Albert Tissandier
Albert Tissandier.
Page de titre du premier numéro de La Nature, 1873. Illustration Albert Tissandier
Halo lunaire et croix lumineuses, dessin d'après la nature. Albert Tissandier.

Albert Tissandier, frère de Gaston Tissandier, a coopéré à la revue La Nature jusqu'en 1905, peu de mois avant sa mort survenue le 5 septembre 1906.

C'est sans doute cet arrêt de la participation à la revue qui a amené certains à croire à l'arrêt de la revue dès 1905.

Sommaire

Article nécrologique signé Jules Laffargue extrait de La Nature

Tombe ornée d'un ballon au cimetière du Père-Lachaise

“M. Albert Tissandier, frère de M. Gaston Tissandier, dont le souvenir est encore présent à toutes les mémoires, est décédé subitement le 5 septembre à Jurançon, près de Pau, dans une propriété où il s'était retiré.

Né à Paris en 1839, M. Albert Tissandier a été le fidèle compagnon et le collaborateur assidu de son frère. Architecte distingué, il a eu à s'occuper de plusieurs travaux que nous allons rappeler.

Il s'adonna, tout d'abord, à l'aéronautique et le 8 novembre 1868, il effectuait, par une tempête de neige entre Melun et Paris, sa première ascension aéronautique.

Pendant le siège de Paris, M. Albert Tissandier conduisit un des premiers ballons-poste. Il quitta Paris le 14 octobre 1870, dans la nacelle du ballon le Jean-Bart, emportant avec lui deux voyageurs confiés à ses soins, MM. Banc et Ferrand, et 400 kilogrammes de dépêches, c'est-à-dire, comme il le disait lui-même, cent mille souvenirs envoyés de Paris par cent mille familles anxieuses. Sa vaillante conduite lui valut la Médaille militaire.

Quelques années après, M. A. Tissandier prépara et accomplit avec son frère l'ascension de longue durée du ballon le Zénith, de Paris à Arcachon (Gironde), ascension qui eut lieu les 23 et 24 mars 1875. Dans cette ascension, il dessina, d'après nature, les paysages aériens et reproduisit notamment le curieux spectacle de la déformation de la lune qui venait au-dessus des nuages dont la surface supérieure était unie comme celle d'un lac. Cette ascension de longue durée précéda de quelques jours à peine l'ascension du ballon le Zénith, où le 15 avril 1875, à 11h 35 min du matin, Gaston Tissandier, Croce-Spinelli et Sivel avaient pris place dans la nacelle dans le but de s'élever à une grande hauteur pour continuer leurs observations.

Ces deux derniers furent victimes de leur dévouement à la science, et Gaston Tissandier lui-même fut gravement atteint dans cette catastrophe.

M. A. Tissandier contribua en 1881, avec M. Gaston Tissandier, à l'exposition d'électricité, au premier modèle de ballon dirigeable mû par l'électricité. C'est à la suite de ces premières expériences qu'en collaboration avec son frère, ils firent construire en grand le modèle qui avait été exposé. M. Albert Tissandier dessina l'épure, et le constructeur fut M. Lachambre. L'ascension du premier aérostat dirigeable électrique eut lieu le 8 octobre 1883. Un deuxième essai fut effectué le 26 septembre 1884 ; il donna tous les résultats attendus.

M. A. Tissandier était également écrivain et voyageur passionné. En 1886, il effectua en Amérique un long voyage, dont il a laissé lui-même le compte rendu dans son estimé ouvrage Six mois aux États-Unis, à la librairie Masson & Cie. En 1888, il visita les Indes, Ceylan et plusieurs autres villes d'Asie dont il rapporta de magnifiques illustrations qui ont paru dans La Nature.

En janvier 1890, il fut chargé par le Ministère de l'instruction publique et des beaux-arts d'une mission archéologique dans l'Inde, la Chine et le Japon. Ces voyages occupèrent M. Albert Tissandier pendant les années 1890 et 1891. Il a fait un récit complet de tous ses voyages, et il a donné en même temps des illustrations d'une réelle beauté et d'une exactitude remarquable.

En 1893 et 1894, il visita le Cambodge et Java, et toutes les ruines Khmers et Javanaises. Il rapporta encore de cette mission un ouvrage de toute beauté, avec des illustrations magnifiques d'une réelle valeur, toutes faites par lui-même. Il a rapporté de ces longs voyages des collections d'objets de toutes sortes des plus remarquables.

À la suite de tous ces voyages, il revint enfin à Paris et collabora assidûment à La Nature. On sait depuis cette époque quels événements douloureux eurent lieu. M. Gaston Tissandier mourait le 30 août 1899. M. Albert Tissandier restait avec nous à la Rédaction de La Nature, puis il se retirait lui-même, il y a quelques mois à peine, à Jurançon, dans sa propriété, où la mort est venue le frapper brusquement. Le souvenir de M. Albert Tissandier restera attaché à La Nature et MM. Gaston et Albert Tissandier seront unis dans notre pensée comme ils le furent eux-mêmes dans leur vie.”

Divers

Au cours d'un vol avec MM. Mangin, Renard, Aussedat, Bittard et Bastoul, le ballon l'Univers chuta lourdement. Albert Tissandier s'en tira indemne, tandis que ses coéquipiers eurent diverses blessures[1].

Notes et références

Liens externes

Gaston et Albert Tissandier

Sources

  • Article nécrologique signé J. Laffargue extrait de La Nature n° 1738 du 15 septembre 1906.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albert Tissandier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Albert Tissandier — (1839 ndash; september 5 1906) was a French architect, aviator, illustrator, editor and archaeologist. He was the brother of French adventurer Gaston Tissandier with whom he collaborated in writing the magazine La Nature , a French language… …   Wikipedia

  • Tissandier — is a surname, and may refer to: *Gaston Tissandier (1843 ndash;1899), French chemist, meteorologist, aviator and editor *Albert Tissandier (1839 ndash;1906), Gaston s brother, French architect, aviator, illustrator, editor and archaeologist *Paul …   Wikipedia

  • Albert Scott Crossfield — Pilote d essai, USAF Astronaute Naissance 2 octobre 1921 Berkeley Décès 19 avril …   Wikipédia en Français

  • Albert de Rochas d'Aiglun — Nom de naissance Albert de Rochas Activités Auteur d études historiques et scientifiques Naissance 20 mai  …   Wikipédia en Français

  • Tissandier — (spr. ßangdjē), Gaston, Gelehrter, geb. 21. Nov. 1843 in Paris, gest. 21. Nov. 1899, studierte Chemie und leitete 1864–74 das Versuchslaboratorium der Union nationale. 1868 unternahm er von Calais aus mit Dufour seine erste Luftballonfahrt, und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Albert Londe — (né le 26 novembre 1858 à La Ciotat et mort en 1917) est un photographe français, pionnier de la photographie médicale et précurseur du cinéma. Sommaire 1 Biographie 2 Publications 3 R …   Wikipédia en Français

  • Tissandier — Gaston Tissandier Titelblatt von La Nature Gaston Tissandier (* 21. November 1843 in Paris; † 30. August …   Deutsch Wikipedia

  • Albert Scott Crossfield — Infobox Astronaut name =Albert Scott Crossfield type =USAF Astronaut nationality =American status =Deceased date birth =October 2, 1921 place birth =Berkeley, California date death =April 19, 2006 place death =Gordon County, Georgia previous… …   Wikipedia

  • Gaston Tissandier — Portrait de Gaston Tissandier Naissance 21/11/1843 Paris Décès …   Wikipédia en Français

  • Gaston Tissandier — (november 21 1843 ndash; august 30 1899) was a French chemist, meteorologist, aviator and editor. Adventurer could be added to the list of his titles, as he managed to escape besieged Paris by balloon in September 1870. He founded and edited the… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”