Histoire Des Philippines

Histoire Des Philippines

Histoire des Philippines

Sommaire

Préhistoire

La vallée de Cagayan au nord de Luçon contient de nombreux outils préhistoriques de pierre qui témoignent de la présence d'hominidés chasseurs de grand gibier tels le stégodon (éléphant préhistorique), le rhinocéros, le crocodile, la tortue, le sanglier et le daim. Les grottes de Tabon, situées sur l'île de Palawan, montrent des traces d'installation qui remontent à plus de 30 500 ans ; ces chasseur-cueilleurs utilisaient des éclats de silex comme outils. Sur Mindanao, ces outils préhistoriques sont en abondance, ce que le héros national José Rizal remarque lui même dans les années 1880, grâce à ses nombreuses connaissances scientifiques et à ses contacts avec la communauté archéologique espagnole et allemande.

Après la dernière ère glaciaire, le niveau de la mer s'élève d'environ 35 mètres summergeant ainsi l'isthme reliant les Philippines au continent, tout et donnent naissance aux mers peu profondes situées au nord de Bornéo.

Les flux de populations ne deviennent possibles que grâce à l'utilisation de pirogues de type prao, construites à partir de troncs d'arbres évidées par des piochons (NdT adze en anglais). Il y a 5 000 ans, des habitants du littoral de la Chine du Sud, cultivateurs de millet et de riz, commencent à traverser le détroit pour s'installer à Taiwan. Vers 2 000 avant J.-C., des migrations ont lieu de Taiwan vers les Philippines. De nouvelles migrations commencent bientôt des Philippines vers Célèbes et Timor et de là, les autres îles de l'archipel indonésien. Vers 1 500 av. J.-C., un autre mouvement mène des Philippines en Nouvelle-Guinée et au-delà, les îles du Pacifique. Les Austronésiens sont sans doute les premiers navigateurs de l'histoire de l'humanité. De nos jours, le mot en langue pilipino qui désigne village - barangay - a une étymologie proche du mot bateau.

Trente-cinq siècles plus tard, en 1521, un descendant de ces peuples de navigateurs jouera un rôle important dans l'histoire du tour de monde de Ferdinand Magellan.

Voir aussi : Peuplement de l'Océanie

Les peuples de la mer

La mer de Chine méridionale possède des courants qui tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. De fait, lors de la mousson du sud-ouest, entre juin et septembre, la navigation à partir des côtes ouest des Philippines jusqu'au nord de la mer de Chine méridionale se trouve simplifiée. Lors de la mousson de nord-est, de décembre à février, c'est la navigation entre la mer de Chine méridionale et le Viêt Nam qui devient plus facile. À partir du Viêt Nam, les navigateurs peuvent ainsi voyager vers l'est le long des latitudes 11 et 14 degrés, à destination de Palawan ou Mindoro, dans des bateaux à faible tirant d'eau.

Les zones d'habitation sont choisies pour leur ressources en eau douce, mais comme la terre est abondante, le commerce avec les autres peuples de la mer fournit un support aux échanges culturels et religieux.

Jarres enterrées

Le fait d'enterrer des jarres est une coutume qui est pratiqué du Sri Lanka jusqu'à la plaine de Jarres du Laos mais aussi au Japon. On retrouve également des traces de ces pratiques dans les grottes de Tabon à Palawan. Un exemple d'une telle jarre, utilisée comme urne funéraire lors de funérailles secondaires, est conservé au Musée National des Philippines. Ce trésor national est une jarre dont le couvercle est surmonté par deux figures, l'une représentant le défunt avec les bras croisés et les mains touchant les épaules, l'autre représentant un timonier. Tous deux sont assis dans un prao dont le mât est absent. À cette période, les rites funèbres secondaires sont pratiqués dans toutes les Philippines : les os sont enterrés une seconde fois, et certains dans des jarres prévues à cet effet. Soixante-dix huit poteries en terre cuite à vocation funéraire ont également été retrouvées dans la grotte de Manunggul, à Palawan.

Troc et échanges

Un pièce de musée - un piochon (NdT adze en anglais) de cérémonie en jade, de près de 7 cm de long et d'une remarquable qualité pour un outil primitif - est un indice sur les sources de richesse des Philippines. Mais on ignore exactement ce que ces peuples de navigateurs échangeaient à part peut-être du jade et de l'or.

Au début, les objets les plus prisés sont les jarres, symbole de richesse dans toute l'Asie du Sud, puis par la suite, le métal, le tabac et le sel. Ceci est échangé contre du cuir, des cornes de rhinocéros, des becs de calao, de la cire d'abeille, des nids d'oiseaux, de la résine.

Entrée dans l'histoire

Le commerce maritime asiatique

Depuis le IIIe siècle, les peuples des Philippines sont en contact avec les autres peuples d'Asie du Sud-Est, en particulier d'Indochine, Bornéo et Sumatra. Avec l'avènement de la dynastie Ming, ils passent dans la sphère d'influence chinoise. C'est la thalassocratie ou gouvernance des côtes qui prévaut.

Un document pourrait renverser les théories admises pour l'histoire des Philippines. Il s'agit d'une plaque de cuivre découverte en 1989 dans la baie de Laguna près de Manille, et qu'on a baptisée "Laguna copperplate". Ecrite dans un alphabet similaire à celle des inscriptions javanaises de la même époque, elle porte la date de 822 de l'ère Saka, soit 900 après J.-C. Elle présente les particularités suivantes par rapport aux inscriptions de Java :

  • On n'y trouve pas de mention du roi Balitung, qui régnait sur le centre de Java à l'époque (899-910).
  • La langue utilisée est un mélange de sanscrit, de vieux-javanais, de vieux-malais et de vieux-tagalog.
  • L'inscription semble avoir été martelée dans le cuivre, alors qu'à Java, on écrivait alors sur le cuivre chauffé.

L'archipel de Sulu dans le sud des Philippines se trouve sur une route maritime qui va de la Chine aux Moluques. Le commerce avec les marchands chinois fait sa prospérité. Le royaume de Sulu est sans doute fondé à la fin du XIVe siècle.

La colonisation espagnole

Le 16 mars 1521, Ferdinand Magellan (Fernão Magalhaes), explorateur portugais voyageant pour le compte de l'Espagne est le premier Européen à découvrir ces îles, ainsi nommées quelques années plus tard par Lopez de Villalobos en l'honneur de l'Infant d'Espagne, le futur Philippe II d'Espagne. Miguel López de Legazpi participera à sa conquête.

La période espagnole est caractérisée par:

  • l'évangélisation de l'archipel, à l'exception du sud de Mindanao, qui restera musulman jusqu'à l'époque actuelle. Peu à peu, l'Eglise établira un clergé local dont certains membres, dans les années précédant la première indépendance, joueront parfois un rôle d'éveilleurs de conscience face à la puissance coloniale. Une Église dissidente (la Iglesia ni Kristo), d'inspiration nationaliste, verra même le jour au début du XXe siècle (elle est toujours active), tandis que les Américains implanteront à leur tour les églises méthodistes, évangéliques, presbytériennes, etc ;
  • l'insertion de l'économie de l'archipel dans un circuit d'échanges avec la Chine et l'Amérique. Les commerçants chinois y tiendront une place importante sauf à la fin du XVIIe siècle, où la menace d'une possible invasion des Philippines par les troupes du mercenaire Koxinga (Zheng Chenggong) depuis Formose (Taiwan), entraîne le massacre de la communauté chinoise de Manille. Ce n'est que sous la dictature de Marcos, dans les années 1970, que les Sino-philippins (environ 2% de la population) seront reconnus comme citoyens à part entière;
  • une longue ségrégation des "Indios", les habitants de l'archipel: les Espagnols leur interdiront ainsi la pratique du castillan et, de là, celle des professions les plus nobles.

En 1578, Esteban de Figueroa lance une expédition contre le sultanat de Sulu, fondé à la fin du XIVe siècle dans le sud de l'archipel. Sulu réplique en pillant les villes côtières des Visayas et Luzon, contrôlées par les Espagnols. Le gouvernement colonial enverra au moins cinq expéditions punitives contre Sulu. En 1638, la 4e expédition, menée par le gouverneur-général Corcuera, se traduit par la première occupation espagnole de Sulu. Corcuera occupe la capitale, Jolo, reconstruit ses fortifications et laisse une garnison. En 1646, cette garnison est rappelée à Manille et Sulu est abandonnée.

Dans les années 1840, l'intérêt des puissances coloniales pour Sulu s'accroît. Le gouvernement colonial espagnol occupe Jolo, la capitale de Sulu, en 1851. Le sultanat s'étendait sur l'archipel de Sulu et la côte nord-est de Bornéo (soit l'est de l'actuel Sabah en Malaisie). En 1877, le sultan, qui s'était réfugié sur une autre île, donne ses possessions de Bornéo en bail à la British North Borneo Chartered Company. Après une longue résistance, Sulu accepte de devenir vassal de l'Espagne en 1878.

À la fin du XIXe siècle se développe un mouvement indépendantiste. L'un des personnages clé de ce mouvement fut José Rizal, chirurgien ophtalmologiste et romancier, son exécution par les autorités espagnoles en 1896 fit de lui un martyr national et renforça la résistance au régime colonial.

Guerre hispano-américaine

Au cours de la guerre hispano-américaine, les États-Unis encouragent ce mouvement puis écrasent la présence militaire espagnole. Le 10 décembre 1898, le traité de Paris qui met fin à la guerre hispano-américaine prévoit que l'Espagne cède ses dernières colonies dont les Philippines pour 20 millions de dollars. Des combats pour l'indépendance dureront jusqu'en 1902. En 1935, le Commonwealth des Philippines est créé avec comme premier président du pays Manuel Quezón ; l'indépendance est prévue dans les 10 ans mais suite à la Seconde Guerre mondiale et l'invasion japonaise qui commença le 8 décembre 1941, elle n'aura lieu qu'en 1946.

Seconde Guerre mondiale

Le Service aérien de la marine impériale japonaise attaque les Philippines quelques heures seulement après Pearl Harbour, le 8 décembre 1941 et détruit l'aviation américaine sur l'archipel. Les premières troupes débarquent sur l'île dès le lendemain. les forces américaines et philippines commandées par le général Douglas MacArthur ne peuvent faire face à la progression japonaise. Peu entrainées et assez mal équipées, elles vont assez vite se replier sur la péninsule de Bataan où elles vont réussir à résister plusieurs semaines, freinant ainsi l'avance japonaise sur d'autres points du Pacifique. Mais les troupes finissent par se rendre, le Général MacArthur ayant réussi à fuir sur une vedette rapide. Suivra la terrible marche de la mort de Bataan qui verra succomber des milliers de prisonniers américains et philippins.

Le territoire est dès lors intégré officiellement à la Sphère de coprospérité de la grande Asie orientale comme République des Nouvelles Philippines. Nommé avec l'approbation du Quartier général impérial, le président en titre José P. Laurel participa notamment en 1943 à la Conférence de la Grande Asie orientale tenue à Tokyo en novembre 1943. En dépit de nombreux mouvements de résistance, l'occupation japonaise durera jusqu'en octobre 1944 avec le debut de la reconquête américaine menée par MacArthur. La guerre aux Philippines ne s'arrêtera qu'avec la fin du conflit en août 1945.

Indépendance

À l'issue de la guerre, les Philippines sont le pays le plus développé d'Asie. Par la suite, le développement prend du retard à cause d'une faible croissance économique et d'un fort taux de corruption. Actuellement, la croissance y est modérée, essentiellement portée par les contributions d'une importante population de travailleurs philippins émigrés ainsi que des investissements étrangers. Ces investissements ont lieu dans les secteurs des technologies de l'information et de la communication (NTIC) mais aussi dans les secteurs qui demandent une main-d'œuvre à faible coût.

Le sud du pays, en particulier l'île de Mindanao, connaît une crise politique due à des mouvements séparatistes musulmans comme Abu Sayyaf et le Front Moro de libération islamique, s'opposant depuis les années 1970 au pouvoir de Manille, très proche de l'Église catholique.

  • Portail des Philippines Portail des Philippines
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire

Ce document provient de « Histoire des Philippines ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Histoire Des Philippines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Histoire des Philippines — Préhistoire (avant 900) Homme de Tabon Arrivée des Négritos Expansion austronésienne Pétroglyphes d Angono Époque classique (900 1521) Pays de Ma i Royaume de Tondo Confédération de Madya as Royaume de Maynila Royaume de Nam …   Wikipédia en Français

  • Histoire des philippines — Sommaire 1 Préhistoire 1.1 Les peuples de la mer 1.2 Jarres enterrées 1.3 Troc et échanges …   Wikipédia en Français

  • Histoire Des États-Unis D'Amérique — Histoire des États Unis Histoire des États Unis Civilisations précolombiennes …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Etats-Unis — Histoire des États Unis Histoire des États Unis Civilisations précolombiennes …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Etats-Unis d'Amerique — Histoire des États Unis Histoire des États Unis Civilisations précolombiennes …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Etats-Unis d'Amérique — Histoire des États Unis Histoire des États Unis Civilisations précolombiennes …   Wikipédia en Français

  • Histoire des USA — Histoire des États Unis Histoire des États Unis Civilisations précolombiennes …   Wikipédia en Français

  • Histoire des États-Unis d'Amérique — Histoire des États Unis Histoire des États Unis Civilisations précolombiennes …   Wikipédia en Français

  • Histoire des états-unis d'amérique — Histoire des États Unis Histoire des États Unis Civilisations précolombiennes …   Wikipédia en Français

  • Histoire Des États-Unis De 1937 À 1943 — Histoire des États Unis Civilisations précolombiennes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.