Alexis Allart
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allard.
Alexis Allart
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Club actuel Drapeau de la France US Boulogne CO
Numéro 9
Biographie
Nationalité Drapeau de France France
Naissance 7 août 1986 (1986-08-07) (25 ans)
à Charleville-Mézières (Ardennes)
Taille 1,8 m (5 11)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
-2005 Drapeau de la France AS Monaco
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
2005-2006 Drapeau de la France AS Monaco 0 (0)
2006-2007 Drapeau de la France CS Louhans-Cuiseaux 35 (18)
2007-2008 Drapeau de la Belgique Excelsior Mouscron 2 (0)
2008-2011 Drapeau de la France CS Sedan-Ardennes 131 (44)
2011- Drapeau de la France US Boulogne CO 13 (6)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
Drapeau de la France France -16
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.

Alexis Allart est un footballeur français né le 7 août 1986 à Charleville-Mézières. Il évolue au poste d'attaquant à Boulogne sur Mer.

Sommaire

Sa carrière de joueur

Les débuts

Alexis Allart débute comme milieu de terrain à l'Olympique de Charleville puis est pensionnaire du centre de pré-formation de la Madine, en Lorraine. A l'âge de 15 ans, il part pour l'AS Monaco, dont il intègre le centre de formation. Il y reste au total durant cinq années, dispute les championnats nationaux en catégorie de jeunes, puis fait ses premiers pas en équipe réserve en CFA, avec laquelle il inscrit quatre buts en vingt-deux rencontres lors de la saison 2005-2006. Barré à son poste par de nombreux joueurs internationaux tels que Fernando Morientes, Christian Vieri, Emmanuel Adebayor, Javier Saviola ou encore Chevanton, il ne dispute pas un seul match en équipe fanion. De plus, une blessure au tendon du genou le tient éloigner des pelouses durant onze mois. Il est néanmoins retenu sur la feuille de match de la dernière journée de championnat de la saison face à l'AS Nancy Lorraine, mais c'est du banc de touche que celui qui a été repositionné avant-centre assiste à la rencontre, sans entrer en jeu. Parallèlement à cette période monégasque, il est régulièrement sélectionné dans les Équipes de France de jeunes.

Sans avenir sur le Rocher du fait de cette forte concurrence, il décide de s'aguerrir dans les divisions inférieures et s'engage donc pour deux ans avec le CS Louhans-Cuiseaux en championnat National (échelon 3 de la hiérarchie) sur les conseils de son ancien partenaire Sofyane Cherfa. A son arrivée en Bresse, il espère que ce chalenge sera un tremplin pour sa carrière et se fixe comme objectif d'atteindre la barre des vingt buts, ce qui est un sujet de railleries de la part de ses équipiers. Cependant, au sein d'une équipe jeune, il répond à ces moqueries de la meilleure des manières, sur le terrain. Après une première moitié de saison moyenne passée en tant que milieu droit, il retrouve un poste d'attaquant et marque à quatorze reprises lors des matches retour, achevant la compétition parmi les meilleurs buteurs de la division avec un total de dix-huit réalisations. Il délivre également cinq passes décisives au cours de cette saison, et ce malgré une blessure aux ischios qui l'a écartée des terrains durant deux mois.

L'exil manqué

Commençant à faire parler de lui, il intéresse des formations plus huppées. Désireux de jouer plus haut et estimant qu'il s'agit du bon moment pour partir, il quitte Louhans. Un temps annoncé du côté du FC Metz, du FC Nantes ou encore du Stade de Reims, il signe finalement un contrat de deux ans avec le club belge du Royal Excelsior Mouscron, parce que c'est le club qui s'est montré le plus insistant selon lui. Le montant du transfert s'élève à 160 000 €. Pour cause de blessure, il ne participé aux premiers matches de la saison, puis se retrouve très vite sur le banc, voire en équipe réserve. L'entraîneur en place, qui a débarqué au club après Allart, lui fait comprendre qu'il n'entre pas dans ses plans. En tout et pour tout, il ne joue que deux matchs officiels avec l'équipe fanion.

La relance

En quête de temps de jeu, il est prêté pour six mois avec option d'achat à Sedan, formation de Ligue 2, au mercato d'hiver. Pour son tout premier match sous les couleurs du club ardennais, Allart inscrit le but de la victoire sur le terrain de Gueugnon. Une semaine plus tard, il est titularisé pour la première fois face à Niort, pour un nouveau succès des Sedanais 1-0. Avec au total quatre réalisations, cette demi-saison dans les Ardennes est très encourageante et incite les dirigeants de Sedan à conserver le joueur. Ils lui font signer un contrat d'une durée de trois ans.

L'année suivante, Allart confirme en inscrivant à nouveau plusieurs buts, bien qu'il ne soit pas toujours titulaire. Il doit faire face notamment à la concurrence de Marcus Mokaké, David Suarez et, plus tard, de Babacar Gueye. Il gagne définitivement ses galons dans le onze de départ de Landry Chauvin après sa prestation à Strasbourg en Coupe de France où il offre une passe décisive et réussit un doublé dont un but de 20 mètres au départ duquel il contrôle le ballon de la poitrine dos au but, efface deux défenseurs alsaciens en s'emmenant le cuir dans la direction du but d'un jongle, puis expédie une volée du droit dans le but adverse[1]. Il est véritablement le bourreau de Strasbourg, puisqu'il marque contre la formation de l'Est également lors des deux confrontations en championnat. Le 20 mars 2009, Allart inscrit à Reims son huitième but de la saison en L2 et devient ainsi le meilleur buteur du club devant Marcus Mokaké. Une déchirure aux adducteurs le rend indisponible pour une durée d'un mois il termine la saison avec neuf buts au compteur.

Le CS Sedan-Ardennes attaque la saison 2009-2010 avec l'ambition de retrouver l'élite. Allart inscrit son premier but pour cette nouvelle saison le 18 août 2009 contre l'AC Ajaccio, mais cette réalisation n'empêche pas une défaite des locaux sur le score de 1-3. Pour le compte de la 5e journée de championnat, Alexis Allart réussit un doublé au Stade de la Meinau de Strasbourg et confirme qu'il est toujours très efficace face à la formation alsacienne. Il conclut le championnat avec un total de treize buts marqués et finit à la septième place du classement des buteurs. Il est nominé parmi les meilleurs joueurs de L2 de l'année 2010 par le bi-hebdomadaire France Football, mais c'est le Dijonnais Ribas qui est élu.

Après une bonne première partie de saison 2010-2011 au cours de laquelle il marque à sept reprises, les choses se compliquent pour Allart après la trêve hivernale. Auteur de performances moyennes en début d'année 2011[2] et n'ayant pas inscrit de but depuis le 15 novembre, il perd sa place de titulaire jusqu'à sortir du groupe pour le déplacement à Istres le 11 mars. Invité à voyager le lendemain pour disputer avec la réserve le match de championnat, il refuse et est sanctionné par le club qui décide de le mettre à l'écart du groupe professionnel jusqu'à nouvel ordre[3]. Il ne sera réintégré qu'une semaine plus tard, après avoir disputé le match de CFA2 opposant la réserve sedanaise à l'ES Wasquehal[4]. Il ne fait son retour avec l'équipe première du CSSA qu'un mois plus tard où, profitant de la blessure de Nicolas Fauvergue, il est propulsé titulaire lors du match de Ligue 2 contre Laval. Il est crédité d'une très bonne prestation, inscrivant un doublé dont une spectaculaire reprise de volée[5]. Allart achève cette saison en ayant inscrit en tout dix but en championnat. Sedan manque l'accession en Ligue 1.

Le nouveau challenge

Après avoir refusé une prolongation de contrat à Sedan, l'ardennais est d'abord annoncé partant à l'AC Arles-Avignon ainsi qu'à l'AC Ajaccio, mais, séduit par la projet de reconstruction du club, il prend finalement la décision de s'engager pour trois saisons avec l'US Boulogne[6]. Il succède aux avants postes à Grégory Thil, figure emblématique du club, ce qui constitue pour lui "une source de motivation". Il se dit décidé à s'imposer avec ses propres qualités. L'attaquant joue son premier match sous ses nouvelles couleurs le 1er août 2011 au Stade Louis II, face au club qui l'a formé, l'AS Monaco. Titularisé, il ne marque pas et son équipe obtient le partage des points 0-0. La semaine suivante, il réussit son premier but en ouvrant le score du penalty face au SCO Angers. Les boulonnais doivent attendre la huitième journée et la venue de l'En Avant Guingamp pour enfin remporter un match, au cours duquel Allart inscrit son deuxième but en championnat. Entre-temps, il avait scoré en Coupe de la Ligue. Il récidive la semaine suivante lors d'un déplacement sur le synthétique de Gaston Petit à Châteauroux, un but insuffisant pour permettre aux maritimes de glaner des points, 2-1. Face à Bastia, il est de nouveau buteur mais Boulogne concède une nouvelle défaite 3-1. Il culmine après la dixième journée à un total de 5 buts, dont 4 en championnat.

Son profil

Joueur intelligent doté d'un excellent placement, Alexis Allart est par ailleurs un attaquant efficace comme en témoignent la douzaine de buts qu'il réussit en moyenne dans une saison. Il affectionne d'ailleurs particulièrement l'avant-centre Italien Filippo Inzaghi, qui est réputé pour être un renard des surfaces. Difficile à prendre au marquage du fait de ses courses multiples, il est un joueur généreux, même si lui-même estime manquer un peu de physique. Polyvalent, il peut également évoluer en qualité de milieu de terrain. Il dispose aussi d'un bagage technique intéressant.

Ses statistiques

Saison Club Pays Division Matchs Buts
2005-2006 AS Monaco Drapeau de France France
1
0 0
2006-2007 CS Louhans-Cuiseaux Drapeau de France France
3
35 18
2007-Janvier 2008 Excelsior Mouscron Drapeau de Belgique Belgique
1
2 0
Janvier 2008-2008 CS Sedan-Ardennes Drapeau de France France
2
13 4
2008-2009 CS Sedan-Ardennes Drapeau de France France
2
29 9
2009-2010 CS Sedan-Ardennes Drapeau de France France
2
36 13
2010-2011 CS Sedan-Ardennes Drapeau de France France
2
30 10
2011-2012 US Boulogne Drapeau de France France
2
12 5

Sélections

  • International français des moins de 16 ans
  • International français des moins de 17 ans

Lien externe

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexis Allart de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alexis Allart — Infobox Football biography playername = Alexis Allart fullname = Alexis Allart dateofbirth = Birth date and age|1986|8|7|df=y cityofbirth = Charleville Mézières countryofbirth = France height = 1.80m position = Striker currentclub = Sedan… …   Wikipedia

  • Allart — Allard (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Patronyme 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Allart van Everdingen — Allaert van Everdingen Fonderie à canons à Julitabroeck,dans le Södermanland …   Wikipédia en Français

  • Alard — Allard (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Patronyme 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Alart — Allard (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Patronyme 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Allard — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Patronyme 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Allard (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Patronyme 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Allard (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Allard est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 1.1 Origine du nom …   Wikipédia en Français

  • Saison 2008-2009 du Racing Club de Strasbourg — Saison 2008 2009 du RC Strasbourg Généralités Couleurs Bleu et blanc Président(s) Philippe Ginestet …   Wikipédia en Français

  • Eyemen henaini — Pas d image ? Cliquez ici. Situation actuelle Club actuel …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”