Albert Robida
Albert Robida

Albert Robida, né à Compiègne le 14 mars 1848 et mort à Neuilly-sur-Seine le 11 octobre 1926, est un dessinateur, lithographe, aquafortiste, caricaturiste, journaliste et romancier français.

Son fils Camille devint un architecte renommé.

Sommaire

Biographie

Fils d'un menuisier, il étudie pour devenir notaire, mais dans l'ennui de telles études, il s'adonne à la caricature. En 1866, il dessine au Journal amusant puis dans diverses revues. En 1880, avec l'éditeur George Decaux, il fonde sa propre revue, La Caricature, qu'il dirige pendant douze ans et dans laquelle Caran d'Ache, Louis Morin, Ferdinand Bac, Job, Maurice Radiguet (le père de Raymond Radiguet) font leurs débuts. Il illustre des guides touristiques, des ouvrages de vulgarisation historique, des classiques littéraires : Villon, Rabelais, Cervantes, Swift, Shakespeare, Les Cent Contes drolatiques d'Honoré de Balzac, les Mille et une nuits. Il fait aussi dans un registre plus léger avec une histoire des maisons closes. Sa renommée s'éclipse quelque temps après la Première Guerre mondiale.

Albert Robida a été redécouvert grâce à sa trilogie d'anticipation :

  • Le Vingtième Siècle (1883) ;
  • La Guerre au vingtième siècle (1887) ;
  • Le Vingtième Siècle. La vie électrique (1890).

Ces ouvrages font de lui un autre Jules Verne, souvent plus audacieux. Contrairement à Jules Verne, il propose des inventions intégrées à la vie courante et non des créations de savants fous. Et chaque fois, il imagine les développements sociaux qui découlent de ses inventions, souvent avec justesse : promotion sociale des femmes (qu'il voit électrices/éligibles, portant le pantalon, fumant, médecins, notaires ou avocates), tourisme de masse, pollution. En 1869, déjà, Robida fait une œuvre d'anticipation avec sa bande dessinée La Guerre au vingtième siècle, campagne de Jujubie, qui décrit la guerre moderne, à base de missiles robotisés et de gaz asphyxiants.

Il invente ainsi le téléphonoscope, un écran plat mural qui diffuse les dernières informations à toute heure du jour et de la nuit, les dernières pièces de théâtre, des cours et des téléconférences.

Outre ses qualités de visionnaire, son œuvre L'Horloge des siècles, avec les changements de paradigmes qu'elle présente, annonçait déjà, selon certains de ses critiques, le Philip Kindred Dick du roman À rebrousse-temps.

Albert Robida est inhumé au cimetière de Croissy-sur-Seine, dans le tombeau familial dessiné par l'un de ses fils, l'architecte Camille Robida[1].

Œuvres

L'œuvre d'Albert Robida comporte au moins 60 livres écrits, tous genres confondus (anticipation, aventure, jeunesse, histoire, tourisme, architecture etc.) et 200 livres illustrés ; il a participé à 70 revues de presse et réalisé environ 60 000 dessins[2].

La Sortie de l'opéra en l'an 2000 d'Albert Robida (v. 1882)
Anticipation
  • Le vingtième siècle, 1883
  • La guerre au vingtième siècle, 1887
  • Le vingtième siècle ou La vie électrique, 1890
  • Voyage de fiançailles au XXe siècle
  • Un chalet dans les airs
  • En 1965[3], 1919-1920
Varia
  • L'Île de Lutèce : enlaidissements et embellissements de la Cité
  • La bête au bois dormant
  • La part du hasard
  • Le voyage de M. Dumollet
  • Les vieilles villes d'Italie : notes et souvenirs, 1878
  • Les vieilles villes de Suisse, 1879
  • Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul[4], 1879
  • La grande mascarade parisienne
  • La fin des livres, avec Octave Uzanne
  • Contes pour les bibliophiles, avec Octave Uzanne
  • Les vieilles villes d'Espagne : notes et souvenirs
  • Un caricaturiste prophète : la guerre telle qu'elle est
  • 1430, les assiégés de Compiègne
  • Paris de siècle en siècle : le cœur de Paris, splendeurs et souvenir
  • Le XIXe siècle
  • Les escholiers du temps jadis
  • Le voyage de M. Dumollet
  • Le roi des jongleurs, 1896
  • Les vieilles villes du Rhin : à travers la Suisse, l'Alsace, l'Allemagne et la Hollande, vers 1910
  • Les cent nouvelles nouvelles
« La Vieille France »

Dessins

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie

Bandes dessinées

Notes et références

  1. Croissy-sur-Seine (78) : cimetière sur le site Cimetières de France et d’ailleurs. Consulté le 1er février 2011.
  2. Biographie et bibliographie d'Albert Robida sur robida.over-blog.com
  3. Publié dans la revue hebdomadaire Les Annales politiques et littéraires, dans douze numéros (du numéro 1896 du 26 octobre 1919 au numéro 1908 du 18 janvier 1920).
  4. Cette œuvre a fait l'objet d'une adaptation cinématographique par Ambrosio Film de Turin.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albert Robida de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Albert Robida — Albert Robida. Albert Robida, nacido en Compiègne el 14 de marzo de 1848 y muerto en Neuilly sur Seine el 11 de octubre de 1926, fue dibujante, litógrafo, grabador, caricaturista, periodista y novelista francés. Contenido …   Wikipedia Español

  • Albert Robida — La vie éléctrique Albert Robida (* 14. März 1848 in Co …   Deutsch Wikipedia

  • Albert Robida — (1848 1926) was an illustrator, etcher, lithographer, caricaturist, and novelist.He was born in Compiègne, France, the son of a carpenter. He studied to become a notary, but was more interested in caricature. In 1866 he joined Journal Amusant as… …   Wikipedia

  • Villa Albert-Robida — 19e arrt …   Wikipédia en Français

  • ROBIDA (A.) — ROBIDA ALBERT (1848 1926) Dans ses lignes générales, l’activité d’Albert Robida ressemble fort à celle de Gustave Doré. Comme ce dernier, il a illustré les grands textes de la littérature française et étrangère, comme lui il a éprouvé la… …   Encyclopédie Universelle

  • Robida — ist der Nachname folgender Personen: Albert Robida (1848–1926), französischer Schriftsteller, Zeichner, Maler, Karikaturist und Journalist Siehe auch: Robidas Diese Seite ist eine Begriffsklärung …   Deutsch Wikipedia

  • Robida, Albert — ▪ French illustrator born May 14, 1848, Compiègne, France died Oct. 11, 1926, Neuilly  early pioneer of science fiction and founding father of science fiction art.       Despite severe myopia, Robida as a child had a passion for drawing. He… …   Universalium

  • Robida — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Albert Robida (1848 1926) est un dessinateur et romancier français. Michel Robida est un écrivain français. Catégorie : Homonymie …   Wikipédia en Français

  • Camille Robida — est un architecte français, né à Paris le 7 mars 1880, mort à Nantes le 8 janvier 1938. Il est le fils du dessinateur et romancier Albert Robida. En 1902, il remporte avec l architecte Charles Duval le concours lancé pour la… …   Wikipédia en Français

  • Telephonoskop — Albert Robida La vie éléctrique Albert Robida (* 14. März 1848 in Compiègne; † 11. Oktober 1926 in …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”