Hripsimé
Sainte Hripsimé
Image illustrative de l'article Hripsimé
Décès 301 
Vagharchapat
Vénéré par Église apostolique arménienne, Église catholique romaine, Église orthodoxe
Serviteur de Dieu • Vénérable • Bienheureux • Saint

Hripsimé ou Rhipsimé (en arménien Հռիփսիմէ) est une vierge « romaine » martyrisée avec ses compagnes en 301 en Arménie. Avec saint Grégoire l'Illuminateur et sainte Gayané, sainte Hripsimé est une des trois saints les plus représentatifs de l'Église apostolique arménienne[1].

Sommaire

Biographie

Agathange est la principale source historique au sujet de l'histoire de Hripsimé, Gayané et de leurs 40 (ou 32[2] ou 35[3]) compagnes, qualifiées de vierges romaines mais plus vraisemblablement originaires de l'une des provinces orientales de l'Empire[4]. Selon la légende, l'empereur romain Dioclétien aurait succombé à la grande beauté de Hripsimé, causant la fuite de l'abbesse Gayané[5] et des siennes en Arménie ; le roi arménien Tiridate IV aurait à son tour convoité Hripsimé et, devant son refus, l'aurait fait mettre à mort en 301[4]. Il est cependant plus probable qu'il ait pris cette décision à la suite de la dénonciation par le gouverneur de la province dont provenaient les vierges[6]. La langue de Hripsimé est arrachée, son estomac ouvert, elle est aveuglée puis tuée, et son corps est taillé en morceaux[3].

Toujours selon Agathange, le roi aurait alors été transformé en sanglier jusqu'à sa conversion au christianisme par saint Grégoire l'Illuminateur[5]. Le Christ serait ensuite apparu au saint et lui aurait indiqué l'endroit du martyre de Hripsimé, où Grégoire fait alors élever un martyrium[7], détruit au VIIe siècle et remplacé par l'actuelle église Sainte-Hripsimé d'Etchmiadzin[8].


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Culte

Hripsimé et ses compagnes sont les premiers martyrs chrétiens d'Arménie[9]. Leur culte se développe principalement à partir du VIIe siècle[10], avec notamment la construction d'édifices religieux le long de leur périple vers Vagharchapat, comme par exemple à Varagavank[11].

Sainte Hripsimé est commémorée plus de 8 semaines après Pâques (le 8 juin en 2009) par l'Église apostolique arménienne[12], et le 29 septembre par l'Église catholique romaine[9].

Notes et références

  1. Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Privat, Toulouse, 2007 (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 426.
  2. (en) The Armenian Church — Official adoption sur Mother See of Holy Etchmiadzin. Consulté le 24 mai 2009.
  3. a et b (en) Lives of all saints commemorated on September 30 sur Orthodox Church in America. Consulté le 24 mai 2009.
  4. a et b Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 164.
  5. a et b René Grousset, Histoire de l'Arménie des origines à 1071, Paris, Payot, 1947 (réimpr. 1984, 1995, 2008) (ISBN 978-2-228-88912-4), p. 122 .
  6. Jannic Durand, Ioanna Rapti et Dorota Giovannoni (dir.), Armenia sacra — Mémoire chrétienne des Arméniens (IVe ‑ XVIIIe siècle), Somogy / Musée du Louvre, Paris, 2007 (ISBN 978-2-7572-0066-7), p. 26.
  7. Jannic Durand, Ioanna Rapti et Dorota Giovannoni (dir.), op. cit., p. 24.
  8. Patrick Donabédian, L'âge d'or de l'architecture arménienne, Parenthèses, Marseille, 2008 (ISBN 978-2-86364-172-9), p. 25.
  9. a et b (en) St. Rhipsime sur Catholic online. Consulté le 24 mai 2009.
  10. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 217.
  11. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 288.
  12. (en) 2009 Major Feasts and Commemoration Days sur Mother See of Holy Etchmiadzin. Consulté le 24 mai 2009.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hripsimé de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hripsime — Die hl. Hripsime, Mosaik (Armenische Kirche Wien, zu ihren Füßen König Trdat) Hripsime, auch Rhipsima, armenisch Հռիփսիմէ (* in Rom; † um 300 in Wagharschapat, bekannter unter dem früheren Namen Etschmiadsin), ist eine heilige Jungfrau und… …   Deutsch Wikipedia

  • Sankt-Hripsime-Kirche — Außenansicht von Südwesten Die armenisch apostolische Sankt Hripsime Kirche (Surb Hripsime) in Etschmiadsin (Provinz Armawir, Armenien) wurde von Katholikos Komitas über dem von Isaak dem Großen gebauten Mausoleum der heiligen Hripsime errichtet… …   Deutsch Wikipedia

  • Sainte-Hripsimé — Cathédrale et les églises d’Etchmiadzine et le site archéologique de Zvarnotz * …   Wikipédia en Français

  • St. Hripsime Church, Echmiadzin — Infobox World Heritage Site WHS = Cathedral and Churches of Echmiatsin and the Archaeological Site of Zvartnots State Party = ARM Type = Cultural Criteria = ii, iii ID = 1011 Region = Europe and North America Year = 2000 Session = 24th Link =… …   Wikipedia

  • Rhipsimé — Hripsimé Sainte Hripsimé Décès 301  Vagh …   Wikipédia en Français

  • Vagharshapat, Armenia — Etchmiadzin redirects here. For other uses, see Etchmiadzin (disambiguation). Coordinates: 40°10′22″N 44°17′33″E / 40.17278°N 44.2925°E / 40.17278; 44.2925 …   Wikipedia

  • Armenische Kirche Wien — Armenische Kirche St. Hripsime in Wien St. Hripsime ist eine Kirche im 3. Wiener Gemeindebezirk Landstraße im Hof der Kolonitzgasse 11. Die Pfarrkirche der Armenisch Apostolischen Kirche in Österreich ist zugleich Sitz des Erzbistums für… …   Deutsch Wikipedia

  • ETCHMIADZIN — Էջմիածին Saint Siège d Etchmiadzin Administration …   Wikipédia en Français

  • Echmiadsin — Etchmiadzin Etchmiadzin Էջմիածին Saint Siège d Etchmiadzin Administration …   Wikipédia en Français

  • Echmiadzin — Etchmiadzin Etchmiadzin Էջմիածին Saint Siège d Etchmiadzin Administration …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”