Gourmand

Gourmand

Le tronc de ce marronnier s'est brutalement couvert de rameaux épicormiques (gourmands), qui portent déjà des fleurs, après une exposition à la lumière due un élagage partiel
Détail d'un gourmand sur tronc de marronnier

En sylviculture, un gourmand (à ne pas confondre avec un drageon) est un rameau épicormique qui pousse spontanément sur un tronc d'arbre exposé à la lumière ; après une phase d'auto-élagage lorsqu'il poussait à l'abri de la canopée, ou sur un tronc émondé.

En horticulture, il s'agit par extension d'un rameau qui a pris une taille disproportionnée, comparée à celles des rameaux qui l’avoisinent

Dans la plupart des cas la connotation du mot est négative ; évoquant un rameau nouveau qui va détourner la sève des branches hautes existantes.

En réalité, l'apparition de gourmand est dans la plupart des cas un phénomène naturel et parfois salvateur pour l'arbre, qui peut grâce à ces gourmands augmenter sa capacité de photosynthèse et donc de croissance. Le gourmand constitue une sorte d'investissement pour l'arbre. En effet, il détourne de la sève au moment de sa pousse mais contribue à ce que l'arbre en produise plus une fois qu'il s'est développé. Sa connotation négative vient du fait qu'il fait perdre de la valeur commerciale au bois et qu'il peut perturber le travail des arboriculteurs fruitiers. En forêt, une partie des gourmands disparaitra par autoélagage quand ils ne seront plus exposé à la pleine lumière.

Origine des gourmands

Les gourmands sont produits par l'exposition à la pleine lumière ou suite à certains stress (taille par exemple). Dans les plantations sylvicoles, même à densité relativement faible, hormis sur les lisières, les gourmands sont peu nombreux. Leur nombre varie aussi selon l'espèce considérée.

Une étude[1] récente portant sur le chêne en plantations artificielles a montré que dans ce contexte (3 plantations à 1 333, 2 667 et 5 333 plants/hectare étudiés après 20 ans), ces variations de densité de plantation avait une faible importance (seule la parcelle la plus dense présentait un peu moins de gourmands, les deux autres ne présentant pas de différence significative), que 90 % des gourmands étaient âgés d'environ 1 an (taille moyenne de 6 cm), et que les arbres les moins vigoureux semblaient en développer plus que les autres.

Chez les fruitiers

En arboriculture fruitière, les gourmands sont des branches « à bois » (non ou peu fructifères) qu'on cherche à éliminer au profit des branches fruitières. On reconnaît le gourmand à son volume : les yeux près de la base sont très petits et éloignés les uns des autres; ceux de la partie supérieure, au contraire, sont gros et souvent développés en « faux rameaux ».

Le gourmand naît sur la tige sur le dessus des branches près des coudes, là où la circulation de la sève est ralentie, et présente un assez fort empâtement dès sa naissance. Par suite de cette position, il tend à prendre de la force au préjudice des autres branches et à détruire l'équilibre de l'arbre.

On prévient les désordres que les gourmands peuvent occasionner par le pincement, qu'il est quelquefois nécessaire de répéter, afin de maîtriser leur vigueur. On ne doit pas en rencontrer sur les arbres bien exposés à la lumière et bien soignés ; néanmoins l'arboriculteur cherche parfois à en faire naître pour les utiliser à refaire la charpente d'un arbre en partie épuisé ou ayant subi une casse

Chez les fruitiers, il est plus commun sur le pêcher que sur les autres arbres.

En viticulture, le gourmand est appelé "pampre".

Notes et références

  1. Colin F., Robert N., Druelle J.-L., Fontaine F. [2008]. Initial spacing has little influence on transient epicormic shoots in a 20-year-old sessile oak plantation. Annals of Forest Science 65(5). (2 fig., 4 tab., 41 réf.)
  • Portail du jardinage et de l'horticulture Portail du jardinage et de l'horticulture
  • Portail du bois et de la forêt Portail du bois et de la forêt
Ce document provient de « Gourmand ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gourmand de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gourmand — gourmand, ande [ gurmɑ̃, ɑ̃d ] adj. • 1354; o. i.→ gourmet 1 ♦ Vx Gros mangeur. ⇒ glouton, goinfre. ♢ Mod. Qui aime la bonne cuisine, mange par plaisir. Il est très gourmand. Gourmand comme un chat. (Suivi d un compl.) Il est très gourmand de… …   Encyclopédie Universelle

  • gourmand — gourmand, ande (gour man, man d ) adj. 1°   Qui mange avec avidité et avec excès. •   Le chien se pique d être Soigneux et fidèle à son maître, Mais il est sot, il est gourmand, LA FONT. Fabl. VIII, 25. •   À l égard du président, qui a huit ans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • gourmand — GOURMAND, [gourm]ande. adj. Glouton, goulu, qui mange avec avidité & avec excés. Il est extremement gourmand. un oiseau gourmand. le brochet est un poisson extremement gourmand. Il se met souvent au substantif, & alors il ne se dit que de l homme …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Gourmand — Sm jmd., der gern viel und gut ißt erw. fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. gourmand, das eigentlich Adjektiv ist und dessen Herkunft nicht sicher geklärt ist (vielleicht aus der Vorlage von Gourmet umgestaltet).… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • gourmand — gourmand, gourmet The older of these two historically unrelated loanwords from French is gourmand, which came into English in the 15c, first as an adjective meaning ‘greedy, fond of eating’ and later as a noun denoting such a person, which… …   Modern English usage

  • gourmand — late 15c., glutton, from M.Fr. gourmant glutton, originally an adj., gluttonous, of uncertain origin. Not connected with GOURMET (Cf. gourmet). Meaning one fond of good eating is from 1758. The gourmand is one whose chief pleasure is eating; but… …   Etymology dictionary

  • gourmand — Gourmand, Gulosus, Heluo heluonis, Ingluuiosus, Mando mandonis, Manduco manduconis. Un gourmand qui despend tous ses biens en gourmandise, Lurco lurconis. Les maistres gourmans, Gulae proceres. En gourmand et yvrongne, Temulenter, Gulose …   Thresor de la langue françoyse

  • Gourmand — Gour mand, n. [F.] A greedy or ravenous eater; a glutton. See {Gormand}. [1913 Webster] That great gourmand, fat Apicius. B. Jonson. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • gourmand — [goor mänd′; goor′mänd΄, goor mənd; goor′mənd] n. [ME gourmaunt < OFr gourmand, altered < ? gormet: see GOURMET] 1. Obs. a glutton 2. a person with a hearty liking for good food and drink and a tendency to indulge in them to excess 3.… …   English World dictionary

  • Gourmand — (fr., spr. Gurmang), Feinschmecker; daher Gourmandise, Leckerei, Leckerhaftigkeit …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”