Alexandre Zevaes

Alexandre Zévaès

Alexandre Zévaès, de son vrai nom Alexandre Bourson, né le 20 mai 1873 à Moulins (Allier) et mort le 20 février 1953 à Paris, était un homme politique socialiste, un avocat et un écrivain et historien français.

Militant socialiste dès l'époque du lycée, Alexandre Bourson choisit le pseudonyme de Zévaès en hommage aux écrivains Michel Zévaco (1860-1918, anarchiste) et Jules Vallès (1832-1885, socialiste).

Dans les années 1890, Alexandre Zévaès est député du Parti ouvrier français (marxiste) de Jules Guesde. Il est député l'Isère de 1898 à 1910 (sauf en 1902-1904). En 1898, il est membre (avec Jean Jaurès, Jules Guesde et René Viviani du Comité de vigilance des socialistes face au nationalisme anti-Dreyfus. À l'assemblée, il s'engage notamment dans la bataille pour le capitaine Dreyfus et dans la lutte anticléricale. Il est aussi initié à la franc-maçonnerie[1].

À partir de 1905, à côté de son engagement socialiste, il s'inscrit au barreau de Paris et se consacre à la rédaction d'ouvrages d'Histoire du socialisme et de la Troisième République. Son Histoire de la Troisième République (1926) fera référence. Comme avocat, il va être amené à défendre Raoul Villain, l'assassin de Jean Jaurès en 1914. A-t-il évolué avant cela ou est-ce cette cause qui le fera changer ?

En 1917, Alexandre Zévaès adhère au Parti socialiste national puis s’en sépare en 1927. Après la première guerre mondiale, Alexandre Zévaès fait partie de l'équipe de socialistes (Jean Allemane, Émile Tissier) qui s'oriente vers un socialisme national dans les années 1920-1930, autour de Gustave Hervé.

En mars 1940, Zévaès est un des avocats des 44 députés communistes. En février 1944, il est arrêté par les allemands et est interné à Fresnes jusqu'à la Libération, en août 1944.

Œuvres

Son œuvre est composée d'une cinquantaine d’ouvrages principalement consacrés à l’Histoire du Socialisme sous la IIIe République

  • De la semaine sanglante au Congrès de Marseille (1871-1879), Paris, Librairie Marcel Rivière et Cie., 1911.
  • Les Guesdistes, Paris, Librairie Marcel Rivière et Cie., 1911.
  • Le socialisme en 1912, Paris, Librairie Marcel Rivière et Cie., 1912.
  • Auguste Blanqui, Marcel Rivière et Cie, 1920, 252 p.
  • Le parti socialiste de 1904 à 1923, Paris, Librairie Marcel Rivière et Cie., 1923.
  • Histoire de la Troisième République de 1870 à 1925, Paris, les Éditions Georges Anquetil, 1926, 643 p.
  • La chute de Louis-Philippe : 24 février 1848, Hachette, 1930
  • Au temps du boulangisme, Gallimard, 1930, sous la Troisième, collection publiée par Émile Buré
  • Le scandale de Panama, Paris, Éditions de la Nouvelle revue critique, 1931 Le Sphinx
  • L'Affaire Dreyfus, Paris, Éditions de la Nouvelle revue critique, 1931 Le Sphinx
  • Jules Vallès, Paris, Éditions de la Nouvelle revue critique, 1932 Célébrités contemporaines
  • Au temps du Seize mai, Paris, Éditions des Portiques, 1932
  • Les procès littéraires au XIXe siècle, Paris, Maurice Rollinat, 1933.
  • Le Socialisme en France depuis 1904, Fasquelle, 1934 Bibliothèque Charpentier
  • Eugène Pottier et l'Internationale, Paris, Éditions sociales internationales, 1936
  • Les Fusillades de Fourmies, Paris, Bureau d'Éditions, 1936 Épisodes et vies révolutionnaires
  • Les Proscrits de la Commune, Paris, Bureau d'Éditions, 1936 Épisodes et vies révolutionnaires
  • Jaurès, Hachette, 1938 Les Vies illustres
  • Histoire de six ans : 1938-1944, Paris, Éditions de la Nouvelle revue critique, 1944
  • Henri Rochefort, le pamphlétaire, Paris, Éditions France-Empire, 1946 Hommes et mouvements
  • Zola, Paris, Éditions de la Nouvelle revue critique, 1946
  • De l'Introduction du marxisme en France, Paris, 1947.
  • Le Cinquantenaire de J'accuse : 13 janvier 1898-13 janvier 1948, Fasquelle, 1948
  • Clemenceau, Paris, Julliard, 1949.

Sources

Notes

  1. Encyclopédie de la franc-maçonnerie (Sous la direction d'Éric Saunier)
  • Portail de l’Isère Portail de l’Isère
Ce document provient de « Alexandre Z%C3%A9va%C3%A8s ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexandre Zevaes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alexandre Zévaès — Alexandre Zévaès, de son vrai nom Alexandre Bourson, né le 20 mai 1873 à Moulins (Allier) et mort le 20 février 1953 à Paris, était un homme politique socialiste, un avocat et un écrivain et historien français. Militant… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Fourny — Alexandre Fourny, né le 17 mars 1898 à Issé et mort le 22 octobre 1941 à Nantes en France, est un ancien combattant de la Première Guerre mondiale, un avocat ayant notamment défendu les « insurgés de Cayenne », un homme politique lié à… …   Wikipédia en Français

  • Conference de Zimmerwald — Conférence de Zimmerwald La conférence de Zimmerwald, du nom du village suisse où elle se tint, fut organisée par des dirigeants socialistes, au cours de la Première Guerre mondiale, en septembre 1915, pour rassembler des socialistes restés… …   Wikipédia en Français

  • Conférence De Zimmerwald — La conférence de Zimmerwald, du nom du village suisse où elle se tint, fut organisée par des dirigeants socialistes, au cours de la Première Guerre mondiale, en septembre 1915, pour rassembler des socialistes restés fidèles à l internationalisme …   Wikipédia en Français

  • Conférence de Zimmerwald — La conférence de Zimmerwald désigne une rencontre de personnalités socialistes qui s est tenue dans le village suisse de Zimmerwald (BE) du 5 au 8 septembre 1915, au cours de la Première Guerre mondiale. L objectif de la conférence était de… …   Wikipédia en Français

  • Conférence de zimmerwald — La conférence de Zimmerwald, du nom du village suisse où elle se tint, fut organisée par des dirigeants socialistes, au cours de la Première Guerre mondiale, en septembre 1915, pour rassembler des socialistes restés fidèles à l internationalisme …   Wikipédia en Français

  • Union sacree (mouvement) — Union sacrée (mouvement) L Union sacrée est le nom donné au mouvement de rapprochement politique qui a soudé les Français de toutes tendances (politiques ou religieuses) lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Le terme fut utilisé… …   Wikipédia en Français

  • Union sacrée (mouvement) — Pour les articles homonymes, voir Union sacrée. L Union sacrée est le nom donné au mouvement de rapprochement politique qui a soudé les Français de toutes tendances (politiques ou religieuses) lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale …   Wikipédia en Français

  • Gaston Monnerville — Mandats Membre du Conseil constitutionnel 5 mars 1974 – 5  …   Wikipédia en Français

  • Allevard — 45° 23′ 40″ N 6° 04′ 29″ E / 45.3944444444, 6.07472222222 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”