Alboin

Alboïn

Les conquêtes lombardes en Italie sous le règne du roi Alboïn.

Alboïn (Alboino en italien; Alboinus en latin) fut un roi lombard du milieu du VIe siècle qui conduisit son peuple en Italie en 568, jetant les bases du royaume lombard d'Italie.


Sommaire

Biographie

Né autour des années 525/530, il succéda au roi Alduin, son père, vers l'an 560. Un peu plus tôt, il s'était illustré lors d'une bataille victorieuse menée contre les Gépides du roi Thorisind en tuant en combat singulier à cheval, le prince Thorismod, successeur désigné du roi Thorisind.

Entré au service de Byzance avec son peuple tout entier, Alboïn s'allia aux redoutables cavaliers avars du khagan Bayan contre les Gépides dont il détruisit le royaume sur le Danube vers 567, tuant leur roi Cunimond et épousant de force la fille de ce dernier, la princesse Rosemonde. Au début de l'année 568, peut-être par méfiance des Avars, mais aussi au courant de l'instabilité de la domination byzantine en Italie après la guerre gotique qui a ruiné le pays, il décida la migration de son peuple vers l'Italie du Nord non sans avoir conclu avec Bayan un droit de retour en Pannonie et en Norique. Il se dirigea dès lors avec son peuple mais également avec d'autres tribus dont des Gépides, 20 000 Saxons et même des Avars (environ 200 000 individus au total), vers l'Italie en partant du lac Balaton (en actuelle Hongrie) le lundi de Pâques de l'an 568.

Il occupa le Frioul au printemps 569, faisant de la région le premier duché lombard en y installant un neveu, Gisulf, siègeant à Cividale, capitale du duché. Du nord-est de la péninsule, il conquiert toute la fertile plaine du jusqu'aux Alpes ainsi que l'Italie centrale à l'exception de Ravenne et de Rome qui lui échappent, conservées par les Byzantins, et installe son quartier général dans l'ancienne Reggia du roi ostrogoth Théodoric à Vérone. Milan tombe à la fin de l'été 569 et Pavie capitule après un long et pénible siège de trois ans en 572.

Assassinat d'Alboïn, vu par Charles Landseer (1859).

Le 23 juin 572, Alboïn est assassiné à Vérone alors qu'il fait une sieste. Selon la légende, Rosemonde fut l'instigatrice de cet assassinant, voulant se venger du roi qui l'avait obligé lors d'un banquet à boire le vin de la victoire dans une coupe pratiquée avec le crâne de son propre père. Coupe qui fut conservé jusqu'au règne du roi Ratchis (744-749) au moins, selon le témoignage de Paul Diacre, l'historien des Lombards, qui dit dans son Historia Langobardorum l'avoir vu de ses yeux à la cour royale de Pavie quand le roi Ratchis l'a montra à des convives.

Alboïn avait épousé une chrétienne, une princesse franque mérovingienne fille du roi Clotaire.

Voir aussi

Sources

Liens externes


  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Albo%C3%AFn ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alboin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alboin — or Alboïn (died 572 or 573) was king of the Lombards, and conqueror of Italy. He succeeded his father Audoin about 565. Cognates to these rather alien looking names in Old English are Ælfwine (meaning Elf friend ) and Eadwine ( Wealth friend ).… …   Wikipedia

  • Alboin — (* vor 526; † 28. Juni 572 oder 573 in Verona) entstammte wie sein Vorgänger Audoin der Familie der Gausen. Alboin war ein König der Langobarden und der Gründer des Langobardenreichs in Italien. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Rezeption …   Deutsch Wikipedia

  • Alboin — Alboin, Sohn Audoins, folgte seinem Vater 561 als König der Longobarden in Pannonien, führte mit den Ostgothen u. Gepiden glückliche Kriege, brach 568 mit Gepiden u. Sachsen in Italien ein, welches er eroberte u. das Longobardische Reich dort… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Alboīn — Alboīn, König der Langobarden, entschied 551 eine mörderische Schlacht gegen die Gepiden zugunsten der Langobarden, heiratete um 555 Chlotosuintha, Tochter des Frankenkönigs Chlotar, folgte 561 seinem Vater Audoin, schloß 565 ein Bündnis mit den… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Alboin — Albŏin, König der Langobarden, folgte 561 seinem Vater Audoin auf dem Throne in Pannonien, besiegte die Gepiden und eroberte 568 Italien bis zum Tiber; auf Anstiften seiner Gemahlin Rosamunde, Tochter des von ihm erschlagenen Gepidenkönigs… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Alboin — Alboin, Sohn Audoins, König der Longobarden 561–574, besiegte die Gepiden, erschlug ihren König Kunimund und heirathete dessen Tochter Rosamunde. 568 brach er aus Pannonien und Noricum gegen Italien auf und eroberte die nördl. Hälfte, Pavia nach… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Alboin — [al′boin΄, al′bō in΄] died A.D. 572; king of the Lombards (565? 572): conqueror of N Italy …   English World dictionary

  • Alboin — (d. 572)    According to Paul the Deacon, Alboin was the tenth of the Lombard kings (r. 560/561 574) and the first to rule in Italy. A successful warrior, who defeated a number of rival peoples, including the Gepids, he was also a successful… …   Encyclopedia of Barbarian Europe

  • Alboïn — Les conquêtes lombardes en Italie sous le règne du roi Alboïn. Alboïn (italien : Alboino ; latin : Alboinus ; du germanique Alfwin/Elfwin, Elfe ami ) fut un roi lombard du milieu du VIe siècle qui conduisit son peuple en …   Wikipédia en Français

  • Alboin — /al boyn, boh in/, n. died A.D. 573?, king of the Langobards 561? 573? * * * ▪ king of Lombardy died June 28, 572 or 573, Verona, Lombardy [Italy]       king of the Germanic Lombards (Lombard) whose exceptional military and political skills… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”