Ali Abdullah Saleh
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saleh.
Ali Abdullah Saleh
علي عبد الله صالح
Ali Abdullah Saleh 2004.jpg
Ali Abdullah Saleh, en 2004.

Mandats
1er président de la République du Yémen
Actuellement en fonction
Depuis le 22 mai 1990
Élection 23 septembre 1999
Réélection 22 septembre 2006
Vice-président Abd al-Rab Mansour al-Hadi
Premier ministre Haider Aboubaker al-Attas
Muhammad Said al-Attar
Abdul Aziz Abdul Ghani
Faraj Said Bin Ghanem
Abd al-Karim al-Iryani
Abdul Qadir Bajamal
Ali Muhammad Mujawar
Prédécesseur Lui-même (Yémen du Nord)
Haider Aboubaker al-Attas (Yémen
du Sud)
Successeur Abd al-Rab Mansour al-Hadi (par intérim depuis le 4 juin 2011)
6e président de la République arabe du Yémen
18 juillet 197822 mai 1990
Premier ministre Abdul Aziz Abdul Ghani
Abd al-Karim al-Iryani
Abdul Aziz Abdul Ghani
Prédécesseur Abdul Karim Abdullah al-Arashi
Successeur Lui-même (réunification du Yémen)
Biographie
Nom de naissance Ali Abdullah Saleh
Date de naissance 21 mars 1942 (1942-03-21) (69 ans)
Lieu de naissance Flag of the Mutawakkilite Kingdom of Yemen.svg Bayt al-Ahmar (Yémen
du Nord
)
Parti politique Congrès général du peuple

Coat of arms of Yemen.svg
Chefs d'État yéménites

Ali Abdullah Saleh (en arabe : علي عبد الله صالح), né le 21 mars 1942, est un homme d'État yéménite. Il est président de la République arabe du Yémen (Yémen du Nord) de 1978 à 1990, puis président de la République du Yémen depuis 1990, date de la réunification du pays jusqu'au 4 juin 2011 où il a dû fuir après avoir été blessé lors de l'attaque de son palais présidentiel. Il n'assure plus la réalité du pouvoir depuis ce jour qui revient à son vice-président mais il n'a pas encore été destitué officiellement.

Sommaire

Biographie

Accès au pouvoir

Il rejoignit les forces armées en 1958 avant d'être nommé président de la République arabe du Yémen (Yémen du Nord) suite à l'assassinat du président Ahmad al-Ghashmi le 24 juin 1978. Sa présidence de 1978 à 1990 est fortement marquée par la Guerre froide et la lutte idéologique qui l'opposait à la République démocratique populaire du Yémen (Yémen du Sud).

Présidence de la République du Yémen

À la suite de la réunifications des deux Yémen, il est devenu le président de la République du Yémen unifié en 1990 et a soutenu l'Irak de Saddam Hussein lors de la guerre du Golfe[1], sans pour autant soutenir l'annexion du Koweït par l'armée irakienne. Il fut partie prenante de la guerre civile au Yémen de 1994 faisant de 7 000 à 8 000 victimes lorsque les autorités du Sud tentèrent de faire sécession, en vain.

Il est le premier président élu du pays en 1999 avec 96 % des voix et est réélu le 22 septembre 2006 avec 77,2% des suffrages. En 2000, il régla le long contentieux frontalier avec l'Arabie Saoudite. En 2004, il ordonna une campagne militaire contre les Houthis dans le cadre de l'insurrection au Saada. Cette campagne dura jusqu'à début 2010 et provoqua la mort d'environ de 5 000 à 7 000 Yéménites.

Malgré les efforts d'Ali Abdullah Saleh dans la démocratisation du pays[réf. nécessaire] et dans la lutte contre l'islamisme[réf. nécessaire], le Yémen reste un foyer d'instabilité, qui doit faire face de plus à une insurrection dans le sud du pays appelant au retour d'un État indépendant au Sud correspondant au territoire de l'ancienne République démocratique populaire du Yémen (communément appelée « Yémen du Sud »).

Manifestations de 2011 et départ prévu

Article détaillé : Révolte yéménite de 2011.

Le Yémen n'échappe pas aux protestations qui touchent le monde arabe en 2010-2011. À la suite des différentes manifestations qui touchent le pays à partir du 27 janvier, le président Saleh fait plusieurs annonces successives:

  • le 2 février, il renonce à se présenter pour un nouveau mandat présidentiel en 2013[2]
  • le 10 mars, il annonce une nouvelle Constitution et des élections pour le début de l'année 2012[3],
  • le 20 mars, il limoge son gouvernement[4]
  • le 23 mars, il propose un référendum constitutionnel, des élections législatives et présidentielles avant la fin de l'année 2011[5]
  • le 23 avril, il accepte le compromis proposé par le conseil de coopération du Golfe  : il s'engage à quitter le pouvoir après trente jours de transition (transmission du pouvoir au vice-président), en échange d'une immunité[6],[7].

Blessé à la tête le 3 juin 2011 par des tirs d'obus visant la mosquée du palais présidentiel de Sanaa, il quitte le pays le lendemain pour aller se faire soigner à Riyad (Arabie saoudite)[8]. Cela marque pour les manifestants la fin de sa présidence et de ses 33 ans de dictature à la tête du Yémen. Le 10 juin, le cabinet privé américain Stratfor, spécialisé dans le renseignement tactique, rend publique la thèse de ses experts selon laquelle le président Saleh aurait été victime d'une tentative d'assassinat à la bombe montée de l'intérieur[9].

Appartenance politique

Ali Abdullah Saleh appartient au Congrès général du peuple. C'est le principal parti politique au Yémen avec le Parti socialiste yéménite, qui dirigeait auparavant la République démocratique populaire du Yémen, régime d'obédience marxiste.

Notes et références

  1. (en) YEMEN - Ali Abdullah Saleh (Al Ahmar) - President., APS Review Downstream Trends, 28 juin 2004
  2. Le président du Yémen renonce à briguer un nouveau mandat sur lemonde.fr, 2 février 2011
  3. Yémen: le président Saleh propose une nouvelle Constitution sur Nouvel Observateur, 10 mars 2011
  4. Yémen: le président limoge son gouvernement sur Nouvel Observateur, 20 mars
  5. Le président du Yémen propose des élections dans l'année sur L'Express, Reuters, 23 mars 2011
  6. « Yémen: le plan de sortie de crise accepté », AFP, le 23/04/2011
  7. « Yemen leader Saleh agrees to step down under Gulf plan », bbc.co.uk, 23/04/2011
  8. « Yémen : le président Saleh soigné en Arabie saoudite », Le Figaro, 5 juin 2011.
  9. Yémen : le président Saleh, victime d'un complot interne lexpress.fr, le 10 juin 2011.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

  • (fr) « Ali Abdallah Saleh, l'équilibriste », article de Nicolas Michel dans Jeune Afrique, no 2561, du 7 au 13 février 2010, p. 44-45

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ali Abdullah Saleh de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ali Abdullah Saleh — President of Yemen Incumbent Assumed office 22 May 1990 Prime Minister …   Wikipedia

  • Ali Abdullah Saleh — علي عبد الله صالح Presidente de Yemen …   Wikipedia Español

  • Ali Abdullah Saleh — (21 de marzo de 1942) es el actual presidente de Yemen. Fue presidente de la República Árabe de Yemen (Yemen del Norte) desde 1978 y pasó a ser el máximo mandatario del Yemen reunificado a partir de 1990. Es el segundo mandatario de un país árabe …   Enciclopedia Universal

  • Ali Abdullah Saleh — Ali Abdullah Salih Ali Abdullah Salih (arabisch ‏علي عبدالله صالح‎, DMG ʿAlī ʿAbdullāh Ṣāliḥ, oft Saleh geschrieben; * 21. März 1942) war ab 1978 Präsident der Jemenitischen Arabischen Republik (Nordjemen) und ist seit 199 …   Deutsch Wikipedia

  • Ali Abdullah Salih — beim Besuch des Moskauer Kreml (2004) Ali Abdullah Salih (arabisch ‏علي عبد الله صالح‎, DMG ʿAlī ʿAbdullāh Ṣāliḥ, oft Saleh geschrieben; * 21. März …   Deutsch Wikipedia

  • Ali Abdullah Ahmed — Infobox WoT detainees subject name = Ali Abdullah Ahmed image size = image caption = date of birth = Birth date|1970|01|12 place of birth = Yemen date of death = Death date|2006|06|10 place of death = Guantanamo Bay, Cuba detained at = Guantanamo …   Wikipedia

  • Ali Muhammad Mujawar — علي محمد مجور Mandats 7e Premier ministre du Yémen Actuellement en fonction …   Wikipédia en Français

  • Abdullah ibn Husayn al-Ahmar — ( ar. عبدالله بن حسين الأحمر lrm;) (1933 ndash; 29 December, 2007) was a politician and tribe leader of Yemen. He was speaker of the Assembly of Representatives of Yemen from 1993 to 2007.His father, Husayn Bin Nasser al Ahmar, was executed by… …   Wikipedia

  • Ali Muhammad Mujawar — (1953) es el actual Primer Ministro de Yemen desde el 31 de marzo de 2007. Antes de ocupar este cargo fue ministro de electricidad. Fue nombrado por el Presidente del país, Ali Abdullah Saleh, tras la dimisión de Abdul Kader Bajammal. Predecesor …   Wikipedia Español

  • Ali Husayn Abdullah Al Tays — Infobox WoT detainees subject name = Ali Husayn Abdullah Al Tays image size = image caption = date of birth = Birth date|1977|6|1 place of birth = Sada, Yemen date of death = place of death = detained at = Guantanamo id number = 162 group = alias …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”