Alfred Thinesse

Alfred Thinesse, né le 25 novembre 1886, à Brainville (Haute-Marne), mort le 20 mai 1981, à Nancy, est un homme politique français, qui fut maire d'Épinal entre 1945 et 1947[1].


Sommaire

Biographie

Études et vie professionnelle

Fils d'un officier des douanes, étudiant au collège catholique de la Malgrange (à Nancy) puis à la faculté de médecine de Nancy, il s'installa comme médecin à Épinal à partir de 1912. Il exerça aussi en tant que chirurgien adjoint à l'hôpital d'Épinal de 1919 à 1952.

Ancien combattant

Ancien combattant de la « Grande Guerre », il fut fait chevalier de la Légion d'honneur, et reçu la Croix de guerre. Médecin capitaine de réserve, il fut aussi membre et trésorier dans les années 1930 de l'association des officiers de réserve d'Épinal, présidée par le commandant Brouaux.

Activités politiques

Il fut vice-président du groupement spinalien des modérés, l'Entente républicaine et sociale d'Épinal, fondée en 1929, présidée par le notaire René Brouaux, candidat aux cantonales en 1931.

L'Entente devint lors de son assemblée générale du 30 novembre 1933 le Centre vosgien d'action républicaine, sociale et agraire, présidé par le journaliste Henri Maire, rédacteur en chef du Télégramme des Vosges, lié à la Fédération républicaine. Le centre vosgien collabora alors avec les ligues d'extrême droite, et principalement avec les Jeunesses patriotes. En mai 1934, ses animateurs - dont Alfred Thinesse, en tant que vice-président du Centre - assistèrent à une réunion de propagande de Pierre Taittinger et des Jeunesses patriotes à Epinal et au banquet qui s'ensuivit.

En 1935, il fut élu conseiller municipal d'Épinal, avec deux autres membres du Centre vosgien, qui s'était montré assez actif depuis 1934.

Il fut candidat "indépendant", "patriote" et "social anticommuniste"," voulant "la France aux Français" aux cantonales contre Marc Rucart en 1937[2].

Enfin, il devint membre du MRP après 1945 et fut candidat à l'Assemblée nationale en novembre 1946 sur la liste du MRP.

Résistance

Il fut médecin de la Résistance.

Mandats

Il fut élu conseiller municipal d'Épinal en 1935, puis maire d'Épinal de mai 1945 à 1947, et enfin conseiller général de 1951 à 1970.

Notes et références

  1. Jean-François Colas, Les Droites nationales en Lorraine dans les années 1930 : acteurs, organisations, réseaux, Thèse de doctorat, Université de Paris X-Nanterre, 2002.
  2. Ibidem, t. III, p. 533.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred Thinesse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Canton d'Épinal-Est — 48° 10′ 29″ N 6° 27′ 00″ E / 48.1748, 6.45 …   Wikipédia en Français

  • Epinal — Épinal Épinal Vue de la Moselle depuis le pont Sadi Carnot. Au fond, sur la rive droite, le plateau de la Justice …   Wikipédia en Français

  • Saint-Laurent (Vosges) — Épinal Épinal Vue de la Moselle depuis le pont Sadi Carnot. Au fond, sur la rive droite, le plateau de la Justice …   Wikipédia en Français

  • Épinal — 48° 10′ 28″ N 6° 27′ 04″ E / 48.1744, 6.4512 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”