Alexandre de hales

Alexandre de Hales

Alexandre de Hales (également en latin Halensis, Alensis, Halesius ou Alesius, et surnommé Doctor Irrefragabilis et Theologorum Monarcha) fut un philosophe et un théologien scolastique anglais.

Sommaire

Biographie

Il naquit en 1180 à Hales, dans le Gloucestershire, en Angleterre, et mourut à Paris le 21 août 1245. Il fit ses études, enseigna à Paris, et acquit une grande réputation comme professeur de théologie : en 1222 il entra dans l'ordre franciscain où il fut un représentant de l'augustinisme.

Alexander fut le premier à écrire un commentaire des Sentences de Pierre Lombard, avant lui les théologiens commentaient toujours les Saintes Écritures. Sa Summa universae theologiae (d'abord imprimé à Venise, 1475) fut entreprise à la demande du pape Innocent IV et reçut son approbation. Elle fut terminée par les disciples d'Alexandre après sa mort. C'est un travail indépendant, donnant une triple série d'autorités - ceux qui disent oui (thèse), ceux qui disent non (antithèse) et vient enfin la réconciliation ou jugement (synthèse). Les autorités sont choisies non seulement dans la Bible et chez les Pères, mais aussi parmi les poètes grecs, latins et arabes ainsi que les philosophes et les théologiens récents. Dans sa première partie il traite des doctrines concernant Dieu et ses attributs ; dans sa seconde, celles qui concernent la Création et le péché ; dans sa troisième, celles qui concernent la rédemption et la réparation; et, dans sa quatrième et dernière, celles qui concernent les sacrements. Pour reconnaître ses efforts, on a donné à Alexandre le titre de « Doctor Irrefragabilis » (Docteur irréfragable).

Parmi les doctrines qui ont été spécialement développées et, pour ainsi dire, fixées par Alexandre de Hales, figurent celles du thesaurus supererogationis perfectorum' et du caractère indelibilis du baptême, de la confirmation et de l'ordination. Cette doctrine avait été élaborée bien auparavant par saint Augustin et elle fut finalement érigée en dogme au Concile de Trente.

Jean de Gerson nous dit que « la doctrine d'Alexandre est d'une richesse défiant toute expression. On dit que quelqu'un demanda un jour à saint Thomas quelle était la meilleure manière d'étudier la théologie; il répondit que c'était de s'attacher à un Maître. Et à quel Docteur ? lui demanda-t-on encore. À Alexandre de Hales, répondit le Docteur Angélique. »[1]

Notes et références

  1. Gerson, Opera omnia. Epistola Lugdunum missa cuidam fratri Minori, vol. 1, p. 554.


Voir aussi

Articles connexes

Source

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Alexander of Hales ».
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « Alexandre de Hales ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexandre de hales de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ALEXANDRE DE HALÈS — (1185 env. 1245) Originaire de Hayles (Halès en français), dans le comté de Gloucester, Alexandre de Halès, premier franciscain à enseigner à l’Université de Paris, y fut d’abord un des principaux maîtres séculiers. Il était bachelier… …   Encyclopédie Universelle

  • Alexandre De Hales — (également en latin Halensis, Alensis, Halesius ou Alesius, et surnommé Doctor Irrefragabilis et Theologorum Monarcha) fut un philosophe et un théologien scolastique anglais. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références 3 …   Wikipédia en Français

  • Alexandre de Halès — Alexandre de Hales Alexandre de Hales (également en latin Halensis, Alensis, Halesius ou Alesius, et surnommé Doctor Irrefragabilis et Theologorum Monarcha) fut un philosophe et un théologien scolastique anglais. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre de Hales — (également en latin Halensis, Alensis, Halesius ou Alesius, et surnommé Doctor Irrefragabilis et Theologorum Monarcha) fut un philosophe et un théologien scolastique anglais. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références 3 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Alexandre de Halès —     Alexandre de Halès, après avoir enseigné de longues années comme maître séculier à l’Université de Paris, entra sans doute en 1230 déjà âgé, dans l’ordre des Frères mineurs ; il mourut en 1245. Il fut le premier des maîtres franciscains, et… …   Philosophie du Moyen Age

  • Liste De Théologiens Chrétiens — Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Liste de theologiens chretiens — Liste de théologiens chrétiens Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Frères de Saint-François — Ordre des frères mineurs L Ordre des frères mineurs (o.f.m. ordo fratrum minorum en latin), ou Ordre franciscain, est un ordre religieux catholique né en Italie sous l impulsion de François d Assise en 1210. Sommaire 1 Françoi …   Wikipédia en Français

  • Liste de théologiens chrétiens — Cette liste de théologiens chrétiens comporte des théologiens à proprement parler, ainsi que des hommes d Église, des auteurs spirituels ou des philosophes chrétiens qui ont marqué l histoire de la théologie chrétienne. Sommaire 1 Origines et… …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Hailes — Les ruines de l abbaye de Hailes Présentation Nom local Hailes Abbey Culte Catholicisme Type …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”