Albert Tannant

Albert Tanant

Albert Joseph Tanant (1869-1945) est un général de brigade français du XXe siècle.

Il est né le 9 février 1869 à Charmes et est décédé le 18 mars 1945 à Grenoble.

Sommaire

Carrière

Il est élève à l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr en 1888-1889, puis instructeur de cette école militaire.

Membre de l'état-major général en 1914, il est promu général de brigade à titre temporaire en mars 1918 et général de brigade le 21 septembre 1918. Il commande la 33e division d'avril 1918 au 11 novembre 1918.

Il commande l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr de 1919 à 1925. Il est promu général de division le 23 juin 1925. Il commande la 43e Division d'infanterie à Strasbourg puis est promu commandant de la Xe région militaire à Rennes en 1928. Atteint par la limite d'âge en 1931, il se retire à Saint-Dié.

Activités politiques

Membre des Croix-de-feu, il préside la réunion constitutive de la section d'Epinal en 1933 et en devient président d'honneur. Il fait partie des réseaux « nationaux » en 1934-1935, à Épinal et à Saint-Dié, afin d'oeuvrer à l'union des droites. Il participe à l'assemblée générale du Centre vosgien d'action républicaine, sociale et agraire - structure locale liée à la Fédération républicaine et aux Jeunesses patriotes - à Épinal en juin 1935. Il préside le Front national de Saint-Dié, constitué au printemps 1934[1] . Il en est le président d'honneur en 1935. Le Front national implose à Saint-Dié au moment des municipales en 1935.

Il participe à la fondation en décembre 1935 d'un périodique local, L'Avenir des Vosges (1935-1936), chargé de préparer les élections de 1936 et de promouvoir « l'entente, l'union dans l'action contre des adversaires unis » et « la discipline contre la tyrannie moscovite »[2]. Son nom est mis en avant. Il est actionnaire de la société qui l'édite, la Presse déodatienne.

Sources

  • Jean-François Colas, Les Droites nationales en Lorraine dans les années 1930 : acteurs, organisations, réseaux, thèse de doctorat, Université de Paris X-NANTERRE, 2002, 3 volumes

Notes et références

  1. Il participe à la réunion constitutive en mai, aux côtés de Jean Bailly, chef des JP d'Épinal et membre du comité du Centre vosgien, Maurice Cochinaire de L'Action française, chef des Camelots du roi en Lorraine, Petitnicolas, responsable local de la Solidarité française, l'avocat et militant républicain national Adrien Sadoul et Henri Maire, rédacteur en chef du quotidien spinalien Le Télégramme des Vosges et militant actif républicain national.
  2. L'avenir des Vosges, n° 1, 7 décembre 1935

Articles connexes

Liens externes

  • ...
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Albert Tanant ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albert Tannant de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste Des Commandants De L'école Spéciale Militaire De Saint-Cyr — L école spéciale militaire de Saint Cyr est commandée en principe par un général de brigade. Commandants de l école spéciale militaire de Saint Cyr général de brigade baron Jacques Nicolas Bellavène : 1803 1812 général de brigade baron… …   Wikipédia en Français

  • Liste des commandants de l'ecole speciale militaire de Saint-Cyr — Liste des commandants de l école spéciale militaire de Saint Cyr L école spéciale militaire de Saint Cyr est commandée en principe par un général de brigade. Commandants de l école spéciale militaire de Saint Cyr général de brigade baron Jacques… …   Wikipédia en Français

  • Liste des commandants de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr — L école spéciale militaire de Saint Cyr est commandée en principe par un général de brigade. Commandants de l école spéciale militaire de Saint Cyr (grade auquel ils ont commandés) général de brigade baron Jacques Nicolas Bellavène : 1803… …   Wikipédia en Français

  • Liste des commandants de l'école spéciale militaire de saint-cyr — L école spéciale militaire de Saint Cyr est commandée en principe par un général de brigade. Commandants de l école spéciale militaire de Saint Cyr général de brigade baron Jacques Nicolas Bellavène : 1803 1812 général de brigade baron… …   Wikipédia en Français

  • Cercle De Médecine De L'ULB — Cercles étudiants de l ULB Les cercles étudiants de l ULB sont les associations créées par les étudiants de l Université libre de Bruxelles. Il s agit soit d association sans but lucratif (ASBL) soit d association de fait. L université reconnaît… …   Wikipédia en Français

  • Cercle Des Sciences De L'ULB — Cercles étudiants de l ULB Les cercles étudiants de l ULB sont les associations créées par les étudiants de l Université libre de Bruxelles. Il s agit soit d association sans but lucratif (ASBL) soit d association de fait. L université reconnaît… …   Wikipédia en Français

  • Cercle Des Sciences De L'université Libre De Bruxelles — Cercles étudiants de l ULB Les cercles étudiants de l ULB sont les associations créées par les étudiants de l Université libre de Bruxelles. Il s agit soit d association sans but lucratif (ASBL) soit d association de fait. L université reconnaît… …   Wikipédia en Français

  • Cercle Informatique De L'ULB — Cercles étudiants de l ULB Les cercles étudiants de l ULB sont les associations créées par les étudiants de l Université libre de Bruxelles. Il s agit soit d association sans but lucratif (ASBL) soit d association de fait. L université reconnaît… …   Wikipédia en Français

  • Cercle Informatique De L'ulb — Cercles étudiants de l ULB Les cercles étudiants de l ULB sont les associations créées par les étudiants de l Université libre de Bruxelles. Il s agit soit d association sans but lucratif (ASBL) soit d association de fait. L université reconnaît… …   Wikipédia en Français

  • Cercle Informatique de l'ULB — Cercles étudiants de l ULB Les cercles étudiants de l ULB sont les associations créées par les étudiants de l Université libre de Bruxelles. Il s agit soit d association sans but lucratif (ASBL) soit d association de fait. L université reconnaît… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”