Alberto Ruiz-Gallardon

Alberto Ruiz-Gallardón

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruiz.
Alberto Ruiz-Gallardón lors d'une interview (Fiestas de la Paloma 2007, Madrid)

Alberto Ruiz-Gallardón Jiménez (Madrid, 11 décembre 1958) est un homme politique espagnol, maire de Madrid et membre du comité directif du parti de centre-droit espagnol, le Parti populaire.

Sommaire

Formation

Il étudie au collège jésuite de Nuestra Señora del Recuerdo où il obtient son baccalauréat. Il obtient une licence en Droit à l'université San Pablo CEU (Universidad Complutense). Reçu second au concours du ministère de la Justice, il a travaillé pendant quelques temps au Tribunal de Málaga.

Début de carrière politique

En 1983 il a été conseillé municipal de la ville de Madrid. Sa trajectoire dans l’opposition se caractérise par une attitude très conservatrice, dénoncant la politique culturelle du maire, Enrique Tierno Galván. En 1886 il fait partie des dirigeants du Parti populaire lors du 7e congrès. En juin 1987 il est élu député à l’Assemblée de Madrid. Un mois plus tard, il est nommé porte-parole du groupe parlementaire du PP au Sénat, poste qu’il occupa jusqu’à sa nomination comme président de la Communauté de Madrid. En 1989, il prit la tête d’une motion de censure contre le président de la Communauté, Joaquín Leguina. En avril 1990, il dirigea l’investigation au sein du parti sur les implications lors de l’affaire Naseiro. Des députés seront exclus du parti suite à cette enquête, notamment Eduardo Zaplana.

Président de la Communauté de Madrid

En 1995, il gagne les élections avec la majorité absolue et est élu président de la Communauté de Madrid, réélu en 1999, de nouveau avec la majorité absolue. Sa politique à la tête de la Communauté est caractérisée par le dialogue avec les syndicats et le patronat, qui conduisit à l’application des 35 heures dans l’administration régionale. Il géra aussi les transferts de compétence de l’administration centrale à la Communauté de Madrid de la Santé et de l’Éducation.

Maire de Madrid

Alberto Ruiz-Gallardón au début de la campagne des Élections législatives espagnoles de 2008

En 2003, le scénario politique change avec le soutien de José María Aznar, qui le présente aux élections municipales de Madrid, devenant le maire qui a obtenu une majorité absolue face à la socialiste Trinidad Jiménez et la candidate d'Izquierda Unida, Inés Sabanés. En 2004, c’est l’unique membre du Parti populaire à être intervenu publiquement au Congrès faisant une autocritique de quelques fautes commises par son parti lorsqu’il était au pouvoir, sans le mentionner explicitement. « Nous avons dû faire quelques erreurs », dit il. Après, il tenta sans succès de lancer la candidature de l'adjoint au maire de Madrid, Manuel Cobo, à la présidence du parti populaire contre Esperanza Aguirre. Manuel Cobo étant un proche collaborateur depuis qu’il était président de la Communauté de Madrid.

De son travail en tant que maire de Madrid sortit le projet Madrid Calle 30 consistant en la refonte de l’autoroute M-30, qui fait le tour de la ville, par la création de souterrains à travers le Manzanares. L’ouvrage dura plus de 22 mois, se terminant deux mois avant les délais prévus. L’ouvrage a pour objectif de réduire les accidents de voiture grâce au nouveau tracé, ainsi que de récupérer des zones vertes autour du Manzanares, avec un projet de nouveaux parcs, jardins… Le projet a reçu de nombreux prix au niveau international -"Infrastructure Journal" ("Deal of the Year", meilleure opération de l’année 2005 réalisée dans toutes les catégories et dans n’importe quel pays d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique), ainsi qu’ "Euromoney Project Finance".

Le financement du projet M-30 a conduit la ville à s’endetter fortement. Pour arriver à bout du projet il a fallu abattre des milliers d’arbres, et 4031 ont été transplantés dans le parc national forestier de Moratalaz, bien que beaucoup aient séché durant le trajet. Une autre polémique, menée par Alberto Ruiz-Gallardón, fut l’installation de parcmètres à Madrid. Cette mesure permit de décongestionner les parkings publics du centre de la capitale mais conduisit à les accueillir dans d’autres zones de la ville. Ainsi les détracteurs du projet affirment que le projet M-30 qui coûte 3,9 milliards d’euros est financé par des parcmètres injustes et discriminants.

Avec l’ambition de réaliser une second mandat comme maire de Madrid, et afin d’obtenir une réélection en 2007, il commença de grands projets comme les projets de souterrains de la M-30, la candidature de la capitale espagnole pour les Jeux olympiques de 2016 (la candidature initiée José María Álvarez del Manzano pour les Jeux de 2012 fût un échec face à Londres) ou le développement de la loi de Capitalisation, aujourd’hui votée, afin d’augmenter les compétences et les capacités financières de la municipalité. D’autres mesures déjà adoptées ont été le renforcement de la sécurité de la ville, libérant la police municipale du contrôle du trafic, par la création de nouveaux fonctionnaires voués à cette cause (agents de mobilité), ainsi que le développement des rues piétonnes dans le centre historique de Madrid, ainsi qu’en améliorant les services de nettoyage de la ville.

D’après certains sondages, comme celui du quotidien ABC réalisé en 2006,il est considéré comme l’une des personnalités qui valorise le plus le paysage national, et qui subit les dures critiques des membres de son parti pour son caractère « progressiste ».

Le 28 juillet 2006, suite à sa décision de célébrer un mariage homosexuel comme maire de Madrid, le secrétaire général du groupe parlementaire du Parti populaire au Congrès des députés, Jorge Fernández Díaz, considéra celle-ci comme constitutive d’une profonde déloyauté, qui « devra ensuite avoir des conséquences politiques ». De son côté, le secrétaire de la communication du PP, Gabriel Elorriaga, demanda à Alberto Ruiz-Gallardón que soient conséquentes les décisions adoptées par le parti ces derniers temps. À partir de là, le président fondateur du Parti populaire, Manuel Fraga Iribarne, prit sa défense assurant que le maire ne faisait qu’appliquer la loi.

Élection municipale de 2007

La liste qu'il a mené est arrivée en tête des élections municipales du 27 mai 2007, ce qui permet au Parti populaire de disposer de 34 sièges au conseil municipal (soit quatre de plus qu'en 2003) contre 18 au PSOE et cinq à IU.

Il représente l'aile gauche de son parti, face notamment à la présidente de la Communauté de Madrid, Esperanza Aguirre, plus conservatrice.

Informations personnelles

Alberto Ruiz-Gallardón est marié à María del Mar Utrera (fille de l’ex-ministre franquiste José María Utrera) dont il a eu quatre enfants (Alberto, José, Ignacio et Rodrigo). Il est catholique pratiquant et membre de la fondation internationale Raoul Wallenberg, une ONG qui promeut la paix et le dialogue entre les cultures. Il est le cousin de Cécilia Attias, ex-épouse du président de la République française, Nicolas Sarkozy.


  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
Ce document provient de « Alberto Ruiz-Gallard%C3%B3n ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alberto Ruiz-Gallardon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alberto Ruiz-Gallardón — Alberto Ruiz Gallardón, en campaña para las Elecciones Generales de 2008 …   Wikipedia Español

  • Alberto Ruiz-Gallardón — Alberto Ruiz Gallardón, en 2009. Mandats Maire de Madrid …   Wikipédia en Français

  • Alberto Ruiz Gallardon — Alberto Ruiz Gallardón Alberto Ruiz Gallardón → …   Wikipédia en Français

  • Alberto Ruiz-Gallardón — Alberto Ruiz Gallardón, 2009 Alberto Ruiz Gallardón Jiménez (* 11. Dezember 1958 in Madrid) ist ein spanischer Politiker, Bürgermeister von Madrid seit 2003 und Mitglied der spanischen Volkspartei. Leben und Karriere Er ist Sohn de …   Deutsch Wikipedia

  • Alberto Ruiz-Gallardón — (Madrid, 11 de diciembre de 1958). Político español, hijo de José María Ruiz Gallardón, miembro de la ejecutiva de Alianza Popular (ahora llamada Partido Popular). Está casado con María del Mar Utrera (hija del ex ministro franquista José María… …   Enciclopedia Universal

  • Alberto Ruiz-Gallardón — Infobox Mayor honorific prefix =Excmo Sr. D. name =Alberto Ruiz Gallardón Jiménez order = office =Mayor of Madrid term start =June 2003 term end =Incumbent predecessor =José María Álvarez del Manzano y López del Hierro successor =Incumbent order2 …   Wikipedia

  • Alberto Ruiz y Royo — Para el alcalde de Madrid, véase Alberto Ruiz Gallardón. Alberto Ruiz y Royo fue un político republicano español. Líder del movimiento insurreccional logroñés contra los Borbones en la Revolución Gloriosa de 1868 y presidente de la Diputación… …   Wikipedia Español

  • Ruiz-Gallardón — Ruiz Gallardón, Alberto …   Enciclopedia Universal

  • Ruiz-Gallardón, Alberto — ► (n. 1953) Político español. Miembro del Partido Popular, fue presidente de la Comunidad de Madrid en 1995 2003. Accedió a la alcaldía de Madrid en 2003 …   Enciclopedia Universal

  • José María Ruiz Gallardón — (Madrid el 2 de mayo de 1927 – ibídem, 17 de noviembre de 1986) fue un político, abogado y profesor universitario español. Tras estudiar en los salesianos y los jesuitas bachillerato, en los que obtuvo matrícula de honor en todas las asignaturas …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”