Alexandre Del Valle

Alexandre Del Valle

Alexandre Del Valle, né à Perpignan le 4 septembre 1969, est un politologue français spécialisé dans les questions géopolitiques liées à l'islamisme, aux questions européennes et au terrorisme.

Sommaire

Biographie

Jeunesse et formation

Issu d'une mère espagnole d'une famille antifranquiste réfugiée à Oran et d'un père italien de Tunisie[1], naît à Perpignan le 4 septembre 1969 sous le nom de Marc d'Anna[2]. Il est titulaire d'un Diplôme d'études approfondies d'Histoire militaire-sécurité-défense effectué à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence et à l'Université Montpellier 3[1], d'un DEA européen d’Histoire des doctrines politiques et des institutions politiques à l'Université de sciences politiques de Milan et à l'IEP d’Aix-en-Provence et est diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence.

Actuellement doctorant en géopolitique à la Sorbonne (Université de Paris IV, équipe de Michel Korinmann), il effectue des recherches sur Les nouveaux phénomènes totalitaires (rouge-brun-vert) dans le cadre de l’Observatoire géopolitique et de recherches européennes (OGRE).

Premières publications

Alexandre Del Valle[3] est un pseudonyme qu'il utilise pour des motifs de sécurité en raison des thèmes sur lesquels il travaille. Il entame la rédaction de son premier livre dès son deuxième DEA. Dans cet ouvrage, Islamisme et États-Unis : une alliance contre l'Europe, il dénonce l'aide par certaines franges du gouvernement américain aux milieux islamistes. Le livre est publié en 1997 par les éditions L'Âge d'Homme. Il se veut désormais libéral pro-américain et a rompu avec ses premiers amis souverainistes – Philippe de Villiers et Charles Pasqua – qu'il connut au RPR et au RPF[réf. nécessaire].

Début de la notoriété

Ses livres suivants, ainsi que les attentats du 11 septembre 2001, lui amèneront la notoriété dans la communauté juive. Il trouve des appuis forts à l'Union des patrons juifs de France (UPJF) et au B'nai B'rith de France, une association caritative juive qui va, en octobre 2001, l'inviter à parler au Sénat des « nouveaux visages de l'antisémitisme », avec Gilles-William Goldnadel, Alain Griotteray et le général Pierre Marie Gallois. Alexandre Del Valle donne des conférences dans toutes les communautés. Il considère l'islamisme comme une nouvelle forme de nazisme ou de fascisme[4], analogie qualifiée par certains d'expéditive et d'historiquement incorrecte[5].

Parcours politique et controverses

Alexandre Del Valle a commencé à militer dès l'âge de 18 ans au CNI[réf. nécessaire]. Par la suite, il a adhéré au RPR, se situant alors parmi les soutiens de Charles Pasqua. Il l'a suivi au RPF. Il a adhéré à l'UMP lors de la création de ce parti en 2002.

Dans un article paru en avril 2002 sous la plume de René Monzat[6], Ras l'front affirme qu'Alexandre Del Valle aurait initialement exposé ses thèses dans des cercles d'extrême droite, notamment au cours de conférences dans des réunions de l'« ultra droite » ou de la Nouvelle Droite. Lorsque des journaux mettent au jour ce passé extrême droitier en 2002[7], Del Valle réfute les affirmations et porte l'affaire devant la justice[8]. Ces procès à rebondissements se sont finalement soldés par un arrêt la 11e chambre de la Cour d'appel de Paris en 2005, qui déboute Del Valle et confirme la véracité des éléments rapportés par Monzat[9]. Plus récemment, Alexandre del Valle s'est vu reproché son « sionisme droitier » et son « islamophobie obsessionnelle », en raison du fait qu'il fonderait aujourd'hui la majeure partie de ses écrits sur la menace que constituerait selon lui l'islam[réf. nécessaire].

Concernant ses fréquentations passées, la 17e chambre du Tribunal de grande instance de Paris estime que Ras l'Front n'a pas diffamé Alexandre Del Valle en l'accusant d'avoir « fréquenté tour à tour les milieux royalistes légitimistes, les milieux intégristes catholiques, les milieux de la droite païenne antisémite, ceux de la droite radicale, ceux du Grece et de la Nouvelle droite, les milieux fascistes identitaires européens[10] ».

Il a en outre prononcé en 2000 une conférence lors de l'université d'été du mouvement Jeunesse action chrétienté, fondé par Guillaume Peltier[11]. Le fil rouge du parcours d'Alexandre Del Valle est donc animé, aux dires de certains commentateurs[12],[13], par une aversion prononcée pour l'islam conçu comme une menace homogène, voire une « invasion » par celui qui parle d'« intifada française ».

Positions actuelles

Choisissant des propos et des auditoires moins extrêmes, Alexandre Del Valle s'est rapproché de certaines organisations juives françaises, comme le B'nai B'rith, l'Union des patrons et professionnels juifs de France (UPJF), et l'association France-Israël présidée par son avocat et ami Gilles-William Goldnadel, proche d'Ariel Sharon et de Charles Pasqua[14].

Il dit se battre contre l'islamophobie avec Rachid Kaci, l’Union des musulmans laïques et ses amis musulmans libéraux Mezri Haddadm et Kaveh Mohseini[15]. Alexandre Del Valle fait remarquer que ses thèses ont été reprises suite à la prise de conscience du danger islamiste et de la « guerre contre le terrorisme ». Le MRAP le qualifie de « transfuge de l'extrême-droite » et d'« islamophobe forcené », il le classe parmi les « théoriciens de l'arabophobie »[16]. Elles s'inscriraient directement dans le cadre du concept de « choc des civilisations[17] ».

Vie citoyenne, publique et politique

Membre de l'UMP, Alexandre Del Valle est vice-président de La Droite libre, le courant libéral-conservateur mené par Rachid Kaci, associé à l'UMP.

Le 17 novembre 2002, lors de l'assemblée constituante de l'UMP, il a été candidat à la vice-présidence de ce parti, sur le même ticket que Rachid Kaci. Ils ont obtenu 3,17 %, et 14 % l'année suivante en liste commune avec Nicolas Dupont-Aignan.

Ouvrages

  • Islamisme et États-Unis, une alliance contre l'Europe, éditeur L'Âge d'Homme, 1997 (ISBN 2825110604).
  • Une idée certaine de la France (en collaboration), éditions France-Empire, 1998.
  • Guerres contre l'Europe : Bosnie, Kosovo, Tchetchénie, Editions des Syrtes, 2001 (ISBN 2845450451).
  • Le Totalitarisme islamiste à l'assaut des démocraties, 2002.
  • La Turquie dans l'Europe : un cheval de Troie islamiste ?, Editions des Syrtes, 2004 (ISBN 2845450931).
  • Le Dilemme turc, ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara avec Emmanuel Razavi, Éditions des Syrtes (ISBN 2845451164).
  • Frères musulmans. Dans l'ombre d'Al Qaeda, éditeur Jean-Cyrille Godefroy, 2005 (ISBN 2865531791), préface d'Emmanuel Razavi.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. a  et b (fr) Biographie sur le site officiel d'Alexandre del Valle.
  2. [1]
  3. La première édition de son premier ouvrage orthographie son nom de plume comme Alexandre del Valle, mais ses ouvrages suivants portent comme nom d'auteur Alexandre Del Valle.
  4. « Alexandre Del Valle contre l'Islam, le fascisme vert »
  5. Stefan Durand, « Un cadre idéologique pour la "Troisième Guerre mondiale". Fascisme, islam et grossiers amalgames », Le Monde diplomatique, novembre 2006.
  6. René Monzat, « L'étonnant parcours d'Alexandre Del Valle. Portraits croisés d'un militant multicartes », Ras l'front, n°87, avril 2002.
  7. « Au nom du combat contre l’antisémitisme », Le Monde diplomatique, décembre 2002.
  8. « Mise au point d'Alexandre Del Valle », Ibid., mars 2003.
  9. Alexandre Del Valle perd en appel le procès intenté à Ras l'front, Ras l'front, 2005-02
  10. Josianne Sberro, « Interview de Johan Weisz », Primo-Europe, 13 mai 2006.
  11. Conférences d'Alexandre Del Valle, site d'Alexandre Del Valle.
  12. Xavier Ternisien, « Le danger de l'islamophobie », Le Monde, 11 mai 2002.
  13. « Qui est Alexandre Del Valle ? Opportuniste ou "taupe" de l’extrème-droite (sic) infiltrée à l’UMP ? », Info Türk, 14 septembre 2004.
  14. Interview au Jerusalem Post, 2 juin 2006
  15. LibertyVox, « Interview Alexandre Del Valle. Première partie. Juin-juillet 2005 », 18 juillet 2007. Consulté le 7.7.2009
  16. MRAP, Racisme anti-arabe. Nouvelle évolution, 6 août 2003, p. 5
  17. Alain Gresh, « En un combat commun », Manière de voir, no 64, « Islam contre islam », juillet-août 2002, p. 95-96.
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Alexandre Del Valle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexandre Del Valle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alexandre del Valle — est le pseudonyme d un essayiste français, docteur en géopolitique, né à Marseille le 4 septembre 1969. Il écrit notamment sur le monde arabe et la civilisation islamique, sur l Europe, la Turquie et sur le terrorisme, sujets qu il… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Licata — Pas d image ? Cliquez ici. Situation actuelle Club actuel …   Wikipédia en Français

  • Historia del arte — Para la historiografía de la historia del arte, véase Estudio de la historia del arte. La creación …   Wikipedia Español

  • Prato della Valle — 45°23′54″N 11°52′33″E / 45.39833, 11.87583 …   Wikipédia en Français

  • Arte rupestre del arco mediterráneo de la Península Ibérica en la Comunidad Valenciana — Saltar a navegación, búsqueda El Arte Levantino fue arte rupestre llevado a cabo por grupos mesolíticos y neolíticos del levante español que cronológicamente se situarían entre el 10.000 al 6.500 años antes del presente. El final del periodo que… …   Wikipedia Español

  • Botánicos por la abreviatura del autor — Anexo:Botánicos por la abreviatura del autor Saltar a navegación, búsqueda Autor botánico es quien por primera vez describe una planta. Su nombre científico viene dado por su nomenclatura binomial seguida de la abreviatura del autor/es botánico/s …   Wikipedia Español

  • Anexo:Botánicos por la abreviatura del autor — Autor botánico es quien por primera vez describe una planta. Su nombre científico viene dado por su nomenclatura binomial seguida de la abreviatura del autor/es botánico/s. Así Aconitum anthora L. indica que fue nombrada por Carlos Linneo, el… …   Wikipedia Español

  • Señora del destino — Senhora do Destino Señora del Destino Categoría telenovela País originario Brasil Canal Rede Globo …   Wikipedia Español

  • Conquistadores del fin del mundo — Faro del Fin del Mundo , donde se desarrolló la prueba final. Conquistadores del Fin del Mundo, es una competencia de formato reality show, realizada en Argentina y coproducida por Estados Unidos, Ecuador, Brasil, México y Chile, del año 2003. La …   Wikipedia Español

  • Conquista del Cabo de Buena Esperanza (1806) — Conquista del Cabo de Buena Esperanza Parte de Guerras Napoleónicas Fecha Enero de 1806 …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”