Alfred Naujocks
Alfred Naujocks.

Alfred Naujocks (Alfred Helmut Naujocks), alias Hans Mueller, alias Alfred Bonsen, ou Rudolf Möbert né le 20 septembre 1911 à Kiel, mort le 4 avril 1966 à Hambourg, est un membre allemand du Parti national-socialiste des travailleurs allemands, Sturmbannführer-SS. Il est considéré par certains historiens comme étant «l'homme qui a déclenché la Deuxième Guerre mondiale». C'est d'ailleurs le titre du livre de Günter Peis qui lui est consacré, et qui se présente comme la transcription du témoignage d'Alfred Naujocks lui-même.

Sommaire

Biographie

Fils d'un épicier, Alfred Naujocks quitte l'école en 1925 pour un apprentissage de mécanicien de précision. Le 1er août 1931, il s'inscrit aux Parti national-socialiste des travailleurs allemands et en 1933 au Schutzstaffel. À partir de 1934, il devient collaborateur de Reinhard Heydrich chef du Sicherheitsdienst (SD), le service de sécurité et de la police SS.

Nommé major dans les SS, il se livre à l'espionnage, à la machination, aux faux passeports, à la miniaturisation des émetteurs-récepteurs radio, et obtient carte blanche pour installer ses services dans un bâtiment de la Dellbrueckstrass.

Dans la nuit du 23 au 24 janvier 1935, en République Tchèque, avec l'aide de Gert Gröthe (agent du SD), il abat Rudolf Formis, un radiographiste allemand membre du Front noir d'Otto Strasser (résistance SA). Celui-ci transmettait par radio sa propagande depuis un hôtel, l'hôtel Zahori (sources: voir bibliographie).

Le 9 novembre 1939, Alfred Naujocks met en œuvre un plan pour capturer deux agents des services secrets britanniques (Secret Intelligence Service ou MI6), cet incident est appelé Incident de Venlo.

Lors de l'invasion de l'URSS, Naujocks part en Russie dans la 1re division SS Leibstandarte Adolf Hitler (corps d'élite d'Hitler) comme simple SS. Blessé grièvement à Kherson (Ukraine), il est rapatrié en Allemagne et reprend son service dans le SD.

En octobre 1944, il est fait prisonnier par les Américains dans les Ardennes et en 1946, il réussit à s'évader du camp. Il vivra quelques années paisiblement à Hambourg, pour s'éteindre dans cette ville le 4 avril 1966. Il y a controverse sur la date de sa mort, comme étant le 4 avril 1960, voire le 4 avril 1968.

Affaire Gleiwitz

  • Heydrich m'ordonna personnellement de simuler une attaque contre la station radio allemande de Gleiwitz, près de la frontière polonaise en faisant croire que le groupe d'agresseurs était formé de Polonais. : déclaration de Naujocks à Nuremberg le 20 novembre 1945[réf. nécessaire].
  • Devant moi, Heinrich Müller examine avec un nommé Mehlhorn les plans d'un autre incident de frontière destiné à simuler une action de soldats polonais contre les troupes allemandes. Muller déclara qu'il disposait de 11 à 13 condamnés de droit commun qu'on devait habiller en soldats polonais et dont on laisserait les cadavres sur le terrain pour faire croire qu'ils avaient été tués au cours de l'action. Un médecin à la solde de Reinhard Heydrich leur administrerait prématurément des injections mortelles en même temps que l'on s'arrangerait pour qu'ils portent des traces de balles de fusils. Après l'incident, des journalistes et d'autres personnes seraient amenés sur les lieux...: déclaration de Naujocks à Nuremberg le 20 novembre 1945[réf. nécessaire].

Il faut préciser que les condamnés devant jouer le rôle de cadavres étaient surnommés par les membres du complot, des conserves en boites.

Cette fausse attaque baptisée Opération Himmler a pour fonction de légitimer le déclenchement de l'offensive allemande contre la Pologne.

Tribunal militaire international de Nuremberg

  • ...la première section de l'Abwehr, ainsi que la mienne... la section II, reçurent la mission de fournir des uniformes et des équipements, des cartes d'identités, etc., pour l'opération Himmler... lorsque le premier communiqué de la Wehrmacht parla d'une attaque d'unités polonaises sur le territoire allemand, le colonel Hans Piekenbrock qui tenait le communiqué entre les mains et le lisait à haute voix, fit observer que maintenant nous savions à quoi devaient servir nos uniformes... Quelques jours plus tard, Canaris nous informa que des gens des camps de concentration avaient été déguisés avec ces uniformes et avaient reçu l'ordre d'entreprendre l'attaque contre la station de radio... d'après ce que je sais, les membres du SD qui prirent part à cette opération furent éliminés, c’est-à-dire tués. : déclaration de Lahousen (chef de la section II de l'Abwehr) à Nuremberg le 30 novembre 1945[réf. nécessaire].

Opération Bernhard

Dès 1942, Alfred Naujocks met en œuvre un projet secret allemand destiné à déstabiliser l'économie britannique pendant la Seconde Guerre mondiale, qui consistera à inonder le pays de faux billets de banque de 5£, 10£, 20£, et 50£. Ce plan machiavélique porte le nom de : Opération Bernhard.

Sources

  • Dossier de l'histoire N°137 - 31 Aout 1939 : Les Allemands attaquent la Pologne - La Machination de Gleiwitz : Louis Saurel
  • Günter Peis, Naujocks, l'homme qui déclencha la guerre, traduction de Gérard Mézières, Arthaud, 1961. Dans cette version, le texte de Günter Peis est précédé d'une sorte de préface par Alfred Naujocks qui authentifie le reste du texte.
  • La ténébreuse affaire de Gleiwitz (Miroir de l'histoire) - Jacques Mordal
  • Histoire pour tous n° 81 - janvier 1977 : Alain Decaux, À la recherche du temps passé, pages 199-208

Bibliographie

  • Histoire pour tous : N° 137 de septembre 1971 - Article signé Louis Saurel

Assassinat de Rudolf Formis:

  • Histoire (secrète) de la gestapo, tome 1, chapitre: La gestapo étend son pouvoir ; textes d'André Brissaud, Fabrice Laroche, Jean Mabire, François d'Orcival. Editions de Crémille.
  • Historia 193, article: Drame d'espionnage à Prague.
  • Naujocks - L'homme qui déclencha la guerre; de Günter Peis, Editions "J'ai lu leur aventure" n°A110.

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred Naujocks de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfred Naujocks — unmittelbar nach dem Überlaufen 1944 Alfred Helmut Naujocks (* 20. September 1911 in Kiel; † 4. April 1966 in Hamburg; alias Hans Müller, alias Alfred Bonsen, Rudolf Möbert) war ein hoher Mitarbeiter des Sicherheitsdienstes der SS (SD). Er war… …   Deutsch Wikipedia

  • Alfred Naujocks — Alfred Helmut Naujocks (September 20 1911 in Kiel April 4 1966 in Hamburg, alias Hans Müller , alias Alfred Bonsen , Rudolf Möbert ), was an SS Sturmbannführer, and according to some historians, the catalyst for starting the Second World War in… …   Wikipedia

  • Naujocks — Alfred Naujocks unmittelbar nach dem Überlaufen 1944 Alfred Helmut Naujocks (* 20. September 1911 in Kiel; † 4. April 1966 in Hamburg; alias Hans Müller, alias Alfred Bonsen, Rudolf Möbert) war ein Mitarbeiter des Sicherheitsdienstes der SS (SD) …   Deutsch Wikipedia

  • Alfred Helmut Naujocks — Alfred Naujocks después de la guerra sometido a proceso judicial como criminal de guerra. Alfred Helmut Naujocks. Nació el 20 de septiembre de 1911 en Kiel; † el 4 de abril de 1966 en Hamburgo, Alemania. Oficial de la SS nazi, es el hombre que,… …   Wikipedia Español

  • Überfall auf den Sender Gleiwitz — Der hölzerne Sendeturm Gleiwitz hat den Krieg unbeschadet überstanden und wird noch heute genutzt Der Überfall auf den Sender Gleiwitz am 31. August 1939 war eine von der SS fingierte Aktion mit dem NS Tarnnamen Unternehmen Tannenberg. Er ist der …   Deutsch Wikipedia

  • Peis — Günter Alexander Peis (* 23. Juli 1927 in Leoben) ist Journalist und Historiker. Er ist einer der Pioniere des investigativen Journalismus. Als zentrale Forschungsmethode verwendete Peis die systematische Befragung von Zeitzeugen (oral history).… …   Deutsch Wikipedia

  • Науйокс, Альфред — Альфред Науйокс в 1944 г. Альфред Гельмут Науйокс (нем. Alfred Helmut Naujocks, 20 сентября 1911 …   Википедия

  • Formis — Rudolf Formis (* 25. Dezember 1894 in Stuttgart; † 23. Januar 1935 in Slapy) war ein deutscher Ingenieur und Radiotechniker bei der Süddeutsche Rundfunk AG (SÜRAG). Rudolf Formis wurde im Auftrags Heydrichs durch den SD ermordet. Formis strahlte… …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Biografien/Na — Biografien: A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia

  • Rudolf Formis — (* 25. Dezember 1894 in Stuttgart; † 23. Januar 1935 in Slapy nad Vltavou)[1] war ein deutscher Ingenieur und Radiotechniker bei der Süddeutsche Rundfunk AG (SÜRAG). In der Zeit des Nationalsozialismus strahlte er mit Hilfe eines selbstgebauten… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”