Albédo
Type de surface Albédo (0 à 1)
Surface de lac 0,02 à 0,04
Forêt de conifères 0,05 à 0,15
Surface de la mer 0,05 à 0,15
Sol sombre 0,05 à 0,15
Cultures 0,15 à 0,25
Sable léger et sec 0,25 à 0,45
Glace environ 0,60 [1]
Neige tassée 0,40 à 0,70
Neige fraîche 0,75 à 0,90
Miroir 1

L'albédo, grandeur sans dimension, est le rapport de l'énergie solaire réfléchie par une surface à l'énergie solaire incidente. C'est une notion comparable à la réflectivité, mais d'application plus spécifique, utilisée notamment en astronomie et en planétologie — ainsi qu'en géologie. Le terme albédo dérive étymologiquement du latin albēdo[2] qui signifie « blancheur, » et a été introduit au XVIIIe siècle en optique et en astronomie par le mathématicien et astronome suisse Johann Heinrich Lambert. Par définition, l'albédo est une valeur comprise entre 0 et 1 : un corps noir parfait, qui absorberait toutes les ondes électromagnétiques sans en réfléchir aucune, aurait un albédo nul, tandis qu'un miroir parfait, qui réfléchirait toutes les ondes électromagnétiques sans en absorber une seule, aurait un albédo égal à 1.

Les astronomes ont affiné cette définition en distinguant d'une part l'albédo de Bond, correspondant à la réflectivité globale d'un astre pour toutes les longueurs d'onde et tous angles de phase confondus, et d'autre part l'albédo géométrique, correspondant au rapport entre l'intensité électromagnétique réfléchie par un astre à angle de phase nul et l'intensité électromagnétique réfléchie à angle de phase nul par une surface équivalente à réflectance idéalement lambertienne (c'est-à-dire isotrope quel que soit l'angle de phase) : conséquences de ces définitions, l'albédo de Bond est toujours compris entre 0 et 1, tandis que l'albédo géométrique peut être supérieur à 1.

Sommaire

Mesures

La lave a un albédo très faible, et réfléchit peu la lumière : elle apparaît noire
La neige fraîche, avec un albédo très élevé, paraît très blanche

Dans la pratique, un corps est perçu comme blanc dès qu'il réfléchit au moins 80 % de la lumière d'une source lumineuse blanche. À l'inverse tout corps réfléchissant moins de 3 % de la lumière incidente paraît noir.

Certaines matières ont un albédo très variable, comme les nuages. En revanche, les corps solides ont bien souvent des albédos fixes, qui caractérisent leur composition chimique. Par exemple, la lave a un albédo de 0,04, le sable entre 0,25 et 0,30, la glace environ 0,60, la neige (épaisse et fraîche) jusqu'à 0,90. L'albédo moyen terrestre est de 0,30 toutes surfaces confondues.

Un indicateur climatique important

L'albédo est l'un des indicateurs prévenant de la température de la surface de la terre. C'est un « baromètre » des variations climatiques qui influe sur la connaissance de l'amplitude de l'effet de serre en opposant une rétroaction positive sur la température en surface et des océans, en fonction de la variation du volume des glaces.

Le refroidissement d'origine astronomique entraîne une extension des glaces continentales, de l'inlandsis, des glaciers, et donc une augmentation de l'albédo ; la planète réfléchit davantage le rayonnement solaire, en absorbe moins, ce qui amplifie son refroidissement. Le réchauffement a des effets inverses. Ce qui pose problème aujourd'hui : le réchauffement de la planète fait fondre la banquise polaire, ce qui diminue l'albédo et donc augmente la température de la planète.

En astronomie

Articles détaillés : albédo géométrique et albédo de Bond.

L'albédo est utilisé en astronomie pour avoir une idée de la composition d'un corps trop froid pour émettre sa propre lumière, en mesurant la réflexion d'une source lumineuse externe, comme le Soleil. On peut différencier ainsi facilement les planètes gazeuses, qui ont un fort albédo, des planètes telluriques qui ont elles, un albédo faible.

Pour l'énergie solaire

Avant d'installer un équipement utilisant l'énergie solaire, il est important de connaître la luminance au sol, c'est-à-dire la quantité de lumière solaire reçue au sol. Pour cela, une des techniques les plus efficaces est l'utilisation de satellites d'observation terrestre. Le satellite de Meteosat de la deuxième génération est ainsi capable de fournir des mesures précises toutes les 15 minutes sur la luminance au sol du continent européen.

Le calcul de la luminance au sol intéresse également de nombreux autres domaines, comme :

Notes et références

  1. http://www.meteofrance.com/FR/glossaire/designation/44_initie_view.jsp
  2. Le Gaffiot de l'adjectif albus, a, um (grec ἀλφός) « blanc mat, » opposé à candidus « blanc éclatant. »

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Albédo est également le nom donné au mésocarpe des agrumes.

Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albédo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • albédo — [ albedo ] n. m. • 1901; en angl. 1859; bas lat. albedo « blancheur » ♦ Phys., astron. Fraction du flux total de particules incidentes renvoyé par réflexion diffuse à la surface de séparation de deux milieux. Un corps noir possède un albédo nul.… …   Encyclopédie Universelle

  • Albedo — Albédo Type de surface Albédo (0 à 1) Surface de lac 0,02 à 0,04 Forêt de conifères 0,05 à 0,15 Surface de la mer 0,05 à 0,15 Sol sombre 0,05 à 0,15 Cultures 0,15 à 0,25 Sable léger et sec 0,25 à 0,45 Glace environ 0,60 …   Wikipédia en Français

  • albedo — ALBÉDO subst. Mărime care indică fracţiunea din energia luminoasă incidentă radiată în mod difuz de un corp. – Din fr. albédo. Trimis de ana zecheru, 12.11.2002. Sursa: DEX 98  albédo s. n., art. albédoul Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa:… …   Dicționar Român

  • albedo — lúnula de la uña. Blancura Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010. albedo Blancura, particularmente como superficie de reflexión. Diccionario Mosby Medicina, Enfermería y Ciencias de la Salud, Ediciones Hanc …   Diccionario médico

  • albedo — (n.) ratio of light reflected from a surface, 1859, from L. albedo, lit. whiteness, from albus white (see ALB (Cf. alb)) …   Etymology dictionary

  • albedo — (Del lat. albēdo, blancura). m. Fís. Razón entre la energía luminosa que difunde por reflexión una superficie y la energía incidente …   Diccionario de la lengua española

  • Albedo — Al*be do, n. [L., fr. albus white.] Whiteness. Specifically: (Astron.) The ratio which the light reflected from an unpolished surface bears to the total light falling upon that surface. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Albēdo — (lat., »die Weiße«), nach Lambert das Verhältnis der von einem beleuchteten Körper nach allen Richtungen diffus ausgestrahlten Lichtmenge zu der auffallenden Lichtmenge. Nach Zöllner ist die A. des weißen Papiers 0,7, d.h. weißes Papier wirft 0,7 …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Albedo — Albedo, s. Absorption des Lichts, S. 3 …   Lexikon der gesamten Technik

  • Albedo — Albēdo (lat., »die Weiße«), in der Photometrie das Verhältnis der von einem rauhen, nicht spiegelnden Flächenstück zurückgeworfenen zu der von ihm empfangenen Lichtmenge. In der Astronomie wird der Ausdruck A. für die Helligkeit der Planeten… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • albedo — |ê| s. m. Relação entre a quantidade de luz refletida de uma maneira difusa por um corpo não luminoso e a quantidade de luz incidente …   Dicionário da Língua Portuguesa

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”