Alizé Cornet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cornet et Alizé.
Alizé Cornet
Alizé Cornet
Carrière professionnelle
2006
Pays Drapeau de France France
Naissance 22 janvier 1990 (1990-01-22) (21 ans)
Drapeau : France Nice
Taille / poids 1,73 m (5 8) / 60 kg (132 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Gains en tournois 1 553 885 $
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 2
Meilleur classement 11e (16/02/2009)
En double
Titres 2
Finales perdues 1
Meilleur classement 59e (07/03/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple 1/8 1/16 1/32 1/16
Double 1/16 1/16 1/32 1/32
Mixte 1/4 1/8 1/32 1/16
Mise à jour de la boîte : 01/11/2011 • Actualiser
Consultez la documentation du modèle

Alizé Cornet (née le 22 janvier 1990 à Nice) est une joueuse de tennis française qui a très rapidement accédé au top 20 mondial.

Elle commence à jouer au tennis à l'âge de quatre ans au Tennis Club des Arènes de Cimiez, à Nice avec son frère, Sébastien. En 2004, elle remporte le titre de championne de France des 13-14 ans[1] et, en 2005, le titre de championne d'Europe des 15-16 ans[2].

Elle a remporté 3 titres sur le circuit WTA (1 en simple et 2 en double) et obtenu comme meilleur classement une 11e place mondiale.

En parallèle de sa carrière de championne, elle poursuit sa scolarité avec deux ans d'avance.

Sommaire

Style de jeu

Alizé Cornet possède un jeu différent de la plupart des joueuses sur le circuit. Elle possède un coup droit qu'elle frappe assez bombé pour gêner son adversaire et gagner du temps pour se replacer ou attaquer. Elle peut également bien servir mais elle commet encore trop de doubles-fautes. Son manque de puissance l'empêche encore de finaliser les points, elle craque le plus souvent au moment de conclure. Son mental friable en fait une joueuse pas très stable d'où des performances en dents de scie.

Carrière tennistique

2005

Pour son premier tournoi de l'année, Cornet s'offre une performance de choix en effaçant l'Italienne Maria Elena Camerin à Cagnes-sur-Mer. Grâce à cette victoire, elle se voit octroyer une invitation par les organisateurs du tournoi de Roland-Garros pour le grand tableau. Cornet est alors la plus jeune joueuse de l'édition 2005. Elle gagne son premier tour mais ne peut rien contre son idole et modèle, Amélie Mauresmo, à l'étape suivante.

La suite de sa saison est plus difficile : Cornet ne réalise qu'un quart de finale sur le circuit ITF. Elle termine toutefois l'année aux portes du top 300.

2006

  • gagnante du tournoi junior du Banana Bowl
  • 2e tour à Roland-Garros
  • gagnante du tournoi ITF de Bari (25 000 $)
  • gagnante du tournoi ITF de Padova (25 000 $)

Cornet ne frappe pas de grands coups cette année mais s'applique à rester régulière, gravissant petit à petit les échelons. Bénéficiaire d'une nouvelle invitation pour l'Open d'Australie, elle échoue en trois sets contre la japonaise Aiko Nakamura. Elle retrouve néanmoins la voie de la réussite en décrochant son premier titre ITF, puis sa troisième et quatrième victoire sur une joueuse du top 100. Après d'autres résultats encourageants, tous obtenus sur terre, Cornet reçoit encore une wild-card à Roland-Garros où elle réitère sa performance de 2005 : frustrée et fatiguée, elle s'incline au deuxième tour face à Tathiana Garbin. La déception est de courte durée puisque Cornet décroche un nouveau titre ITF à Padoue. Cornet joue une dernière finale ITF, perdue cette fois, avant de passer son baccalauréat. Elle termine la saison dans le top 200.

2007

  • demi-finaliste du tournoi junior de l'Open d'Australie
  • quart de finaliste au tournoi d'Acapulco (Tier III)
  • quart de finaliste au tournoi de Fes (Tier IV)
  • vainqueur de Roland-Garros junior
  • vainqueur du tournoi ITF de Dnepropetrovsk (50 000 $)
  • finaliste du tournoi ITF de Bordeaux (100 000 $)

Cornet débute très bien la nouvelle saison où elle se donne pour objectif de rentrer parmi les 100 premières mondiales. Elle se qualifie pour le grand tableau de l'Open d'Australie en éliminant notamment l'Ukrainienne Kateryna Bondarenko ; elle chute néanmoins d'entrée face à Daniela Hantuchová. Elle dispute dans la foulée la demi-finale du tournoi junior, ne s'inclinant que face à la favorite Anastasia Pavlyuchenkova.

Son beau parcours lui vaut une invitation à l'Open Gaz de France mais elle tombe immédiatement contre sa compatriote Tatiana Golovin. Bien que diminuée par une bronchite, elle dévoile un tennis plus offensif que par le passé.

Sur la terre battue d'Amérique du Sud, elle s'arrête au deuxième tour face à Roberta Vinci à Bogota. Puis, à Acapulco, elle bat Séverine Beltrame, sa première adversaire du top 50 ; en quart, elle chute au terme d'un match serré contre la future finaliste, Flavia Pennetta.

Pour préparer Roland-Garros, elle fait une grande tournée sur le circuit ITF sans véritablement briller, sauf au Grand Prix du Maroc où elle passe deux tours. Porte d'Auteuil, Alizé Cornet perd au premier tour, non sans avoir accroché l'ex-numéro un mondiale Venus Williams pendant 90 minutes. Elle remporte le tournoi junior, où elle est tête de série n°2, en battant en finale la Colombienne Mariana Duque Mariño.

À Wimbledon, elle manque la dernière marche des qualifications mais, lucky loser au bénéfice du forfait de Li Na, intègre le grand tableau : elle perd au deuxième tour.

Elle s'en retourne ensuite à ses premières amours sur terre battue : après un échec à Biella, c'est à Dnipropetrovsk qu'elle s'adjuge son premier titre ITF de la saison.

Cornet fait son retour dans le grand bain de la WTA à l'US Open. Pour sa première participation, elle sort des qualifications puis élimine successivement la tête de série n°29, Samantha Stosur puis sa rivale junior Caroline Wozniacki. Au troisième tour, elle menace Jelena Janković, 3e mondiale, ne concédant la partie qu'en trois manches. Elle s'aligne enfin au tournoi ITF de Bordeaux où Tsvetana Pironkova la domine à la conclusion.

2008

  • vainqueur du tournoi de Budapest (Tier III)
  • finaliste du tournoi de Rome (Tier I)
  • finaliste du tournoi d'Acapulco (Tier III)

Cornet atteint le second tour de l'Open d'Australie, chutant une nouvelle fois face à Daniela Hantuchová, future demi-finaliste de l’épreuve. En l’absence des titulaires habituelles de l’équipe de Fed Cup (forfaits de Marion Bartoli, d’Amélie Mauresmo et de Tatiana Golovin), le capitaine de la sélection, Georges Goven, lui donne sa première chance en Chine. Elle échoue très nettement contre Li Na (3-6, 1-6) et est remplacée par Nathalie Dechy dans le second simple. Alizé retrouve la forme pour franchir un tour à l'Open Gaz de France, battue par Virginie Razzano, et se glisse du même coup parmi les 50 meilleures joueuses du monde.

Comme l'an précédent, Cornet choisit de retrouver sa surface préférée, la terre battue, pour le tournoi de Bogotá ; tête de série n°2, elle déçoit en échouant dès le premier tour. Mais à Acapulco, elle retrouve de bonnes sensations et se hisse en finale, sa première sur le circuit WTA ; la nervosité et Flavia Pennetta, déjà quintuple finaliste de l'épreuve, l'empêchent cependant de conquérir le titre.

Après une parenthèse manquée sur dur, Alizé renoue avec la terre battue où elle atteint deux fois les demi-finales : à Amelia Island, où elle échoue de peu face à Dominika Cibulková, puis à Charleston, où elle tombe devant Serena Williams.

Après avoir chuté au premier tour à Berlin face à Francesca Schiavone, elle réalise une énorme performance en atteignant la finale du Tier I de Rome, où elle s'incline face à Jelena Janković (2-6, 2-6). Suite à cette finale, Alizé intègre pour la première fois le top 20 mondial.

Très attendue à Roland-Garros, elle s'incline avec les honneurs au troisième tour devant Agnieszka Radwańska (4-6, 4-6).

La tournée sur gazon ne s'avère ensuite guère fructueuse, avec deux défaites aux premiers tours à Eastbourne, et surtout à Wimbledon face à Anastasia Pavlyuchenkova (136e mondiale).

Bien plus à son aise sur terre battue, elle remporte le Grand Prix de Budapest, s'adjugeant le premier titre de sa carrière face à la Slovène Andreja Klepač en finale (7-6 (5), 6-3), et ajoute même le double aux côtés de Janette Husárová.

Sa tournée sur dur commence par une élimination en huitièmes de finale aux Jeux olympiques de Pékin par Serena Williams 6-3 3-6 4-6. Elle atteint par la suite les demi-finales à New Haven, battue par Caroline Wozniacki 5-7 4-6. Elle est sortie au troisième tour de l'US Open par Anna-Lena Groenefeld 6-4 7-5.

La tournée sur dur indoor qui passe par Tōkyō, Pékin, Stuttgart, Moscou et Zurich n'est pas très fructueuse. Alizé parvient pour son dernier tournoi de l'année à Linz à atteindre les 1/4 de finale, n'étant battue que par Vera Zvonareva (9e mondiale). A Pékin au premier tour, elle doit batailler et sauver 4 balles de match face à la chinoise Zhang.

2009

Alizé Cornet commence l'année 2009 par la Coupe Hopman avec Gilles Simon. Lors de la première rencontre avec Taiwan, tous deux remportent leurs simples et ils remportent ensemble le double. Alizé remporte son simple face à Hsieh Su-Wei 6-4, 6-4. Face à l'Italie, elle remporte également son simple face à Flavia Pennetta. Par contre, elle cède en 2 sets face à Dinara Safina dans la rencontre face à la Russie.

Puis elle enchaîne avec le tournoi de Sydney, où elle bat la 11e mondiale Nadia Petrova au premier tour. Elle est une nouvelle fois victime de Dinara Safina en quart de finale.

À l'Open d'Australie, elle atteint les huitièmes de finale (améliorant ainsi de deux tours sa performance de l'an passé), où elle s'incline pour la 3e fois consécutive face à la numéro 3 mondiale Dinara Safina en 3 sets, après avoir mené 5-2 dans le troisième set et s'être procurée deux balles de match à 5-4[3].

En février, quart de finaliste à l'Open Gaz de France, elle échoue ensuite au 3e tour du tournoi de Dubaï face à Venus Williams. Elle participe ensuite à l'Open d'Indian Wells en étant tête de série n°11. Elle se fait éliminer dès son premier match par l'Allemande Kristina Barrois[4]. Au tournoi de Barcelone, pourtant tête de série n°1, elle est également sortie dès le premier tour par sa compatriote Stéphanie Cohen-Aloro sur le score sans appel de 6-0, 6-3[5].

À Roland-Garros, elle passe facilement le premier tour face à l'Estonienne Maret Ani (6-4, 7-5) mais s'incline au deuxième tour face à la Roumaine Sorana Cîrstea (6-3, 6-2).

À Wimbledon, elle s'incline dès le premier tour face à la Russe Vera Dushevina, en trois sets (3-6, 6-0, 6-4).

À l'US Open, Alizé remporte son premier tour au courage face à la 164e joueuse mondiale, l'Australienne Monique Adamczak : 4-6, 6-4, 7-5. Elle s'incline ensuite au 2e tour face à la Chinoise Zheng Jie (1-6, 6-3, 6-3).

2010

  • demi-finale du Grand Prix du Maroc

Alizé commence l'année au classic d'Auckland et élimine au premier tour la Néo-Zélandaise Marina Eraković en deux sets 6-4, 6-3. En 1/8, elle s'impose face à la Russe Elena Vesnina en deux manches sur le score de 6-1, 6-1, mais s'incline face à Francesca Schiavone en quart de finale 6-2,6-3. Au tournoi d'Hobart, elle se qualifie pour les 1/8 en battant la roumaine Alexandra Dulgheru 6-1, 6-0 puis perd face à Alona Bondarenko 6-4, 3-6, 6-2. À l'Open d'Australie, elle s'incline au premier tour encore face à Francesca Schiavone 0-6, 7-5, 6-1. À l'Open gaz de France, elle perd au 1er tour face à Peer 6-4, 6-1. À Acapulco, elle passe le premier tour face à Craybas 6-2, 6-2 et perd en 1/8 face à Polona Hercog 6-2, 6-4. Alizé se qualifie pour les quarts à Monterrey, où elle perd face à Anastasija Sevastova après avoir battu Zhalavova Strycova puis surtout en 1/8 Aleksandra Wozniak. Après avoir perdu son simple au premier tour de la Fed Cup, elle remporte enfin sa première rencontre en barrages en double avec Julie Coin (6-3, 6-1) contre les Allemandes Andrea Petkovic et Kristina Barrois dans le double décisif qui décidait du maintien ou non de la France dans le Groupe Mondial, groupe qu'elle n'a pas quitté depuis le début de la Fed Cup en 1963.

La semaine après la Fed Cup, Alizé s'inscrit au tournoi de Fès, où elle bat Petra Martic (6-4, 7-6), puis Arantxa Parra Santonja (6-2, 6-2), pour arriver en quarts de finale où elle bat Anne Keothavong (7-5, 6-2) et se qualifie pour sa première demi-finale depuis juillet 2008. Elle chute face à Iveta Benešová (future gagnante du tournoi) en 3 sets d'une lutte accrochée (3-6, 6-4, 5-7). En double, elle s'inscrit avec Julie Coin et les deux compatriotes arrivent en demi-finales, battues par les futures gagnantes du tournoi Iveta Benešová et Anabel Medina Garrigues. Alizé s'inscrit au tournoi de Strasbourg et passe le premier tour Chan Yung-Jan (6-3, 6-3). Elle s'incline juste ensuite au deuxième tour contre Vania King (6-3, 6-2), avec qui elle remporte le tournoi en double.

À Roland-Garros, ne bénéficiant pas d'un tirage très clément, elle perd au premier tour face à Anastasia Pavlyuchenkova. À Wimbledon, après avoir mené d'un set, elle s'effondre au premier tour face à Ioana Raluca Olaru.

À Budapest, elle commence bien en éliminant Iveta Benešová au premier tour (4-6, 6-4, 6-0), puis Timea Bacsinszky, tête de série n° 3 (6-0, 6-4). Elle perd face à Ágnes Szávay, future gagnante du tournoi (6-3, 6-1), en quarts de finale. La semaine suivante, à Prague, elle perd assez facilement contre Patty Schnyder (6-2, 6-1), après avoir éliminé Tamira Paszek (7-6, 6-7, 6-4). En double, elle atteint les quarts de finale avec Magdaléna Rybáriková.

À Bad Gastein, elle bat très facilement au premier tour Arantxa Rus (6-2, 6-0), puis élimine la tête de série n°1 Andrea Petkovic en deux sets 6-2, 7-5, après avoir enchaîné 6 jeux d'affilée au premier set, puis avoir rattrapé un break au deuxième. Elle bat ensuite l'Autrichienne Patricia Mayr, qui lui donne plus de fil à retordre mais s'incline tout de même : 6-2, 6-7, 6-1. Elle affronte Julia Görges en demi-finale le dimanche matin (le match a été décalé à cause de la pluie), mais perd 6-1, 6-4.

Elle joue les qualifications de la coupe Rogers mais perd au troisième tour contre Lucie Hradecka.

À l'US Open, elle est éliminée au 1er tour par Kaia Kanepi tête de série n°31. Pour la première fois, elle perd au 1er tour dans les quatre Grands Chelems de l'année. Elle s'inscrit en double avec Julie Coin. À l'occasion de l'arrêt du Team Lagardère, elle se sépare de Pierre Bouteyre, son entraîneur depuis dix ans[6].

À l'ITF de Biella, elle perd au premier tour contre sa compatriote Mathilde Johansson (6-2, 6-2), lors de leur première confrontation. La semaine suivante, elle s'inscrit à l'ITF de Sofia, où elle passe le premier tour tranquillement face à l'invitée Darija Jurak (6-4, 6-2) et le deuxième face à Madalina Gojnea (6-4, 6-3). C'est plus difficilement qu'elle gagne contre Yvonne Meusburger (1-6, 6-4, 6-2) en quart de finale. Elle perd au tour suivant face à Carla Suárez Navarro.

Tête de série n°6 au tournoi de Saint-Malo, elle bat au premier tour Mariya Koryttseva. Après un match compliqué face à Virginie Razzano en demi-finale, elle perd en finale face à Romina Oprandi (2-6, 6-2, 2-6).

La semaine d'après, à Linz, elle perd sèchement face à Renata Voráčová (1-6, 3-6), puis à Luxembourg face à Ivana Lisjak (4-6, 3-6).

Pour les championnats interclubs, elle représente le TCM Denain et gagne son premier match face à la même Renata Voráčová, par qui elle s'était fait battre il y a quelques semaines. Cette victoire représente peut-être le fait de son travail avec son nouvel entraineur, Laurent Orsini (après s'être séparée d'Antonio Grichen, un entraineur avec qui elle a passé plusieurs semaines).

2011

Alizé Cornet commence l'année au tournoi d'Auckland, où elle s'inscrit en simple et en double avec Edina Gallovits. En simple, elle passe son premier tour face à Sandra Zahlavova. Au deuxième tour, elle perd assez durement (6-2, 6-4) contre Julia Görges, tête de série n° 4. En double, les deux jeunes femmes passent leur premier tour sans encombre en battant Lourdes Domínguez Lino et Silvia Soler Espinosa. Elles battent ensuite les têtes de série n° 4, Anna-Lena Grönefeld et Liga Dekmeijere. Elles se retrouvent ainsi en demi-finales face à Sofia Arvidsson et Marina Eraković, mais s'inclinent 6-3, 6-1. La semaine suivante, Alizé déclare forfait pour les qualifications du tournoi de Sydney, à cause d'un problème aux abdominaux.

À l'Open d'Australie, elle passe les deux premiers tours en simple en battant Coco Vandeweghe puis María José Martínez Sánchez. Kim Clijsters l'élimine au troisième tour.

Juste après l'Open d'Australie, Alizé Cornet est retenue pour jouer en équipe de France de Fed Cup contre la Russie. Lors du premier match contre Svetlana Kuznetsova, elle gagne 3-6, 6-3, 6-4, malgré une légère blessure à la cheville en début de troisième set. Elle s'incline ensuite 3-6, 6-3, 6-2 face à la jeune Russe Anastasia Pavlyuchenkova et termine le week-end par une défaite en double 6-7, 0-6 avec Julie Coin comme partenaire contre la paire Svetlana Kuznetsova et Anastasia Pavlyuchenkova.

Elle enchaîne avec l'Open GDF Suez à Paris, où elle perd au premier tour face à Sofia Arvidsson (6-2, 7-6). Pourtant, associée en double avec Virginie Razzano, elles accomplissent la performance de battre les têtes de séries n° 1 au premier tour, et se hissent jusqu'en demi-finale.

Elle se qualifie pour le grand tableau d'Indian Wells en battant Xinyun Han, puis Vera Manasieva et entame le tableau final en battant la Suissesse Patty Schnyder 6-1, 6-4. Elle est ensuite confrontée à la Bulgare Tsvetana Pironkova, qu'elle bat en 3 sets 7-5, 3-6, 6-2, confirmant sa bonne forme. Un peu émoussée par ces longs matchs, elle perd contre sa bête noire, l'Italienne Francesca Schiavone.

À Miami comme à Marbella, elle perd au premier tour. Elle est sélectionnée en Fed Cup mais ne joue pas, et enchaîne avec le tournoi de Fès, où elle bat au premier tour Andrea Hlaváčková (6/3, 6/3). Elle retrouve au deuxième tour Dinara Safina (qu'elle avait déjà rencontrée en 2009 lors d'un match épique) mais cette fois perd très rapidement (6/1, 6/3). Elle est ensuite éliminée lors des qualifications pour les tournois de Madrid et de Rome. Elle gagne son premier tour du tournoi de Strasbourg contre l'indienne Sania Mirza (6/4, 3/6, 6/1). À Roland-Garros, elle gagne son premier tour face à Renata Voracova, mais perd très lourdement face à Nuria Llagostera Vives (6/0, 6/2). Ensuite, elle reste très longtemps sans victoire, et perd successivement face à Alla, Kudryavtesva (à Birmingham), Kateryna Bondarenko (à Wimbledon), Caroline Wozniacki (à Bastad), Ksenia Pervak (à Bad Gastein), et Julia Görges (à Dallas). À l'US Open, elle gagne son premier match depuis trois mois en battant l'Australienne Casey Dellacqua, mais perd ensuite logiquement face à Roberta Vinci, tête de série 18, 6/2, 6/3.

Palmarès

Titre en simple dames

# Date[7] Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surface Finaliste Score
1 07/07/2008 Grand Prix, Budapest Tier III 175 000 Terre (ext.) Drapeau : Slovénie Andreja Klepač 7-6, 6-3 Parcours

Finales en simple dames

# Date[7] Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surface Vainqueur Score
1 25/02/2008 Abierto Mexicano TELCEL HSBC, Acapulco Tier III 180 000 Terre (ext.) Drapeau : Italie Flavia Pennetta 6-0, 4-6, 6-1 Parcours
2 12/05/2008 Internazionali BNL d'Italia, Rome Tier I 1 340 000 Terre (ext.) Drapeau : Serbie Jelena Janković 6-2, 6-2 Parcours

Titres en double dames

# Date[7] Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surface Partenaire Finalistes Score
1 07/07/2008 Grand Prix
Budapest
Tier III 175 000 Terre (ext.) Drapeau : Slovaquie Janette Husárová Drapeau : Allemagne Vanessa Henke
Drapeau : Roumanie Ioana Raluca Olaru
6-7, 6-1, [10-6] Parcours
2 17/05/2010 Internationaux de
Strasbourg
, Strasbourg
Intern'l 220 000 Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Vania King Drapeau : Russie Alla Kudryavtseva
Drapeau : Australie Anastasia Rodionova
3-6, 6-4, [10-7] Parcours

Finale en double dames

# Date[7] Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 22/08/2011 Texas Tennis Open
Dallas
Intern'l 220 000 Dur (ext.) Drapeau : Italie Alberta Brianti
Drapeau : Roumanie Sorana Cîrstea
Drapeau : France Pauline Parmentier 7-5, 6-3 Parcours

Parcours en Grand Chelem

En simple dames

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2005 - 2e tour (1/32) Drapeau : France Amélie Mauresmo - -
2006 1er tour (1/64) Drapeau : Japon Aiko Nakamura 2e tour (1/32) Drapeau : Italie Tathiana Garbin - -
2007 1er tour (1/64) Drapeau : Slovaquie D. Hantuchová 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Venus Williams 2e tour (1/32) Drapeau : Japon Ai Sugiyama 3e tour (1/16) Drapeau : Serbie Jelena Janković
2008 2e tour (1/32) Drapeau : Slovaquie D. Hantuchová 3e tour (1/16) Drapeau : Pologne A. Radwańska 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Pavlyuchenkova 3e tour (1/16) Drapeau : Allemagne A. Grönefeld
2009 4e tour (1/8) Drapeau : Russie Dinara Safina 2e tour (1/32) Drapeau : Roumanie Sorana Cîrstea 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Vera Dushevina 2e tour (1/32) Drapeau : République populaire de Chine Zheng Jie
2010 1er tour (1/64) Drapeau : Italie F. Schiavone 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Pavlyuchenkova 1er tour (1/64) Drapeau : Roumanie Ioana Raluca 1er tour (1/64) Drapeau : Estonie Kaia Kanepi
2011 3e tour (1/16) Drapeau : Belgique Kim Clijsters 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne Nuria Llagostera 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine K. Bondarenko 2e tour (1/32) Drapeau : Italie Roberta Vinci

À droite du résultat, l'ultime adversaire

En double dames

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2006 - 1er tour (1/32)
Drapeau : France V. Pichet
Drapeau : Ukraine Bondarenko
Drapeau : Ukraine Y. Fedak
- -
2007 - 1er tour (1/32)
Drapeau : France Y. Fedossova
Drapeau : France S. Foretz
Drapeau : France Camille Pin
- -
2008 1er tour (1/32)
Drapeau : France Camille Pin
Drapeau : République tchèque I. Benešová
Drapeau : Russie Voskoboeva
2e tour (1/16)
Drapeau : Suisse Bacsinszky
Drapeau : Ukraine Bondarenko
Drapeau : Ukraine Bondarenko
1er tour (1/32)
Drapeau : Suisse Bacsinszky
Drapeau : États-Unis Raquel Kops
Drapeau : États-Unis A. Spears
1er tour (1/32)
Drapeau : Suisse Bacsinszky
Drapeau : Slovaquie D. Cibulková
Drapeau : France V. Razzano
2009 2e tour (1/16)
Drapeau : France Camille Pin
Drapeau : Biélorussie V. Azarenka
Drapeau : Russie V. Zvonareva
1er tour (1/32)
Drapeau : France S. Cohen
Drapeau : Biélorussie V. Azarenka
Drapeau : Russie E. Vesnina
1er tour (1/32)
Drapeau : France Parmentier
Drapeau : Russie Pavlyuchenkova
Drapeau : Italie F. Schiavone
1er tour (1/32)
Drapeau : Suisse Bacsinszky
Drapeau : République tchèque I. Benešová
Drapeau : République tchèque B. Strýcová
2010 1er tour (1/32)
Drapeau : Canada S. Fichman
Drapeau : Russie E. Vesnina
Drapeau : République populaire de Chine Zheng Jie
2e tour (1/16)
Drapeau : France A. Rezaï
Drapeau : États-Unis Lisa Raymond
Drapeau : Australie R. Stubbs
- 1er tour (1/32)
Drapeau : France Julie Coin
Drapeau : États-Unis Liezel Huber
Drapeau : Russie N. Petrova
2011 1er tour (1/32)
Drapeau : Roumanie E. Gallovits
Drapeau : Afrique du Sud N. Grandin
Drapeau : République tchèque V. Uhlířová
1er tour (1/32)
Drapeau : France V. Razzano
Drapeau : Serbie J. Janković
Drapeau : Russie Pavlyuchenkova
1er tour (1/32)
Drapeau : France A. Rezaï
Drapeau : Ukraine Koryttseva
Drapeau : Biélorussie T. Poutchek
-

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l'ultime équipe adverse

En double mixte

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2005 - 1er tour (1/16)
Drapeau : France Gaël Monfils
Drapeau : Russie A. Myskina
Drapeau : Suède J. Björkman
- -
2006 2e tour (1/8)
Drapeau : France Gaël Monfils
Drapeau : États-Unis C. Morariu
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
1er tour (1/16)
Drapeau : France J. Chardy
Drapeau : Russie V. Zvonareva
Drapeau : Israël Andy Ram
- -
2007 - 2e tour (1/8)
Drapeau : France J. Eysseric
Drapeau : République populaire de Chine Sun Tiantian
Drapeau : Autriche J. Knowle
- -
2008 - 2e tour (1/8)
Drapeau : Brésil Marcelo Melo
Drapeau : Ukraine Bondarenko
Drapeau : Australie Jordan Kerr
1er tour (1/32)
Drapeau : Brésil Marcelo Melo
Drapeau : République tchèque N. Vaidišová
Drapeau : République tchèque Lukáš Dlouhý
-
2009 1/4 de finale
Drapeau : Brésil Marcelo Melo
Drapeau : République tchèque I. Benešová
Drapeau : République tchèque Lukáš Dlouhý
- - 1er tour (1/16)
Drapeau : Suède S. Aspelin
Drapeau : États-Unis Raquel Kops
Drapeau : Afrique du Sud Jeff Coetzee
2011 - 1er tour (1/16)
Drapeau : France Gilles Simon
Drapeau : Australie J. Gajdošová
Drapeau : Brésil T. Bellucci
- -

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l'ultime équipe adverse

Parcours aux Jeux olympiques

En simple dames

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 11/08/2008 Olympic Games, Pékin Dur (ext.) 3e tour (1/8) Drapeau : États-Unis Serena Williams 3-6, 6-3, 6-4 Parcours

En double dames

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Partenaire Ultimes adversaires Score
1 11/08/2008 Olympic Games
Pékin
Dur (ext.) 1er tour (1/16) Drapeau : France Virginie Razzano Drapeau : Chinese Taipei Chan Yung-Jan
Drapeau : Chinese Taipei Chuang Chia-Jung
7-6, 6-7, 7-5 Parcours

Classements WTA

Classements en simple en fin de saison

Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Rang 861 en augmentation 308 en augmentation 189 en augmentation 57 en augmentation 16 en diminution 50 en diminution 78

Source: (en) Alizé Cornet sur le site officiel du WTA Tour (statistiques)

Classements en double en fin de saison

Année 2007 2008 2009 2010
Rang 364 en augmentation 127 en diminution 186 en augmentation 79

Source: (en) Alizé Cornet sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis (classements WTA de fin d'année)

Hors des courts

En 2000, âgée de 10 ans, Alizé Cornet joue le rôle d'une fillette poussée par son père à devenir une championne de tennis dans Terre battue, épisode n°35 de la série télévisée française L'Instit, réalisée par Pal Le Guen-Tenot.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alizé Cornet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alize Cornet — Alizé Cornet Pour les articles homonymes, voir Cornet et Alizé. Alizé Cornet …   Wikipédia en Français

  • Alizé Cornet — País  Francia Resid …   Wikipedia Español

  • Alize Cornet — Alizé Cornet Nationalität:  Frankreich Geburtstag: 22. Januar …   Deutsch Wikipedia

  • Alizé Cornet — Nationalität: Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Alizé Cornet — Infobox Tennis player playername = Alizé Cornet Alizé Cornet during practice country = FRA residence = Nice, France datebirth = birth date and age|1990|1|22 placebirth = Nice, France height =1.73 m (5 8 ) weight =60 kg (132 lbs) turnedpro = 2006… …   Wikipedia

  • Alize (homonymie) — Alizé (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Alizé (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Cornet — ist der Familienname folgender Personen: Alizé Cornet (* 1990), französische Tennisspielerin Cayetano Cornet (* 1963), spanischer Leichtathlet Franziska Cornet (1808–1870), deutsche Opernsängerin George Cornet (1877–1952), englischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Alizé (disambiguation) — Alizé is the French name of trade winds. It may also refer to: * Alizé, an alcoholic drink produced by Kobrand Corporation and L L . * Alizé, the premium economy offering of Air France. * Alize Cornet, a female French tennis player. * Alizée… …   Wikipedia

  • Alizé (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Alizé (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) L alizé est un vent, L’Alizé est un… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”