Albert Jonnart (résistant)

Albert Jonnart

Albert Jonnart, né à Mons le 27 juillet 1889 et mort à Nordausques le 15 mars 1944, est un conseiller juridique colonial et résistant belge.

Sommaire

Biographie

Carrière coloniale

Après ses études en droit à l'Université catholique de Louvain, Albert Jonnart s'embarque pour le Congo au mois de mars 1912 pour y assurer la fonction de magistrat colonial.

Première guerre mondiale

Suite au déclenchement de la première guerre mondiale, Albert Jonnart revient en Europe avec l'intention de s'engager dans l'Armée belge. C'est ainsi qu'il est enrôlé au Havre, ville où s'est exilé le gouvernement belge. Albert Jonnart est envoyé sur le front belge, avec le grade de sous-lieutenant. Son attitude courageuse lui vaudra la Croix de Guerre et l'Ordre de la Couronne avec palmes. Il termine le conflit avec le grade de commandant.

Entre deux-guerres

Après la guerre, Albert Jonnart s'inscrit au Barreau de Bruxelles en 1921 et devient conseiller juridique de sociétés coloniales. Il s'implique également dans la vie politique et associative en devenant président des Jeunes Gardes Catholiques. En 1932 il fonde un journal catholique à portée locale, la « Voix de Woluwe » dont il assume la fonction de rédacteur en chef.

Seconde guerre mondiale et résistance

Durant la seconde guerre mondiale, Albert Jonnart s'illustre par des faits de résistance. Avec l'aide de Guillaume Abeloos, secrétaire communal et Jules Portauw, chef du service de la Population et de l'État civil, Albert Jonnart va fournir de faux documents d'identité et des timbres de rationnement aux jeunes gens réfractaires au travail obligatoire en Allemagne. Il va également héberger un jeune voisin juif, Ralph Mayer, recherché par les Allemands.

Albert Jonnart est arrêté le 13 juillet 1943 par la Gestapo (suite à une trahison ?). Emprisonné à la prison de Saint-Gilles, transféré ensuite à Merksplas, il est finalement envoyé aux travaux de l'Organisation Todt sur le Mur de l'Atlantique, à Watten. Épuisé par la maladie et les carences alimentaires, Albert Jonnart meurt à Nordausques, entre Calais et Saint-Omer le 15 mars 1944.

Famille

Albert Jonnart est le fils de Léon Jonnart, procureur du Roi à Mons. Il est également le père de Pierre Jonnart, ancien échevin de la jeunesse et des sports de Woluwe-Saint-Lambert.

Honneurs

Bibliographie

  • Marc Villeirs, Martine Dujeux et Daniel Frankignoul, « 1940-1945 – Ils ont donné leur vie pour la Liberté ! », dans Cahiers du musée communal de Woluwe-Saint-Lambert, no 1, 1994, p. 21-22 
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
Ce document provient de « Albert Jonnart ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albert Jonnart (résistant) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Albert Jonnart — Albert Jonnart, né à Mons le 27 juillet 1889 et mort à Nordausques le 15 mars 1944, est un conseiller juridique colonial et résistant belge. Sommaire 1 Biographie 1.1 Carrière coloniale …   Wikipédia en Français

  • Avenue Albert Jonnart — L’avenue Albert Jonnart (en néerlandais: Albert Jonnartlaan) est une avenue bruxelloise de la commune de Woluwe Saint Lambert qui va du boulevard Brand Withlock à la rue de Linthout. Elle a été nommée d après Albert Jonnart, résistant de la… …   Wikipédia en Français

  • Résistance intérieure belge — Cœurs belges, Bimensuel de la Résistance de mars 1946 (voir Joseph Colmant) Cet article décrit la résistance en Belgique durant la Seconde Guerre mondiale. Activités Les principales activités de la résistance intérieure belge ont été : la… …   Wikipédia en Français

  • Alliance Démocratique (France) — Pour les articles homonymes, voir Alliance démocratique. Fondée en 1901, l Alliance démocratique (AD) est la principale formation du centre droit durant la Troisième République. Laïque et libérale, elle est avec le Parti radical socialiste le… …   Wikipédia en Français

  • Alliance democratique (France) — Alliance démocratique (France) Pour les articles homonymes, voir Alliance démocratique. Fondée en 1901, l Alliance démocratique (AD) est la principale formation du centre droit durant la Troisième République. Laïque et libérale, elle est avec le… …   Wikipédia en Français

  • Alliance des républicains de gauche et des radicaux indépendants — Alliance démocratique (France) Pour les articles homonymes, voir Alliance démocratique. Fondée en 1901, l Alliance démocratique (AD) est la principale formation du centre droit durant la Troisième République. Laïque et libérale, elle est avec le… …   Wikipédia en Français

  • Alliance démocratique (France) — Pour les articles homonymes, voir Alliance démocratique. Fondée le 23 octobre 1901, l Alliance démocratique (AD) est la principale formation du centre droit durant la Troisième République. Laïque et libérale, elle est avec le Parti… …   Wikipédia en Français

  • Alliance démocratique (france) — Pour les articles homonymes, voir Alliance démocratique. Fondée en 1901, l Alliance démocratique (AD) est la principale formation du centre droit durant la Troisième République. Laïque et libérale, elle est avec le Parti radical socialiste le… …   Wikipédia en Français

  • Alliance républicaine démocratique — Alliance démocratique (France) Pour les articles homonymes, voir Alliance démocratique. Fondée en 1901, l Alliance démocratique (AD) est la principale formation du centre droit durant la Troisième République. Laïque et libérale, elle est avec le… …   Wikipédia en Français

  • Gauche républicaine démocratique — Alliance démocratique (France) Pour les articles homonymes, voir Alliance démocratique. Fondée en 1901, l Alliance démocratique (AD) est la principale formation du centre droit durant la Troisième République. Laïque et libérale, elle est avec le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”