Ali Bongo Ondimba

Ali Bongo

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bongo (homonymie).
Ali Bongo
Président de la République gabonaise
(élu)
Defaut.svg

Actuellement en fonction
Mandat
En attente d'investiture - .
Depuis le En attente d'investiture
{{{début mandat2}}} - {{{fin mandat2}}}
{{{début mandat3}}} - {{{fin mandat3}}}
{{{début mandat4}}} - {{{fin mandat4}}}
Élu(e) le 30 août 2009
Parti politique Parti démocratique gabonais (PDG)
Prédécesseur Omar Bongo
Rose Rogombé (par intérim)
Élu(e) le {{{élection2}}}
Élu(e) le {{{élection3}}}
Élu(e) le {{{élection4}}}

Autres fonctions
{{{fonction1}}}
Mandat
{{{début fonction1}}} - {{{fin fonction1}}}
Président {{{président1}}}
Président de la République {{{président de la république1}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil1}}}
Premier ministre {{{premier ministre1}}}
Chancelier {{{chancelier1}}}
Gouvernement {{{gouvernement1}}}

{{{fonction2}}}
Mandat
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président de la République {{{président de la république2}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil2}}}
Premier ministre {{{premier ministre2}}}
Chancelier {{{chancelier2}}}
Gouvernement {{{gouvernement2}}}

{{{fonction3}}}
Mandat
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président de la République {{{président de la république3}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil3}}}
Premier ministre {{{premier ministre3}}}
Chancelier {{{chancelier3}}}
Gouvernement {{{gouvernement3}}}

{{{fonction4}}}
Mandat
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président de la République {{{président de la république4}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil4}}}
Premier ministre {{{premier ministre4}}}
Chancelier {{{chancelier4}}}
Gouvernement {{{gouvernement4}}}

{{{fonction5}}}
Mandat
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président de la République {{{président de la république5}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil5}}}
Premier ministre {{{premier ministre5}}}
Chancelier {{{chancelier5}}}
Gouvernement {{{gouvernement5}}}

{{{fonction6}}}
Mandat
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président de la République {{{président de la république6}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil6}}}
Premier ministre {{{premier ministre6}}}
Chancelier {{{chancelier6}}}
Gouvernement {{{gouvernement6}}}

{{{fonction7}}}
Mandat
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président de la République {{{président de la république7}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil7}}}
Premier ministre {{{premier ministre7}}}
Chancelier {{{chancelier7}}}
Gouvernement {{{gouvernement7}}}

{{{fonction8}}}
Mandat
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président de la République {{{président de la république8}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil8}}}
Premier ministre {{{premier ministre8}}}
Chancelier {{{chancelier8}}}
Gouvernement {{{gouvernement8}}}

{{{fonction9}}}
Mandat
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président de la République {{{président de la république9}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil9}}}
Premier ministre {{{premier ministre9}}}
Chancelier {{{chancelier9}}}
Gouvernement {{{gouvernement9}}}

{{{fonction10}}}
Mandat
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président de la République {{{président de la république10}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil10}}}
Premier ministre {{{premier ministre10}}}
Chancelier {{{chancelier10}}}
Gouvernement {{{gouvernement10}}}

{{{fonction11}}}
Mandat
{{{début fonction11}}} - {{{fin fonction11}}}
Président {{{président11}}}
Président de la République {{{président de la république11}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat11}}}
Monarque {{{monarque11}}}
Gouverneur général {{{gouverneur11}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil11}}}
Premier ministre {{{premier ministre11}}}
Chancelier {{{chancelier11}}}
Gouvernement {{{gouvernement11}}}

Biographie
Nom de naissance Alain-Bernard Bongo
Naissance 9 février 1959 (50 ans)
République du Congo Brazzaville (Congo)
Décès {{{décès}}}
{{{lieu décès}}}
Nature du décès {{{nature}}}
Nationalité gabonaise
Conjoint(s) Sylvia Valentin
Enfant(s) Malika Bongo Ondimba
Noureddin Bongo Ondimba
Jalil Bongo Ondimba
Bilal Bongo Ondimba (adopté)
Diplômé Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Profession {{{profession}}}
Occupations {{{occupation}}}
Résidence(s) {{{résidence}}}
Religion {{{religion}}}
Signature {{{signature}}}

Coat of arms of Gabon.svg
Présidents de la République gabonaise

Ali Ben Bongo Ondimba, né Alain-Bernard Bongo le 9 février 1959 à Brazzaville[1], est un homme politique gabonais, fils de l'ancien président Omar Bongo et ministre de la Défense de 1999 à 2009.

Candidat du Parti démocratique gabonais à l'élection présidentielle du 30 août 2009, il est élu président de la République gabonaise avec 41,73 % des voix, lors de l'unique tour.

Sommaire

Biographie

Alain-Bernard Bongo est le fils aîné du président Omar Bongo et de Joséphine Nkama (devenue par la suite Patience Dabany). Il prend le nom d'Ali Ben Bongo quand son père convertit la famille à l'islam en 1973. Il fait ses études en France, dans un collège protestant des Cévennes, ses études secondaires au collège Sainte-Croix de Neuilly-sur-Seine, puis droit à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne[2].

Ali Bongo revient au Gabon et travaille dans le cabinet de son père entre 1987 et 1989. De 1989 à 1991, il est ministre des Affaires étrangères du gouvernement de Casimir Oyé Mba. Il doit démissionner à cause de son âge : la Constitution de 1991 impose d'avoir au moins 35 ans pour exercer des fonctions ministérielles et Ali Bongo a alors 32 ans. Il revient dans le cabinet de son père. Il crée, avec André Mba Obame, un groupe de proches (Alfred Mabika Mouyama, Germain Ngoyo Moussavou…) qui vise à rénover la vie politique gabonaise[3].

Ali Bongo se présente à la députation en 1990 dans le Haut-Ogooué et est élu. En 1996, il cherche à prendre le contrôle du Haut-Ogooué qui est le fief de son cousin, le ministre de la Défense, général et ancien chef d'État-major Idriss Ngari. Ali Ben Bongo s'affronte avec Ngari et patauge (méconnaissance de la langue locale, pas de résidence dans la région) mais il obtient le soutien de son père qui le fait élire[3].

1999 - 2009 : ministre de la Défense

En février 1999, il est nommé ministre de la Défense en remplacement de Ngari au sein du gouvernement. Ali Bongo dépense beaucoup pour sa popularité au sein de l'armée et place ses alliés. Son beau-frère, le ministre de l'Économie Paul Toungui, le trouve trop dépensier et bloque un achat militaire. Ali Bongo est réélu député en 2001 et 2006.

2009 : victoire à l'élection présidentielle

Vice-président du du Parti démocratique gabonais, Ali Bongo est désigné candidat par le parti au pouvoir pour l'élection présidentielle prévue le 30 août 2009 et destinée à remplacer Omar Bongo mort en juin 2009. Dans une interview accordée à Voice of America, il explique se vouloir candidat au changement[4]. Le 3 septembre 2009, les résultats sont rendus publics : Ali Bongo Ondimba est officiellement élu président de la République avec 41,73 % des voix, face à André Mba Obame (25,88 %) et Pierre Mamboundou (25,22 %). Ces derniers contestent la légalité de la proclamation et la sincérité des résultats[5]. Selon une rumeur, Ali Bongo serait un enfant du Biafra adopté par Bongo, ce que l'intéressé dément[6]. Le candidat à la présidentielle Luc Bengono Nsi a déposé un recours pour annuler l'élection du 30 août pour cette raison[7].

Liens avec la France

Il possède un appartement avenue Foch à Paris et deux Ferrari, biens révélés par l'enquête de la justice française sur les « biens mal acquis »[8].

Ali Bongo a été reçu à l'Élysée par le président français Nicolas Sarkozy, en juin 2008, à l’occasion du SIAE ; et il a reçu en mai 2009, lors de son hospitalisation à Neuilly-sur-Seine, le secrétaire général de l’Élysée Claude Guéant [9].

Ali Bongo est marié avec une Française, Sylvia Valentin, fille d'Édouard Valentin, patron du groupe d'assurance OGAR, lui-même marié à une fille d'Omar Bongo[10],[11].

Robert Bourgi, conseiller de Nicolas Sarkozy pour les relations avec les pays africains a soutenu ouvertement Ali Bongo lors de la présidentielle de 2009 : « Au Gabon, la France n'a pas de candidat, mais le candidat de Robert Bourgi, c'est Ali Bongo. Or je suis un ami très écouté de Nicolas Sarkozy. De façon subliminale, l'électeur le comprendra[12]. »

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • « Ali Ben Bongo Ondimba. Le dauphin naturel », in Janis Otsiemi, Guerre de succession au Gabon : les prétendants, Édilivre, Paris, 2007, p. 22-25 (ISBN 9782356070630)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail du Gabon Portail du Gabon
Ce document provient de « Ali Bongo ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ali Bongo Ondimba de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ali Ben Bongo Ondimba — Ali Bongo Pour les articles homonymes, voir Bongo (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Ali Bongo — 4.º presidente de Gabón Actualmente en el cargo Desde el …   Wikipedia Español

  • Ali Bongo — Pour les articles homonymes, voir Bongo (homonymie). Ali Bongo Ali Bongo en compagnie de la Secrétaire d État …   Wikipédia en Français

  • Ali-Ben Bongo Ondimba — (* 9. Februar 1959 in Brazzaville als Alain Bernard Bongo) ist ein gabunesischer Politiker. 2009 wurde er als Nachfolger seines Vaters Omar Bongo zum Präsidenten gewählt, und am 16. Oktober 2009 im Amt vereidigt. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und… …   Deutsch Wikipedia

  • Sylvia Bongo Ondimba — Pour les articles homonymes, voir Sylvia et Bongo (homonymie). Sylvia Bongo Ondimba …   Wikipédia en Français

  • Omar Bongo Ondimba — Omar Bongo Omar Bongo 2e président de la République gabonaise …   Wikipédia en Français

  • Omar Bongo Ondimba — Omar Bongo im Weißen Haus, Mai 2004 Omar Bongo Ondimba, ursprünglich Albert Bernard Bongo (* 30. Dezember 1935 in Lewai, dem heutigen Bongoville), ist seit 1967 Präsident der Republik Gabun. Er ist nach König Bhumibol von Thailand und der… …   Deutsch Wikipedia

  • Pascaline Bongo Ondimba — Pascaline Bongo Pascaline Mferri Bongo Ondimba (née le 10 avril 1956) est une femme politique gabonaise. Née à Franceville, au Gabon, elle est la fille ainée du Président Omar Bongo Ondimba et de Louise Mouyabi Moukala.Elle a fait une partie de… …   Wikipédia en Français

  • El Hadj Omar Bongo Ondimba — Omar Bongo Omar Bongo 2e président de la République gabonaise …   Wikipédia en Français

  • Ali Ben Bongo — Ali Bongo Pour les articles homonymes, voir Bongo (homonymie) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”