Alfred Defuisseaux
Mr Alfred De Fuisseaux jonglant avec les chiffres des statistiques d'accident du travail, en tenue de Pantalon. Illustration d'un débat parlementaire. Caricature du Petit Belge. Vers 1897
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Defuisseaux.

Alfred Defuisseaux (né à Mons en 1843 et décédé à Nimy en 1901[1]) est un avocat et homme politique socialiste et républicain belge.

Sommaire

Biographie

Fils d'un juriste se consacrant à des activités industrielles et ayant représenté l'arrondissement de Mons en tant que sénateur libéral (1852-1854), Alfred Defuisseaux fut, comme son frère Léon, fort influencé par les idées progressistes de Paul Janson qui est le père de Paul-Émile Janson (1872-1944) une autre personnalité politique libérale belge.

Docteur en droit de l'université libre de Bruxelles, Alfred Defuisseaux se lance dans une campagne en faveur du droit du suffrage universel en 1865.

Il est un des fondateurs, en 1885, du parti ouvrier belge (ancêtre de l'actuel Parti socialiste belge).

Partisan de l'instauration de la république, et de la grêve générale, cet indiscipliné, exclu du parti ouvrier belge quitte le pays pour y revenir en 1894.

C'est autour de lui que se crée en 1887 le Parti socialiste républicain, qui peut être considéré comme une dissidence wallonne du POB à cause de la surévaluation de la représentation des ouvriers flamands au congrès de Dampremy[2]. Suite à l'échec de la grêve générale de 1888, les dissidents du PSR retourneront au sein du POB en 1889.

Alfred Defuisseaux était devenu très populaire parmi les mineurs, après avoir, pour la première fois dans l'histoire sociale belge, obtenu une indemnisation en matière d'accident du travail. Les réformes du droit du travail, du règlement d'atelier, la réparation des accidents du travail avaient été annoncés par des députés de droite dès 1894, avant même que des députés socialistes ne siégent au parlement. C'est le ministre de l'Industrie et du Travail Nyssens, d'obédience catholique, qui promulgua ces réformes[3].

On se souvient d'Alfred Defuisseaux comme de l'auteur du Catéchisme du Peuple. Cet ouvrage, diffusé à plus de 300 000 exemplaires en quelques semaines, contribua largement au succès des manifestations pour le Suffrage universel, qui culminèrent dans la grève générale et la révision constitutionnelle de 1893.

Cette révision établit un système mixte, le vote plural, qui instaura un suffrage universel masculin et inégal. Tous les hommes de plus de 25 ans votèrent et, pour la première fois, des représentants des travailleurs siégèrent au parlement. La réforme de 1893 rendit aussi le vote obligatoire.

Alfred Defuisseaux a été député socialiste de l'arrondissement de Mons et conseiller communal de Frameries, il s'éteint à Nimy en novembre1901des suites de la tuberculose qu'il avait contracté lors de son exil parisien, il est enterré au cimetière de Pâturages.

Annexes

Notes et références

  1. http://www.carhop.be/suffrage/def8.html
  2. Le Combat journal de la Louvière du 24 avril 1887 in Yves Quairiaux, L'image du Flamand en Wallonie, Éd. Labor, Bruxelles, 2006, p32.
  3. Le Nouveau Bilan Rouge illustré. Collection "Petit Belge" 4 impasse de la Violette, sans date (approx 1897) pp 28-29.

Article connexe

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred Defuisseaux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfred De Fuisseaux — Alfred Defuisseaux Alfred Defuisseaux (1843 1901) est un avocat et homme politique socialiste et républicain belge, fils d un juriste se consacrant à des activités industrielles et ayant représenté l arrondissement de Mons en tant que sénateur… …   Wikipédia en Français

  • Alfred de Fuisseaux — Alfred Defuisseaux Alfred Defuisseaux (1843 1901) est un avocat et homme politique socialiste et républicain belge, fils d un juriste se consacrant à des activités industrielles et ayant représenté l arrondissement de Mons en tant que sénateur… …   Wikipédia en Français

  • Alfred de fuisseaux — Alfred Defuisseaux Alfred Defuisseaux (1843 1901) est un avocat et homme politique socialiste et républicain belge, fils d un juriste se consacrant à des activités industrielles et ayant représenté l arrondissement de Mons en tant que sénateur… …   Wikipédia en Français

  • Defuisseaux — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Alfred Defuisseaux, un avocat et homme politique belge (1843 1901). Fernand Defuisseaux, un homme politique wallon (1848 1912). Léon Defuisseaux, un homme …   Wikipédia en Français

  • Defuisseaux — (De Fuisse aux spr. döfüißō), 1) Léon, belg. Politiker, geb. 17. Dez. 1841 in Mons, 1861–63 Sekretär I. Favres (s.d.) in Paris, später Advokat in Brüssel, 1870–81 und 1894–96 radikales Mitglied der Kammer, leitete 1881–89 wegen Krankheit von… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Leon Defuisseaux — Léon Defuisseaux Léon Defuisseaux (1841 1906) est un homme politique belge. Il fut député libéral de Mons pendant plusieurs législatures mais, compagnon de son frère Alfred, il se radicalisa à gauche et fut élu député socialiste en 1894 suite au… …   Wikipédia en Français

  • Léon Defuisseaux — Pour les articles homonymes, voir Defuisseaux. Léon Defuisseaux (Mons, 17 décembre 1841 Bruxelles, 21 décembre 1906 ) est un homme politique wallon du Parti libéral puis du Parti Ouvrier Belge. Il fut député libéral radical de …   Wikipédia en Français

  • Fernand Defuisseaux — Pour les articles homonymes, voir Defuisseaux. Fernand Defuisseaux (Mons, 4 janvier 1848 Mons, 29 juin 1912), est un homme politique wallon du Parti libéral puis du POB. Frère cadet de Léon et d’Alfred, il eut brièvement comme …   Wikipédia en Français

  • Raoul Defuisseaux — Pour les articles homonymes, voir Defuisseaux. Raoul Defuisseaux est un homme politique wallon du POB puis du PSB. Fils d’Alfred, il est nommé en 1935 secrétaire de l importante fédération des élus communaux et provinciaux de la fédération… …   Wikipédia en Français

  • Députés de l’arrondissement de Mons-Borinage (1894-1995) — L’arrondissement de Mons Borinage pour la chambre des représentants a été instauré en 1831 et est resté d’application jusqu’à la réforme des circonscriptions électorales votée en 1993. Cet arrondissement est actuellement utilisé pour l’élection… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”