Alexandre Mavrocordato
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mavrocordato.

Alexandre Mavrocordato, Mavrocordatos ou Mavrocordat (né et mort à Constantinople 7 septembre 1641- 23 décembre 1709). Phanariote au service du Gouvernement Ottoman. Il est à l’origine d’une famille qui joue un rôle important dans les principautés de Moldavie et de Valachie au XVIIIe siècle puis en Grèce au XIXe siècle.

Sommaire

Biographie

Issu d’une famille Phanariote originaire de Chios, fils de Nicolas Mavrocordat (1599-1653) négociant à Constantinople et de Roxana Beglitzi. Il fait ses humanités en Italie au collège grec de Rome puis étudie la médecine et la philosophie à Padoue et Bologne. A son retour à Constantinople il dirige l’école Patriarcale de 1665 à 1672. Il rédige des livres de syntaxe grecque d’histoire et de rhétorique, il est le médecin de plusieurs ambassadeurs étranger auprès de la Sublime Porte. Après avoir exercé les plus hautes fonctions civiles du Patriarcat œcuménique de Constantinople comme « Exaporite » et Grand Logothète, il devient le secrétaire du Grand Drogman Panaghiotis Nikoussios à qui il succède à l’âge de 32 ans.

Surnommé l’« Exaporite » (roumain Exaporitul)[1] Il exerce les fonctions de Grand Drogman de 1673 à 1709 et obtient le droit de porter un bonnet d’hermine et de sortir à cheval avec une garde armée. Il est également autorisé à avoir des armoiries (un phénix renaissant de ses cendres). Il épouse en 1670 Sultana, fille de Ioannis Chrysokoulos, et belle-fille d'Ilie III Alexandru Prince de Moldavie.

Cette réussite lui suscite bien entendu des ennemis et en 1683 il est incarcéré avec son épouse et sa mère qui meurt en prison en 1684. Il doit payer une amende de 300 bourses et peut reprendre ses fonctions de Drogman. Il est ne nouveau emprisonné en 1698 mais dès l’année suivante on le retrouve parmi les négociateurs ottomans de le Traité de Karlowitz face aux autrichiens.

En 1700 il est conseiller d’État mais en 1703 il doit se réfugier à l’Ambassade de France à Constantinople et verser une nouvelle contribution de 200 bourses pour obtenir son retour en grâce. Il meurt à Constantinople en 1709 en laissant une fortune évaluée à 500 bourses.

Postérité

De son union avec Sultana Chrysokoulos sont nés :

Notes

  1. i.e L'homme des secrets

Bibliographie

  • Alexandre A.C. Sturdza L'Europe Orientale et le rôle historique des Maurocordato (1660-1830) .Librairie Plon Paris (1913)p. 32-64.
  • Joëlle Dalegre Grecs et Ottomans 1453-1923. De la chute de Constantinople à la fin de l’Empire Ottoman L’Harmattan Paris (2002) (ISBN 2474521621)



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexandre Mavrocordato de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mavrocordato — Les Mavrocordato sont une famille phanariote, originaire de Chio s étant illustrée dans l Empire ottoman. Au service du Gouvernement Ottoman elle joua un rôle important dans les principautés de Moldavie et de Valachie au XVIIIe siècle puis… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Ier Mavrocordato — Alexandre Ier Mavrocordato, Alexandros Mavrocordatos ou Alexandru Mavrocordat « Deli bey » (i.e le Bey Fou) (né et mort à Constantinople 1742 27 mars 1812) Prince Phanariote et Hospodar de Moldavie de 1782 à 1785. Fils de Constantin… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Ier Mavocordato — Alexandre Ier Mavrocordato Alexandre Ier Mavrocordato, Alexandros Mavrocordatos ou Alexandru Mavrocordat Deli bey (i.e le Bey Fou) (né et mort à Constantinople 1742 27 mars 1812) Prince Phanariote et Hospodar de Moldavie de 1782 à 1785. Fils de… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre II Mavrocordato — Pour les articles homonymes, voir Mavrocordato. Alexandre II Mavrocordato, Alexandros Mavrocordatos ou Alexandru Mavrocordat Firaris (i.e le Fugitif) (Constantinople 1er juillet 1754 Moscou 8 février 1819) Prince Phanariote et Hospodar de… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Ypsilántis (1725-1807) — Pour les articles homonymes, voir Ypsilántis. Alexandre Ypsilántis, (né en 1725 à Constantinople et décédé le 13 janvier 1807), est un phanariote au service de l Empire ottoman, Fils de Ioan Ypsilántis,Grand Drogman en 1774 puis… …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Mavrocordato — Pour les articles homonymes, voir Mavrocordato. Nicolas Mavrocordato, Nikólaos Mavrocordatos ou Nicolae Mavrocordat.(Constantinople 3 mai 1680 Bucarest le 3 septembre 1730). Prince Phanariote au service du Gouvernement Ottoman. Hospodar de… …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier Mavrocordato — Pour les articles homonymes, voir Jean Ier et Mavrocordato. Jean Ier Mavrocordato ou Ioannis Mavrocordatos ou Ioan Mavrocordat (Constantinople 23 juillet 1684 Bucarest 23 novembre 1719). Prince Phanariote au service du Gouvernement Ottoman.… …   Wikipédia en Français

  • Jean II Mavrocordato — Pour les articles homonymes, voir Mavrocordato. Jean II Mavrocordato ou Ioannis II Mavrocordatos ou Ioan II Mavrocordat (Constantinople 12 mars 1712 Constantinople 29 juillet 1747). Prince Phanariote au service du Gouvernement Ottoman. Hospodar… …   Wikipédia en Français

  • Constantin Mavrocordato — Pour les articles homonymes, voir Mavrocordato. Constantin Mavrocordato, Constantin Mavrocordatos ou Constantin Mavrocordat.(Constantinople 2 février 1712 Jassy 23 novembre/4 décembre 1769). Prince Phanariote au service du Gouvernement Ottoman… …   Wikipédia en Français

  • Grigore II Ghica — Pour les articles homonymes, voir Ghica. Grigore II Ghica ou Grigorie Ghika III (né à Constantinople en 1695 – mort à Bucarest le 23 août 1752). Prince phanariote grec au service du gouvernement ottoman, il est quatre fois Hospodar de Moldavie de …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”