Ali Khadaoui

Ali Khadaoui (né en 1953) est un poète, un peintre, un chercheur et un militant amazigh originaire du Maroc.

Biographie

Il est né en 1953 à Aït Qassou près d’Ajdir au Moyen Atlas. Il a fait ses études primaires dans l’école du village avant de rejoindre le fameux collège berbère, devenu après l’indépendance du Maroc, lycée Tarik Ibn Ziad.

Après avoir obtenu son baccalauréat de lettres modernes en 1972, il s'est dirigé vers l’enseignement après une formation de deux années au Centre pédagogique régional de Meknès.

Son diplôme en poche, il est ensuite nommé au collège Sakhr à Azrou avant de s’installer à Kénitra pour exercer, toujours comme enseignant de français, au lycée Mimosa.

Après des années de bons et loyaux services, il a décidé de faire autre chose : l’inspection académique. Après une courte formation, il est nommé toujours à Kénitra. Un poste qu’il a occupé de 1987 à 2001. Exception faite d’une année où il est parti au Bahrein.

Parallèlement à son travail, Ali Khadaoui s’est inscrit à l’université de Paul Valéry de Montpellier. Voulant comprendre davantage sa culture amazighe, il a pris la décision de préparer un DEA en anthropologie, qu’il a d’ailleurs décroché en 1985.

Après le Manifeste amazigh de Mohamed Chafik, publié le 1er mars 2000, et qui résume l’essentiel des doléances amazighes, l’État marocain a décidé de mettre sur pied l’Institut royale de la culture amazighe (IRCAM).

Au vu donc de son parcours de militant et de chercheur, Ali Khadaoui y a été nommé par deux fois : en tant que chercheur et en tant que membre du conseil d’administration. Il y est resté 3 ans pour claquer la porte avec six autres personnes ( A. H Ousaden M. Boudhan, M. Ajaâjaâ, H. Benhakeia, M, Ighraz, A. Bougrine) en signe de protestation contre les multiples barrières dressées par le gouvernement marocain contre une promotion réelle et concrète de l’amazighité dans ses différentes expressions

Bibliographie

- Déjà publiés :

  • La charte de l'Éducation et la Formation ou la discrimination linguistique, pub. de l'AMREC, 2000, Rabat. (ouvrage collectif)
  • La poésie amazighe et la résistance armée dans les Atlas, pub. Du H.C. aux Anciens résistants, Rabat, 2001, Rabat.( ouvrage collectif)
  • Amazighité et constitution : pour un État de droit, pub. de l'AMREC, 2002, Rabat.
  • Tifinagh et l'Identité Maghrébine, pub. de l'AMREC, 2002, Rabat. (ouvrage collectif)
  • L'histoire de la résistance armée dans les Atlas, racontée par la poésie, Centre d'études historiques et environnementales, IRCAM, 2004, Rabat.
  • Lecture et compétence de communication, pub. du C.A.D.P académie de Kénitra, 1995.

-Non encore publiés:

  • Taânassart: un rite agropastoral chez les Imazighen du Moyen Atlas, mémoire de D.E.A, 1985.
  • Mémoire et tissage au Moyen Atlas, centre des Études anthropologiques et sociologiques, IRCAM, 2004.
  • L'art amazighe, 2005.
  • Anthologie des Poètes amazighs du Moyen Atlas, 1996.
  • Étude critique en langue amazighe de la nouvelle, Tasardunt tasfazzat d'Ahmed Haddachi, 1998.
  • Production écrite et didactique du français dans le secondaire, 1998.
  • L'évaluation entre le contrôle continu et les examens, 1998.
  • Approche critique du manuel de français dans le secondaire : cas du Manuel de 1ère année A.s, 1999.
  • Enseignement de la langue amazighe: pour une approche pédagogique intégrée, 2000.
  • Enseignement de la langue amazighe: pour un enseignement de la civilisation, 2001.
  • Deux recueils en langue amazighe et 4 recueils en français.

Liens

http://tawiza.ifrance.com/Tawiza95/khadaoui.htm

http://www.francopolis.net/librairie/KhadaouiAli-Texte1.html


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ali Khadaoui de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”