Alfrida

Elfrida

Elfrida, née vers 945 et morte en 1000, également appelée Alfrida, Elfthryth ou Ælfthryth, fut la seconde ou troisième épouse du roi Edgar d'Angleterre et la mère d'Ethelred II. C'est la première épouse de roi dont on sait qu'elle fut couronnée et ointe reine d'Angleterre. Elle disposait d'un pouvoir politique important, et fut impliquée dans le meurtre de son beau-fils Édouard le Martyr. Dans de nombreux contes médiévaux, elle représente la figure de la mauvaise reine et de la marâtre.

Sommaire

Jeunesse

Elfrida était la fille de l'ealdorman Orgar, et sa mère appartenait à la famille royale du Wessex. La puissance de la famille provenait de l'ouest du Wessex : Orgar fut inhumé à Exeter et son fils Ordwulf fonda (ou re-fonda) l'abbaye de Tavistock[1].

Elfrida épousa en premières noces Ethelwald, fils d'Athelstan Demi-Roi, d'après la Vie d'Oswald de Worcester rédigée par Byrhtferth de Ramsey[2]. Les récits ultérieurs, comme celui de Guillaume de Malmesbury, apportent des éléments de fiabilité douteuse.

D'après Guillaume, la rumeur de la beauté de la fille d'Orgar parvint aux oreilles du roi Edgar, qui cherchait une reine. Il envoya Ethelwald à sa rencontre, lui ordonnant « de lui offrir le mariage [avec Edgar] si sa beauté était à la hauteur de sa réputation ». Lorsque Elfrida se révéla aussi belle que ce que l'on en disait, Ethelwald la prit pour femme et déclara à Edgar qu'elle ne l'était pas. Edgar découvrit le pot aux roses et décida de rendre la monnaie de sa pièce à Ethelwald : il lui dit qu'il viendrait rendre visite à la pauvre femme, ce qui alerta Ethelwald. Il demanda à Elfrida de se faire aussi laide que possible pour la venue du roi, mais elle fit exactement le contraire. Edgar tomba amoureux d'elle et tua Ethelwald lors d'une partie de chasse[3].

Les documents historiques ne donnent pas la date de décès d'Ethelwald, pas plus que sa cause. On ne lui connaît aucun enfant d'Elfrida.

Reine

Edgar avait été précédemment marié à Ethelfleda, qui lui avait donné un fils, Édouard ; et peut-être également à Wulfthryth, qui lui avait donné une fille, Eadgifu. Des raisons politiques présidèrent au mariage d'Edgar et d'Elfrida : le premier était surtout puissant en Mercie, tandis que la famille d'Elfrida était puissante au Wessex. En outre, Elfrida semble avoir été également apparentée à la famille d'Ælfhere, ealdorman de Mercie[4].

Edgar épousa Elfrida en 964 ou 965. En 966, Elfrida donna naissance à un fils, nommé Edmond. Dans une charte de la même année, l'enfant est appelé « clito legitimus » (« atheling légitime »), apparaissant avant Édouard dans la liste de témoins. Edmond mourut jeune, vers 970, mais Elfrida avait donné naissance à un deuxième fils en 968, appelé Ethelred[5].

Le roi Edgar organisa un second couronnement à Bath le 11 mai 973, peut-être pour asseoir son autorité en tant que souverain de toute la Bretagne. Lors de cette cérémonie, Elfrida fut elle aussi couronnée et ointe, lui octroyant un statut plus élevé que n'importe quelle autre reine avant elle[6].

Reine douairière

« Édouard le Martyr poignardé sur ordre d'Elfrida », gravure du XVIIIe siècle

Edgar mourut en 975, laissant deux fils, Édouard et Ethelred. Édouard était presque adulte, et disposait du soutien des archevêques Dunstan de Cantorbéry et Oswald d'York, ainsi que du frère du premier mari d'Elfrida, Æthelwine d'Est-Anglie. Les prétentions au trône d'Ethelred étaient soutenues par la reine-mère, l'évêque Æthelwold de Winchester, et Ælfhere de Mercie[7].

Le 18 mars 978, alors qu'il rendait visite à Elfrida à Corfe, Édouard fut tué par des serviteurs de la reine, permettant à Ethelred de monter sur le trône. Édouard fut rapidement considéré comme un martyr et Elfrida accusée de son meurtre. Ethelred étant encore jeune, Elfrida assura la régence jusqu'à sa majorité, en 984. À cette date, ses anciens alliés Æthelwold et Ælfhere étaient morts, et elle quitta la cour. Elle resta cependant une figure importante, chargée des enfants qu'eut Ethelred par sa première femme Ælfgifu[8].

Malgré le meurtre de son beau-fils, Elfrida était une femme dévote, particulièrement intéressée par les réformes monastiques sous le règne d'Edgar. Par la suite, elle se retira à Wherwell où elle mourut un 17 novembre, entre 999 et 1001[9].

Références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ælfthryth, wife of Edgar ».
  1. Stafford, Unification, p. 52-53
  2. PASE; Stafford, Unification, p. 52-53
  3. Malmesbury, Livre 2, § 139, p. 139-140
  4. Higham, p. 6-7 ; Stafford, Unification, p. 52-53
  5. Higham, p. 6-7 ; Miller, « Edgar » ; Stafford, « Ælfthryth »
  6. Miller, « Edgar » ; Stafford, « Ælfthryth »
  7. Higham, p. 7-14 ; Stafford, Unification, p. 57-59
  8. Higham, p. 7-14 ; Stafford, « Ælfthryth » ; Stafford, Unification, p. 57-59
  9. Stafford, « Ælfthryth »

Bibliographie

  • Ælfthryth 8 (Female) Queen of King Edgar, 964-975, d.999x1001; daughter of Ordgar sur Prosopography of Anglo-Saxon England. Consulté le 9 septembre 2009
  • Nick Higham, The Death of Anglo-Saxon England, Sutton, Stroud, 1997 (ISBN 0-7509-2469-1)
  • Sean Miller, « Edgar », dans Michael Lapidge (éd.), The Blackwell Encyclopedia of Anglo-Saxon England, Blackwell, Oxford, 1999 (ISBN 0-631-22492-0)
  • Pauline Stafford, « Ælfthryth », dans Michael Lapidge (éd.), The Blackwell Encyclopedia of Anglo-Saxon England., Blackwell, Oxford, 1999 (ISBN 0-631-22492-0)
  • Pauline Stafford, Unification and Conquest: A Political and Social History of England in the Tenth and Eleventh Centuries, Edward Arnold, Londres, 1989 (ISBN 0-7131-6532-4)
  • Guillaume de Malmesbury, « Malmesbury's History of the Kings », dans Joseph Stevenson, The Church Historians of England, vol. 3, part. 1. Consulté le 9 septembre 2009.
Ce document provient de « Elfrida ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfrida de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfrida — Infobox Saint name=Saint Alfrida birth date=unknown death date=795 feast day= venerated in=Roman Catholic Church imagesize= caption= birth place=England death place=Crowland, England titles= beatified date= beatified place= beatified by=… …   Wikipedia

  • Alfrida, Saint — • Daughter of King Offa of Mercia. Hermit at Crowland, fl. 795 Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 …   Catholic encyclopedia

  • St. Alfrida —     St. Alfrida     † Catholic Encyclopedia ► St. Alfrida     Virgin, and recluse, c. 795. This saint, whose name is variously written Elfthritha, Ælfleda, Æfthryth, Alfritha, Etheldreda, etc., was a daughter of King Offa of Mercia. According to… …   Catholic encyclopedia

  • Martha Hedman — Photo of Hedman, published in 1915 Born Martha Hedman August 12, 1883 Östersund, Sweden Died …   Wikipedia

  • Ælfthryth, Queen of England — Ælfthryth (c. 945 1000, also Alfrida, Elfrida or Elfthryth) was the second or third wife of King Edgar of England. Ælfthryth was the first king s wife known to have been crowned and anointed as Queen of the Kingdom of England. Mother of King… …   Wikipedia

  • Swedish name day list of 2001 — This is the current Swedish name day calendar, adopted in 2001 by a work group led by the Swedish Academy. The new list has no official status, but is nevertheless used by most publishers. Several name day lists existed after 1972, when the old… …   Wikipedia

  • Bolger family — In the fiction of J. R. R. Tolkien, the Bolger (anglicization of Bolgra , name of unknown meaning in Hobbitish Westron) family are a Hobbit family of Fallohidish origin, associated with the village of Budgeford, on the Water in the Eastfarthing… …   Wikipedia

  • Cynethryth — For the 9th century Mercian princess, see Cwenthryth. Cynethryth Queen of Mercia Portrait penny of Cynethryth, minted by Eoba at Canterbury. Cynethryth is the only Anglo Saxon queen known to have had coins issued i …   Wikipedia

  • Ælfthryth — may refer to:* Ælfthryth, wife of King Coenwulf of Mercia * Ælfthryth, Countess of Flanders, daughter of King Alfred the Great * Ælfthryth, Queen of England, second or third wife of King Edgar, mother of Ethelred the Unready * Saint Alfrida …   Wikipedia

  • Frida Winnerstrand — Karolina Alfrida Winnerstrand, née Kumlin , January 23, 1881 ndash; December 1, 1943 was a Swedish actress.BiographyBorn in Lövsta, Järfälla, Stockholm, Frida Winnerstrand made her debut 1896 in the Anna Lundbergs Theatre Company and later… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”