Alfredo Pérez Ruibalcaba

Alfredo Pérez Rubalcaba

Alfredo Pérez Rubalcaba
Ministre de l'Intérieur d'Espagne
Actuellement en fonction
Depuis le 7 avril 2006
Président(s) du Gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero
Prédécesseur(s) José Antonio Alonso
Porte-parole du groupe Socialiste
au Congrès des députés
13 avril 2004 - 25 avril 2006
Législature(s) VIIIe Législature
Prédécesseur(s) Jesús Caldera
Successeur(s) Diego López Garrido
Ministre de la Présidence
Porte-parole du Gouvernement
14 juillet 1993 - 5 mai 1996
Président(s) du Gouvernement Felipe González
Prédécesseur(s) Virgilio Zapatero Gómez (Présidence)
Rosa Conde (Porte-parole)
Successeur(s) Francisco Álvarez-Cascos (Présidence)
Miguel Ángel Rodríguez Bajón (Porte-parole)
Ministre de l'Éducation et de la Science
24 mai 1992 - 14 juillet 1993
Président(s) du Gouvernement Felipe González
Prédécesseur(s) Javier Solana
Successeur(s) Gustavo Suárez Pertierra
Biographie
Date de naissance 28 juillet 1951 (58 ans)
Lieu de naissance Solares (Espagne)
Nationalité Espagnole
Parti politique Parti socialiste ouvrier espagnol
Diplômé(e) de Université Complutense de Madrid
Profession professeur d'université
docteur en chimie

Escudo de España.svg


Docteur en chimie et professeur universitaire, Alfredo Pérez Rubalcaba (28 Juillet 1951, à Solares en Cantabrie) est un homme politique espagnol.

Biographie et parcours politique

Membre du Parti Socialiste (PSOE) depuis 1974, il commença cette année à collaborer à la Fédération Madrilène, puis dans les commissions Enseignement et Recherche, que ce soit au sein du parti que dans le groupe parlementaire Socialiste.

Après l’arrivée du PSOE au pouvoir en 1982, il a assumé différentes responsabilités en liaison avec l’éducation et l’Université. En 1988, il est nommé secrétaire d'État à l’Education, puis Ministre de l’Education et de la Science (1992-1993) et enfin Ministre de la Présidence (1993-1996) sous Felipe Gonzalez.

Lors des élections législatives anticipées de 1996, perdues par le PSOE après quatorze ans au pouvoir, Rubalcaba est élu représentant de Madrid au Congrès des députés. Un an plus tard, lors du XXXIVe Congrès du PSOE, il est élu membre da la Commission exécutive fédérale en tant que secrétaire à la Communication et prend une part toujours plus importante au sein du Parti. Il est notamment en charge des contacts avec le gouvernement de José Maria Aznar sur les questions concernant l'ETA lors de la trève de 1999.

Lors du XXXVe Congrès du parti, au cours duquel José Luis Rodríguez Zapatero est élu nouveau secrétaire général, Rubalcaba intègre le Comité fédéral (parlement), puis devient le leader de la délégation socialiste qui signa le Pacte pour les Libertés et contre le Terrorisme (signé entre le PP et le PSOE en décembre 2000).

A l'occasion des élections générales du 14 mars 2004, il est nommé coordinateur de campagne du PSOE. A ce titre, il est considéré par certains - surtout des membres du Parti populaire - comme étant l'un des instigateurs de la stratégie de mobilisation massive qui, durant les 12 et 13 mars, concentra de grandes foules devant le siège du Parti populaire, calle Genova à Madrid, suite aux attentats du 11-M et juste avant les élections. La coordination aurait été menée au travers de consignes émises par SMS . Toutefois, aucun lien n'a pu être établi entre les messages et le PSOE.

Suite au scrutin du 14 mars, remporté par les socialistes à la majorité relative et au cours duquel il est élu député de Cantabrie, il est nommé porte-parole du groupe parlementaire au Congrès des députés. Le 11 avril 2006, il est nommé ministre de l'Intérieur du gouvernement dirigé par José Luis Rodríguez Zapatero, en remplacement de José Antonio Alonso, devenu ministre de la Défense à la place du démissionnaire José Bono. La nomination de Rubalcaba est également une récompense pour son active participation dans le processus de paix au Pays basque.

Homme discret et réservé, Alfredo Pérez Rubalcaba jouit cependant d'une réputation d'homme politique tout à la fois rusé, méticuleux et implacable. Durant les années 1990, il était un des hommes de confiance les plus fidèles de Felipe González.

Elu représentant de la province de Cadix au Congrès des députés depuis les législatives du 9 mars 2008, il est confirmé, le 12 avril suivant, au ministère de l'Intérieur dans le second gouvernement Zapatero.


  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
Ce document provient de « Alfredo P%C3%A9rez Rubalcaba ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfredo Pérez Ruibalcaba de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”