Alfred Jean Eginhard Chabannes De La Palisse

Alfred Jean Eginhard Chabannes de La Palisse

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chabannes.

Alfred Jean Eginhard Chabannes de la Palisse, né à Londres, le 13 janvier 1799 et mort le 3 juin 1868, était un général français.

Dès la première Restauration, quoique très jeune, il entra dans les gardes du corps, compagnie de Luxembourg, et accompagna les Bourbons pendant l'émigration des Cent-Jours.

À la deuxième Restauration, il entra en qualité de lieutenant dans le régiment de chasseurs à cheval de l’Allier, et y fut nommé capitaine. Il passa avec ce grade, en 1824, dans les chasseurs à cheval de la garde royale, il y remplissait les fonctions de capitaine commandant, lorsqu'éclata la révolution de Juillet 1830. M. de Chabannes prit part aux événements de Paris, et fit partie des troupes qui couvrirent la retraite de Charles X au delà de Rambouillet.

Le 3 août, lorsque dans les plaines de Maintenon la garde royale eut été déliée de son serment de fidélité, lorsque plusieurs des corps étaient déjà en pleine dissolution, et que certains chefs cherchaient à entraîner les troupes à de nouvelles démonstrations en faveur de Charles X, M. de Chabannes fut le premier à proclamer dans son régiment que des devoirs nouveaux étaient imposés à l'armée , et qu'elle se devait à la patrie. Le régiment presque entier suivit son exemple et rentra à Melun dans le meilleur ordre sous le commandement du lieutenant-colonel Bureaux de Pusy. Par cet acte, M. de Chabannes contribua à prévenir la dispersion de ce corps, et à conserver intact à l'État le matériel qui lui avait été confié.

Après le licenciement de la garde royale, M. de Chabannes entra dans les rangs de la garde nationale de Paris, et consacra ses loisirs à l'instruction militaire de la 1re légion dont il faisait partie, et dans laquelle il fut élu lieutenant en premier.

En août 1831, aux premières menaces de guerre, il se rendit à la frontière du Nord, armé et équipé à ses frais,, et fut admis comme volontaire dans le 12e régiment de ligne. Il était grenadier dans ce corps, lorsqu'à Saint-Trond (Belgique) il reçut avis de sa mise en activité à l'état-major de l'armée. L'année suivante il fut attaché à la maison du roi en qualité d'officier d'ordonnance (chef d'escadron).

Passé successivement au 2e de dragons et au 3e de chasseurs d’Afrique, avec le grade de lieutenant-colonel, M. de Chabannes fut cité à l'ordre de l'armée pour avoir tué de sa main deux cavaliers arabes dans une charge le 21 avril 1833. Il fut de nouveau cité pour sa conduite dans la journée du 12 septembre suivant, et le 20 novembre 1834 pour avoir, avec une avant-garde (militaire) de 400 chevaux, battu et détruit un corps de troupes régulières du bey de Constantine de plus de 1 000 hommes.

M. de Chabannes, attaché à la personne du duc de Nemours, lors des deux expéditions de Constantine, fut cité honorablement dans les rapports du maréchal Clausel, et à la suite de la deuxième expédition, nommé colonel de dragons.

Promu au grade de général de brigade le 20 avril 1845, et commandeur de la Légion-d'Honneur, il a été admis à la retraite.

Source

« Alfred Jean Eginhard Chabannes de La Palisse », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

Ce document provient de « Alfred Jean Eginhard Chabannes de La Palisse ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred Jean Eginhard Chabannes De La Palisse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfred Jean Eginhard Chabannes de la Palisse — Pour les articles homonymes, voir Chabannes. Alfred Jean Eginhard Chabannes de la Palisse, né à Londres, le 13 janvier 1799 et mort le 3 juin 1868, était un général français. Dès la première Restauration, quoique très jeune, il entra dans les… …   Wikipédia en Français

  • Alfred jean eginhard chabannes de la palisse — Pour les articles homonymes, voir Chabannes. Alfred Jean Eginhard Chabannes de la Palisse, né à Londres, le 13 janvier 1799 et mort le 3 juin 1868, était un général français. Dès la première Restauration, quoique très jeune, il entra dans les… …   Wikipédia en Français

  • Alfred Jean Eginhard Chabannes de La Palisse — Pour les articles homonymes, voir Chabannes. Alfred Jean Eginhard Chabannes de la Palisse, né à Londres, le 13 janvier 1799 et mort le 3 juin 1868, était un général français. Dès la première Restauration, quoique très jeune, il entra dans les… …   Wikipédia en Français

  • De La Palisse — Palice  Cette page de paronymie regroupe plusieurs sujets et articles ayant des noms aux graphies très similaires. Palice La seigneurie de La Palice (actuellement Lapalisse) était un fief de la famille Chabannes. La graphie a plus tard… …   Wikipédia en Français

  • La palisse — Palice  Cette page de paronymie regroupe plusieurs sujets et articles ayant des noms aux graphies très similaires. Palice La seigneurie de La Palice (actuellement Lapalisse) était un fief de la famille Chabannes. La graphie a plus tard… …   Wikipédia en Français

  • La Palice — Palice  Cette page de paronymie regroupe plusieurs sujets et articles ayant des noms aux graphies très similaires. Palice La seigneurie de La Palice (actuellement Lapalisse) était un fief de la famille Chabannes. La graphie a plus tard… …   Wikipédia en Français

  • Famille de Chabannes — Maison de Chabannes Famille d hommes de guerre du Limousin. Cette famille était originaire du château de Charlus (à l alt 660 m, aujourd hui disparu) dominant la vallée de la Diège (commune de Saint Exupéry les Roches, Corrèze, à huit km d… …   Wikipédia en Français

  • Palice —  Cette page de paronymie regroupe plusieurs sujets et articles ayant des noms aux graphies très similaires. Palice La seigneurie de La Palice (actuellement Lapalisse) était un fief de la famille Chabannes. La graphie a plus tard évolué en La …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”