Albas (Aude)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albas.

43° 00′ 25″ N 2° 44′ 06″ E / 43.0069, 2.735

Albas
Vue du village
Vue du village
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Aude
Arrondissement Arrondissement de Narbonne
Canton Canton de Durban-Corbières
Code commune 11006
Code postal 11360
Maire
Mandat en cours
Jean-Claude Montlaur
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Contrée de Durban-Corbières
Démographie
Population 59 hab. (1999)
Densité 2,6 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 00′ 25″ Nord
       2° 44′ 06″ Est
/ 43.0069, 2.735
Altitudes mini. 189 m — maxi. 533 m
Superficie 22,69 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Albas est une commune française des Corbières, située dans le département de l'Aude et la région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés les Albassiens (albasenc en occitan).

Devise d'Albas : "qual va a Albas se'n torno pas"

Sommaire

Géographie

Commune des Corbières située au pied du Mont Tauch sur le terroir Corbières (AOC)

Le géosynclinal d'Albas fait l'objet de nombreuses études géologiques, les différentes couches s'étendant du secondaire au quaternaire, dans lesquelles on a trouvé des fossiles d'œufs de dinosaures. Le paysage va de la garrigue aux chênes verts.

Le village ancien est construit à une altitude moyenne 270 mètres, la mairie est située à 250 m d'altitude

Histoire

Datant du second âge du fer, on trouve sur le « Roc de Carla » un modeste oppidum. Exploitation de ferrières (extraction du fer) dès le IVe et IIIe siècle avant notre ère. Les romains ont probablement nommé l’endroit ALBARES à cause des peupliers aux feuilles argentées qu’ils ont trouvé aux abords de l’actuel village.

Dans un acte de 963 concernant la donation du village voisin de Fontjoncouse à Aymeric, archevêque de Narbonne, on trouve pour la première fois écrite la mention VILLA ALBARES (ALBAS). En 1196, la vicomtesse Ermengarde de Narbonne fait don dans son testament du castrum (lieu fortifié) d’ALBAS, aux ordres militaires. Mais son neveu, Pierre de Lara, ne donnera qu’une partie d’Albas aux ordres Templiers et Hospitaliers. Une Commanderie Saint Jean est mentionnée à Albas en 1243. En 1226, Guillaume de Laroque de Carcassonne cède les biens qu’il possède à Albas à l’abbaye de Lagrasse. Dans le courant du XIIIe siècle, le comte de Foix en est le seigneur, puis en 1271, Aymeric, vicomte de Narbonne redevient le seigneur légitime du Castrum d’Albaribus Ferreriarum (Albas les Ferrières).

L'église est consacrée à Saint Paul, qui aurait été évangélisateur de Narbonne.

En 1503, Jean de Cascastel (village voisin) est cité comme seigneur du lieu. En 1523, Jean de Narbonne dit tenir du Roi la seigneurie d’Albas. Au cours de ce siècle, Rogier de Lubès, baille d’Albas, organise une association intercommunale pour défendre les intérêts de la population ruinée par les guerres franco-espagnoles. Le village de pisé est détruit, les habitants s’installent dans le castrum.

En 1576, le parlement de Toulouse attribue des biens de la famille Bellisens, dont ALBAS, à Pons Thomas Joseph DAVISARD. Au XVIIe siècle, Richelieu décide de reconquérir le Roussillon, Narbonne devient la place forte du dispositif français. Dans une ordonnance du 6 mai 1642, Louis XII place Albas dans la liste des localités dépendant de Narbonne. Au début du XVIIIe siècle, Albas fait partie de la baronnie de Talairan, et se place sous l’autorité spirituelle de l’Ordre de Malte. C’est pourquoi l’actuel blason d’Albas représente une croix de Malte blanche sur fond rouge. A la révolution, les biens de la famille DAVISARD sont confisqués, Albas les Ferrières devient une commune. En 1830, la culture de la Garouille (chêne nain qui fournissait le colorant vermillon) et la fabrication du charbon constituent l’activité économique principale d’Albas, avec la culture de la luzerne et l’élevage (chèvres pour le lait, ovins pour la viande, mulets pour les déplacements). L’exploitation du fer qui se bornait à recueillir le minerai à fleur de roche (ferrières) au moyen âge, laisse place au début du XXe siècle à des mines sur le plateau de Lacamp. Le fer était emporté par chariots et par la petite voie ferrée reliant Durban à Tuchan, jusqu’en 1930. La voie ferrée est délaissée au profit des premiers camions, les mines deviennent trop coûteuses, elles sont abandonnées en 1930. Les puits de mine ont été fermés, seuls quelques initiés savent y pénétrer par des galeries discrètes. On peut apercevoir les restes d’une carrière de marbre rose sur la route de Cascastel, près du village.

Héraldique

Article détaillé : Armorial des communes de l'Aude.
Blason Blasonnement
De gueules, à la croix de Malte d'argent bordée d'or.


Administration

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Jean-Claude Montlaur PS  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999
56 72 59 72 70 59
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes

Population : viticulteurs, éleveurs, maçons, retraités de divers pays d'Europe, familles en vacances l'été.

Économie

Deux troupeaux de moutons ouvrent une alternative à la viticulture qui était l'activité dominante du XXe siècle.

A la fin du XIXe siècle, le village comptait 600 habitants, une école et 3 curés habitaient la capélagne (presbytère). Avant la vigne, on y cultivait les céréales et la luzerne d'Albas était renommée.

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références


Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albas (Aude) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Albas (Aude) — Albas …   Deutsch Wikipedia

  • Albas (Aude) — Para otros usos de este término, véase Albas. Albas …   Wikipedia Español

  • Albas, Aude — french commune nomcommune=Albas région=Languedoc Roussillon département=Aude arrondissement=Narbonne canton=Durban Corbières insee=11006 cp=11360 maire=Jean Claude Montlaur mandat=2001 2008 intercomm=Durban Corbières longitude=2.735… …   Wikipedia

  • Albas — ist die Bezeichnung mehrerer Gemeinden in Frankreich: Albas (Aude), Gemeinde im Département Aude Albas (Lot), Gemeinde im Département Lot Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter …   Deutsch Wikipedia

  • Albas — is the name of 2 communes in France:* Albas, in the Aude department * Albas, in the Lot department …   Wikipedia

  • Albas — Désigne celui qui est originaire d Albas, nom de deux communes dans le Lot et dans l Aude. Signification du toponyme : lieu où pousse le peuplier blanc (occitan albar ) …   Noms de famille

  • Aude (IGP) — Pour les articles homonymes, voir Aude. Languedoc Roussillon Désignation(s) Languedoc Roussillon Appellation(s) principale(s) aude[1] Type d appellation(s) IGP …   Wikipédia en Français

  • Albas — El término Albas puede referirse a: Albas, comuna francesa en el departamento de Aude. Albas, comuna francesa en el departamento de Lot. Esta página de desambiguación cataloga artículos relacionados con el mismo título. Si llegaste aquí a través… …   Wikipedia Español

  • Albas — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Albas, commune française de l Aude Albas, commune française du Lot Catégorie : Homonymie …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes de l'Aude — Sur les autres projets Wikimedia : « Armorial des communes de l Aude », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de l Aude. Sommaire : Haut A B C D E… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”