Situation

Allardville est situé à 20 kilomètres à vol d'oiseau au sud de Bathurst, dans la région Chaleur. Le DSL a une superficie de 483,95 km2.

Le village est bâti sur un plateau culminant a 178 mètres d'altitude au sud-ouest du village. Le plateau est entrecoupé par les vallées et les gorges des différentes rivières.

Allardville possède un territoire en forme de trapèze, limitrophe de la paroisse de Bathurst à l'ouest et au nord, de New Bandon-Salmon Beach au nord-est, de Saint-Sauveur à l'est, de la paroisse d'Alnwick au sud et de la paroisse de Newcastle au sud-ouest.

Hydrographie

Plusieurs rivières moyennes prennent leur source à Allardville, dont la Grande Rivière Tracadie (photo à son embouchure).

La rivière Bass prend sa source dans le lac Bass puis coule vers le nord avant de se déverser plus loin dans la baie des Chaleurs. La rivière Tabusintac prend sa source à la frontière ouest puis, après un cours sinueux orienté vers l'est, se jette dans le golfe du Saint-Laurent. La Grande Rivière Tracadie prend sa source à 5 kilomètres au nord du village puis se jette elle aussi dans le golfe.

Géographie humaine

Transport

Article connexe : Transport au Nouveau-Brunswick.

Allardville est desservi par les routes 8, 134, 160 et 360. La route 8 est une autoroute qui passe à l'ouest. Il y a aussi un arrêt d'autobus interurbains. La ligne Halifax - Rivière-du-Loup du Chemin de fer de la côte est du Nouveau-Brunswick passe à 11 kilomètres à l'ouest. Cette ligne est desservie par des trains de passagers et de marchandises mais il n'y a pas d'arrêt à Allardville. La gare la plus proche est celle de Bathurst. La construction d'un aéroport régional est projetée. Il y avait autrefois l'aéroport de Tabusintac à Jeanne-Mance, le long de la route 134. Entretemps, il y a l'aéroport de Bathurst. Les cours d'eau ne sont pas navigable dû aux rapides.

Quartiers

Le chef-lieu du village est Allardville, situé à l'intersection des routes 160 et 134. Le village s'étend sur un ou deux kilomètres dans chaque point cardinaux le long des deux routes, en plus de quelques rues résidentielles au centre. Un hameau est situé à quatre kilomètres au nord, le long de la route 134. À 7 kilomètres au sud d'Allardville, toujours le long de la route 134, se trouve Daulnay. Jeanne-Mance est situé 6 kilomètres plus loin au sud, le long de la même route. Les trois agglomérations d'Allardville, Daulnay et Jeanne-Mance forment en fait la même agglomération continue. Allardville-Est est situé à 8 kilomètres à l'est d'Allardville, le long de la route 160. Il y a aussi un hameau au bord du lac de la Branche Est, situé à 4 kilomètres au sud du village.

Logement

Histoire

Toponyme

Fondation

Fondation d'Allardville.

La Grande Dépression frappa durement le Canada, en particulier des provinces pauvres comme le Nouveau-Brunswick. La province favorise le secours direct au chômeurs plutôt que les travaux publics. Le comté de Gloucetser est touché à la fois par un accroissement de la population, par des mises à pied dans les usines de pâtes et papier, par la fermeture de scieries et par une baisse des prises de poisson. Face l'insuccès de l'aide directe, un programme de retour à la terre sur les terres de la couronne est inauguré en 1932, avec à sa tête l'abbé Jean-Joseph-Auguste Allard. En mai, une pétition est envoyée à Leonard Percy DeWolfe Tilley, ministre des des des Terres et des Mines du Nouveau-Brunswick, pour lui demander d'ouvrir des terres à la colonisation, au sud de Bathurst. Allrd continue à élaborer le projet et, une fois les sols analysés et déclarés covenables à l'agriculture, 44 lots sont arpentés. Le 11 septembre 1932, l'abbé présente le projet à 300 colons potentiels. La loi permettait normalement à chaque famille de recevoir 600$, soit 200$ de chaque palier du gouvernement, pour subvenir à leur besoins. La province étant trop appauvrie, aucun des hommes présents acceptèrent l'offre, craignant de mourir de faim durant l'hiver avec seulement 200$. L'abbé promit alors 400$ autres dollars par colons, provenant de sa fortune et de dons privés. 40 hommes acceptèrent cette offre.

Le lendemain 12 septembre 1932, le groupe traverse la forêt à pied. Peu de temps après, ils construisent un abris de branches. aucun des hommes n'a d'expérience en agriculture. La plupart étant ruinés, l'abbé leur fournit de la nourriture, des vêtements, des outils, des planches, du papier, de la vitre, des clous, et des médicaments Allardville a été fondé par le 12 septembre 1932 par un groupe sous la supervision de . Arrivés à pied avec seulement quelques vivres et outils, ils fondèrent le village à 19 kilomètres au sud de Bathurst, dans une forêt dense le long de la route menant à Miramichi.

La paroisse a été fondée en 1932, peu de temps après la Grande Dépression, lorsque l'abbé J.-A. Allard (qui allait donner son nom à la localité), organisa la migration d'un groupe d'Acadiens démunis de tout vers des terres alors vierges qu'ils défrichèrent et où ils fondèrent une nouvelle communauté.[1]

Des années 1930 à nos jours

Le 8 juillet 2008, un vol de cuivre dans trois sous-stations d'Energie NB, dont l'une à Allardville, a privé d'électricité des milliers d'utilisateurs[2].

Démographie

Administration

Comité consultatif

En tant que district de services locaux, Allardville est en théorie administré directement par le Ministère des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick, secondé par un comité consultatif élu composé de cinq membres dont un président. Il n'y a actuellement aucun comité consultatif.

Liste des présidents successifs
Période Identité Parti Qualité
Carmel Raiche -
-
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Budget et fiscalité

Représentation

La circonscription de Nepisiguit est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Cheryl Lavoie, du parti libéral.

Économie

Infrastructures et services

L’école François-Xavier-Daigle accueille les élèves de la maternelle à la 8e année. C'est une école publique francophone faisant partie du district scolaire #5. Allardville possède aussi une caserne de pompiers.

La Commission de gestion des déchets solides de la Péninsule acadienne (COGEDES) gère le dépotoir de Red Pine à Allardville. Tous les déchets de la péninsule Acadienne sont envoyés au centre de transbordement de Tracadie-Sheila. Des 23 000 tonnes de déchets annuellement, 4% y sont recyclés[3]. Le reste est enfouis au dépotoir, qui remplace douze anciens dépotoirs depuis la fondation de l'organisme le 20 juillet 1995.

Culture

Personnalités

  • Achille Michaud, journaliste né à Allardville
  • Réjean Roy (1964 - ), journaliste et écrivain né à Allardville

Municipalités limitrophes

Voir aussi

Notes et références

  • Portail de l’Acadie Portail de l’Acadie
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail du Nouveau-Brunswick Portail du Nouveau-Brunswick
Ce document provient de « Allardville ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Allardville (Nouveau-Brunswick) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bathurst (Nouveau-Brunswick) — Bathurst Administration Pays  Canada …   Wikipédia en Français

  • Caraquet (Nouveau-Brunswick) — Caraquet  Cet article concerne la ville canadienne. Pour les autres significations, voir Caraquet (homonymie). Caraquet Le port de Caraquet …   Wikipédia en Français

  • Beresford (Nouveau-Brunswick) — Cet article concerne la ville canadienne. Pour la localité voisine, voir Paroisse de Beresford. Pour les autres significations, voir Beresford. Beresford Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Inkerman (Nouveau-Brunswick) — Inkerman Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Inkerman (nouveau-brunswick) — Inkerman Ajouter une image Administration Pays  Canada …   Wikipédia en Français

  • Benoît (Nouveau-Brunswick) — Pour les articles homonymes, voir Benoît. Benoît Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Bertrand (Nouveau-Brunswick) — Pour les articles homonymes, voir Bertrand. Bertrand Cœur de Bertrand Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Leech (Nouveau-Brunswick) — Leech Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Shippagan (Nouveau-Brunswick) — Shippagan Shippagan Port de Shippagan Administration Pays  Canada …   Wikipédia en Français

  • Évangéline (Nouveau-Brunswick) — Évangéline Évangéline, vu de Pokemouche. Administration Pays & …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”