Alfred de Grazia

Alfred de Grazia (né le 29 décembre 1919 à Chicago, en Illinois) est un philosophe, politologue, enseignant et écrivain américain, auteur d’ouvrages scientifiques, philosophiques, autobiographiques, ainsi que de poèmes et de pièces de théâtre. Il créa un paradigme dit de la quantavolution, selon lequel me monde en toutes ses sphères change rapidement au moyen d’évènements soudains, intenses, à grande échelle et corrélatifs.

Sommaire

Les débuts

Alfred de Grazia naquit le 29 décembre 1919 et grandit dans le quartier de Near North Side à Chicago. Son père, Alfred Sr., socialiste et musicien, avait précipitamment quitté la Sicile à vingt ans, après avoir frappé le maire de sa ville natale de Licodia Eubea (province de Catane) avec sa clarinette durant une empoignade politique. Alfred de Grazia Sr. devint un chef d’orchestre populaire, clarinettiste et leader syndical musical à Chicago. Il était particulièrement connu dans les années trente et quarante pour sa direction de grands ensembles à vent dans des concerts de musique classique (souvent transcrite par lui) au Grand Pavillon du Municipal Pier (Quai Municipal) au bord du lac Michigan à Chicago. Il épousa Katherine Lupo Cardinale, née à Chicago de parents siciliens, dont le frère était le boxeur Charles Kid Lucca, champion de Canada des poids légers de 1910 à 1914. En plus d’Alfred, ils eurent trois autres fils, Sebastian de Grazia, politologue et Prix Pulitzer, Edward, qui devint un des avocats les plus en vue dans les cas de censure artistique et de liberté d’expression, co-fondateur de Yeshiva University, et Victor de Grazia qui devint vice-gouverneur de l’État d’Illinois.

À 15 ans, Alfred de Grazia fut admis à l’université de Chicago où il obtint un B.A. en 1939 et bien plus tard, un doctorat (Ph. D.) en 1948. Il parvint à subvenir entièrement à ses besoins durant toute la période de ses études, grâce à une demie-bourse, et en travaillant d’abord comme garçon de salle à la cafétéria, puis comme trompettiste et administrateur de l’orchestre de l’université, le Maroon Band, et comme membre d’un groupe de jazz, ce qui lui permit de traverser l’océan en jouant à bord des grands transatlantiques et de connaître l’Europe durant l’immédiat avant-guerre.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Alfred de Grazia fit son service d’appelé à capitaine, dans l’artillerie, l’intelligence et la guerre psychologique, prenant part à six campagnes d’Afrique du Nord jusqu’en Allemagne. A la fin de la guerre, il commandait les opérations de guerre psychologique de la 7e armée américaine dans le Sud de l’Allemagne. Il arrêta et interrogea Hermann Ley et Leni Riefenstahl. Il raconta cette expérience dans The Taste of War. Durant ses années d’absence, il mena une correspondance intense de plus de 2 000 longues lettres, pratiquement quotidiennes, avec sa fiancée, puis épouse Jill Oppenheim, journaliste à ses heures et plume des plus alertes. Cette correspondance, peut-être la plus volumineuse de la Seconde Guerre Mondiale, fut préservée presque dans sa totalité et publiée sur internet sous le titre Letters of Love and War.

Sciences politiques

Après la Seconde Guerre mondiale, il s’essaya brièvement comme éditeur, puis finit sa thèse de doctorat qui fut publiée sous le titre de Public and Republic: A History of American Ideas of Representation. Issu de l’”École de Chicago” de science politique, il fut un des promoteurs, à la suite de Charles Merriam, Harold Lasswell, Nathan Leites et H. F. Gosnell, du mouvement de “Political Behavior” (behavioriste, ou comportementiste) qui pour un temps domina les sciences politiques. Il fonda et publia pendant une décennie The American Behavioral Scientist, acquis plus tard par Sage Publications, et qui constitua le noyau initial de la plus grande collection de magazines des sciences sociales aux États-Unis. Il inventa également The Universal Reference System, le premier service bibliographique informatisé dans le domaine des sciences sociales.

Affaires Politiques

Alfred de Grazia contribua largement aux aspects théoriques de la Federalism Task Force de la commission Hoover sur l’organisation du gouvernement fédéral en 1947-1948. Il apporta son aide aux candidats des Electeurs indépendants de l’Illinois, comme le sénateur Paul Douglas, aux candidats démocrates comme les sénateurs Alan Cranston de Californie et Robert E. Merriam d’Illinois, plus tard au gouverneur républicain Nelson Rockefeller et à d’autres.

Enseignant et fondateur d’un collège expérimental

De Grazia enseigna pour la première fois, brièvement, à l’âge de vingt ans, un cours comparatif sur les partis politiques et les élections à L’université de Chicago. Il passa la dernière période de sa carrière d’enseignant (1959-1977) à l’université de New York en tant que professeur de théorie sociale. Entre temps, il fut membre de faculté à l’université du Minnesota, à université Brown (Providence, Rhode Island) et à l'université Stanford, en Californie. Il enseigna dans divers autres établissements aux États-Unis et ailleurs, y compris Göteborg, Istanbul et Lethbridge. Durant une année, il fut membre à la fois de trois facultés, celles de Brown, Harvard et Columbia. Ses cours s’intitulaient Invention sociale, comportement politique et leadership, méthodologie, facteurs psychologiques en relations internationales et propagande, communication et opinion publique. Il collabora à l’établissement de plans de réorganisation à la Harvard Graduate School of Education (avec Krank Keppel) et à l’université Stanford, en connexion avec un programme de la Fondation Ford. Il dirigea le Centre de recherche sociale appliquée à l’université de New York en 1959-1961. Il fonda un collège d’extrême avant-garde en 1970-72 dans le Valais, du nom de université du Nouveau Monde, qui fut un échec retentissant. Ses nombreuses innovations radicales incluaient des plans d’étude et d’évaluation individuels pour chaque étudiant, le gouvernement par une assemblée tirée au sort parmi la communauté scolaire, et le concept de « studio » de la nature d’un club, se substituant aux départements conventionnels. Pour le constituer, il organisa une équipe composée presque entièrement d’étudiants, d’enseignants, et d’aventuriers. L’expérience s’effondra par manque de fonds et minées par des luttes intestines. Des tentatives ultérieures de fonder des collèges expérimentaux ne purent prendre leur envol: ainsi à Saint-Christophe-et-Niévès, où son très aimé partenaire et ami, Jean-Yves Beigbeder fut dévoré par des requins, et à Tunis, où il tenta de créer une université Ibn Khaldoun, ainsi qu’à Apt, en France, où son projet tomba sur une incompréhension générale.

Livres de science politique et sociale

L’œuvre publié de De Grazia se monte à une cinquantaine de volumes. Il écrivit d’abord surtout dans les domaines de la théorie et de la méthode politique. Plusieurs ouvrages importants de la première partie de sa carrière sont: Elements of Political Science (1952), Public and Republic, The Western Public (1954), The American Way of Government (1957), Science and Values in Administration (1961), Political Behavior and Organization (2 vol.) (1962), Apportionment and Representative Government (1963), Republic in Crisis: Congress Against the Executive Force (1965). De plus, il édita Grass Roots Welfare (1958) et fut le co-auteur de American Welfare.

Le volontarisme et la période de néo-conservatisme

En plus de ses activités dans la politique locale et nationale à Chicago, New York et en Californie, tant aux côtés des Démocrates que des Républicains et des Indépendants, il dirigea un groupe d’experts dans une étude d’envergure sur les fonctions et réformes du Congrès des États-Unis sous les auspices de l'American Enterprise Institute, qui devait devenir le bastion du néoconservatisme. Parmi les nombreuses propositions publiées dans le rapport intitulé Congress: First branch of Government (1966-67) un certain nombre furent ultimement adoptées. Il fit des contributions significatives) la doctrine du néo-conservatisme avant que le terme ne fut adopté et abusé, y compris la théorie de l’aide sociale volontaire, des projections de systèmes anti-bureaucratiques, le renforcement de l’indépendance et des compétences de la branche législative du gouvernement. La plupart de ces travaux furent réalisés avec l’aide du William Volker Fund, de l'American Enterprise Institute, de la Relm and Earhart Foundation, et de l’université de New York.

Design du Nouvel Ordre mondial : Kalos et Nouvelles Cités

De Grazia se dirigea alors vers une combinaison plus radicale encore d’idées de droite et de gauche, surtout présentée dans le livre intitulé Kalos : que faire de notre monde ? (1968ff). Il rédigea deux documents spéciaux : 40 Stases and Theses for World reconstruction, publié plus tard avec 40 peintures symboliques par l’artiste génoise (et psychanalyste) Licia Filingeri (1995). D’autres textes polémiques incluent un manuel de sciences politiques Politics for Better or Worse (1975), Eight Bads, Eight Goods: the American Contradictions, akna Lectures to the Chinese et Art and Culture:1001 Questions on Policy (1979) à la demande du National Endowment for the Arts.

Alfred de Grazia élabora des propositions pour des villes nouvelles (The New City) et des structures pour tout un chacun (The Hacienda), à partir de 1969. Y compris un projet rationnel de transition des zones agriculturelles traditionnelles de l’île grecque de Naxos vers l’urbanisme et le tourisme (non appliqué).

Conseiller auprès d’autorités gouvernementales et de corporations

Alfred de Grazia fut un consultant auprès de diverses fondations américaines, agences gouvernementales et corporations et fut un conseiller senior au département d’État, délégué auprès de la Conférence générale de l’Unesco. Il organisa et contrôla les opérations psychologiques pour le département de la Défense durant les guerres de Corée et du Vietnam. Ses rapports sur les opérations psychologiques, maintenant largement déclassifiées, comprennent un des premiers manuels techniques pour la Cinquième Armée américaine publié avec les moyens du front (Cassino, 1945), Target Analysis and Media in Propaganda to Audiences Abroad (1952), Elite Analysis (1955), et Psychological Operations in Vietnam (1968). Il fut un consultant pour General Motors, General Electric, Hawaiian Pineapple Company, et autres.

La campagne pour le fédéralisme global

Il continua durant plusieurs décennies de consacrer temps et énergie pour un mouvement de gouvernement mondial qu’il proposa (après avoir sympathisé dans sa jeunesse avec le mouvement de Giuseppe Borgese) dans son livre Kalos. Certains de ses étudiants y furent pour un temps plus ou moins engagés: Stephanie Neuman, conseillère au Pentagone, Nina Mavridis, Rashmi Mayur, célèbre environnementaliste indien, Ibne Hassan. En 1985 il établit un QG pour le mouvement Kalos à Bombay avec Arun Gandhi et Rashmi Mayur. L’expérience ne dura pas. Dans son étude sur la catastrophe chimique de Bhopal causée par Union Carbide, A Cloud Over Bhopal, il exigea que les corporations multinationales se rejoignent en une organisation mondiale de la responsabilité.

Prendre parti pour un Israël-Palestine unifié

Il continua de préparer et de circuler des propositions d’union mondiale et s’insurgea en particulier contre certaines tactiques des gouvernements d’Israël et des États-Unis qui avaient pour conséquence d’exciter un résistance islamique et générale à l’encontre de la politique américaine dans le monde. Il recommanda une fédération unifiée d’Israël et de Palestine. Il écrivit pour cette fédération une Constitution qui fut publiée sur le net avec des documents associés. En 2002, tous ses écrits, anciens et nouveaux, sur la gouvernement mondial ont été publiés en CD ROM. Il contenait la Constitution qu’il considère être un antidote utopiste au pessimisme absolu et à l’évasion partout prévalente en ce qui concerne les perspectives d’avenir de cette région. Elle fut publiée en hébreu, en arabe et en anglais sur internet.

Quantavolution

Dès les années 1960, après avoir rencontré Immanuel Velikovsky, ses intérêts se tournèrent de manière accrue vers les problèmes du néo-catastrophisme. Il s’ensuivit la publication d’un livre sur un cas controversé de censure scientifique : The Velikovsky Affair : le scientisme contre la science, dans lequel de Grazia défendait l’œuvre de Velikovsky qui avait été critiqué par la communauté scientifique comme étant « ignorant et incompétent en science et en techniques de recherche historique, tendancieux dans sa méthode, partial dans ses données, et parvenant à des conclusions impossibles ». Il donna à ce qu’il trouvait être un nouveau paradigme le nom de Quantavolution. Entre 1979 et 1984 il publia dix volumes de sa Quantavolution Series. Ils s’adressent à des sujets aussi divers que l’Odyssée d’Homère, (The Disastrous Love Affair of Moon and Mars) et l’histoire du système solaire vu sous l’angle d’une transaction électro-magnétique dans un système binaire (Solaria Binaria, avec le Prof. Earl Milton comme collaborateur). Deux volumes sont consacrés à l’évolution humaine (Homo Schizo I.) et à la nature humaine récente (Homo Schizo II.) Dans ces ouvrages, il propose une théorie de l’humanisation par l’intervention d’un court délai de l’instinct, ainsi qu’une hologénèse linguistique et culturelle. Également dans cette série figurent The Lately Tortured Earth qui propose un révision des science géologiques conventionnelles; God’s Fire: Moses and the Management of Exodus, qui interprète l’Exode à la lumière de la sciences et de la psychiatrie moderne, offrant une nouvelle théologie et de nouvelles considérations sur l’existence de dieux; The Burning of Troy, une collection d’études et de mémoires spéciaux, ainsi que Chaos and Creation, écrit en premier, qui présente la théorie générale de la Quantavolution. Le livre le plus lu dans cette série est probablement Cosmic Heretics au sujet duquel le professeur émérite de Chimie et de d’études de la science Henry H. Bauer observa : « Le fait qu’Immanuel Velikovsky soit demeuré si longtemps une personnalité publique est dû aux efforts déployés pour lui par Alfred de Grazia durant les années 1960. The Velikovsky Affair est toujours cité comme un exemple du refus de la science de considérer des alternatives à la vision du monde qu’elle entretient présentement ». Bauer lui-même considérait Velikovsky comme un pseudo-savant dépourvu d’originalité. De Grazia développa sa propre version des théories de Velikovsky la Quantavolution, qui élabore une théorie holistique de changements soudain, et à large échelle comme le facteur essentiel dans l’histoire naturelle, dans l’évolution et dans le développement humain.

Son Solaria Binaira montre le système solaire comme étant le résultat d’une nova du Soleil, créé dans le contexte d’un arc électrique étiré entre le soleil et un partenaire binaire maintenant pratiquement disparu, autour duquel les planètes évoluèrent. Cette théorie fut soumise à des séminaires d’experts à l'université de Bergame et à l’Académie bulgare des sciences à Sofia, où elle reçut une réception mélangée des astrophysiciens et des astronomes présents. Sa théorie de la lunagénèse fait dériver la lune de la terre lors d’un passage récent d’un fragment du partenaire binaire (Uranus Minor) et explique la dérive des continents non par la théorie de la tectoniques des plaques, mais par la dérive des restes de Pangea en direction du grand bassin ainsi évidé, le long des lignes de fracture du globe occasionnées au moment du passage.

En 2002; de Grazia fut nommé professeur de méthodologie et d’histoire des sciences à l’université de Bergame. Il y créa un modeste Centre d'étude de la Quantavolution avec l’aide de la Mainwaring Archives Foundation.

En 2006 il publia The Iron Age of Mars qui contient son travail en Quantavolution le plus spéculatif à ce jour. Dans cet ouvrage en deux volumes, il réduisit de plusieurs siècles le début de l’âge de fer, proposant que la plupart du fer utilisé par l’homme était alors d’origine cosmique, en particulier d’origine martienne, et lié à de vastes destructions dans le Bassin méditerranéen et au Moyen-Orient, suivies de la création de nouvelles cultures et civilisations, durant la transition de l’âge du bronze à l’âge du fer.

En contraste avec les ouvrages de la première partie de sa carrière, ses écrits de Quantavolution sont largement publiés par lui-même, autopubliés.

Il écrivit et publia en CD-ROM son livre Reconstructing American History from 1400 to 2000 A.D., une histoire globale des États-Unis (1999). Peu après sa Correspondance de la Deuxième Guerre mondiale avec sa femme Jill fut publiée dans sa totalité dans Home Front and War Front: Letters of Love and War. En 2003 et 2004 il dirigea deux projets de recherche sur la coïncidence de désastres naturels et de mythes anciens, encouragea l’enseignement et l’archivisation de la quantavolution au Centre pour l’étude de la Quantavolution à Bergame. Il se consacra à la préparation d’une Encyclopédie de la Quantavolution et des Catastrophes Naturelles et commença d’écrire un mémoire pour mettre à jour les développements ayant affectés les sciences concernées par la quantavotulion entre 1980 et 2005.

Autobiographie, poésie, romans, théâtre

L’histoire complète de ses expériences dans le mouvement de la Quantavolution est relaté dans son livre Cosmic Heretics qui devint le premier d’un projet de série autobiographique dont quatre autres furent publiés. En 1992 parurent les trois premiers volumes, au sujet de son enfance (The Babe: Child of Boom and Bust in Old Chicago, Umbilicus Mundi) son éducation (The Student: At Chicago in Hutchins Hey-Days) et ses expériences militaires pendant la Seconde Guerre mondiale (The Taste of War). S’y ajouta un récit personnel d’un cas d’espionnage helvético-soviétique dans lequel fut mêlé une proche connaissance, Chris Marx, The Fall of Spydom (1988-9) sur fond de dissolution de l’URSS. Son premier volume de poèmes, Passage of the Year, fut publié en 1967 et le second,Twentieth Century Fire-Sale, en 1997. Il faut y joindre deux courts romans restés longtemps sous forme de manuscrits et publiés sur Internet : Blackout et Ronald’s Norm, tout deux situés dans le quartier de Washington Square à Manhattan.

Dix-sept courtes pièce de théâtre ont été publiée sur internet et sous forme de livre en anglais et en traduction italienne (2004). Une troupe de théâtre, les Bergamasques fut créée dans l’espoir de les jouer. En 2005-6 deux pièces, The Rock of Sisyphus et The Gene of Hope furent mises en films.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred de Grazia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfred de Grazia — Alfred de Grazia, (born December 29, 1919 in Chicago, Illinois) is a political scientist, author, consultant, and editor.Early life De Grazia was born on December 29, 1919 and raised in Chicago. His father, Alfred de Grazia Sr., a musician,… …   Wikipedia

  • Catastrophe De Bhopal — Localisation de Bhopal en Inde. (Cliquer pour agrandir) La catastrophe de Bhopal, survenue la nuit du 3 décembre 1984, est la plus importante catastrophe industrielle à ce jour. L explosion d une usine Union Carbide (Dow Chemical m …   Wikipédia en Français

  • Catastrophe de Bhopal — 23°16′51″N 77°24′38″E / 23.28083, 77.41056 …   Wikipédia en Français

  • Catastrophe de bhopal — Localisation de Bhopal en Inde. (Cliquer pour agrandir) La catastrophe de Bhopal, survenue la nuit du 3 décembre 1984, est la plus importante catastrophe industrielle à ce jour. L explosion d une usine Union Carbide (Dow Chemical m …   Wikipédia en Français

  • Liste De Personnes Nées À Chicago — Cet article est une liste référençant des personnes nées à Chicago. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Ci dessous se dresse par ordre alphabétique une liste des personnes célèbres nées dans la ville de… …   Wikipédia en Français

  • Liste de Chicagoans célèbres — Liste de personnes nées à Chicago Cet article est une liste référençant des personnes nées à Chicago. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Ci dessous se dresse par ordre alphabétique une liste des personnes… …   Wikipédia en Français

  • Liste de personnes nees a Chicago — Liste de personnes nées à Chicago Cet article est une liste référençant des personnes nées à Chicago. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Ci dessous se dresse par ordre alphabétique une liste des personnes… …   Wikipédia en Français

  • Liste de personnes nées à Chicago — Ci dessous se dresse par ordre alphabétique une liste des personnes célèbres nées dans la ville de Chicago aux États Unis, avec année de naissance et profession(s): Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste de personnes nées à chicago — Cet article est une liste référençant des personnes nées à Chicago. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Ci dessous se dresse par ordre alphabétique une liste des personnes célèbres nées dans la ville de… …   Wikipédia en Français

  • Desastre de Bhopal — Planta de Union Carbide en Bhopal. El Desastre de Bhopal, ocurrido el 3 de diciembre de 1984 en la región de Bhopal (India), se originó al producirse una fuga de 42 toneladas de isocianato de metilo en una fábrica de pesticidas propiedad de la… …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”