137e régiment d'infanterie de ligne
137e Régiment d’Infanterie
Insigne du 137e R.I.jpg

Insigne régimentaire du 137e RI

Période 18136 mars 1946
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Garnison Fontenay-le-Comte
Inscriptions sur l’emblème Lützen 1813
Bautzen 1813
Hanau 1813
La Meuse 1914
Champagne 1914
Verdun 1916
L'Aisne 1917
Défense de Dunkerque 1940
AFN 1952-1962
Anniversaire Saint-Maurice
La fête du régiment se célébrait le 27 août pour célébrer l'épisode de Bulson.
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Batailles 1918 - 2e Bataille de la Marne
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918
Décorations Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918
2 palmes

Croix de guerre 1939-1945
1 palme.
insigne de béret d'infanterie

Le 137e régiment d'infanterie de ligne (ou 137e RI) est un régiment constitué sous le Premier Empire. Il se distingua en Allemagne (1813) et pendant la Première Guerre mondiale.

Sommaire

Création et différentes dénominations

  • 1813 : Création du 137e Régiment d'Infanterie de Ligne pour participer à la campagne d'Allemagne, constitué des unités suivantes :
  • 2e, 84e, 85e, et 86e cohortes de la Garde Nationale.
  • 1814 : Dissolution
  • 1870-1871 : Recréation temporaire pour la guerre franco-prussienne de 1870
  • 1873 : Recréation
  • 1914 : À la mobilisation, il donne naissance au 337e Régiment d'Infanterie
  • 1940 : Disparition
  • 1944 : Recréation
  • 6 mars 1946 : Dissolution définitive.

Colonels/chef-de-brigade

1813 : Louis Charles Gaillard - Colonel

1940 : Menon - Lieutenant-Colonel

Historique des garnisons, combats et bataille du 137e RI de ligne

Révolution et Empire

Constitué pour le campagne d'Allemagne le régiment se distingue à Lutzen et Bautzen. En 1814, il sert en Italie.

Colonels tués ou blessés en commandant le régiment pendant cette période

Le colonel Gaillard ne reçoit aucune blessure.

Officiers blessés ou tués en servant au 118e entre 1808 et 1814 :

Officiers tués : 15
Officiers morts de leurs blessures : aucun
officiers blessés : 65

De 1815 à 1848

Second Empire

Le régiment est recréé pour la guerre franco-prussienne de 1870

De 1871 à 1914

Reconstitué en 1873 le régiment participe à la campagne de Tunisie (1881-1883).

Première Guerre mondiale

Le 137e RI est formé à Fontenay-le-Comte.
En 1914, le régiment est en garnison à Fontenay-le-Comte et ses recrues viennent principalement de Vendée et de Loire-Inférieure[1].
Il se distingue particulièrement pendant le conflit. Il appartient à la 42e brigade d'infanterie, 21e division d'infanterie, 11e corps d'armée.

1914

Le 27 août 1914 : Deux hommes du régiment enlèvent un drapeau à l'ennemi à Bulson dans les Ardennes. La cravate de son drapeau reçoit la Croix de la Légion d'honneur le 5 septembre 1914[2],[3].

1915

1915 Artois, bataille de champagne, puis Tahure fin 1915.

1916

11 juin 1916 : La mort de 57 hommes du régiment donne lieu à la légende de la tranchée des Baïonnettes

1917

1917 Verdun janvier à mai, L'Aisne, bataille de la Malmaison, ferme de la Malmaison.

1918

1918 L'Aisne, Vosges, Marne.

Entre-deux-guerres

À partir de 1928 il est en garnison à Quimper.

Seconde Guerre mondiale

Article détaillé : Bataille de France .

[4] En mars 1940 le 65e R.I, le 48e R.I, le 137e RI composaient la 21e division d'infanterie. (Colonels De Rosmorduc, Couturier et Menon). Division d'active originaire de la XI région militaire (Nantes). Elle est commandée par le général de brigade Pigeaud, puis, à partir du 13 octobre 1939, par le général de brigade Lanquetot.. D'abord affectée aux 20e et 5e corps d'armée (4e armée) en Lorraine, elle quitte l'est de la France à partir du début du mois de novembre 1939. Le 13 novembre elle est rattachée au 1e corps de la 7e armée et établit son PC à Dunkerque puis, à partir du 21 novembre à Samer.

En mai 1940 le régiment relevait de la 21e division d'infanterie (général de brigade Lanquetot, division d'active type nord-est) le régiment disparaît avec la débâcle.

Le régiment est recréé en 1944 et participe à la Libération.

Algérie (1956-1963)[5]

Le 2e Bataillon (2/137e RI) débarque en Algérie le 22 juin 1956 et y reste jusqu'en 1963. Il stationne tout d'abord dans le secteur de Berrouaghia (Algérois) avant de rejoindre la Kabylie, dans le secteur de Beni Amran (aujourd'hui Beni Amrane), en février 1957. Sa mission principale est de surveiller le débouché des gorges de Palestro (qui se trouve au sud), traversées par la nationale 5, ponctuée de tours gardées, et la voie ferrée qui relient Alger à Constantine. Le bataillon se répartit à Beni Amran (PC), la 4e compagnie s'implantant au sud de ce village et la 2e à l'entrée ouest des gorges de Palestro (à la gare). La 3e prend position à Bou Hadadda, et la 1re à Tizi-Ouzou. L'unité est devenue le 137e Bataillon d'infanterie, quand elle se déplace dans la région de Koléa, à la fin de 1961. Elle est amenée à intervenir dans l'Atlas blidéen, le Takitount et le Mouzaia. En 1962, le bataillon reste en Algérie après les Accords d'Évian comme « force d'apaisement », jusqu'au 31 mars 1963. Rapatrié en France, il est dissous au camp de Sissonne (Aisne), le 15 mai suivant. Le bilan humain du 2/137e RI est lourd : 30 tués, 80 blessés. Son action a valu 450 citations. Il a été commandé successivement par les chefs de bataillon Bodeman (1956-1957), Claverie (1957-1959), Lacroix (1959-1962) et Pélicier (1962-1963).

La 2e compagnie eut en charge, après l'affaire de la « maison forestière », la mise en place et l'occupation des tours de surveillance des gorges de Palestro qu'elle conservera jusqu'à la fin. Pendant son séjour en Kabylie, ce bataillon créa de nombreux centres d'AMG (assistance médicale gratuite) et plusieurs écoles primaires.

Un 3e Bataillon a été créé dans le contexte de la guerre d'Algérie. Commandé par le chef d'escadron Lyssensoone, il débarque le 20 juin 1956 et rejoint le secteur de Médéa. Il est dissous le 1er septembre 1956 pour devenir le 1er Bataillon du modifier] De 1963 à nos jours

Le Centre militaire de formation professionnelle, basé à Fontenay-le-Comte, en Vendée, est le gardien des traditions et du drapeau du régiment.

Drapeau

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[6],[7]:

Fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918

Décorations décernées au régiment

Il reçoit la Légion d'honneurMedaille-legion-chevalier.jpg, la Croix de guerre 1914-1918 Photo Croix de guerre recto.jpgavec deux palmes, la Croix de guerre 1939-1945 Croix de guerre 1939-1945 (France) du Colonel brébant avec palmes de bronze et d'argent..jpgavec une palme.

  • Le port de la fourragère aux couleurs du ruban de Croix de Guerre 1914-1918.

Devise

Insigne

Traditions et uniformes

Fait d'armes faisant particulierement honneur au régiment

Personnages célèbres ayant servi au 137e RI

Divers

La fête du régiment se célébrait le 27 août pour célébrer l'épisode de Bulson.
L'une des garnisons de ce régiment fut à Quimper où il laissa son nom à un parc.

Sources et bibliographie

  • Douguet (Jean-François) et Glorennec (Hervé), Quimper. Des rues et des noms au fil du temps, cercle culturel quimpérois, 2003, article « 137e » (en fin d'ouvrage).
  • Astoul (Henri), « Historique du 137e RI dans la Grande Guerre », dans La Grande Guerre Magazine, Numéro 39 - Eté 2003 (peut être commandé ici)
  • Le Barillec (Bertrand), Cette nuit nous entrons en Allemagne. 8 septembre 1939, Impr. régionale, 223 p.
  • Lieutenants-colonels Olivaud, Rondet, Meinvielle et al., Soldats de Vendée, soldats en Vendée, 1813-1993, rééd. A.I.A.T. [établissement d'impression de l'Armée de Terre], Saint-Maixent-l'École, no 2, 1993-1993, 150 p., ill.
  • Historique du 137e RI pendant la Grande Guerre du Lieutenant Besset. Amicale des Régiments Fontenaisiens. Imprimerie P&O Lussaud Frères - Fontenay le Comte.DL no 405-221 novembre 1956

Notes et références

  1. Liste des Morts 1914-1918 du 137è sur le site Memorial-genweb.org
  2. france-phaleristique.com Unités et décorations militaires. La hampe du drapeau ou de l’étendard des unités suivantes, a été décorée de la croix de la Légion d’honneur .
  3. Il convient de rappeler que la tradition d'attribuer la Légion D'Honneur au drapeau d'un régiment ayant accompli l'exploit de prendre un drapeau ennemi remonte au Second Empire, lors de la Campagne d'Italie contre l'Autriche et plus précisément à la bataille de Magenta (1859). Après que Napoléon III décora le 2e Zouaves, 76e Régiment d'infanterie et le 1erBataillon de Chasseurs à pied. 7 drapeaux de régiments arborent la croix de Chevalier de la Légion d'Honneur, le RICM, le 43e RIC et le 24e RIC, décoré lui, au titre de la tradition de 1859, ainsi que deux autres régiments d'infanterie (137e RI et le 298e RI)
  4. Archives de "Dunkerque 1940" livre historica n°80 de septembre 2004
  5. Source particulièrement utilisée : Lieutenants-colonels Olivaud, Rondet, Meinvielle et al., Soldats de Vendée, soldats en Vendée, 1813-1993, rééd. A.I.A.T. (établissement d'impression de l'Armée de Terre), Saint-Maixent-l'École, n° 2, 1993-1993, 150 p., ill., p. 46 à 48
  6. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n° 27, 9 novembre 2007
  7. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie

Voir aussi

Liens internes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 137e régiment d'infanterie de ligne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 137e regiment d'infanterie de ligne — 137e régiment d infanterie de ligne 137e Régiment d’Infanterie Insigne régimentaire du 137e R.I Période 1813 – 6 mars 1946 Pays …   Wikipédia en Français

  • 62e régiment d'infanterie de ligne — 62e Régiment d Infanterie Insigne régimentaire du 62e R.I Période 1667 Pays …   Wikipédia en Français

  • 62e regiment d'infanterie de ligne — 62e régiment d infanterie de ligne 62e Régiment d Infanterie Insigne régimentaire du 62e R.I Période 1667 Pays …   Wikipédia en Français

  • 48e Régiment d’Infanterie de ligne — 48e régiment d infanterie de ligne 48e régiment d infanterie Insigne régi …   Wikipédia en Français

  • 48e regiment d'infanterie de ligne — 48e régiment d infanterie de ligne 48e régiment d infanterie Insigne régi …   Wikipédia en Français

  • 48e régiment d'infanterie de ligne — 48e régiment d infanterie Insigne régi …   Wikipédia en Français

  • 48e régiment d'infanterie de ligne — 48e régiment d infanterie Insigne régimentaire de 48e R.I. Période 26 avril 1 …   Wikipédia en Français

  • 65e regiment d'infanterie de ligne — 65e régiment d infanterie de ligne Le 65e régiment d infanterie de ligne (ou 65e RI) est le régiment de Sonnenberg (suisse) de 1782 à 1791. 65e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 65e R.I …   Wikipédia en Français

  • 65e régiment d'infanterie de ligne — 65e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 65e Régiment d’Infanterie. Période …   Wikipédia en Français

  • 137e régiment d’infanterie — 137e régiment d infanterie de ligne 137e Régiment d’Infanterie Insigne régimentaire du 137e R.I Période 1813 – 6 mars 1946 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”