Jacques Bardenet
Jacques Bardenet
P vip.svg
Naissance 10 février 1754
Vesoul
Décès 3 septembre 1833 (à 79 ans)
Vesoul
Origine Drapeau de France France
Allégeance Royaume de France Royaume de France
Drapeau français Royaume des Français
Drapeau français République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Arme Artillerie
Grade Général de brigade
Années de service 1770 - 1814
Conflits Guerres révolutionnaires
Guerres napoléoniennes
Faits d'armes La Trebbia (1799)
Distinctions Chevalier de l'Empire
Légion d'honneur
(Officier)
Ordre royal et militaire de Saint-Louis
(Chevalier)
Autres fonctions Député au Corps législatif

Jacques, chevalier Bardenet (10 février 1754 - Vesoul3 septembre 1833 - Vesoul), fut un militaire et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

Sommaire

Biographie

Très jeune encore, Bardenet entra à l'École royale d'artillerie et en sortit en qualité de lieutenant en second.

Entré au service le 23 avril 1770 dans le régiment d'artillerie de Besançon, devenu plus tard le 3e régiment à pied, il gagna un à un tous ses grades et devint, de 1790 à 1794, lieutenant, capitaine, et chef de bataillon.

Il se distingua lors des premières guerres de la Révolution à l'armée du Nord par ses connaissances et sa bravoure. Il prit part à la bataille de Jemmapes, aux sièges de Lille, d'Ypres, de Nieuport, du fort de l'Écluse (30 juillet - 25 août 1794), de Bois-le-Duc, de Graves (7 brumaire an III - 8 nivôse an III) et de Nimègue.

Il commanda ensuite l'artillerie française en Hollande (1795-1796), à Gênes (1797), et à Naples (1798).

Il fut nommé chef de brigade (colonel) à la prise de Bois-le-Duc (9 octobre 1794). Il reçut alors le commandement du 6e régiment d'artillerie.

Membre de la Légion d'honneur le 4 frimaire an XII, il obtint peu de temps après le commandement de l'artillerie à Valence.

Le 19 juin 1799, à la bataille de la Trebbia, Macdonald le nomma général de brigade sur le champ de bataille. Il eut quelque temps maille à partir avec le Directoire, qui refusait d'enregistrer cette promotion.

Placé par les électeurs de la Haute-Saône sur la liste des « notables nationaux » (on appelait ainsi les candidats aux fonctions législatives désignés par les collèges d'arrondissement de département en vertu de la Constitution de l'an VIII). Le colonel Bardenet fut appelé, le 6 germinal an X (1802), par le Sénat conservateur à siéger au Corps législatif.

Après avoir fait la campagne de Prusse (1806), il fut chargé, lors de la campagne de 1809, de la direction du parc d'artillerie du 8e corps de la Grande Armée en Poméranie suédoise. Ce corps d'armée était composé de Wurtembergeois et placé sous les ordres du général Vandamme. Il combattit également à Wagram et en Espagne.

Il devint, le 18 juillet 1807, officier de la Légion d'honneur.

De retour de la campagne de Russie (1812), il commanda brillamment, en 1814, l'artillerie de la place de Magdebourg, dont la défense avait été confié au général Lemarois. Lemarois réussit à ramener en France toute sa garnison de cette place (18 000 hommes et 52 pièces de canon).

Lorsqu'il fut de retour en France le roi le nomma chevalier de Saint-Louis le 19 juillet 1814, mais le gouvernement de la Restauration montra une certaine réserve à l'égard du général Bardenet.

Bardenet sollicita dans la même année sa retraite qu'il obtint par décision royale du 12 août. Il revint dans sa ville natale et habita tantôt Montigny-les-Nones, tantôt Vesoul, s'occupant surtout jusqu'à la fin de sa carrière d'améliorations agricoles.

États de service

Campagnes

Faits d'armes

Blessures

Autres fonctions

Titres

Décorations

Hommage, honneurs, mentions

Règlement d'armoiries

« D'argent, à un dextrochère au naturel, tenant un cimeterre haut en pal d'azur ; à la champagne de gueules, chargée du signe des Chevaliers-Légionnaires.[1],[2],[3] »

Annexes

Bibliographie

  • Galerie historique des contemporains : ou nouvelle Biographie, Wahlen, 1817, 453 p. [lire en ligne (page consultée le 28 août 2009)]  ;
  • Alphonse Rabbe, Claude-Augustin Vieilh de Boisjolin et Sainte-Preuve, Biographie universelle et portative des contemporains : ou, Dictionnaire historique des hommes célèbres de toutes les nations, morts ou vivants, qui, depuis la Révolution française, ont acquis de la célébrité... : Ouvrage entièrement neuf, contenant plus de trois mille notices nouvelles..., vol. 1, Au Bureau de la biographie, 1826 [lire en ligne (page consultée le 28 août 2009)]  ;
  • A. Liévyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion-d'honneur : biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, vol. 1, Bureau de l'administration, 1842, 2e éd. [lire en ligne (page consultée le 28 août 2009)]  ;
  • Nicolas François Louis Besson, Annales Franc-Comtoises, vol. 7, 1867 [lire en ligne (page consultée le 28 août 2009)]  ;
  • « Jacques Bardenet » , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [détail de l’édition] , passage BARBES_BARNI ;


Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Bardenet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armorial de la noblesse d'Empire/Les chevaliers de l'Empire — Article principal : Armorial de la noblesse d Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des Chevaliers sous le Premier Empire. Sommaire 1 Les Chevaliers légionnaires 2 Les Chevaliers non légionnaires …   Wikipédia en Français

  • Armorial des chevaliers de l'Empire — Article principal : Armorial du Premier Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des chevaliers sous le Premier Empire. Les armoiries inventoriées sur cette page respectent le système héraldique napoléonien. Lorsque ce n est pas… …   Wikipédia en Français

  • Vesoul — 47° 37′ 23″ N 6° 09′ 21″ E / 47.623055, 06.155833 …   Wikipédia en Français

  • Bibliothèque de Vesoul — Vesoul Vesoul Eglise et fontaine. Détail Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Bibliothèque municipale de Vesoul — Vesoul Vesoul Eglise et fontaine. Détail Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Général d'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Général de la Révolution française — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Général d’Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Généraux de l'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Généraux du Premier Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”