Iles Saint-Marcouf

Îles Saint-Marcouf

Page d'aide sur l'homonymie Pour les communes de Saint-Marcouf, voir Saint-Marcouf (Calvados) et Saint-Marcouf (Manche).


Îles Saint-Marcouf
Géographie
Pays France France
Archipel Aucun
Localisation Baie de Seine, Manche (océan Atlantique)
Coordonnées 49° 29′ 45″ N 1° 09′ 00″ W / 49.495833, -1.1549° 29′ 45″ N 1° 09′ 00″ W / 49.495833, -1.15
Nombre d'îles 2
Îles principales Île de Terre, Île du Large
Géologie Îles continentales
Administration
France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+1
France location map-Regions and departements.svg
Îles Saint-Marcouf
Archipels de France

Situé à l'est de la péninsule du Cotentin, au large de Saint-Vaast-la-Hougue, l'archipel des îles Saint-Marcouf est formé de deux îles :

Histoire

Autrefois les deux îles portaient le nom de Duolimonis.

Au VIe siècle, Saint Marcouf (ou Saint Marcoult), né à Bayeux en Neustrie, venait y passer le carême. Cet homme, connu pour guérir quiconque de la scrofule, donna son nom à l'archipel. Il y mourut en 558. Ses reliques sont déposées à l'abbaye de Corbeny dans l'Aisne. Étymologie : du latin Marculfus (en français : Marcouf, à prononcer « Saint-Marcou »).

Bien plus tard, les Anglais s'emparèrent de l'archipel et perturbèrent fortement le trafic de marchandises dans la Baie de Seine : les navires quittant Cherbourg ou Le Havre étaient arraisonnés par les corsaires qui s'y étaient établis.

Les îles furent restituées à la France par l'Angleterre en 1802. Napoléon Ier les fit fortifier pour éviter tout assaut étranger ; les travaux durèrent de 1802 à 1867.

A trois semaines du débarquement du 6 juin 1944, les îles furent suspectées d'être un poste avancé allemand armé de batteries lourdes. L'Etat-Major décida donc qu'il ne fallait prendre aucun risque et que cette position devait être neutralisée avant le débarquement. Le Jour J à 4h30, un commando composé des Sergeant Harvey S. Olson, Private Thomas C. Killeran (Troop A), Sergeant John W. Zanders, Corporal Melvin F. Kenzie (Troop B) du 4e escadron de cavalerie nagea vers les îles armés de simples couteaux. Ils n'y trouvèrent ni canons ni soldats et purent baliser le terrain pour permettre le débarquement d'un détachement de 132 hommes des 4e et 24e escadrons de cavalerie sous le commandement du Lieutenant-Colonel Edward C. Dunn. A 5h30 le détachement était débarqué et les îles occupées, mais les hommes durent déplorer 19 pertes (blessés ou tués) à causes des mines S semées le long des grèves[1].

État actuel

Faisant partie du domaine privé de l'État, l'archipel est composé de deux îles, l'île du Large et l'île de terre ; elles sont interdites d'accès : pour des raisons de sécurité sur l'île du Large, depuis 1999, et pour des raisons de réserve ornithologique sur l'île de Terre, depuis 1967, peuplée principalement de goélands et de cormorans. Le mouillage y est toutefois autorisé entre les deux îles.

Laissées à l'abandon, les fortifications tombent en ruines.

Le 24 juin 2004, une plaque d'aluminium a été scellée au dessus de la porte est du fort central de l'Île du Large libellée ainsi :

« Le 24 juin 2004, après la glorieuse victoire de la flotte marcoufienne sur les armées de la République Française, Nous, Membres du Conseil des Plus Égaux, proclamons la sécession et l'indépendance de l'Archipel Saint-Marcouf. »

Depuis 2003, une association « les Amis de l'île du Large Saint-Marcouf », associée avec des jeunes du Collège de Carentan, essaie de convaincre les pouvoirs publics de redonner à l'île du Large le rôle attractif qu'elle a toujours eu pour la plaisance locale en se proposant de restaurer les contrescarpes extérieures, comme le conseillait un cabinet spécialisé dans une étude réalisée en 2006 (cabinet Philippe Prost). Il convient de rappeler que sur le plan historique, c'est là que fut engagé le premier sous-marin de guerre, en 1800, construit par l'inventeur américain Robert Fulton, sur ordre de Napoléon Ier, pour chasser les Anglais qui occupaient l'île.

À la suite de la paix d'Amiens qui a rattaché l'île du Large à la France en 1802, et jusqu'en 1860 environ, un ensemble militaire prestigieux a été édifié, comprenant un fort de 170 m de diamètre et 48 bouches à feu,un port, une poudrerie, un bâtiment électrosémaphorique, le tout ceinturé par des douves creusées dans le rocher à même la mer. Ce site très impressionnant,et d'ailleurs jamais attaqué depuis, mérite mieux que le sort qui lui est actuellement réservé[2].

Sans aucun rapport avec le travail de l'association citée plus haut mais avec le même objectif, deux commandos du Royal Étranger de Patagonie, durant les journées du Patrimoine ont rallié l'île du Large l'un d'un port du Calvados et l'autre d'un port de la Manche, le 20 septembre 2008, ont planté le drapeau patagonien, pour rappeler à l'État Français ses devoirs vis-à-vis du patrimoine historique national[3].

Notes et références

  1. (fr) Déroulement de la journée du 6 juin 1944
  2. Edmond Thin, Les Îles St-Marcouf, éd. OREP, 2006
  3. La Presse de la Manche, mardi 23 septembre 2008
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
Ce document provient de « %C3%8Eles Saint-Marcouf ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Iles Saint-Marcouf de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Îles saint-marcouf —  Pour les communes de Saint Marcouf, voir Saint Marcouf (Calvados) et Saint Marcouf (Manche). Îles Saint Marcouf Géographie Pays …   Wikipédia en Français

  • Îles Saint-Marcouf — are a group of two small uninhabited islands off the coast of Normandy, France. They lie in the Baie de la Seine region of the English Channel and are 6.5 kilometres east of the coast of the Cotentin peninsula at Ravenoville and 13 kilometres… …   Wikipedia

  • Îles Saint-Marcouf — Pour les communes de Saint Marcouf, voir Saint Marcouf (Calvados) et Saint Marcouf (Manche). Îles Saint Marcouf Géographie Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint-marcouf —  Pour le saint chrétien, voir Saint Marcouf.  Cette page d’homonymie répertorie les différents lieux partageant un même toponyme. Saint Marcouf est le nom de trois lieux de Basse Normandie : Saint Marcouf, ou Saint Marcouf du Rochy …   Wikipédia en Français

  • Saint Marcouf — (also called Marculf, Marcoul or Marcou), Abbot of Nantus in the Cotentin, is a saint born in the Saxon colony of Bayeux in Normandy around 500 AD and who is best known for the healing of scrofula. The accounts of his life are merged with that of …   Wikipedia

  • Saint-Marcouf (Manche) — Pour les articles homonymes, voir Saint Marcouf. 49° 28′ 26″ N 1° 17′ 22″ W …   Wikipédia en Français

  • Saint-Marcouf — Pour le saint chrétien, voir Saint Marcouf.  Cette page d’homonymie répertorie les différents lieux partageant un même toponyme. Saint Marcouf est le nom de trois lieux de Basse Normandie : Saint Marcouf, ou Saint Marcouf du Rochy,… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Marcouf — There are communes that have the name Saint Marcouf in Normandy, France:*Saint Marcouf, Calvados, in the Calvados département *St. Marcouf de l’Isle, in the Manche département . The remains of the monastery founded by Marcouf can be seen in the… …   Wikipedia

  • Saint-Vaast-La-Hougue — Pour les articles homonymes, voir Saint Vaast. Saint Vaast la Hougue Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-Vaast-Tatihou — Saint Vaast la Hougue Pour les articles homonymes, voir Saint Vaast. Saint Vaast la Hougue Administration …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”