Ali le chimique

Ali Hassan al-Majid

Ali Hassan al-Madschid

Le général Ali Hassan al-Majid (en arabe: علي حسن الماجد) (né 30 novembre 1941 [1]) est un dignitaire irakien sous le régime de Saddam Hussein, condamné à la peine de mort le 24 juin 2007.

Les médias le surnomment Ali le chimique pour son rôle dans les attaques au gaz moutarde [réf. nécessaire] ayant entraîné la mort de 180 000 [réf. nécessaire] Kurdes à Halabja, dans le nord de l'Irak les 17 et 18 mars 1988. Il est également soupçonné d’être le commandant qui a ordonné l’exécution sommaire de centaines de musulmans chiites à Bassorah en 1999 selon l'association Human Rights Watch.

Né en 1941 et originaire de Tikrit, il était l'homme des missions difficiles : il n’a jamais hésité à se compromettre [réf. nécessaire] pour le compte de son cousin Saddam Hussein. Il a ainsi été tour à tour ministre de la Défense, ministre de l’Intérieur, chef de la sécurité et aussi gouverneur militaire du Koweït lors de son invasion en 1990.

Classé numéro 5 sur la liste des anciens responsables irakiens les plus recherchés par les États-Unis, il est d’abord annoncé comme mort en avril 2003 avant d'être arrêté le 21 août 2003 par l'armée américaine. Son procès par le tribunal spécial irakien à Bagdad a débuté le 21 août 2006 exactement trois ans après son arrestation. Il a été condamné le 24 juin 2007 à la peine de mort par pendaison pour avoir été l'un des principaux instigateurs de l'opération militaire Al-Anfal[1] au Kurdistan en 1986-1989, opération qui aurait fait plus de 180 000 morts parmi la population Kurde selon les Kurdes, entre 50 000 et 100 000 morts selon l'enquête effectuée et publiée dans les années '90 par l'organisation Human Rights Watch.

Une cour d'appel a confirmé la peine de mort en septembre 2007, et en vertu de la loi irakienne [réf. nécessaire] la sentence qui devait être exécutée dans les 30 jours a été repoussée le 3 octobre 2007 à une date ultérieure. La peine de mort a été confirmée en février 2008 mais aucune date n'a été annoncée.

Notes et références

Commons-logo.svg

Ce document provient de « Ali Hassan al-Majid ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ali le chimique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ali Hassan al-Majid — Ali Hassan al Majid, en 2004. Nom de naissance Ali Hassan al Majid …   Wikipédia en Français

  • Le 11 septembre 2001 — Attentats du 11 septembre 2001 …   Wikipédia en Français

  • Abu Ali Sina — Avicenne Avicenne (nom latinisé) Philosophe persan Moyen Âge Naissance : 7 août 980 (Boukhara, actuel …   Wikipédia en Français

  • Abû-Ali Ibn Sîna — Avicenne Avicenne (nom latinisé) Philosophe persan Moyen Âge Naissance : 7 août 980 (Boukhara, actuel …   Wikipédia en Français

  • Abū ‘Alī al-Husayn ibn ‘Abd Allāh ibn Sīnā — Avicenne Avicenne (nom latinisé) Philosophe persan Moyen Âge Naissance : 7 août 980 (Boukhara, actuel …   Wikipédia en Français

  • Dictature de Saddam Hussein — Le Président Saddam Hussein La dictature de Saddam Hussein désigne la période entre sa prise de pouvoir en 1979 et sa chute en avril 2003 suite à la guerre éclair menée par les États Unis et leurs alliés de la Coalition militaire. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Génocide kurde — Le génocide kurde (surtout connu sous le nom d Anfal) ordonné par le régime irakien de Saddam Hussein a lieu de février à septembre 1988, conduisant à l élimination de plus de 180 000 civils kurdes[1]. L épisode le plus célèbre de ce… …   Wikipédia en Français

  • Massacre de Halabja — 35°11′N 45°59′E / 35.183, 45.983 …   Wikipédia en Français

  • Al-Anfal — Génocide kurde Le génocide kurde (surtout connu sous le nom d Anfal) ordonné par le régime irakien de Saddam Hussein a lieu de février à septembre 1988, conduisant à l élimination de plus de 180 000 civils kurdes. L épisode le plus célèbre… …   Wikipédia en Français

  • Anfal — Génocide kurde Le génocide kurde (surtout connu sous le nom d Anfal) ordonné par le régime irakien de Saddam Hussein a lieu de février à septembre 1988, conduisant à l élimination de plus de 180 000 civils kurdes. L épisode le plus célèbre… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”