Algarve

37° 00′ 52″ N 7° 56′ 07″ W / 37.01444444, -7.93527778

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Algarve (homonymie).
Algarve
Image illustrative de l'article Algarve
Logo de la région
Administration
Statut politique CCDR
- Capitale Pt-far1.png Faro
- Président João Varejão Faria
Histoire
- Conquête de Silves 1249
- Création du Comté de l'Algarve 1406
- Création du district de Faro 1836
- Création de la CCDR 2003
Économie
PIB 6 951 millions €[1]
- PIB/hab. 16 231 €[1] (2008)
Monnaie Euro[1]
Démographie
Langue officielle Portugais[1]
Population 450 484 hab.
- Gentilé Algarvio, Algarvia
Densité 90,3 hab./km2
Géographie
Superficie 4 988,56 km²
Image illustrative de l'article Algarve
Autres
Fuseau horaire +0&nbsp[2];
Domaine internet .pt
Indicatif téléphonique +351 (téléphones fixes)
+351 (portables)

L'Algarve (prononcé aɫˈɡaɾv(ɨ)) est une région historique et administrative du sud du Portugal continental. Ses habitants sont appelés Algarvios et Algarvias. C'est aussi une des régions touristiques les plus importantes du Portugal et d'Europe.

Elle est limitrophe de l'Espagne dont elle est séparée par le fleuve Guadiana. Au nord, elle voisine au nord avec la région de l'Alentejo et à l'est avec l'Andalousie. La région est baignée au sud et à l'ouest par l'océan Atlantique. L'Algarve regroupe seize municipalités qui intègre le district de Faro, district qui se confond exactement à la région. La municipalité de Faro est la capitale administrative de la région.

Avec un produit intérieur brut (PIB) de 6 951 millions d'euros et un PIB/habitant de 16 231 €, le secteur économique majoritaire est le secteur tertiaire grâce au tourisme dans la région : le secteur primaire représente 4,6 %, le secteur secondaire 11,9 % et le tertiaire 83,5 % de l'économie de la région.

Sommaire

Histoire

Articles connexes : Histoire de l'Algarve et Royaume de l'Algarve.

Étymologie

Le terme Algarve provient du nom al-Gharb al-Ândalus « Andalus occidental », nom donné à l'actuel Algarve et baixo Alentejo pendant l'administration musulmane.

Au XIIIe siècle, le Gharb al-Andalus était réduit à une bande dans le sud du royaume de Portugal. C'est pourquoi le nom d'al-Gharb, adapté à la phonétique et à l'orthographe portugaises, a fini par ne désigner que la dernière région sous domination arabe au Portugal, la région qui porta désormais le nom d'Algarve.

De la même façon, vers la fin du XVe siècle, Al-Andalus était réduit à une portion relativement petite dans ce qui deviendrait en 1492 l'Espagne. C'est pourquoi le nom d'Al-Andalus, adapté à la phonétique et à l'orthographe castillanes, a fini par ne désigner que la dernière région sous domination arabe en Espagne, l'actuelle Andalousie.

Préhistoire et Antiquité

Dans l'Antiquité, l'actuel Algarve est occupé par un peuple d'origine incertaine (ibère ou celtibère), les Cynètes (ou Conii), sous l'influence culturelle de Tartessos. Durant la guerre lusitanienne, la principale ville des Cynètes, Conistorgis, est détruite par les Lusitaniens.

Après la conquête romaine, la région est incorporée à la province romaine de Lusitanie. Les Romains nommèrent la région Cuneus[Note 1].

En 409, les Alains occupent la Lusitanie. Les Wisigoths prennent le contrôle de la région sous Théodoric Ier. Le royaume wisigoth dure jusqu'en 711, date de l'invasion musulmane.

L'occupation Arabe et la conquête portugaise

Article connexe : Gharb al-Ândalus.
Conquêtes du taïfa de Séville au XIe siècle.

À l'époque musulmane, la principale ville de la région (« Gharb al-Ândalus », الغرب الأندلس en arabe) est Silves. Au début du XIe siècle, le califat de Cordoue éclate en plusieurs petits royaumes ou taïfas. L'Algarve est partagé entre le taïfa d'Algarve et celui de Silves. Ces deux royaumes sont conquis par le taïfa de Séville en 1051 et 1063 respectivement.

Après la chute des Almoravides en 1147, le taïfa de Silves retrouve brièvement son indépendance avant de tomber sous le joug des Almohades en 1151.

En 1191, le roi Sanche Ier de Portugal s'empare de Silves avec l'aide des croisés, mais il ne peut s'y maintenir.

Les royaumes de Portugal et d'Algarve en 1561.

En 1249, le roi Alphonse III de Portugal conquiert définitivement l'Algarve, mettant un terme à la Reconquista portugaise. Il prend le titre de « roi de Portugal et de l'Algarve ». En 1254, il cède au roi Alphonse X de Castille la partie de ses conquêtes située à l'est du fleuve Guadiana (actuelle frontière entre l'Espagne et le Portugal), d'où les noms d'« Algarve espagnole » (depuis absorbée dans l'Andalousie) et d'« Algarve portugaise ». Le traité de Badajoz, signé en 1267, voit la Castille reconnaître les conquêtes portugaises et abandonner ses prétentions sur la région. Le comarque d'Algarve est créé en 1406.

Malgré le titre de « roi de Portugal et de l'Algarve » porté par les successeurs d'Alphonse III, le royaume d'Algarve ne constitue en rien, sinon en nom, un État séparé : ses institutions et ses lois sont les mêmes que dans le reste du Portugal. Le nom d'« Algarve » est par la suite étendu aux conquêtes du Portugal outre-mer : en 1471, après s'être emparé des villes marocaines de Tanger, Alcácer-Quibir et Arzila, le roi Alphonse V prend le titre de « roi de Portugal et des Algarves » au pluriel. Cet « Algarve d'outre-mer subsiste jusqu'en 1769. Le territoire s'étendait jusqu'à la ville d'Almeira[Note 2].

Du XVe siècle à nos jours

Au XVe siècle, le port de Lagos acquiert une importance croissante avec les voyages des explorateurs comme Gil Eanes. En 1577, il devient la capitale de l'Algarve.

Début de la révolte d'Olhão (1809).

Sous le règne de Joseph Ier, le marquis de Pombal tente de diviser le diocèse de Faro en deux, avec la création d'un nouveau diocèse à Vila Nova de Portimão, mais cette division n'est jamais reconnue par le pape. La limite entre les deux diocèses devait être la ribeira de Quarteira, prolongée en ligne droite jusqu'à l'Alentejo.

En 1755, l'Algarve est durement touché par le tremblement de terre de Lisbonne. Les secousses entraînent des destructions dans de nombreuses villes de la région, et le raz-de-marée endommage sérieusement les forteresses côtières : si la ville de Faro est protégée grâce à la lagune de Ria Formosa, à Lagos, les vagues atteignent le sommet des murailles de la ville.

En 1807, la moitié nord du pays est envahie par les troupes napoléoniennes du général Junot, tandis que le royaume de l'Algarve et la province de l'Alentejo sont envahie par les troupes espagnoles de Manuel Godoy, prince de la paix[Note 3]. Cette occupation s'achève l'année suivante, suite à la rébellion d'Olhão. Le 16 décembre 1815, les deux royaumes deviennent le Royaume-Uni du Portugal, du Brésil et de l'Algarve, avec Rio de Janeiro comme capitale du royaume.

En 1836, une nouvelle division est crée, il s'agit du district de Faro. Lors de la chute de la monarchie, en 1910, les royaumes de Portugal et de l'Algarve disparaissent, et avec l'instauration de la Première République portugaise, l'Algarve devient une province.

Héraldique

Blason historique du Royaume de l'Algarve

Ce blason est le blason de l'Algarve historique et n'a aucune reconnaissance administrative ; il n'est pas utilisé officiellement puisque l'actuelle région de l'Algarve ne possède ni de drapeau, ni de blason officiel. Il y a deux personnages présents sur le blason : Une tête de Maure et une tête de roi Chrétien répétée à deux fois.

Les « armes de l'Algarve » historique se blasonnent ainsi : écartelé, en I et IV d'or à la tête de maure de sable et tortillée aussi d’argent, en II et III de gueules à la tête d'un roi chrétien coroné en or.

Les têtes du Maure et du Roi figurent dans nombre de blasons des villes et municipalités de la région (Albufeira, Silves, Portimão, Castro Marim, Tavira, Vila Real de Santo António, etc.).

Géographie

Carte topo de l'Algarve
Carte topographique de l'Algarve
Ilha da Culatra sur la Ria Formosa

L'Algarve est délimitée au nord par la région de l'Alentejo (sous-régions de l'Alentejo Litoral et la Baixo Alentejo), au sud et à l'ouest avec l'océan Atlantique et à l'est le fleuve Guadiana qui marque la frontière avec le pays voisin, l'Espagne. Le point le plus haut de la région se situe dans la Serra de Monchique, avec une altitude maximale de 902 mètres, il s'agit du Pico da Foia.

La région est sous-divisée en deux zones, une partie occidentale qui est appelée Barlavento et la partie orientale qui est appelée Sotavento. Chacune de ses deux zones possède 8 municipalités et chacune a sa municipalité principale : Faro pour la zone de la Sotavento et Portimão pour la zone de Barlavento. Elle comprend aussi une sub-région statistique homonyme et correspond totalement, à l'ancienne province du même nom et au district de Faro. Sa superficie est de 4 960 km2, sa population en 2005 était de 416 847 habitants.

La côte maritime de l'Algarve est d'environ 155 kilomètres de longueur, dont cinquante sont étendus depuis l'extrémité du Cap Saint-Vincent (le point situé le plus au sud-ouest de l'Europe). La côte est caractérisée par ses grottes et grottes ouvertes dans la roche calcaire, spécialement aux alentours de la municipalité de Lagos.

Relief

La Serra do Monchique.

Le relief de la région de l'Algarve est caractérisé par des collines lisses traversées par des vallées. Les principales zones montagneuses sont la Serra do Monchique et la Serra do Caldeirão.

Le point le plus haut de la Serra do Monchique, qui est située à l'ouest de l'Algarve, est le Fóia, qui culmine à 902 mètres de hauteur[3].

Étant donné le climat subhumide de la région, le mois de mars a une moyenne pluviométrique annuelle située entre 1 000 et 2 000 mm, combinée avec des températures modérées. Plusieurs rivières ont leur source à cette Serra ; les principales rivières sont la Ribeira de Seixe, la Ribeira de Aljezur (ou da Cerca), la Ribeira de Odiáxere, la Ribeira de Monchique et la Ribeira de Boina.

Située au nord-est de la région, la Serra do Caldeirão est située plus exactement à la frontière entre la côte et les plaines du bas Alentejo. Son altitude atteint les 580 mètres, les municipalités de Tavira et de Loulé possèdent plusieurs points dont les 500 mètres d'altitude sont dépassés. La Serra, malgré son altitude modeste, forme un paysage très particulier, où les collines sont découpées par un système fluvial assez dense, qui, dans sa grande partie est composé de rivières de régime stationnaire.

Hydrographie

La région de l'Algarve est traversée par plusieurs fleuves, parmi eux, il y a le Rio Guadiana qui est la frontière naturelle entre l'Algarve et l'Andalousie, ce qui correspond à la frontière luso-espagnole. Le fleuve nait dans les lagoas de Ruidera, dans la province de Ciudad Real, le fleuve possède un cours au total de 829 kilomètres.

Il y a aussi le Rio Arade qui nait dans la Serra do Caldeirão et qui passe dans la municipalité de Silves, Portimão et Lagoa et se déverse dans l'océan Atlantique, à Portimão, à l'est de la Praia da Rocha.

La région accueille aussi la Ria Formosa, il s'agit d'une lagune séparée de la mer par un cordon littoral, qui s'étend sur les municipalités de Loulé, Faro, Olhão, Tavira et Vila Real de Santo António, ce qui englobe une superficie de 18 400 hectares sur une longueur de 60 kilomètres, du fleuve Ancão jusqu'à la praia da Manta Rota.

Vue sur le fleuve Arade, entre Parchal (à gauche) et Portimão (à droite)

Climat

La température moyenne annuelle du littoral du Sotavento et du centre de la région est la plus élevée du Portugal continental et une des plus élevées de la Péninsule ibérique, qui est d'environ 18°c (1961/90).

Entre octobre et février, on observe une concentration de précipitations, souvent à caractère torrentiel. Les moyennes annuelles sont inférieures à 600 mm en grande partie du littoral et dans la vallée du Guadiana, dépassent les 800 mm dans la serra do Caldeirão et les 1 000 mm dans la Serra de Monchique. Dans la région littorale, il existe 5 mois assez secs, et entre juin et septembre les précipitations sont rares.

Praia Dona Ana, municipalité de Lagos
Relevé météorologique de Faro
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 7,7 8,4 8,9 10,4 12,5 15,7 17,9 18,0 16,9 14,3 10,9 8,6 12,5
Température moyenne (°C) 11,9 12,5 13,6 15,1 17,4 20,5 23,3 23,4 21,8 18,7 15,1 12,6 17,1
Température maximale moyenne (°C) 16,1 16,7 18,4 19,8 24,4 25,4 28,7 28,8 26,7 23,1 19,4 16,7 21,8
Précipitations (mm) 77,8 72,4 39,0 38,4 21,1 7,6 1,4 4,3 14,0 66,6 86,1 94,1 522,8


Le climat de la région, d'après la classification de Koppen, est divisée en deux régions : une avec un climat tempéré avec beaucoup de précipitations en hiver et un temps sec et chaud en été, la deuxième avec un climat tempéré avec des hivers pluvieux et des étés secs et des températures peu élevées. Les chutes de neiges sont rares dans la région. La dernière fois qu'il a neigé sur le littoral, ce fut en février 1954, mais il a neigé dans les massifs de la région comme le 1er février 2006 dans la Serra do Caldeirão et le 10 janvier 2009 dans la Serra de Monchique.

Environnement

Zones protégées

Le sud de la région possède une réserve naturelle de 170 km2, il s'agit de la Ria Formosa, où il est possible d'observer des centaines d'espèces d'oiseaux<refname=petit/>, et plusieurs îles et îlots. Il s'agit d'une zone protégée par le statut de parc naturel depuis le 9 décembre 1987[réf. nécessaire]. Avant cette date, la Ria formosa avait le statut de réserve naturelle depuis 1978[réf. nécessaire].

Les régions de l'Algarve et de l'Alentejo se partage le parc naturel du Sud-Ouest Alentejano et Costa Vicentina, dont la superficie est de 56 952 hectares, à laquelle s'ajoute une aire maritime protégée de 17 460 hectares. Il s'étend depuis la rivière de la Junqueira à São Torpes jusqu'à la plage de Burgau, sur une longueur de de 110 kilomètres.

Flore

La flore est essentiellement de type méditerranéen, sauf au niveau de la Serra de Monchique où elle est plus proche du type subtropical[5].

On trouve dans la serra de Monchique une grande variété d'espèces végétales. L'espèce dominante est le chêne des Canaries, mêlé au chêne liège. On peut aussi y voir des châtaigniers, des magnolias, mais aussi des bananiers et des rhododendrons (Rhododendron ponticum ssp baeticum).

Faune

De nombreuses espèces d'oiseaux fréquentent cette région, à l'année ou lors des passages de migration. Cela est particulièrement vrai dans le parc naturel de la Ria Formosa.

Transports

Aéroport de Faro, deuxième aéroport portugais.

Infrastructures

Réseau routier
Réseau ferroviaire
Réseau aérien

L'aéroport de Faro dessert la ville de Faro, où il est situé à 9 kilomètres de distance. Il a été ouvert au trafic le 11 juillet 1965. C'est actuellement le deuxième plus grand aéroport portugais en termes de trafic, derrière l'aéroport de Portela à Lisbonne.

En 2009, 5 061 801 passagers ont transités par l'aéroport de Faro, ce qui représente une baisse de 7,1% par rapport à 2008.

Administration

Division territoriale

L'Algarve est la région la plus au sud du Portugal, elle est divisée en 16 municipalités. La région se confond avec le district de Faro, la sous-région qui est aussi dénommée Algarve et avec la région historique de l'Algarve.

Municipalités

Municipalités de la région[6]
  Municipalité Superficie Population Carte numérotée des districts du Portugal.   Municipalité Superficie Population
ABF1.png Albufeira 0140,57 km² 38 966 ACT.png Alcoutim 0576,57 km² 3 272
AJZ.png Aljezur 0323,65 km² 5 349 CTM.png Castro Marim 0299,83 km² 6 493
FAR.png Faro 0201,59 km² 58 698 LGA1.png Lagoa 088,50 km² 23 835
LGS.png Lagos 0212,84 km² 29 298 LLE1.png Loulé 0765,12 km² 65 444
Crest of Monchique, Portugal.png Monchique 396,15 km² 6 441 OLH2.png Olhão 0130,89 km² 44 319
PTM.png Portimão 0277,2 km² 50 454 SBA.png São Brás de Alportel 0150,05 km² 11 205
SLV.png Silves 0680,02 km² 36 165 TVR.png Tavira 0606,98 km² 25 394
VBP.png Vila do Bispo 0178,99 km² 5 381 VRS1.png Vila Real de Santo António 0312,1 km² 18 158

La région de l'Algarve est divisée en 16 municipalités. La municipalité de Loulé est la plus grande de la région, avec une superficie de 765,12 km2, de plus cette municipalité et celle de Silves, bordent la région de l'Alentejo et l'océan Atlantique. La municipalité de Olhão est la plus petite de la région, avec une superficie de 130,89 km2.

Il n'y a seulement que 3 municipalités de la régions qui n'ont pas d'accès à la mer, il s'agit de Monchique, São Brás de Alportel et São Brás de Alportel. La municipalité de Vila do Bispo possède le point le plus au sud-ouest de l'Europe, il s'agit du Cap Saint-Vincent dans la freguesia de Sagres. Les trois plus grandes villes, en termes d'habitants, sont Loulé (65444 habitants), Faro (la capitale, avec 58689 habitants) et Portimão (50454 habitants).

Population et société

Démographie

D'après le recensement de l'INE de 2007, la région de l'Algarve avait une population de 426 386 habitants, ce qui représente un peu plus de 4% de la population portugaise (10 356 117 habitants). L'Algarve a une densité de 85,3%[7].

Évolution de la population de l'Algarve
Années 1801 1819 1900 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997
Population 95 080 113 590 257 378 341 075 343 328 345 970 349 658 353 309 357 472 363 387
Années 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Population 369 298 375 841 383 399 390 933 398 370 405 380 411 468 416 847 421 528 426 386
Années 2008 2009 2010 - - - - - - -
Population 430 084 434 023 564 000 - - - - - - -
Notes, sources, ... Sources : INE[8] ; INE'1900[9] ; Essais Statistiques[Note 4].

La population de l'Algarve est depuis plusieurs années en constance augmentation. En 1900, la population de la région représente 257 378 habitants ce qui représente quasi 5% de la population portugaise (5 423 132 habitants). Le taux de natalité, en 2007, était de 11,5% alors que le taux de mortalité était de 11,0%, de ce fait le taux d'accroissement naturel est de 0,5%. Le taux de fécondité était de 50‰. L'immigration occupe une grande responsabilité dans l'augmentation de la population, la même année, le taux de croissance migratoire était de 1,9%[10]. Lors du grand tremblement de terre de 1755, une grande partie de la région et des villes furent dévastées, causant ainsi la mort à des milliers de personnes[11].

D'après l'Eurostat, organisme européen de statistiques, la population de la région va augmenter de 30% jusqu'en 2030 et cela grâce à l'immigration. Il est estimé une population de 564 000 habitants en 2010, ce qui représente la troisième plus grande augmentation, au niveau, de l'Union européenne après l'Irlande et Murcie, en Espagne[12].

Depuis quelques années, la région une destination touristique et résidentielle favorite des anglais, ils en font l'une de leurs principales zones d'installation résidentielle, après avoir obtenues leur retraite. Ceci est due au prix des terrains, qui sont moins chers que ceux de la côte espagnole[13].

Santé

De nombreux hôpitaux sont implantés dans l'Algarve. En 2009, la région comportait 16 centres de santé, soit un dans chaque municipalité. (INE).

Économie

Article connexe : Économie de l'Algarve.
Agriculture et pêche
Bateau de pêche à Tavira

La région de l'Algarve est une région touristique, mais c'est aussi une région agricole. Les principales productions agricoles de la région sont les figues, les amandes, les oranges, les caroubes, les arbouses et la production et commercialisation du Chêne-liège pour la fabrication du liège.

L'horticulture est très pratiqué dans la région, mais la région est aussi productrice de vins, parmi les productions, quatre sont sous la Denominação de Origem Controlada (Lagoa, Lagos, Portimão et le Tavira).

La pêche et l'aquaculture sont une des activités importantes dans les régions côtières de l'Algarve ; Les sardines, les Soleidaes, les cyprinides, les daurades royales et les divers fruits de mers sont les principaux poissons pêchés dans la région. L'industrie de la pêche est principalement dû au développement de plusieurs usines de conserves qui a joué un rôle important dans l'économie de l'Algarve pendant l'époque de l'Estado Novo.

Néanmoins, ces dernières années, il a y un mouvement de fermeture de ces usines. Les municipalités le plus impliqué dans la pêche sont Olhão, Tavira, Portimão et Vila Real de Santo António.

Tourisme
Terrain de Golf

Le tourisme est considéré comme la principale ressource économique de cette région du sud du Portugal, c'est une destination populaire pour le tourisme principalement en raison de ses plages et de son climat méditerranéen. Dans les années 1960, l'Algarve est devenu une destination très populaire pour les touristes étrangers, principalement venant de la Grande-Bretagne. Depuis c'est une destination prisé par les portugais, espagnols, allemands, hollandais ou encore les irlandais[14]. Plusieurs de ces touristes possèdent leur résidence secondaire dans la région.

En plus des beautés de ses plages, l'Algarve a investi dans la création d'un réseau des terrains de golf. Les plages bien connues dans l'Algarve s'étendent de la Praia da Marinha jusqu'à Armação de Pêra. Une ville est reconnue pour sa station thermale, il s'agit de la Caldas de Monchique.

Le climat doux de l'Algarve attire l'intérêt des Européens nordiques souhaitant avoir une maison ou une résidence de vacances dans la région. Étant une région du Portugal, et donc dans l'Union européenne, n'importe quel citoyen de l'Union a le droit d'acheter librement une propriété et d'y résider dans la région[15]. Les expatriés britanniques, suivis d'allemands, Néerlandais et Scandinaves, sont parmi les plus grands groupes souhaitant une maison dans cette région portugaise.

En mars 2007, le ministre de l'économie, Manuel Pinho, a annoncé la création du projet Allgarve comme partie d'une promotion stratégique de l'Algarve comme destination de tourisme pour les citoyens étrangers[16].

Extraction minière

Culture

Éducation

Sports

Équipe Sport Création Ligue Stade Capacité Entraîneur
SC Farense.png Sporting Clube Farense (SCF) Football 1er avril 1910 III Divisão - Série F Estádio Algarve 30 335 places Drapeau du Portugal Jorge Portela
Louletanodc.gif Louletano DC (LDC) Football 1923 Championnat Portugais - L3 Estádio Algarve 30 335 places Drapeau du Portugal Paulo Renato
Portimonense.png Portimonense Sporting Clube (PSC) Football 1914 Championnat Portugais Estádio do Portimonense 6 000 places Drapeau du Portugal Carlos Azenha

Gastronomie

La gastronomie Algarvia possède plusieurs influences qui sont dues à son histoire, avec la présence des romains et des Maures ainsi que le climat de la région.

Depuis le Arroz de Lingueirão de Faro, aux sardines grillés de Portimão et aussi du plat sucré de Dão Rodrigos de Lagos, il existe une grande variété de plat différent.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • (fr) Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Algarve » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878  (Wikisource)
  • (fr) Edme Mentelle. Géographie comparée ou analyse de la géographie ancienne et moderne, Volume 1, 1784 Google Book's
  • (fr) Adriano Balbi. Essai statistique sur le royaume de Portugal et d'Algarve, 1822 Google Book's
  • (fr) A. Germond de Lavigne. Collection des guides-Joanne: itinéraire descriptif, historique et artistique de l'Espagne et du Portugal, 1866 Google Book's
  • (fr) Napoleon I (Emperor of the French). Correspondence de Napoléon I, (H. Plon, J. Dumaine), 1864Google Book's

Sources et références

  1. a, b, c et d Guide touristique de l'Algarve, page visitée le 20 décembre 2010.
  2. UTC+1 à l'heure d'été
  3. (pt) Altitude máxima (m) das unidades territoriais por Localização geográfica. ine.pt, page consultée le 4 janvier 2011.
  4. Monthly Averages for Faro, Portugal
  5. Jean-Paul Labourdette et Dominique Auzias, Algarve 2011, Petit Futé, 2010, 240 p. (ISBN 274692871X) [lire en ligne], p. 22 
  6. Municipalités de l'Algarve, consultée le 1er janvier 2011.
  7. (pt) Densidade populacional (N.º/ km²), page visitée le 23 décembre 2010.
  8. INE - La population des localités portugaises, page visitée le 23 décembre 2010.
  9. 1900 - 1 de Dezembro (IV Recenseamento Geral da População), page visitée le 23 décembre 2010.
  10. (pt) Données de l'INE.pt, page visitée le 23 décembre 2010.
  11. Informations sur l'Algarve, page visitée le 30 décembre 2010.
  12. (pt) População no Algarve vai disparar até 2030, page visitée le 23 décembre 2010.
  13. De la fréquentation touristique de masse aux flux résidentiels : le cas de l’Algarve (Portugal), page consultée le 30 décembre 2010.
  14. (pt) Algarve_Análise de conjuntura turística, page consultée le 18 janvier 2011.
  15. (en) "On the Rights of Citizens of the Union..., page consultée le 18 janvier 2011.
  16. « Allgarve 09 » : le retour du plus grand événement culturel du Portugal, page consultée le 18 janvier 2010.

Notes

  1. Géographie comparée ou analyse de la géographie ancienne et moderne, Volume 1 : Page 119
  2. ITINERAIRE : Descriptif, Hiiloriqoe et Artistique DE L'ESPAGNE ET DU PORTUGAL : Page 824
  3. Correspondence de Napoléon I: publiée par ordre de l'empereur Napoléon III : Page 119
  4. Essai statistique sur le royaume de Portugal et d'Algarve : Page 189

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Algarve de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Algarve — (NUTS III). El Algarve (del árabe الغرب al Garb, el oeste o el occidente) es la región más meridional de Portugal continental. Engloba una subregión estadística con el mismo nombre y con las mismas dimensiones, y que corresponde también, en su… …   Wikipedia Español

  • Algarve — Aunque desde época medieval y hasta bien entrado el siglo xx han convivido las grafías Algarbe y Algarve para denominar esta región del sur de Portugal, y a pesar de que la grafía con b es la más próxima a la etimología (del ár. al garb… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • algarve — adj. 2 g. 1. Relativo ao Algarve, região portuguesa. = ALGARVIO • s. m. 2.  [Antigo, Portugal: Regionalismo] Produto que provém do Algarve e se vende em feiras. 3.  [Antigo, Portugal: Regionalismo] Local onde se vendem esses produtos.… …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Algarve — (Geogr.), so v.w. Algarbien …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Algarve — (arab. El Gharb, d.h. »gegen Abend gelegenes Land«), die südlichste und kleinste Provinz von Portugal mit dem Titel eines Königreichs, grenzt im N. an die Provinz Alemtejo, im O. an Spanien, wird im S. und W. vom Meer bespült und ist 4850 qkm (88 …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Algarve — Algarve, Algarbĭen, südlichste Provinz (zugleich Bez. Faro) Portugals, 4850 qkm, (1900) 255.191 E.; Hauptstadt Faro …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Algarve — région du Portugal et de la C.E., au S. du pays; 4 960 km², 339 400 hab., cap. Faro …   Encyclopédie Universelle

  • Algarve — ist das kleinste Königreich der Christenheit. – Deutsche Romanzeitung, III, 47, S. 867 …   Deutsches Sprichwörter-Lexikon

  • Algarve — The Algarve (pron. IPA2|aɫ gaɾv(ɨ)) is the southernmost region of mainland Portugal. It has a area of 5,412 square kilometres with approximately 410,000 permanent inhabitants, and incorporates 16 municipalities. The region coincides with the… …   Wikipedia

  • Algarve — Lagekarte Algarve Die Algarve ist die südlichste Region Portugals. Die Algarve hat eine Fläche von 4.989 km² (5,59 % vom Festlands Portugal) und rund 441.000 Einwohner (4,30 % vom Festlands Portugal). Verwaltungstechnisch bildet… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”