Alexandre Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander
Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander ('Александр Николаевич Искандер)
Prince Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander

Naissance 15 novembre 1887
Tachkent
Décès 26 janvier 1957 (à 70 ans)
Grasse
Origine Drapeau de Russie Russie
Allégeance Russie impériale
Arme régiment de cuirassiers de Sa Majesté Impériale
Grade Capitaine
Années de service 1915 - 1920
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement Détachement de Tachkent
Famille Père : Nikolaï Konstantinovitch de Russie
  • Mère : Alexandra Dreyer
  • Épouse : Olga Iossifovna Rogovskaya - Natalya Hanykova

Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander, en russe : Александр Николаевич Искандер, né le 15 novembre 1887 à Tachkent, décédé le 26 janvier 1957 à Grasse (France).

Il fut prince de Russie, il prit part à la Première Guerre mondiale, en janvier 1919, il prit part au soulèvement de Tachkent, en 1920, au grade de capitaine, il commanda un escadron de son régiment[1].

Sommaire

Famille

Second fils du grand-duc Nikolaï Konstantinovitch de Russie et de son épouse Alexandra Dreyer (fille d'Alexandre Gustavovitch Dreyer, chef de la police d'Orenbourg) et de Sofia Ivanovna Opanovskoy[2].

Mariage et descendance

En 1912, le prince Aleksandr Nikolaïevitch de Russie épousa Olga Iossifovna Rogovskaïa (1893-1962). Après le départ du grand-duc, elle demeura en Russie. Ses enfants portèrent le nom de son second époux Androssov.

De cette union naquirent :

  • Le prince Kirill Aleksandrovitch Androssov-Iskander : (5 décembre 1915-7 février 1992)
  • Princesse Natalia Aleksandrovna Androssova-Iskander : (10 décembre 1917-25 juillet 1999), elle fut le dernier membre de la famille Romanov à résider en URSS.

En 1930, le grand-duc Aleksandr Nikolaïevitch de Russie épousa Natalya Hanykova (1893-1982).

Biographie

Le palais du prince à Tachkent

Le prince Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander naquit à Tachkent le 15 novembre 1887, issu de l'union morganatique de son père, le grand-duc Nikolaï Konstantinovitch de Russie. Il sortit diplômé du Lycée Impérial Aleksandr en 1911. En 1915, officier, il servit au grade de lieutenant puis comme capitaine dans le régiment de cuirassier|cuirassiers de la Garde de Sa Majesté Impériale. Il participa à la Première Guerre mondiale.

En avril 1918, de retour à Tachkent, le prince Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander, victime de deux fractures au pied droit reçut des soins médicaux à l'hôpital de la Croix Rouge d'Eupatoria où il fut capturé lors de l'invasion des Bolcheviks. En compagnie de quatre officiers, le prince aidé de béquilles traversa la Crimée, ce trajet se fit à pied puis en charette. Arrivé devant le fleuve Dniepr, il embarqua sur un navire, puis de la gare de Nikolaïev, par le train, il réussit à rallier Kiev.

Quelques mois plus tard, le prince Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander se rendit à Moscou puis à son domicile de Saint-Petersbourg où il prit de l'argent et divers objets personnels. Il prit la direction du Turkestan, les lignes conduisant en Asie ayant été coupées, il resta bloqué durant trois longues journées à Orenbourg.

Son père, le grand-duc Nikolaï Konstantinovitch de Russie décéda le 14 janvier 1918, de retour à Tachkent, le 18 février 1918, le prince Aleksadr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander s'installa dans la maison de son défunt père. Sa mère l'aida à obtenir un emploi, il fut affecté à la 14e section de la Cour de Justice comme assistant d'un juge, il conserva ce poste jusqu'en janvier 1919.

Le 19 janvier 1919, le prince Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander prit part à la rébellion de Tachkent contre les Bolcheviks, celle-ci se solda par un échec. Après ce soulèvement manqué, Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander rejoignit le camp des rebelles. En se terrant dans un cachot pendant quelques mois, il réussit à échapper aux Bolcheviks[1]. Avec son régiment de cuirassiers de la Garde de Sa Majesté Impériale, il organisa un détachement de 101 partisans.

En janvier 1919, avec son détachement, le prince Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander quitta Tachkent, traversa les montagnes et parvint dans la vallée de Ferghana. En mars 1919, au cours de la révolte des Basmachi, dans cette vallée, son unité combattit les forces locales Bolcheviks. À Boukhara, ses troupes se joignirent à l'armée du Turkestan (ou troupes de la trans-région Caspienne) placée sous le commandement du lieutenant-général Boris Ilitch Kazanovitch (1871-1943). Ensemble, ils se rendirent dans le port de Turkmenbashi (ville portuaire du Turkménistan) puis embarquèrent sur des navires de la flotte de la mer Caspienne et firent leur jonction avec les forces armées de la Russie du sud dans le Daghestan.

En Crimée, en mars 1920, le prince Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander commanda un peloton dans un escadron de son régiment de cuirassiers, il fut distingué pour sa bravoure.

Après l'évacuation de l'armée russe du général baron Piotr Nikolaïevitch Wrangel, il quitta la Crimée et se dirigea en direction de la péninsule de Gallipoli.

Sur l'invitation de sa tante et marraine, la grande-duchesse Olga Konstantinovna de Russie, il s'établit en Grèce puis s'installa en France.

Son frère aîné, le prince Artemi Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander (1883-1919) fut soit exécuté par les Bolcheviks ou décéda des suites de la tuberculose dans la ville de Tachkent.

En 1925, il fut titré prince Romanovsky-Iskander.

Décès

Le prince Aleksandr Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander décéda le 26 janvier 1957 à Grasse.

Généalogie

Nicolas Constantinovitch de Russie appartient à la seconde lignée issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg-Russie (Maison Holstein-Gottorp-Romanov), elle-même issue de la première branche de la Maison de Holstein-Gottorp. Ces trois lignées sont toutes issues de la première branche de la Maison d'Oldenbourg. Il appartint à la branche des Nikolaïevitch.

Notes et références

Sources

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexandre Nikolaïevitch Romanovsky-Iskander de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”