Alexander Winokurow

Alexandre Vinokourov

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vinokourov (homonymie).
Pix.gif Alexandre Vinokourov Icône cycliste
Winokurow 2006.jpg
Au Tour d'Allemagne 2006
Informations
Nom Vinokourov
Prénom Alexandre
Date de naissance 16 septembre 1973 (36 ans)
Pays Kazakhstan Kazakhstan
Équipe actuelle Astana
Équipe(s) amateur
1997 EC St-Etienne Loire
Équipe(s) pro
1998-1999
2000-2003
2004-2005
2006
2007-07.2007
08.2009
Casino
Deutsch Telekom
T-Mobile
Liberty-Seguros / Astana
Astana
Astana
Principales victoires

1 championnat
Kazakhstan Championnats du Kazakhstan sur route
1 grand tour
Jersey gold.svg Tour d'Espagne 2006
7 étapes dans les grands tours
Tour de France (3 étapes)
Tour d'Espagne (4 étapes)
2 classiques
Liège-Bastogne-Liège 2005
Amstel Gold Race 2003
5 courses à étapes
Critérium du Dauphiné Libéré 1999
Paris-Nice 2002 et 2003
Tour de Suisse 2003
Tour d'Allemagne 2001

Alexandre Vinokourov (en russe : Александр Николаевич Винокуров, né le 16 septembre 1973 à Bichkoul, non loin de Petropavlovsk) est un coureur cycliste d'ethnie russe et de citoyenneté kazakh (kazakhstanais), surnommé par le public "Vino".

Révélé dès ses débuts professionnels en 1998 chez Casino, il rejoint en 2000 l'équipe allemande Deutsch Telekom. Il y remporte successivement une médaille d'argent aux Jeux Olympiques de 2000, le Tour d'Allemagne en 2001, Paris-Nice en 2002 et 2003, Liège-Bastogne-Liège en 2005. Il réalise sa meilleure saison en 2003 avec son deuxième Paris-Nice, le Tour de Suisse, l'Amstel Gold Race et une troisième place au Tour de France.

En 2006, il s'engage avec la formation espagnole Liberty-Seguros afin de gagner le Tour de France. L'implication de certains de dirigeants d'équipes et de coéquipiers dans l'affaire Puerto l'empêche d'y participer. Il se rabat sur le Tour d'Espagne qu'il remporte, avec l'aide précieuse de son coéquipier Andrey Kashechkin. Favori du Tour de France l'année suivante, il y est contrôlé positif à la transfusion sanguine. Il est suspendu un an et annonce mettre fin à sa carrière.

En août 2009, il reprend la compétition et participe au Tour de l'Ain[1], au sein de l'équipe nationale du Kazakhstan avant d'être engagé à nouveau au sein de l'équipe Astana[2].

Sommaire

Biographie

Enfance et jeunesse

Il fait ses classes à l'École nationale des sports de Alma-Ata, au Kazakhstan, où il est formé selon les méthodes de l'école russe. En mars 1997, il intègre l'équipe amateur de l'EC Saint-Étienne-Loire et devient professionnel en 1998.

1998-1999 : les débuts professionnels chez Casino

Cycliste professionnel depuis 1998, il débute sa carrière en France avec l’équipe « Casino » en 1998, année où il se révéla très tôt en remportant les 4 jours de Dunkerque et confirme son statut de grand talent en remportant notamment le critérium du Dauphiné Libéré en 1999 (présenté comme celui du renouveau après l'affaire Festina).

2000-2005 : T-Mobile

Il rejoint « Deutsche Telekom » en 2000, équipe rebaptisée « T-Mobile » en 2004. Obtenant une médaille d'argent aux jeux olympiques de Sydney en 2000, ses débuts avec l'équipe allemande ne lui permettent néanmoins pas de s'affirmer comme l'un des leaders de l'équipe toujours dominée par Jan Ullrich.

Au championnat du monde du contre-la-montre en 2004

Il se met donc au service du leader, notamment sur le Tour de France. En 2002, il prend une autre dimension en remportant sa première grande course. Il remporte Paris-Nice en mars, puis prend les commandes du Tour de Suisse en juin. Une chute le contraint cependant à l'abandon dans l'épreuve helvétique et l'oblige à déclarer forfait pour le Tour de France. Profitant du départ de Jan Ullrich suite à une affaire de dopage, Vinokourov devient le leader de l'équipe cycliste T-Mobile en 2003. Le Kazakh remporte Paris-Nice, l'Amstel Gold Race et le Tour de Suisse, avant de marquer de son empreinte le Tour de France du centenaire. Vainqueur à Gap, il termine finalement troisième du Tour après être longtemps resté au coude à coude avec Armstrong et Ullrich, devenu son rival.Il finira deuxième de l'étape de l'Alpe d'Huez après avoir surpris les favoris avec un démarrage foudroyant Demarrant à pratiquement chaque étapes de haute-montagne, il paiera ses efforts dans la 15ème étape reliant Bagnères de Bigorre à Luz-Ardiden cédant près de 2 minutes à Armstrong.

Il se concentre désormais sur l'épreuve reine du cyclisme, ce qui ne l'empêche pas de remporter Liège-Bastogne-Liège en 2005. Forfait au Tour 2004 pour cause de blessure, il est fortement affecté par la mort en course de son ami et compatriote Andreï Kivilev. Il anime ensuite le Tour de France 2005 en remportant deux étapes à Briançon et surtout à Paris, où il réussit l'exploit de surprendre tous les sprinters dans les derniers kilomètres. Il termine cinquième au général et obtient le titre du cycliste le plus combatif. Sa collaboration avec Ullrich, de plus en plus difficile, le pousse à quitter T-Mobile.

2006 : l'affaire Puerto et la consécration au Tour d'Espagne

Lors de sa victoire au Tour de Castille-et-León 2006

En 2006, Alexandre Vinokourov rejoint l'équipe cycliste Liberty Seguros. Suite à l'arrestation de Manolo Saiz, dirigeant de l'équipe, par la police espagnole dans le cadre de l'opération Puerto, ainsi que la diffusion dans la presse d'une liste de coureurs comprenant des membres de l'équipe, Vinokourov est privé de Tour de France. Le sponsor de son équipe (Liberty) se retire et est remplacé par un nouveau sponsor kazakh : Astana[3].

À trois jours du départ du Tour, les organisateurs annoncent la suspension de l'équipe en raison des affaires de dopage auxquelles serait mêlé le directeur sportif de l'équipe Manolo Saiz. Après avoir fait appel, l'équipe Astana obtient le droit de courir en faisant valoir l'absence de preuves valables.

Mais la veille du départ du Tour, la justice espagnole remet à l'UCI (Union cycliste internationale) et à l'organisation du Tour de France une liste contenant tous les noms des personnes mêlées à l'affaire Puerto, où figurent 5 coureurs d'Astana engagés sur le Tour.

Les coureurs cités dans cette liste ne pouvant être alignés sur la ligne de départ, Vinokourov n'a plus que 3 coéquipiers. Or il est interdit de prendre le départ du Tour avec moins de 6 coureurs, ce qui exclut de fait l'équipe de l'épreuve.

Son objectif devient alors le Tour d'Espagne qu'il remporte devant Alejandro Valverde et son coéquipier Andrey Kashechkin. En petite forme pendant les premières étapes de montagne, Vino perd du terrain sur Valverde, que seuls peuvent alors pouvoir inquiéter son coéquipier Andrey Kashechkin et Carlos Sastre. Mais grâce à un retour de forme et à des attaques incessantes menées de concert avec Kashechkin, il finit par faire craquer un Valverde pourtant exemplaire, mais trop isolé dans les derniers kilomètres des étapes de montagne. Il prend ainsi le maillot or dans la descente de l'alto de Monachil vers Grenade et le consolide plus tard dans la montée de la sierra de la Pandera.

2007 : affaire de dopage et fin de carrière

Des suspicions pèsent déjà sur le coureur depuis la révélation de l'affaire Puerto qui a écarté le directeur sportif et cinq des coureurs de l'équipe de Vinokourov à la veille du Tour de France 2006. Alexandre Vinokourov a également reconnu avant le départ du Tour de France 2007 consulter depuis peu le sulfureux docteur Ferrari.

Le 24 juillet 2007, le quotidien sportif français L'Équipe révèle que Vinokourov a été contrôlé positif aux transfusions homologues le samedi 21 juillet à l'issue d'un contre-la-montre individuel du Tour de France qu'il a remporté à Albi[4]. Suite à cette information, l'équipe cycliste Astana, sous la pression des organisateurs, décide de quitter le Tour[5] et de suspendre Vinokourov. Celui-ci nie cependant s'être dopé et demande une contre-expertise, qui s'avérera elle-aussi positive. Le 30 juillet, l'équipe Astana annonce le licenciement de son coureur.

Le 6 décembre 2007, il a été suspendu jusqu'en juillet 2008 par sa fédération pour s'être dopé par transfusion sanguine homologue lors du Tour de France 2007. Il a été suspendu pour un an à partir de la date du contrôle anti-dopage, soit jusqu'au 24 juillet 2008, alors que une suspension pour dopage est normalement de deux ans excepté en cas de collaboration avec les autorités anti-dopages, dans le but de lui permettre de participer aux jeux Olympiques de Pékin. Cependant le 6 décembre 2007, Vinokourov arrête la compétition et prend sa retraite sportive, mais déclare qu'il va continuer à se battre pour son honneur [6].

2008 : rumeur de retour à la compétition

Au printemps 2008, la presse fait état de rumeurs selon lesquelles Vinokourov se préparerait pour les jeux Olympiques, mais Vinokourov dément en annonçant sa reconversion dans un centre d'entraînement pour sportifs de haut niveau dans les environs de Grasse (Alpes-Maritimes)[7]. De plus, l'UCI avait prévu dans ce cas de faire appel au TAS.

En octobre 2008, il annonce vouloir revenir à la compétition en 2009 au sein l'équipe Astana, avec pour objectifs le Tour d'Italie et les championnats du monde, mais pas le Tour de France[8],[9]. L'Union cycliste internationale s'oppose cependant à ce retour, rappelant que Vinokourov n'a effectué qu'une année de suspension[10].

2009 : le retour

Alexandre Vinokourov au départ de la 3eb étape du Tour de l'Ain 2009 qu'il remporte.

En mai, Vinokourov annonce son intention de revenir à la compétition au sein de l'équipe Astana avec comme objectif les championnats du monde et le Tour d'Espagne[11]. Le Tribunal arbitral du sport, saisi par l'Union cycliste internationale, prononce une suspension de 2 ans. Vinokourov peut par conséquent reprendre la compétition le 24 juillet[12]. À la veille du départ du Tour de France, il confirme son intention de revenir au sein de l'équipe Astana[13]. Il effectue son retour à la compétition le 9 août au Tour de l'Ain[14]. En difficulté dans la montagne, il parvient néanmoins à remporter le contre la montre de l'épreuve. Il participe ensuite aux championnats d'Asie avec l'équipe nationale. Il y remporte la médaille d'or du contre-la-montre et la médaille d'argent de la course en ligne.

À la fin du mois, il intègre l'équipe Astana et prend le départ du Tour d'Espagne[15].

Puis il prend part aux championnats du monde de cyclisme sur route fin septembre. Il finit 8e du contre-la-montre remporté par Fabian Cancellara et 26e de la course en ligne, où il s'est illustré en attaquant dans le final.

Palmarès

Sur le Tour de France 2007 lors de sa victoire au contre-la-montre d'Albi
  • 2009
    • Gold medal asia.svg Médaillé d'or du contre-la-montre aux championnats d'Asie
    • 3eb étape du Tour de l'Ain
    • Silver medal asia.svg Médaillé d'argent de la course en ligne aux championnats d'Asie

Résultats sur les grands tours

Tour de France

  • 1999 : 35e du classement général.
  • 2000 : 15e du classement général.
  • 2001 : 16e du classement général.
  • 2003 : 3e du classement général, vainqueur de la 9e étape (Gap) et super-combatif.
  • 2005 : 5e du classement général, vainqueur de la 11e (Briançon) et de la 21e étape (Paris).
  • 2007 : exclu suite à un contrôle positif aux transfusions homologues après sa victoire dans le contre-la-montre individuel d'Albi.

Tour d'Espagne

  • 2000 : 28e du classement général et vainqueur d’une étape
  • 2002 : abandon lors de la 11e étape
  • 2004 : abandon lors de la 18e étape
  • 2006 : Jersey gold.svg Vainqueur du classement général et de trois étapes
  • 2009 : abandon lors de la 12e étape

Notes

Commons-logo.svg

Wikinews-logo.svg

Wikinews propose des actualités concernant « Alexander Vinokourov ».

  1. http://www.tourdelain.com/la-course-pro-2009/equipes-et-coureurs
  2. http://www.eurosport.fr/cyclisme/vinokourov-chez-astana_sto2041050/flashnews.shtml
  3. Astana ici nommée est un consortium de producteurs pétroliers kazakhs spécialement créé pour aider les cyclistes kazakhs. Le nom a été choisi car c'est le nom de la capitale du Kazakhstan.
  4. « Cyclisme - TDF - Dopage - Vinokourov positif », L'Équipe, 24 juillet 2007.
  5. « Cyclisme - TDF - Dopage - Astana quitte le Tour », L'Équipe, 24 juillet 2007.
  6. "Vinokourov arrête", Lequipe.fr
  7. « Vinokourov, champion déchu, a fait le deuil du vélo », dépêche de l'Agence France Presse, sur le site Cyberpress.ca, 30 juin 2008
  8. « Cyclisme - Astana - «Vino» vers un retour », L'équipe.fr, le 4 octobre 2008
  9. Cyclisme: Vinokourov confirme dans une interview TV sa volonté de revenir en course sur afp.google.com, 4 octobre 2008. Consulté le 6 octobre 2008
  10. L'UCI s'oppose au retour de «Vino» sur lequipe.fr, 4 octobre 2008. Consulté le 24 juillet 2009
  11. Vinokourov eyes Vuelta return sur cyclingnews.com, 6 mai 2009. Consulté le 2 août 2009
  12. (en) Vinokourov ban confirmed by CAS sur cyclingnews.com, 16 juin 2009. Consulté le 2 août 2009
  13. (en) Vino: "Astana is my baby, I'm back" sur cyclingnews.com, 2 juillet 2009. Consulté le 2 août 2009
  14. Vinokourov reprendra au Tour de l'Ain sur dhnet.be, 23 juillet 2009. Consulté le 2 août 2009
  15. Vinokourov avec Astana sur lequipe.fr, 24 août 2009. Consulté le 26 août 2009

Voir aussi

  • Portail du cyclisme Portail du cyclisme
Ce document provient de « Alexandre Vinokourov ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexander Winokurow de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alexander Winokurow — bei der Deutschland Tour 2006. Personendaten Spitzname Wino Geburtsdatum 16. September 1973 Na …   Deutsch Wikipedia

  • Alexander Nikolajewitsch Winokurow — Alexander Winokurow Alexander Winokurow bei der Deutschland Tour 2006. Personendaten Spitzname Wino Geburtsdatum 16. Septemb …   Deutsch Wikipedia

  • Alexander Vinokourov — Alexander Winokurow Alexander Winokurow bei der Deutschland Tour 2006. Personendaten Spitzname Wino Geburtsdatum 16. September 1973 Na …   Deutsch Wikipedia

  • Alexander Vinokurov — Alexander Winokurow Alexander Winokurow bei der Deutschland Tour 2006. Personendaten Spitzname Wino Geburtsdatum 16. September 1973 Na …   Deutsch Wikipedia

  • Alexander Vinokurow — Alexander Winokurow Alexander Winokurow bei der Deutschland Tour 2006. Personendaten Spitzname Wino Geburtsdatum 16. September 1973 Na …   Deutsch Wikipedia

  • Alexander Wiktorowitsch Kolobnew — Alexander Kolobnew bei der Tour de France Teampräsentation 2010 Alexander Wiktorowitsch Kolobnew (russisch Александр Викторович Колобнев; * 4. Mai 1981 in Wyksa) ist ein russischer Radrennfahrer …   Deutsch Wikipedia

  • Winokurow — ist der Familienname von Alexander Nikolajewitsch Winokurow (* 1973), kasachischer Radsportler Eduard Teodorowitsch Winokurow (1942–2010), sowjetischer Fechter Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrer …   Deutsch Wikipedia

  • Alexander Vinokourov — Alexandre Vinokourov Pour les articles homonymes, voir Vinokourov (homonymie). Alexandre Vinokourov …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Vinokourov — Alexander Winokurow Alexander Winokurow bei der Deutschland Tour 2006. Personendaten Spitzname Wino Geburtsdatum 16. September 1973 Na …   Deutsch Wikipedia

  • Alexandre Vinokurov — Alexander Winokurow Alexander Winokurow bei der Deutschland Tour 2006. Personendaten Spitzname Wino Geburtsdatum 16. September 1973 Na …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”