Alexander Alekhine

Alexandre Alekhine

Cet article utilise la notation algébrique pour décrire des coups du jeu d'échecs.
Alexandre Alekhine
Alexandre Alekhine
Alexandre Alekhine

Naissance 31 octobre 1892
Moscou, Russie impériale
Décès 24 mars 1946 (à 53 ans)
Estoril, Portugal
Nationalité France Français URSS Soviétique Russie Russe
Profession(s) Joueur d'échecs

Alexandre Aleksandrovitch Alekhine (en russe : Александр Александрович Алехин), né à Moscou le 31 octobre 1892 et mort à Estoril (Portugal) le 24 mars 1946, est un joueur d'échecs russe, naturalisé français en 1927. Il fut le quatrième champion du monde des échecs. Il a donné son nom à une ouverture, la défense Alekhine.

Sommaire

Biographie

Né dans la Russie tsariste d'une famille aisée (son père était propriétaire terrien et député à la Douma), il quitta la Russie soviétique en 1921 pour la France, où il fut naturalisé officiellement trois jours avant de devenir champion du monde en 1927 : il battit le Cubain José Raúl Capablanca sur le score de 18,5 à 15,5 (+6, -3, =25), au terme d'un match marathon de plus de 2 mois. Il n'offrit jamais sa revanche, pourtant promise[réf. nécessaire], au Cubain. À l'époque, c'était encore les champions qui choisissaient les challengers.

Après avoir conservé facilement son titre face à Efim Bogoljubov en 1929 (15,5-9,5 ; +11, -5, =9), puis en 1934 (15,5-10,5 ; +8, -3, =15), il perdit à la surprise générale son titre en 1935 face au Néerlandais Max Euwe (14,5-15,5 ; +8, -9, =13). Alekhine souffrait d'alcoolisme et ne parvenait pas à contrôler sa dépendance. À la suite de sa défaite, il mit fin à celle-ci et reprit le titre de champion du monde deux ans plus tard, en 1937, lors du match revanche (15,5-9,5 ; +10, -4, =11).

Alekhine domina le monde des échecs pendant toute la période avant-guerre. Entre 1927 et 1933, il réalisa l'exploit de se classer premier sans interruption dans les 15 tournois auxquels il a participé, cette série étant arrêtée par une deuxième place au tournoi d'Hastings, derrière Salo Flohr.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le titre ne fut pas remis en jeu. Après l'occupation allemande, durant laquelle son attitude ne fut pas toujours très claire (il aurait écrit des articles antisémites dans plusieurs journaux, notamment le Pariser Zeitung), Alekhine dut se retirer en Espagne, puis au Portugal où il mourut en 1946 dans des circonstances assez troubles et au moment même où un match contre Mikhail Botvinnik allait être organisé pour l'obtention du titre de champion du monde.

Il est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris, dans la 8e division. Sur sa tombe, où son nom est gravé en caractères cyrilliques et romains, est représenté un échiquier. Un bas-relief représente Alekhine devant un jeu d'échecs. Il est inscrit : « Génie des échecs de Russie et de France, 1892-1946. Champion du monde des échecs de 1927 à 1935, et de 1937 à sa mort ».

Parties

Alekhine - Feldt (Tarnopol, 1916)

Alekhine, à la suite d'une blessure pendant la Première Guerre mondiale, est convalescent dans un hôpital. Pour passer le temps, il joue aux échecs avec les autres patients. Il y pratique l'une de ses spécialités : les parties à l'aveugle. Alors que tous ses adversaires voient l'échiquier, lui ne le voit que dans sa tête. Il doit donc non seulement calculer les coups possibles, mais doit aussi maintenir en mémoire la position actuelle des pièces.

Dans la partie à l'aveugle qui suit, il effectue un ballet au centre de l'échiquier qui matera le roi adverse. Jouant contre cinq adversaires à la fois, la combinaison qu'il joue est mondialement célèbre.

Alexandre Alekhine - Von Feldt

Tarnopol, 1916[1]

Défense française

1. e4 e6 2. d4 d5 3. Cc3 Cf6 4. exd5 Cxd5 5. Ce4 f5

Les noirs jouent sans considérer les principes élémentaires de la stratégie. Alekhine est dorénavant certain de gagner, mais c'est la façon spectaculaire dont il s'y prend qui rend cette partie unique.

6. Cg5 Fe7 7. C5f3 c6 8. Ce5 0-0 9. Cgf3 b6 10. Fd3 Fb7 11. 0-0 Te8 12. c4 Cf6 13. Ff4 Cbd7 14. De2 c5

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png

Les blancs contrôlent le centre et leurs pièces sont pointées vers le roque adverse. Les noirs ont ouvert leur roque et le pion en e6 est sans protection. Alekhine profite de ces deux facteurs pour mater son adversaire.

15. Cf7 !!

Un coup magnifique ! Les noirs doivent prendre le cavalier, car s'ils déplacent la dame, un mat étouffé suivra en commençant par 16. Dxe6.

15. ... Rxf7 16. Dxe6 !!

La pointe ! Si les noirs prennent la dame, alors suit 17. Cg5 mat. s'ils jouent 16. ... Rf8, alors 17. Cg5 décide de l'issue de la partie.

16. ... Rg6

Alekhine annonce mat en deux coups.

17. g4 Fe4 18. Ch4 #

Alekhine - Marshall (Baden-Baden, 1925)

Alexandre Alekhine - Frank James Marshall, ronde 4 du tournoi de Baden-Baden qu'Alekhine remporta sans perdre la moindre partie (+12, =8), 7 août 1925 (D06 : Gambit dame)[2]

1. d4 d5 2. c4 Cf6 3. cxd5 Cxd5 4. e4 Cf6 5. Fd3 e5 6. dxe5 Cg4 7. Cf3 Cc6 8. Fg5 Fe7 9. Fxe7 Dxe7 10. Cc3 Ccxe5 11. Cxe5 Dxe5 12. h3 Cf6 13. Dd2 Fd7 14. De3 Fc6 15. O-O-O O-O 16. f4 De6 17. e5 Tfe8 18. The1 Tad8 19. f5 De7 20. Dg5 Cd5 21. f6 Df8 22. Fc4 Cxc3 23. Txd8 Txd8 24. fxg7 Cxa2+ 25. Rb1 De8 26. e6 Fe4+ 27. Ra1 (Txe4 gagnait aussi, mais Alekhine préfère mettre son roi à l'abri) f5 (fxe6 perd également : 28. Fxe6 Dxe6 29. Dxd8 suivi de 30. Dd4 et 31. Txe4) 28. e7+ Td5 (Fd5 29. exd8=D) 29. Df6 (menace Df8+) Df7 30. e8=D+ 1-0 (...DxD 31. FxT+ FxF 32. TxD#)

Citations

  • « La finalité de la vie humaine et le sens du bonheur consistent à donner le maximum de ce qu'on peut donner. Et comme j'ai senti, pour ainsi dire inconsciemment, que c'était aux échecs que je pouvais obtenir les plus grandes réussites, je suis devenu maître d'échecs[3]. »

Notes

  1. Alekhine-Von Feldt Tarnopol 1916 sur ChessGames.com
  2. Alekhine-Marshall Baden-Baden 1925 sur ChessGames.com
  3. « Цель человеческой жизни и смысл счастья заключается в том, чтобы дать максимум того, что человек может дать. И так как я, так сказать, бессознательно почувствовал, что наибольших достижений я могу добиться в шахматах, - я стал шахматным маэстро. »

Références

  • Gedeon Barcza, Laszlo Alfody et Jeno Kapu, Les Champions du Monde. De Morphy à Alekhine, Tome 1, Grasset et Fasquelle, 1985. ISBN 2-246-33411-X

Liens externes


Précédé de :
José Raúl Capablanca
Champion du monde d'échecs
1927–1935
Suivi de :
Max Euwe
Précédé de :
Max Euwe
Champion du monde d'échecs
1937–1946
Suivi de :
Mikhaïl Botvinnik


  • Portail des échecs Portail des échecs
  • Portail de la Russie Portail de la Russie

Ce document provient de « Alexandre Alekhine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexander Alekhine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alexander Alekhine — en 1924. Nombre …   Wikipedia Español

  • Alexander Alekhine — Infobox chess player playername = Alexander Alekhine birthname = Alexander Alexandrovich Alekhine country = RUS FRA datebirth = birth date|mf=yes|1892|10|31 placebirth = Moscow, Russia datedeath = death date and age|mf=yes|1946|3|24|1892|10|31… …   Wikipedia

  • Alexander Alekhine — Alexander Alexandrovich Alekhine (a veces también con la grafía Aljechin , aunque en español se pronunciaría Aliojín ) (en ruso, Александр Александрович Алехин), (31 de octubre o 1 de noviembre de 1892 24 de marzo de 1946) fue un ajedrecista ruso …   Enciclopedia Universal

  • List of people who have beaten Alexander Alekhine in chess — The following people have beaten Alexander Alekhine (31 October 1892 – 24 March 1946) [http://www.geocities.com/SiliconValley/Lab/7378/alekhine.htm Alexander Alekhine by Bill Wall] in a regular game of chess – not a game played at odds.… …   Wikipedia

  • Alexander Flamberg — (1880, Warsaw – 24 January 1926, Warsaw) was a Polish chess master.BiographyAlexander Davidovich Flamberg born in Warsaw (then Russian Empire), spent his early years in England, where he learnt to play chess. After return to Warsaw, he became one …   Wikipedia

  • Alexander Tsvetkov — Alexander (Alexandar) Kristov Tsvetkov (Cwetkow) ( bg. Александър Христов Цветков) (7 October, 1914, Topolovgrad, Bulgaria 1990) a Bulgarian chess master.In April 1936, he won a game against Alexander Alekhine at Alekhine’s Simultaneous… …   Wikipedia

  • Alexander Evensohn — (Evenson, Evensson) (1892 – 1919) was a Ukrainian chess master. BiographyIn 1909, Evensohn took 7th at Kiev. The event was won by Nikolaev. In 1911, he took 3rd, behind Efim Bogoljubow and Izbinsky, at Kiev. In 1911, he took 4th at Kiev. The… …   Wikipedia

  • Alexander Kevitz — (September 1, 1902 October 24, 1981) was an American chess master, of at least International Master strength at his peak. Kevitz also played correspondence chess, and was a creative chess analyst and theoretician. He was a pharmacist by… …   Wikipedia

  • Alexander McDonnell — (1798 1835) was an Irish chess master, who contested a series of six matches with the world’s leading player Louis Charles Mahé de La Bourdonnais in the summer of 1834.It was the first match of any importance in the history of chess and is still… …   Wikipedia

  • Alexander Alexandrowitsch Aljechin — Aljechin 1923 Name Alexander Alexandrowitsch Aljechin Schreibweisen Александр Александрович Алехин (russisch) …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”