Hawker Sea Fury
Pix.gif Hawker Sea Fury Silhouette d’un avion militaire.
Hawker Sea Fury.jpg Vue de l’avion

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Hawker-Siddeley
Rôle Chasseur embarqué
Statut Retiré du service
Premier vol 21 février 1945
Mise en service Octobre 1945
Date de retrait 1955 (FAA)
1956 (RCN)
Nombre construits 860
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Bristol Centaurus XVIIC
Nombre 1
Type 18 cylindres en double étoile
Puissance unitaire 2 480
Dimensions
Sea Fury FB11 Silh.jpg
Envergure 11,7 m
Longueur 10,6 m
Hauteur 4,9 m
Surface alaire 26 m2
Masses
À vide 4 190 kg
Maximale 5 670 kg
Performances
Vitesse de croisière 625 km/h
Vitesse maximale 740 km/h
Plafond 10 900 m
Rayon d’action 1 127 km
Armement
Interne 4 canons de 20 mm Hispano-Suiza HS.404
Externe 12 roquettes de 72,6 mm ou 907 kg de bombes

Le Sea Fury était un chasseur britannique développé pour la Royal Navy par le constructeur Hawker-Siddeley durant la Seconde Guerre mondiale. Il fut le dernier appareil à hélice de la Royal Navy, l'un des plus rapides monomoteurs à pistons jamais construit, et le dernier chasseur à hélice à abattre un avion à réaction.

Sommaire

Conception et développement

Le Hawker Fury fut le successeur du Hawker Typhoon et du Hawker Tempest. Le Fury fut conçu en 1942 par le célèbre Sidney Camm en réponse à un appel d'offres émis par la Royal Air Force visant à remplacer le Tempest II. Conçu comme « un Tempest en plus léger », il utilisait comme son aîné une aile semi-elliptique rivetée au centre du fuselage. Le fuselage lui-même était similaire à celui du Tempest, mais totalement monocoque et avec un cockpit surélevé afin de fournir une meilleure visibilité au pilote[1]. Le ministère de l'Air fut suffisamment convaincu par le projet pour publier un cahier des charges (Air Ministry Specification F.2/43) le concernant[2].

Six prototypes furent commandés : deux furent motorisés par des Rolls-Royce Griffon, deux par des Centaurus XXII, un par un Centaurus XII et le dernier servit aux tests de structure. Le premier Fury à prendre l'air était le NX798, ce premier vol eut lieu le 1er septembre 1944 et l'avion était motorisé par un Centaurus XII entraînant une hélice quadripale Rotol. Le second fut le LA610 qui prit l'air le 27 novembre 1944, animé par un Griffon 85 entraînant une hélice constituée de doublets tripales contra-rotatifs. À ce moment, le développement du Fury était mené de front avec celui du Sea Fury de sorte que le prototype suivant à prendre l'air fut un Sea Fury, le SR661, décrit comme une « navalisation » du Fury. Le NX802 fut le dernier prototype à voler (le 25 juillet 1945), mû par un Centaurus XV. Avec la fin du conflit en Europe, le contrat du Fury fut annulé par la RAF et le développement se concentra sur le Sea Fury. Le LA610 fut alors remotorisé par un Napier Sabre fournissant près de 4 000 ch (2 983 kW), devenant ainsi le Hawker à piston le plus rapide, atteignant 780 km/h[3].

Navalisation

En 1943, la conception de l'appareil fut modifiée pour s'accorder au cahier des charges N.7/43 de la Royal Navy décrivant un chasseur basé sur un porte-avions. La société Boulton-Paul Aircraft fut chargée de la conversion, cependant que Hawker continuait le développement de la version terrestre. Le premier prototype du Sea Fury, le SR661, effectua son premier vol le 21 février 1945, motorisé par un Centaurus XII. Ce prototype était muni d'une crosse d'appontage mais n'était pas encore équipé des ailes repliables destinées à faciliter le stockage des avions[2]. Ces dernières apparurent sur le SR666, qui fut le second prototype à prendre l'air, le 12 octobre 1945, motorisé par un Centaurus XV entraînant une nouvelle hélice Rotol à cinq pales. Le cahier des charges fut alors converti en commande officielle (N.22/43) portant sur 200 appareils, dont 100 seraient construits par Boulton-Paul.

Les deux prototypes étaient en phase de tests d'appontage lorsque le Japon signa sa reddition en 1945, signant la fin de la version terrestre du Fury. Mais le travail sur le Sea Fury continua, la commande se réduisant à 100 exemplaires et le contrat avec Boulton-Paul étant annulé. Le prototype du Sea Fury en cours de construction chez Boulton-Paul (VB857) fut alors transféré à l'usine Hawker de Kingston. Cet avion, construit aux mêmes standards que le SR666, effectua son premier vol le 31 janvier 1946.

Le premier modèle de série, le Sea Fury F.Mark X (F pour Fighter, chasseur), vola en septembre 1946. Quelques problèmes apparurent sur les crosses d'appontages mais ils furent rapidement résolus et l'avion reçut sa qualification « porte-avions » au cours du printemps 1947.

Carrière opérationnelle

Royaume-Uni

Un Sea Fury FB 11 décolle du Supermarine Spitfire) ne s'était jamais révélé adapté à un usage sur porte-avions, sa visibilité médiocre et un train d'atterrissage à voie étroite rendaient les décollages et appontages particulièrement dangereux. En conséquence, le Sea Fury F X le remplaça sur la plupart des porte-avions[4]<. Les Sea Fury furent affectés aux escadrons 736, 738, 759 et 778 de l'aéronavale.

Le F. X fut suivi par le Sea Fury FB.XI, variante chasseur-bombardier (que l'on appellera plus tard FB 11) qui sera produite à 650 exemplaires. Le Sea Fury demeura le principal chasseur-bombardier de l'aéronavale jusqu'en 1953 avec l'introduction du Hawker Sea Hawk et du Supermarine Attacker.

Canada

Un total de 74 Sea Fury FB11 (ainsi qu'un exemplaire du FB 10) servirent dans l'aéronavale canadienne (RCN : Royal Canadian Navy) entre 1948 et 1956. Tous appartenaient au 871e escadron, opérant à partir du HMCS Magnificent (CVL 21).

Cuba

Durant le débarquement à la Baie des Cochons (playa Giron) en 1961, un Sea Fury cubain a abattu un bombardier bimoteur B-26. L'exemplaire est encore exposé au Musée de la Révolution à La Havane.

Autres opérateurs

Le Sea Fury fut utilisé par plusieurs pays :

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Jane 1946, p. 127.
  2. a et b Greg Goebel, « Hawker Typhoon, Tempest, & Sea Fury », Air Vectors. Consulté le 7 avril 2006.
  3. Mason 1991, p. 342–347.
  4. Hawker Sea Fury, Fleet Air Arm. Consulté le 5 octobre 2010


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hawker Sea Fury de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hawker Sea Fury — Sea Fury Un Hawker Sea Fury en una exhibición en 2004. Tipo Cazabombardero embarcado Fabricante …   Wikipedia Español

  • Hawker Sea Fury — Hawker Sea Fury …   Deutsch Wikipedia

  • Hawker Sea Fury — For the earlier biplane fighter, see Hawker Fury infobox Aircraft name =Sea Fury caption = Hawker Sea Fury FB.11 VR930 with wings folded, at Kemble Airfield, Gloucestershire, England. Operated by the Royal Navy Historic Flight. type = Naval… …   Wikipedia

  • List of Hawker Sea Fury operators — The List of Hawker Sea Fury operators lists the counties and their air force units that have operated the aircraft:OperatorsAUSRoyal Australian Navy received about 50 ex FAA Sea Furies during 1949 and 1950. [ [http://www.unlimitedair.com/Hawker… …   Wikipedia

  • Hawker Sea Hawk — Sea Hawk Sea Hawk de la Bundesmarine alemana. Tipo Caza naval Fabricante Hawker Aircraft Armstrong Whitworth Aircraft …   Wikipedia Español

  • Hawker Sea Hawk — Sea Hawk «Си Хок» F.Mk.1 Тип истребитель ВМС Разработчик Sydney Camm Производитель …   Википедия

  • Hawker Sea Hawk — Sea Hawk F.G.A.6 …   Wikipédia en Français

  • Hawker Aircraft Ltd. — Hawker Hurricane Die Firma Hawker Aircraft Ltd. war ein britischer Flugzeughersteller, dessen Jagdmaschinen wie die Hawker Hurricane und die Hawker Typhoon im Zweiten Weltkrieg Berühmtheit erlangten. Inhaltsverzeichnis 1 …   Deutsch Wikipedia

  • Hawker Tempest — Mk. I número de serie P HM595. Tipo Cazabombardero Fabricante …   Wikipedia Español

  • Hawker Tempest — Hawker Tempest …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”