Alfred Danicourt
Alfred Danicourt
Naissance 12 décembre 1837
Péronne
Décès 26 juillet 1887 (à 49 ans)
Péronne
Nationalité Drapeau de France France
Profession receveur des rentes
Activité principale grand voyageur et collectionneur
Distinctions maire de Péronne

Charles-Alfred Danicourt (né à Péronne le 12 décembre 1837 et mort dans la même ville le 26 juillet 1887) était fils d’avoué et petit-fils de notaire.

Il embrasse lui aussi la carrière des affaires en devenant receveur des rentes des plus grandes familles de l’arrondissement. Cette position d’intermédiaire entre les notables et leur argent fait sa fortune, et lui permet également de tisser de constructives relations avec le pouvoir.

Alfred Danicourt entre pour la première fois au conseil municipal de Péronne en avril 1871. Il y siège durant 16 ans, dont six en tant que maire : nommé par un décret de Mac-Mahon en 1874, il retrouve la place de premier magistrat en 1881, là encore par décret. Il s’investit énergiquement dans ses mandats, et se bat pour le relèvement de Péronne après les destructions provoquées par le siège de la ville par les Prussiens, lors de l’hiver 1870-1871.

C’est pendant son premier mandat à la tête de la mairie qu’il lance l’idée de créer un musée à Péronne, puis participe largement à son financement et à la constitution de ses collections[1]. Car Alfred Danicourt est un collectionneur passionné.

Grand voyageur, il se rend 14 fois en Italie, mais également en Espagne, ou en Algérie, d’où il revient toujours avec de nouveaux trésors. Très lié avec des archéologues et des antiquaires parisiens, il fréquente les salles des ventes françaises et étrangères, et consacre une grande partie de sa fortune à l’achat de pièces rares, objets qu’il place au musée après son inauguration en 1877[2]. Ses liens avec les grandes familles permettent au musée de bénéficier de dons importants.

Membre de plusieurs sociétés savantes, Alfred Danicourt a rédigé plusieurs articles consacrés à l’archéologie ou à la description de certaines de ses acquisitions pour le musée. Il a aussi publié Une révolte à Péronne sous le gouvernement du maréchal d’Ancre (Péronne, 1885).

Décédé en 1887 à l’âge de 49 ans, il n’oublie pas sa ville dans son testament. Il laisse aux Péronnais toutes ses collections d’art, et surtout tous les trésors archéologiques accumulés. Il lègue également à la ville son importante bibliothèque, et une somme (colossale pour l’époque) de 200 000 francs, à partager entre le musée, la bibliothèque municipale, les projets d’embellissement de la ville, ou encore le bureau de bienfaisance, une somme que la ville utilisera pendant plus de 50 ans. C’est donc naturellement que, dès sa mort, la municipalité baptise le musée de son nom[3], puis, en novembre 1910, lui donne une rue : l’avenue Danicourt.

Mais il ne faut pas voir en cet homme qu’un obscur et discret collectionneur. Alfred Danicourt est décrit par ses contemporains comme une personne très cultivée, mais aussi très alerte, pleine d'esprit et d'entrain, n'hésitant pas à mettre de l'ambiance dans les fêtes et les banquets. Il reste aujourd’hui le principal bienfaiteur de la ville de Péronne.

Notes et références

  1. le Club Informatique du Lycée Agricole de la Haute-Somme, « Alfred Danicourt - un musée municipal à Péronne », 2000. Consulté le 10 février 2010
  2. Ministère de la Culture (France), « base JOCONDE - Médaillier : Alfred Danicourt ». Consulté le 10 février 2010
  3. ville de Péronne, « Site officiel du Musée Alfred Danicourt à Péronne ». Consulté le 10 février 2010

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred Danicourt de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mont-Saint-Quentin — Péronne (Somme) Pour les articles homonymes, voir Péronne. Péronne Pays …   Wikipédia en Français

  • Mémont — Péronne (Somme) Pour les articles homonymes, voir Péronne. Péronne Pays …   Wikipédia en Français

  • Peronne (Somme) — Péronne (Somme) Pour les articles homonymes, voir Péronne. Péronne Pays …   Wikipédia en Français

  • Péronne (Somme) — Pour les articles homonymes, voir Péronne. 49° 55′ 59″ N 2° 56′ 14″ E …   Wikipédia en Français

  • Sainte-Radegonde (Somme) — Péronne (Somme) Pour les articles homonymes, voir Péronne. Péronne Pays …   Wikipédia en Français

  • Francis Tattegrain — Pour les articles homonymes, voir Tattegrain. Francis Tattegrain Nom de naissance Francis Tattegrain Naissance 11 octobre 1852 …   Wikipédia en Français

  • Péronne, Somme — French commune|nomcommune=Péronne x = 145 y = 47 région=Picardie département=Somme ( sous préfecture ) arrondissement=Péronne canton=Péronne (chief town) insee=80620 cp=80200 maire=M. Jean Pierre Vienot mandat=2001 2008 intercomm=Communauté de… …   Wikipedia

  • Albert Gabriel Rigolot — Pour les articles homonymes, voir Rigolot. Albert Gabriel Rigolot Naissance 28 novembre 1862 Paris Décès 25 avril 1932 …   Wikipédia en Français

  • Thoix — 49° 42′ 25″ N 2° 04′ 12″ E / 49.7069, 2.07 …   Wikipédia en Français

  • Péronne (Somme) — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase Péronne. Péronne Es …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”