Albert Marquet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marquet.

Albert Marquet (ou Pierre-Albert Marquet) est un peintre français né à Bordeaux le 27 mars 1875, décédé à Paris le 14 juin 1947 et inhumé à La Frette-sur-Seine.

Sommaire

Son œuvre

Albert Marquet ne s'est jamais laissé enfermer dans aucun mouvement.

Il fut un maître du paysage au regard sensible. Ami de Matisse et de Derain, il a conservé, de sa période fauve, le sens de la couleur et de la lumière. Il a peint Paris et ses environs, les ponts de la Seine, les rues illuminées la nuit, Paris sous la neige ou sous un soleil de plomb.

De la même manière que Monet, il aime créer des séries afin d'étudier les variations de la lumière en fonction des saisons, de l'heure de la journée, et du temps. Ainsi, entre 1905 et 1906, il a créé une série sur le quai des Grands-Augustins, qu'il voit depuis la fenêtre de son atelier au numéro 25. Appartement acheté par ses parents en 1905

Il fait partie de la génération du post-impressionnisme. C'est ainsi qu'il participe en 1905 à l'exposition des « Fauves » qui fait scandale par une vision brutale des formes et des couleurs. Il abandonne plus tard cette manière pour la recherche d'une harmonie tonale : il aime en effet les couleurs plus harmonieuses, plus pâles afin de croquer toutes les nuances de la lumière. L'eau est l'un de ses motifs favoris, avec notamment la représentation de la Seine et des quais, tout comme les ports d'Afrique du Nord (Alger, Bougie, Oran, Tunis, La Goulette).

Les dessins d'Albert Marquet, à l'encre de chine, comme par exemple ses personnages de la rue parisienne, tels que présentés au musée Malraux du Havre, méritent également l'attention.

Il est surtout célèbre comme paysagiste, et à partir de 1919 il voyage beaucoup, notamment en Tunisie et Algérie, en compagnie de Jean Launois et Etienne Bouchaud. Dans les intervalles de ses voyages, il fréquente les berges de la Seine pour lesquelles il conçoit une sorte de prédilection. Il a aussi beaucoup voyagé dans le Nord de la France, la côte belge et la Hollande, faisant des ports ses ateliers.

De 1919 à 1939 il séjournera, entre autres, à Poissy, Triel et Méricourt et y peindra des paysages de la Seine.

Au début de 1939 il s'établit à La Frette-sur-Seine. C'est là qu'il peindra sa femme en train de coudre (Intérieur à la Frette) et son ami Desnoyer en train de peindre (l'Atelier de la Frette).

Un extrait des souvenirs de son épouse Marcelle Marquet qui évoque les moments de bonheur paisible passés par le peintre dans leur maison de La Frette : C'est peut être dans cette modeste maison de la Frette qu'Albert se sentait le plus chez lui. Son atelier bien isolé dans le grenier dominait une boucle de la Seine, son fleuve. (...) Albert s'y sentait à l'aise et comme à l'abri. Desnoyer travaillait dans son coin d'atelier, il ne se gênaient ni l'un ni l'autre.).

Désireux de fuir l'invasion allemande, il se réfugie en Algérie, où il va vivre jusqu'à la fin de la guerre. En 1945, il regagne Paris, et La Frette-sur-Seine, où son corps repose, dans le cimetière communal.

Quelques œuvres

Musée Albert-André, Bagnols sur Cèze, Gard :

  • Le 14 juillet au Havre, huile sur toile, 1906 voir sur le site de la RMN ;
  • La Frette vue d'Herblay, huile sur toile, 1919 voir sur le site de la RMN ;
  • La Goulette, aquarelle, 1926 ;
  • Fontarabie, aquarelle, 1926 ;
  • Hendaye, aquarelle, 1926 ;
  • La grande Yvonne au divan, encre de Chine.

Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, une quarantaine de toiles dont :

  • Nu dit Nu fauve (1898) ;
  • Jardin du Luxembourg (1902) ;
  • Autoportrait (1904) ;
  • Le Sergent de la coloniale (vers 1906) ;
  • Le Port de Hambourg (1909) ;
  • Naples, le voilier (1909) ;
  • L'Atelier à Marseille (1916) ;
  • Portrait de Marcelle Marquet (1931) ;
  • Le Pyla (1935) ;
  • Le Pont-Neuf sous la neige (1938) ;
  • Port d'Alger dans la brume (1943).

Musée des Beaux-Arts de Carcassonne :

  • Quai de Conti, l'automne.

Musée de Grenoble :

  • Le pont Saint-Michel (1910-1911) ;
  • Bateaux patrouilleurs (1915-1916).

Musée Malraux, Le Havre :

  • Bouquet de fleurs et de pommes, vers 1898-1902 ;
  • Les toits rouges, vers 1902-1904 ;
  • Quai des Grands augustins, 1905-1906 ;
  • Quai de la Seine, vers 1905 ;
  • Intérieur à Sidi-bou-Saïd, vers 1923.

Musée des Beaux-Arts de Lyon :

  • Le port de Rouen (1912).

Musée des beaux-arts de Nancy

  • La Seine au Pont-Neuf, effet brouillard (1906) ;

Musée national d'art moderne, Paris :

  • Le pont Saint-Michel, ? (une reproduction de ce tableau figure sur la couverture de XXe siècle de Lagarde et Michard [Bordas, 1969]) ;
  • La femme blonde, 1919.

Au musée de St-Tropez, l'Annonciade, port de St-Tropez.

  • St Tropez, le port - 1905
  • Port de Marseille - 1918
  • Sète, le canal de Beaucaire - 1924
  • Paris, quai d'Orléans - 1930

Autres œuvres :

  • La fenêtre à la Goulette.
  • Bord de Seine à Poissy - 1929

Bibliographie

  • Albert Marquet 1875-1947, Fondation de l'Hermitage, et Bibliothèque des Arts, 1988, (ISBN 2-85047-161-5)
  • Albert Marquet Itinéraires maritimes, Thalia Édition, Paris, 2008

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albert Marquet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Albert Marquet — (* 27. März 1875 in Bordeaux; † 14. Juni 1947 in Paris) war ein französischer Maler. Er gilt als Mitbegründer des Fauvismus. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Werk 2 Quellen 3 Einzelnachw …   Deutsch Wikipedia

  • Albert Marquet — Nacimiento 27 de marzo de 1875 Burdeos, Francia Fallecimiento 14 de junio de 1947 Nacionalidad Francesa …   Wikipedia Español

  • Albert Marquet — (27 March 1875 – 14 June 1947) was a French painter, associated with the Fauvist movement.Life and workMarquet was born in Bordeaux. In 1890 he moved to Paris to attend the Decorative Arts School, where he met Henri Matisse. They were roommates… …   Wikipedia

  • Rue Albert-Marquet — 20e arrt …   Wikipédia en Français

  • MARQUET (A.) — MARQUET ALBERT (1875 1947) Le plus sage des fauves ne doit peut être qu’à son amitié avec Matisse et Manguin, ses condisciples dans l’atelier de Gustave Moreau, d’avoir été «enrégimenté» par eux. Si Albert Marquet participa au fameux Salon… …   Encyclopédie Universelle

  • Marquet — is a surname, and may refer to: Albert Marquet (1875 – 1947), French painter Josh Marquet (born 1969), Australian cricket player Luc Marquet (born 1970), French volleyball player Maurice Marquet (born 1954), field hockey player from New Zealand… …   Wikipedia

  • Marquet — ist der Name von Albert Marquet (1875–1947), französischer Maler Mary Marquet (1895–1979), französische Schauspielerin Denis Marquet (* vermutlich 1965), französischer Philosophieprofessor und Autor Siehe auch: Marque …   Deutsch Wikipedia

  • Marquet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Marquet peut renvoyer à : Patronyme Adrien Marquet (1884 1955), personnalité politique française Albert Marquet (1875 1947), peintre français Jean… …   Wikipédia en Français

  • Marquet, Pierre Albert — (3/26/1875 Bordeaux 6/14/1947 Paris) (France); aka Marquet, Albert    Lithographer and illustrator. Pupil of G. Moreau at the Ecole des Beaux Arts and at the Ecole Nationale Superieure des Arts Decoratifs, and was a friend of Matisse. Worked in a …   Dictionary of erotic artists: painters, sculptors, printmakers, graphic designers and illustrators

  • Albert Rivière — Parlementaire français Date de naissance 24 avril 1891 Date de décès 23 juin 1953 Mandat Député 1928 1940 Circonscription Creuse Groupe parlementaire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”