Algèbre élémentaire

Algèbre élémentaire

L'algèbre élémentaire est une branche des mathématiques dont l'objet est l'étude des lois qui régissent les quantités numériques. Le qualificatif d'élémentaire apparaît en même temps que l'algèbre moderne afin de la différencier de celle-ci. Aujourd'hui, c'est la première approche de l'algèbre dans le cursus scolaire.

L'algèbre se différencie de l'arithmétique par l'introduction de lettres (a, b, c, ..., x, y, z, ..., α, β, γ, ...) représentant indifféremment tous les nombres et auxquelles sont appliquées les mêmes règles de calculs que s'il s'agissait de nombres.

Il est ainsi possible d'établir des lois ne dépendant que de la nature des opérations, indépendamment des nombres.

La résolutions d'équations et d'inéquations, l'étude des polynômes sont des applications de l'algèbre.

Sommaire

Expressions algébriques

Une expression algébrique est constituée de nombres, de lettres et de signes opératoires :

  • le signe + est utilisé pour marquer l'addition.
  • le signe est utilisé pour marquer la soustraction.
  • les signes \times ou \cdot sont utilisés pour marquer la multiplication. Quand la multiplication concerne deux lettres, il est possible d'écrire ab au lieu de a\times b.
  • le signe \div est utilisé pour marquer la division, a\div b pouvant également s'écrire \cfrac{a}{b}.

Par exemple :

  • Le produit d'un nombre x augmenté de 3 par lui-même s'écrit (x + 3)x.
  • La différence des carrés de deux nombres a et b s'écrit a2b2

Évaluer une expression algébrique consiste à attribuer une valeur à chacune des variables, puis à effectuer le calcul arithmétique obtenu.

Par exemple évaluer l'expression x2 + x − 1 pour x = 2 consiste à effectuer le calcul 22 + 2 − 1.

Propriétés de l'addition

Propriétés de la multiplication

    • est écrit a × b or ab;
    • est commutative: a × b = b × a;
    • est associative: (a × b) × c = a × (b × c);
    • est abbrevié par la juxtaposition: a × bab;
    • a un élément neutre 1 qui conserve le nombre: a × 1 = a;
    • pour les numbre différent de zero, a une application réciproque appelée division: (ab)/b = a, équivaut à multiplier par son inverse, a/b = a(1/b);
    • est distributive par rapport à l'addition: (a + b)c = ac + bc;

Factorisation et développement

Factoriser une expression algébrique, E, consiste à en transformer l'écriture sous la forme d'un produit de deux ou plusieurs expressions (A, B, ...) :

E = A\times B\times \cdots

Chacune des expressions A, B, ... est appelée un facteur.

Développer une expression algébrique, E, consiste à en transformer l'écriture sous la forme d'une somme (ou différence) de deux ou plusieurs expressions. (A, B, ...) :

E = A + B + \cdots

Chacune des expressions A, B, ... est appelée un terme.

Voir aussi

Ce document provient de « Alg%C3%A8bre %C3%A9l%C3%A9mentaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Algèbre élémentaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ALGÈBRE — L’algèbre au sens moderne, à savoir l’étude des structures algébriques indépendamment de leurs réalisations concrètes, ne s’est dégagée que très progressivement au cours du XIXe siècle, en liaison avec le mouvement général d’axiomatisation de… …   Encyclopédie Universelle

  • Algebre (mathematiques elementaires) — Algèbre élémentaire L algèbre élémentaire est une branche des mathématiques dont l objet est l étude des lois qui régissent les quantités numériques. Le qualificatif d élémentaire apparaît en même temps que l algèbre moderne afin de la… …   Wikipédia en Français

  • Algèbre (mathématiques élémentaires) — Algèbre élémentaire L algèbre élémentaire est une branche des mathématiques dont l objet est l étude des lois qui régissent les quantités numériques. Le qualificatif d élémentaire apparaît en même temps que l algèbre moderne afin de la… …   Wikipédia en Français

  • Algèbre Nouvelle — L’algèbre nouvelle ou analyse spécieuse est un projet de formalisation de l’algèbre tenté par François Viète et ses successeurs. Il marque le début de la formalisation algébrique (fin XVIe début XVIIe siècle). Sommaire 1 Idées générales 2 …   Wikipédia en Français

  • Algebre generale — Algèbre générale L algèbre générale, ou algèbre abstraite, est la branche des mathématiques qui porte principalement sur l étude des structures algébriques et de leurs relations. L appellation algèbre générale s oppose à celle d algèbre… …   Wikipédia en Français

  • Algèbre Générale — L algèbre générale, ou algèbre abstraite, est la branche des mathématiques qui porte principalement sur l étude des structures algébriques et de leurs relations. L appellation algèbre générale s oppose à celle d algèbre élémentaire; cette… …   Wikipédia en Français

  • Algèbre abstraite — Algèbre générale L algèbre générale, ou algèbre abstraite, est la branche des mathématiques qui porte principalement sur l étude des structures algébriques et de leurs relations. L appellation algèbre générale s oppose à celle d algèbre… …   Wikipédia en Français

  • Algèbre classique — Pour les articles homonymes, voir Algèbre (homonymie). L algèbre élémentaire, également appelée algèbre classique est la branche des mathématiques dont l objet est l étude des opérations algébriques (addition, multiplication, soustraction,… …   Wikipédia en Français

  • Algèbre nouvelle — Page couverture de l Opera Mathematica publié à Leyde en 1646 par Bonaventure et Abraham Elzevier. Pour les articles homonymes, voir …   Wikipédia en Français

  • Algèbre générale — Pour les articles homonymes, voir Algèbre (homonymie). L algèbre générale, ou algèbre abstraite, est la branche des mathématiques qui porte principalement sur l étude des structures algébriques et de leurs relations. L appellation algèbre… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”