Alessandro Manzoni
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manzoni.
Alessandro Manzoni.

Alessandro Manzoni est un écrivain italien né le 7 mars 1785 à Milan où il meurt le 23 mai 1873.

Biographie

Officiellement fils du comte Pietro Manzoni et de Giulia Beccaria, elle-même fille de l'auteur du Traité des délits et des peines, Cesare Beccaria, Alessandro Manzoni est sans doute le fils naturel de Giovanni Verri, frère des écrivains Pietro et Alessandro Verri eux-mêmes amis de Cesare Beccaria.

Après le divorce de ses parents en 1792, Alessandro est confié à son père qui le délaisse. Il fait ses études dans des institutions religieuses à Lugano, Merate et Milan.

En 1801, il écrit le poème Le triomphe de la liberté, où il développe des idées jacobines.

À la mort de son père en 1805 il vient vivre à Paris auprès de sa mère. Celle-ci perd son amant, Alessandro lui dédie son poème Pour la mort de Carlo Imbonati. Il fréquente alors les salons littéraires parisiens en compagnie de sa mère. Il y rencontre les idéologues qui représentent le mouvement philosophique le plus important de l'époque. Claude Fauriel sera son ami et son guide dans les questions littéraires pour plusieurs années.

Il épouse Henriette Blondel, d'une famille genevoise protestante, en 1808. En 1810, s'étant réfugié dans l'église Saint-Roch lors d'un mouvement de foule occasionné par l'explosion d'une bombe au passage de Napoléon Ier, et pensant avoir perdu sa femme, il la retrouve dans l'édifice. Y voyant un signe divin, il embrasse la foi catholique[1]. Cette même année, il rentre en Italie.

Il écrit ses Hymnes (Inni Sacri), entre 1812 et 1815. Le dernier Hymne, La Pentecôte, est publié en 1822. Entre 1820 et 1821 Manzoni écrit son meilleur drame, Adelchi, qu'il publie en 1822, inspiré par le renversement par Charlemagne de la domination lombarde sur l'Italie et contenant des allusions voilées à l'occupation autrichienne d'alors. Les Hymnes et le drame historique révèlent que Manzoni, classique dans ses premières œuvres, s'inspire désormais du romantisme.

Il se retire en 1821 dans sa demeure de Brusuglio où il écrit sous l'influence de Walter Scott son roman historique Les fiancés, (en italien I promessi sposi), d'abord sous le titre de Fermo et Lucia, qui sera remanié entre 1827 et 1842. Il compose Mars 1821, ode à l'unité italienne, et Le cinq mai (Il Cinque Maggio) sur la mort de l'empereur Napoléon à Sainte-Hélène, méditation religieuse et historique. Il séjourne en Toscane en 1827 afin d'améliorer la langue de son roman, considérant qu'il devait « rincer ses draps dans les eaux de l'Arno » afin d'atteindre la dignité de l'italien classique tel que codifié à Florence depuis Dante. En cela, il a joué un rôle décisif et définitif dans la fixation de l'italien moderne.

Après la publication de la dernière édition du roman (1840-1842), Manzoni se consacre à l'étude et à la composition d'essais critiques, historiques et moraux.

La fin de cette longue vie d'écriture est attristée par des deuils successifs. La mort de sa première épouse, Henriette, en 1833 fut suivie de celle de plusieurs de ses enfants, et de sa mère. En 1837, il épouse en secondes noces Teresa Borri (1799-1861), veuve du comte Stampa, à qui il allait également survivre. Le décès de son fils aîné, Pier Luigi, le 28 avril 1873 est le drame final qui précipite sa fin. Il tombe malade et meurt d'une méningite le 23 mai 1873.

L'Italie lui rend hommage, sa dépouille est accompagnée au cimetière de Milan, suivie par les princes royaux, les officiers d'État et un immense cortège d'anonymes. Giuseppe Verdi composa son Requiem à sa mémoire en 1874.

Sa fille aînée, Giulia (1808-1834) sera la femme du patriote italien Massimo d'Azeglio.

  1. Ferruccio Ulivi, Manzoni, Milano, Rusconi, 1984; pp. 124-130

Bibliographie

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alessandro Manzoni de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alessandro Manzoni — por Francesco Hayez, 1841 (Pinacoteca de Brera). Alessandro Francesco Tommaso Manzoni (Milán, 7 de marzo de 1785 – Milán, 22 de mayo de 1873) fue uno de los mejores poetas y escritores italianos …   Wikipedia Español

  • Alessandro Manzoni — Alessandro Francesco Tommaso Manzoni Born 7 March 1785(1785 03 07) Milan, Italy1 Died 22 May 1873(1873 …   Wikipedia

  • Alessandro Manzoni — Alessandro Manzoni, 1841, Porträt von Francesco Hayez Alessandro Francesco Tommaso Manzoni (* 7. März 1785 in Mailand; † 22. Mai 1873 ebenda) war einer der bedeutendsten italienischen Dichter und Schriftsteller. Sein berühmtestes Werk ist der… …   Deutsch Wikipedia

  • Alessandro Manzoni —     Alessandro Manzoni     † Catholic Encyclopedia ► Alessandro Manzoni     Italian poet and novelist, b. at Milan, 7 March, 1785; d. 22 May, 1873. He was the son of Pietro Manzoni, the representative of an old feudal family of provincial… …   Catholic encyclopedia

  • Alessandro Manzoni — Alessandro Francesco Tommaso Manzoni (Milán, 7 de marzo de 1785 Milán, 22 de mayo de 1873) fue uno de los mejores poetas y escritores Italia. La famosísima novela Los Novios (I promessi sposi) es su obra más conocida; y aún hoy es considerada una …   Enciclopedia Universal

  • Alessandro Manzoni — n. Alessandro Francesco Tommaso Manzoni (1785 1873), Italian writer and poet …   English contemporary dictionary

  • Alessandro Manzoni — noun Italian novelist and poet (1785 1873) • Syn: ↑Manzoni • Instance Hypernyms: ↑writer, ↑author …   Useful english dictionary

  • Alessandro Manzoni — Amistad Uno de los mayores consuelos de esta vida es la amistad, y uno de los mayores consuelos de la amistad es tener a quien confiar un secreto. Bondad Haced el bien a cuantos más podáis, y os sucederá frecuentemente hallaros con caras que os… …   Diccionario de citas

  • Manzoni Alessandro — Alessandro Manzoni Pour les articles homonymes, voir Manzoni. Alessandro Manzoni. Alessandro Manzoni est un écrivain italien né le …   Wikipédia en Français

  • MANZONI (A.) — Manzoni, le plus grand écrivain italien après Dante, et dont les ouvrages ne cessent d’être réédités dans son pays, avait connu la célébrité en France: ses tragédies historiques publiées à Paris, en italien et en français, commentées, discutées;… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”