Alexandrine Brémond

Brémonde de Tarascon

Alexandrine Brémond
Buste de la poétesse Alexandrine Brémond, élevé le 2 mai 1965 par la ville de Tarascon (Bouches-du-Rhône) et l'Académie provençale des Jeux Floraux.
Buste de la poétesse Alexandrine Brémond, élevé le 2 mai 1965 par la ville de Tarascon (Bouches-du-Rhône) et l'Académie provençale des Jeux Floraux.

Autres noms Brémonde de Tarascon
Activité(s) Poétesse
Naissance 29 octobre 1858
Décès 1898
Langue d'écriture Occitan (norme mistralienne)
Mouvement(s) Félibrige
Genre(s) Poésie lyrique

Elisabeth "Alexandrine" Brémond (née à Tarascon le 29 octobre 1858 et décédée en 1898), plus connue sous le nom Brémonde de Tarascon (Bremoundo de Tarascoun en occitan, selon la norme mistralienne), est une poétesse félibréenne.

Sommaire

Vie et œuvre

Biographie

Née en 1858, originaire d'une vieille famille de paysans provençaux et vivant dans un mas du Trébon (territoire d'Arles), Alexandrine Brémond publie sa première œuvre en 1883 et se marie en 1886 avec le poète Joseph Gautier. Elle s'éteint à seuleument 40 ans, en 1898.

Œuvre poétique

Brémonde de Tarascon

« Il s’est peu écrit de vers aussi frais, aussi clairs, aussi capiteux et à la lecture, la parenté se révèle tout de suite: elle est la sœur d’Aubanel. » [1]

« Nous ne pouvons, au cours de cette étude sur Brémonde de Tarascon, prendre telle ou telle de ses poésies dans tel ou tel recueil et en montrer l’ordonnance, la beauté, la convenance. On se trouve devant son œuvre si diverse, si hardiment féminine comme devant un panier de belles oranges. « Je prends celle-ci », se dit-on; puis quand le choix semble fixé il vous semble en apercevoir une autre plus jolie, plus ronde, plus charnue; vite on la prend et on laisse la première. Mais ne voilà-t-il pas que telle autre, une superbe sanguine, vous attire, et ainsi de suite à tel point que l’on ne sait quelle choisir. La poésie de Brémonde est comparable à ce cabas de belles oranges. » [2]

Parmi les thèmes récurrents de son œuvre poétique lyrique, on retrouve la contemplation de la Nature, le lien qu'elle entretient avec l'Histoire de son pays ainsi que l'expression de ses sentiments de femme: ses strophes expriment les enthousiasmes de la jeune fille, le bonheur et les désillusions de la femme: amour, espoir et désespoir, émerveillement face à l'idée du Beau.

Publications

L'Abbaye de Montmajour, un lieu qu'affectionnait Brémonde, comme en témoigne le titre du recueil Li Blavet de Mount-Majour.
  • Velo Blanco (Voile Blanche), 1887
  • Brut de canèu (Bruits de roseaux), 1892. Ce recueil fut présenté au public dans une préface de Frédéric Mistral:

« Ce recueil est un deuxième retour vers sa jouvence de fillette, vers ces plaines immenses du Trébon arlésien, où elle voyait, d’un soleil à l’autre, les laboureurs de son père tracer au loin, à perte de vue, leurs sillons dans les jachères; vers cet horizon de Montmajour dont les tours exaltaient son âme dans la gloire de Dieu; vers ces rives à haut talus du Vigueirat où, curieuse, elle venait voir les poissons frayer, les nymphéas fleurir; vers ce mas de Darbousille, où, aux longues vêpres, elle regardait luire, là-haut, vers le couchant, la belle Maguelonne et Pierre de Provence qui se marient au ciel tous les sept ans; faisant retour, vous dis-je, vers ces chemins herbus où, le long des fossés, bruissaient les roseaux, la douce félibresse nous révèle aujourd’hui ce que lui chantait la Nymphe. »

  • Lou debanaire flouri (Le Dévidoir fleuri), paru en 1908 et édité par Joseph Roumanille; ce recueil aurait dû être préfacé par Paul Arène.
  • Anen aganta la luno

Quelques extraits de son œuvre

  • « La lune veille et me regarde....— Moi je la regarde et songe à toi »
  • « L’ange des nuits, attentif, se tient — sous les saules chevelus...— Moi je lui parle, croyant que c’est toi ! »
  • « L’ombre frissonne à travers les branches; — je n’ai pas peur malgré la nuit. — Ô mon cœur, viens à mes lèvres ! — ô mon âme, viens à mes yeux ! — Venez! nul ne peut nous voir. — Personne ne vous regarde — que le bon Dieu qui certainement — fait les étoiles pour les jeunes filles, — les jeunes filles pour les beaux rêves — et les beaux rêves pour le bonheur. »
  • « Quelle petite chose, le cœur ! — Quelle grande chose, l’amour ! » (Velo Blanco)
  • « Poètes que le souvenir attriste, — nous, les chercheurs d’ldéal ,— seuls, vers toi, île qu’aucun pas ne foule encore, — nous faisons cingler notre bateau. »

Hommages

  • En mémoire de sa poétesse, la ville de Tarascon lui a érigé une statue et donné son nom à l'une de ses places. Par ailleurs, une rue de la ville de Pertuis porte le nom de "rue Brémonde de Tarascon".
  • Galerie d'images du buste érigé à Tarascon le 2 mai 1965 par la ville et l'Académie provençale des Jeux Floraux:

Notes et références

  1. Extrait de l'étude Les Muses d'Oc parue dans La Revue Méridionale du 18 mars 1922 Voir les pages consacrées à la poétesse félibréenne (pages 122 à 129): (fr) "...Et nous verrons Berre"
  2. Extrait de l'étude Les Muses d'Oc parue dans La Revue Méridionale du 18 mars 1922 (pages 122 à 129).

Lien externe



  • Portail de l’Occitanie Portail de l’Occitanie
  • Portail de la Provence Portail de la Provence
  • Portail de la France au XIXe siècle Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de la poésie Portail de la poésie
Ce document provient de « Br%C3%A9monde de Tarascon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexandrine Brémond de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brémond — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Brémond et Bremond Elisabeth « Alexandrine » Brémond, (29 octobre 1868 à Tarascon 1898) est une poétesse félibréenne. Gérard Brémond (22 septembre 1937 )… …   Wikipédia en Français

  • Brémonde de Tarascon — Alexandrine Brémond Brémonde de Tarascon. Autres noms Brémonde de Tarascon Activités Poétesse …   Wikipédia en Français

  • Liste de poètes de langue occitane — Cette liste recense les noms des poètes occitans. La littérature occitane étant très majoritairement versifiée jusqu au XXe siècle, elle peut également apparaître comme une liste d auteurs occitans[NB 1]. Deux catégories ont cependant été… …   Wikipédia en Français

  • POÉSIE — La poésie est d’autant plus difficile à définir qu’elle recouvre une pratique très diversifiée, plus qu’un genre particulier. Mais, tout autant que sa diversité, frappe son universalité, qui invite à chercher, par delà ses multiples variantes… …   Encyclopédie Universelle

  • ESPRIT — Le concept d’«esprit», dont la spécificité a sans cesse fluctué à travers les différentes cultures et tout au long de l’histoire des idées, semble de nos jours être pris à nouveau comme référence majeure, notamment par des biologistes, qui y… …   Encyclopédie Universelle

  • Charles de Freycinet — Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français

  • Maison de Joyeuse — La Maison de Joyeuse[1] est une famille noble française, particulièrement influente du XIIIe au XVIIIe siècle (entre Dragonnet de Joyeuse, premier du nom et les derniers représentants de la famille Louis II de Melun, Jean Armand de Joyeuse ou… …   Wikipédia en Français

  • Famille de Chabot — Pour les articles homonymes, voir Chabot. Cette page explique l histoire ou répertorie les différents membres de la famille Chabot. Famille …   Wikipédia en Français

  • Haus Crussol — Das Haus Crussol ist eine Adelsfamilie aus dem Languedoc. Sie trug anfangs den Namen Bastel oder Bastet und nahm im 15. Jahrhundert den heutigen Namen an, nannte sich dabei nach der Burg Crussol im Vivarais bei Valence. Heute teilt sich die… …   Deutsch Wikipedia

  • Famille de Beauffort — Blason de Beauffort: d azur à trois jumelles d or. Devise : « In bello fortis » Attestée sous les formes latinisées Bellofordium, Belloforte, Belloforti, Beauffort doit sont nom à une antique forteresse en Artois citée, pour son… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”