Alexis Govciyan

Alexis Govciyan est une personnalité française d'origine arménienne, active dans la défense des droits de l'homme, mais aussi « le maintien, le développement et la transmission de la mémoire »[1]. Il a en effet joué un rôle important dans l'adoption de la loi sur la pénalisation du négationnisme du génocide arménien mais aussi pour la reconnaissance française du génocide arménien par la loi du 29 janvier 2001[2].

Sur l'échiquier politique, Alexis Govciyan a été membre du bureau politique de l'UDF entre 2004 et 2007 ; il fut le premier candidat français d'origine arménienne à se présenter aux élections européennes. Il rejoint ensuite le Nouveau Centre et se présente aux élections régionales françaises de 2010 sur la liste « Changer pour mieux vivre en Île-de-France ».

Sommaire

Biographie

Né le 13 octobre 1956, Alexis Govciyan fait son collège puis son lycée à Istanbul, chez les pères mekhitaristes. Il vient ensuite en France et obtient une maîtrise de gestion à l'université Paris IX Dauphine.

Il rejoint l’Institut supérieur des métiers (ISM) [3] dès sa création en 1990. Il en est actuellement le directeur[4].

Activités associatives et de lutte contre l'oubli

Alexis Govciyan préside depuis 2001 la plate-forme internationale Europe de la Mémoire[5], qui regroupe les organisations œuvrant à la préservation de la mémoire sur les événements entre 1915 (génocide arménien) et 1945 (libération des camps nazis).

De 1998 à 2001, il a également présidé le Comité du 24 avril, organe faîtier des associations arméniennes de France défendant la mémoire du génocide arménien et luttant pour sa reconnaissance internationale. Après l'adoption de la loi du 29 janvier 2001, le Comité du 24 avril décide d'élargir son champ d'action et se transforme en Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF), qu'Alexis Govciyan présidera de 2001 à 2002, et à nouveau depuis 2005. Le CCAF a pour mission de coordonner les actions d'intérêt pour les quelque 450 000 personnes formant la communauté arménienne en France - mais également pour l'Arménie - comme par exemple les relations entre la Turquie et l'Union européenne.

En outre, Alexis Govciyan prend la présidence de l'Union générale arménienne de bienfaisance (UGAB) pour l'Europe, à sa création en janvier 2008[6].

Récompenses

En reconnaissance de son travail, Alexis Govciyan a été honoré en diverses occasions:

Bibliographie

Notes et références

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexis Govciyan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste de personnalités arméniennes — Cette page présente une liste non exhaustive de personnalités arméniennes ou d origine arménienne. Article principal : Diaspora arménienne. Sommaire 1 Hommes politiques et personnalités historiques 2 Artistes 3 …   Wikipédia en Français

  • Bibliographie sur le genocide armenien — Bibliographie sur le génocide arménien La liste ci dessous présente une bibliographie, aussi exhaustive que possible, sur le génocide arménien et des sujets connexes. Les livres sont classés par grands thèmes Sommaire 1 Les génocides en général 2 …   Wikipédia en Français

  • Bibliographie sur le génocide arménien — La liste ci dessous présente une bibliographie, aussi exhaustive que possible, sur le génocide arménien et des sujets connexes. Les livres sont classés par grands thèmes Sommaire 1 Les génocides en général 2 Le génocide arménien 2.1 Ouvrages… …   Wikipédia en Français

  • Nouveau Centre — Pour les articles homonymes, voir NC, Centre et Parti social libéral. Nouveau Centre (NC) Présentat …   Wikipédia en Français

  • Institut supérieur des métiers —  Ne doit pas être confondu avec Institut supérieur des métiers de Laval. Pour les articles homonymes, voir ISM. L’Institut supérieur des métiers (ISM) est un centre de ressources et d étude sur l artisanat et la très petite entreprise. Il a… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”