Alfred d'Orsay
Alfred d'Orsay

Alfred Guillaume Gabriel, comte d'Orsay, né à Paris le 4 septembre 1801 et mort à Chambourcy (Yvelines) le 4 août 1852, est un dandy et mécène français.

Sommaire

Éléments de biographie

Fils d'Albert Gaspard Grimod (1772-1843)[1], comte d'Orsay et général d'Empire[2], et d'Éléonore de Württemberg, baronne de Franquemont, il était le frère d’Ida d’Orsay, qui deviendra duchesse en épousant Antoine IX Héraclius de Gramont.

Lieutenant des gardes du corps de Louis XVIII, stationné à Valence, il fit la connaissance à Londres, à Saint-James Square, en 1822, de Charles John Gardiner, comte de Blessington, et de son épouse Margaret. Il accompagna les Blessington lors d'un voyage à Paris, en passant par la vallée du Rhône et en Italie, en août 1823, où ils rencontrent Lord Byron à Gênes. Afin de rester auprès du couple et surtout de Margaret, il épousa, le 1er décembre 1827, Harriet Gardiner, fille du comte de Blessington, issue d'un premier mariage et alors âgée d'à peine quinze ans. Ils se séparèrent très rapidement, Harriet rentrant à Londres.

Après le décès du comte de Blessington, en 1829, à Paris, Marguerite et Alfred vécurent ensemble, à Londres et à Paris. Ils reçurent et fréquentèrent l'élite artistique et mondaine de l'époque, Thomas Lawrence, Napoléon III, Disraeli, Dickens, Vigny, Lamartine.

Dandy, perfectionniste de sa mise, il changeait de gants huit fois par jour. Lamartine l'appelait « l'archange du dandysme ».

Il fut le créateur de nombreux parfums[3] qu'il élabora pour son égérie.

Il s'adonna à la peinture et fut considéré au Royaume-Uni comme un peintre émérite pour avoir brossé un tableau qui fut accueilli avec admiration. Il fut également sculpteur et on lui doit un buste de Lamartine, aujourd'hui exposé au château de Versailles, ainsi que la tombe-pyramide du cimetière de Chambourcy, où il repose auprès de Lady Marguerite de Blessington, son amie.

Marguerite mourut à la fin de l'année 1849. Il lui survécut trois ans. Atteint d'un cancer de la colonne vertébrale, il fut accueilli chez sa sœur Ida à Chambourcy, où son époux avait acquis une propriété. Il y mourut peu après avoir été nommé directeur de l'École des beaux-arts par Napoléon III.

En 1874, dans Le Plus Bel Amour de Don Juan, une nouvelle des Diaboliques, Jules Barbey d'Aurevilly, autre dandy de l'époque, compare le comte de Ravila de Ravilès au comte d'Orsay :

« Comme d'Orsay, ce dandy taillé dans le bronze de Michel-Ange, qui fut beau jusqu'à sa dernière heure... »

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie

  • P. L. Flers, Un Cupidon Déchaîné. Le véritable Comte d'Orsay, Ed. Henri Dauthon, Paris, 1928
  • (en) Michael Sadleir, Blessington-D'Orsay. A Masquerade, Éd. Constable, London, 1933
  • Pierre Chanlaine, Un grand dandy. Le Comte Alfred d'Orsay, Éd. Émile-Paul Frères, Paris, 1937, rééd. Fasquelle, 1951
  • Élisabeth de Gramont, Le Comte D'Orsay et Lady Blessington, Hachette Livre, Paris, 1955
  • Jacques de Langlade, Lady Blessington et Le Comte D'Orsay. L'Égérie et le dandy, Éd. Tallandier, 1987
  • Monique Cabré, La légende du chevalier d'Orsay. Parfums de dandy, Éd. Milan, Toulouse, 1997 (ISBN 2-84113-565-5)

Notes et références

  1. Albert Grimod d'Orsay était le fils de Pierre Gaspard Marie Grimod d'Orsay (1748-1809), célèbre collectionneur de dessins, de peintures et de sculptures qu'il légua au Musée du Louvre.
  2. Retraité, le général se rendit acquéreur en 1820 du château de Rupt-sur-Saône.
  3. Le comte d'Orsay laissa, à sa mort, un précieux héritage olfactif. Sa famille décida de le mettre en valeur et autorisa en 1908 la création de la Compagnie française des parfums d’Orsay.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred d'Orsay de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfred Grimaud, Comte d'Orsay — Alfred Guillaume Gabriel, comte d Orsay Alfred Guillaume Gabriel Grimaud, comte d Orsay (* 4. September 1801 in Paris; † 4. August 1852 in Chambourcy, Île de France) war ein französischer Karikaturist (Pseudonym N.B.) und …   Deutsch Wikipedia

  • Alfred Guillaume Gabriel, Comte d'Orsay — Alfred d Orsay Alfred d Orsay, né le 4 septembre 1801 et mort le 4 août 1852, était un dandy et mécène français, fils d Albert Gaspard Grimod (1772 1843)[1], comte d Orsay et général d Empire[2] et d Éléonore de Württemberg, baronne de… …   Wikipédia en Français

  • Alfred Grimaud, Comte d’Orsay — Alfred Guillaume Gabriel, comte d Orsay Alfred Guillaume Gabriel Grimaud, comte d Orsay (* 4. September 1801 in Paris; † 4. August 1852 in Chambourcy, Île de France) war ein französischer Karikaturist (Pseudonym N.B.) und …   Deutsch Wikipedia

  • Alfred Guillaume Gabriel, Count D'Orsay — (September 4, 1801 ndash;August 4, 1852) was a French amateur artist, dandy, and man of fashion in the early to mid 19th century. LifeHe was born in Paris, the second son of Albert Gaspard Grimaud, a Bonapartist general. His mother was Eleanore… …   Wikipedia

  • D'Orsay (disambiguation) — d Orsay usually refers to the Musée d Orsay, an art museum in Paris d Orsay can also refer to: Gare d Orsay, former railroad station in Paris, France, housing the Musée d Orsay Musée d Orsay (Paris RER), rapid transit station Quai d Orsay, quai… …   Wikipedia

  • D'Orsay Pump —    , QUAI D ORSAY    At one time pumps were popular footwear for men. The trouble with pumps was that they tended to gape on the sides. Alfred Gabriel, the Count d Orsay (1801 1852), decided that a pump with cut down sides would fit more snugly.… …   Dictionary of eponyms

  • d'orsay — (ˈ)dȯr|sā, |zā noun or d orsay pump Usage: often capitalized D&O Etymology: after Count Alfred G.G. d Orsay died 1852 French society leader and arbiter of fashion : a pump type shoe or slipper made with a circular vamp and a quarter that curves… …   Useful english dictionary

  • Comte d'Orsay — Alfred d Orsay Alfred d Orsay, né le 4 septembre 1801 et mort le 4 août 1852, était un dandy et mécène français, fils d Albert Gaspard Grimod (1772 1843)[1], comte d Orsay et général d Empire[2] et d Éléonore de Württemberg, baronne de… …   Wikipédia en Français

  • Gare d'Orsay — Musée d’Orsay vom Pont Royal aus gesehen Musée d’Orsay, Innenansicht Das Musée d’Orsay ist ein Kunstmuseum in Paris, das am südlichen Ufer der Seine gegenüber …   Deutsch Wikipedia

  • Musee d'Orsay — Musée d’Orsay vom Pont Royal aus gesehen Musée d’Orsay, Innenansicht Das Musée d’Orsay ist ein Kunstmuseum in Paris, das am südlichen Ufer der Seine gegenüber …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”