Albertville (Québec)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albertville (homonymie).
Albertville

Localisation d'Albertville dans la MRC de La Matapédia
Localisation d'Albertville dans la MRC de La Matapédia

Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Comté ou équivalent La Matapédia
Statut municipal Municipalité
Constitution 29 novembre 1930
Maire
Mandat en cours
Martin Landry
2009 - 2013
Démographie
Population 319 hab. (2006)
Densité 3,1 hab./km2
Gentilé Albertvilloise, Albertvillois
Géographie
Coordonnées
géographiques
48° 19′ 00″ N 67° 22′ 00″ W / 48.316672, -67.36667248° 19′ 00″ N 67° 22′ 00″ W / 48.316672, -67.366672
Superficie 102,27 km2
Fuseau horaire Heure de l'Est
Code géographique 07025

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

(Voir situation sur carte : Bas-Saint-Laurent)
Albertville

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Albertville

Albertville est une municipalité canadienne de plus de 300 habitants située dans l'Est du Québec dans la municipalité régionale de comté de La Matapédia au Bas-Saint-Laurent.

Sommaire

Toponymie

L'endroit a d'abord été connu sous le nom du canton de Matalik[1]. Le terme Matalik, aussi orthographié Matalic, est d'origine micmacque et a pour signification « cours d'eau sautillant »[2].

François Valet qui s'établit à cet endroit dans les années 1900, écrivit à l'évêque pour qu'il donne un nom plus chrétien à l'endroit que le nom amérindien de Matalik[3]. Cependant, Monseigneur Blais, évêque de l'époque, ne donna pas suite à sa demande étant donné que l'endroit ne disposait même pas de paroisse[3]. François Valet décida alors de baptiser lui-même l'endroit Albertville en l'honneur de l'évêque André-Albert Blais[3]. Le nom adopté par la mission catholicisme fondée en 1912 et repris par la paroisse par la suite est Saint-Raphaël-d'Albertville[1]. La municipalité adopta également ce nom lors de sa création officielle en 1930[1]. Saint Raphaël est un archange dont le nom a pour signification « Dieu nous guérit »[1]. Le nom de la municipalité fut raccourci en simplement Albertville en 1997[1]. D'ailleurs, la municipalité était déjà appelé simplement Albertville localement et le bureau de poste portait le nom d'Albertville depuis 1913[1].

Les gentilés sont nommés Albertvillois et Albertvilloises[1],[4].

Géographie

Situation

Article connexe : Géographie du Québec.

Albertville est située sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 430 km au nord-est de Québec et à 360 km à l'ouest de Gaspé. Les villes importantes près d'Albertville sont Amqui à 20 km et Matane à 85 km au nord ainsi que Mont-Joli à 90 km au nord-ouest. Elle est située à 120 km à l'est de Rimouski, la capitale du Bas-Saint-Laurent. Albertville est située à 60 km au nord de la frontière avec le Nouveau-Brunswick.

La municipalité d'Albertville est située dans la partie sud de la municipalité régionale de comté de La Matapédia dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[4]. Le territoire d'Albertville est compris en partie dans les cantons d'Humqui et de Matalik[1]. La paroisse catholique Saint-Raphaël d'Albertville fait partie de l'Archidiocèse de Rimouski.

Topographie

Le territoire d'Albertville est l'un des plus élevé de la vallée de la Matapédia[1].

Hydrographie

Quelques lacs parsèment le territoire d'Albertville comme les lacs Casgrain et Matalik[1].

Démographie

Distribution de l'âge en 2006
Population d'Albertville
Année Nombre d'habitants[5],[6]
1996 364
2001 337
2006 319

Selon Statistiques Canada, la population d'Albertville était de 319 habitants en 2006. La tendance démographique des dernières années suit celle de l'Est du Québec, c'est-à-dire une décroissance. En effet, en 2001, la population était de 337 habitants. Cela correspond à un taux de décroissance de 5,3% en cinq ans[5]. L'âge médian de la population albertvilloise est de 42,5 ans[5].

Le nombre total de logements privés dans la municipalité est de 133. Cependant, seulement 128 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[5]. La majorité des logements d'Albertville sont des maisons individuelles[5].

Statistiques Canada ne recense aucun immigrant à Albertville[5]. Toute la population d'Albertville a le français comme langue maternelle[5]. Il n'y a personne qui maitrise l'anglais à Albertville[5]. Il n'y a pas d'autochtone à Albertville[5].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 33,3% en 2006[5]. Le revenun médian des Albertvillois est de 15 972 $ en 2005[5].

42% de la population âgée de 15 ans et plus d'Albertville n'a aucun diplôme d'éducation. 48% de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles. Il n'y a personne à Albertville qui possède un diplôme de niveau universitaire[5]. Tous les diplômés d'Albertville ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada[5].

Histoire

Le premier habitant de l'endroit fut Aquilas Lajoie qui arriva en 1896 de la Petite-Rivière-Saint-François[3]. En 1898, il fut suivi de trois autres familles : celles de Jean Saintonge de Chicoutimi, de Joseph Demeules de l'Île-aux-Coudres et d'Émile Potvin de Grande-Baie[3]. En 1900, c'est Joseph Laforce qui amène sa famille pour s'établir dans cet endroit[3]. C'est cette famille qui bâti un barrage sur la rivière Matalik, qui érigea une scierie et construisit des meules[3]. C'est d'ailleurs grâce à Ernest Laforce de cette famille que François Valet vînt s'établir à Matalik[3]. François Valet est né à Paris et a vécu à New York et à Montréal avant de s'établir dans la région. Ce dernier ouvrit une école dans sa propre demeure. Il contactera le gouvernement pour l'établissement d'une commission scolaire et d'un bureau de poste. De plus, François Valet écrivit à Monseigneur Blais pour qu'il donne un nom plus catholique à l'endroit que le nom amérindien de Matalik[3]. Cependant, Monseigneur Albert Blais refuse de donner un nom au village qui n'a pas encore de paroisse et, par conséquent, monsieur Valet baptise lui même l'endroit Albertville en l'honneur de Monseigneur Albert Blais (1842-1919), évêque de Rimouski de l'époque[1]. En 1910, neuf autres familles viennent s'établir à cet endroit[1].

La mission catholique fut fondée en 1912. La paroisse fut érigée canoniquement en 1920 sous le nom Saint-Raphaël-d'Albertville. Le premieur desservant arriva en 1918 et se nommait Edmond Plourde[3]. Dans les années qui suivirent une vingtaine de familles furent envoyées de la Beauce et de Bellechasse par le Cercle de colonisation de Notre-Dame-du-Chemin[1]. En 1930, la municipalité de paroisse est créée officiellement par détachement de Saint-Edmond-du-Lac-au-Saumon[1]. Le premier curé fut Louis Campbell qui vient du Texas. Cependant, ses idées de grandeurs lui valurent son renvoi et il fut remplacé par l'abbé Joseph Gauvin.

Économie

L'exploitation forestière et l'agriculture constituent les deux ressources du milieu.

Devise

La devise d'Albertville est Force, foi, constance[7].

Administration

Conseil municipal

Le conseil municipal est composé d'un maire et de six conseillers qui sont élus en bloc tous les quatre ans sans division territoriale[4].

mandat fonction nom[4]
2009 - 2013 maire Monsieur Martin Landry
conseillers
#1 Madame Edes Berger
#2 Madame Géraldine Chrétien
#3 Madame Charline Chabot
#4 Monsieur Gilles Demeule
#5 Monsieur Roger Durette
#6 Madame Gilberte Potvin

Représentations politiques

Drapeau : Québec Québec : Albertville fait partie de la circonscription provinciale de Matapédia. Lors de l'élection générale québécoise de 2008, la députée sortante Danielle Doyer, du Parti québécois, a été réélue pour représenter la population d'Albertville à l'Assemblée nationale.

Drapeau du Canada Canada : Albertville fait partie de la circonscription fédérale de Haute-Gaspésie—La Mitis—Matane—Matapédia. Lors de l'élection fédérale canadienne de 2008, le député sortant Jean-Yves Roy, du Bloc québécois, a été réélu pour représenter la population d'Albertville à la Chambre des communes.

Au niveau de la municipalité régionale de comté, Chantale Lavoie a été élue en tant que préfet lors du premier suffrage pour ce poste le 1er novembre 2009[8].

Municipalités limitrophes

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n Albertville sur Commission de toponymie du Québec, page consultée le 19 septembre 2010
  2. Canton de Matalik sur Commission de toponymie du Québec, page consultée le 19 septembre 2010
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Michel Dompierre et Bertrand Leblanc, La Matapédia, Édition MRC de La Matapédia, 2004, (ISBN : 2-9808660-0-8).
  4. a, b, c et d Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Albertville » sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire. Consulté le 31 janvier 2011
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Profils des communautés de 2006 - Albertville sur Statistiques Canada, page consultée le 19 septembre 2010
  6. Profils des communautés de 2001 - Albertville sur Statistiques Canada, page consultée le 19 septembre 2010
  7. Michel Pelletier, Mon coin de pays... La Matapédia!, 1995, (ISBN : 2-9804604-0-0).
  8. Lucie Rose Lévesque, « La Matapédia a son préfet à temps plein », 2 novembre 2009, L'Avant-Poste

Annexes

Articles connexes

Sources en ligne


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albertville (Québec) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Albertville (Quebec) — Albertville (Québec) Pour les articles homonymes, voir Albertville (homonymie). Albertville Localisation d Albertville dans la …   Wikipédia en Français

  • Albertville, Quebec — Infobox City official name = Municipality of Albertville native name = nickname = motto = imagesize = image caption = flag size = image seal size = image shield = shield size = image blank emblem = blank emblem size = mapsize = map caption =… …   Wikipedia

  • Albertville (Begriffsklärung) — Albertville ist der Name mehrerer Orte und Verwaltungseinheiten: in Frankreich: Albertville Arrondissement Albertville Kanton Albertville Nord Kanton Albertville Sud in den Vereinigten Staaten: Albertville (Alabama) Albertville (Minnesota)… …   Deutsch Wikipedia

  • Albertville (disambiguation) — Albertville is or was the name of several places in the world:*Albertville, France *Albertville, Quebec, Canada *Albertville, Saskatchewan, Canada *Albertville, Alabama, United States of America *Albertville, Minnesota, United States *Kalemie in… …   Wikipedia

  • Albertville (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Albertville peut faire référence à : au Canada : Albertville, une municipalité du Québec, Albertville, une municipalité de la Saskatchewan, aux… …   Wikipédia en Français

  • Albertville — For other uses, see Albertville (disambiguation). Albertville …   Wikipedia

  • Albertville (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 1.1  Canada 1.2 …   Wikipédia en Français

  • Quebec municipal elections, 2005, results in Bas-Saint-Laurent — These are the results of the November 6, 2005, municipal elections in Quebec for the region of Bas Saint Laurent. Some mayors and councillors were elected without opposition from October 14, 2005. = Albertville = Electors: 269Voters: 211… …   Wikipedia

  • 1992 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 1989 1990 1991  1992  1993 1994 1995 Décennies au Québec : 1960 1970 1980  1990  2000 2010 202 …   Wikipédia en Français

  • Municipal history of Quebec — The municipal history of Quebec started in 1796 with the creation of administrations for Montréal and Quebec City, but it really developed in a first time in 1841, then 1 July 1845 when the Parliament of the Province of Canada adopts the law 8… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”