Alban Berg
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berg.
Alban Berg
Alban Berg Bueste Schiefling 01.jpg
Nom de naissance Alban Maria Johannes Berg
Naissance 9 février 1885
Vienne, Drapeau d'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès 24 décembre 1935
Vienne, Drapeau d'Autriche Autriche
Activité principale Compositeur
Maîtres Arnold Schönberg
Élèves Théodor Wiesengrund Adorno, Joseph Rufer, Hans Erich Apostel, Joseph Polnauer, Friedrich Cerha, Willi Reich
Conjoint Hélène Nahowsky, première femme de Berg
Famille Père : Conrad (commerçant),

Mère : Johanna,
Deux frères : Charli (pianiste) et Hermann,
Une sœur : Smaragda

Œuvres principales

Alban Maria Johannes Berg est un compositeur autrichien, né le 9 février 1885 à Vienne et mort dans la même ville le 24 décembre 1935.

Sommaire

Biographie

Comme son ainé de 2 ans Anton Webern, il fut l'élève d'Arnold Schönberg. Sous l'influence de ce dernier, il abandonne les fonctions tonales classiques en 1909 et adopte la technique des douze sons (dodécaphonisme) en 1926. Berg a vécu l'essentiel de sa vie à Vienne où, grâce à son indépendance financière, il a consacré sa vie à la musique.

C'est en 1900, année qui marque la mort de son père qu'il compose de façon autodidacte ses quinze premiers Lieder.

En 1908 il reviendra horrifié par le caractère mondain d'un pélerinage à Bayreuth, comme ses amis Arnold Schönberg et Anton Webern.

Il se marie à Hélène Nahowsky le 3 mai 1911 son beau-père lui donnant sa fille contre une conversion au protestantisme. C'est la même année qu'il envisage le « SchönbergBuch ».

Fait un Almanach en 1912 avec Vassily Kandinsky qui regroupe kandinsky, Marc, Auguste, Macke.

C'est en 1910 qu'il créé une association de littérature et de musique qui s'intégrera par la suite à la société « Verein für Kunst und Kultur » « société pour l'art et la culture ». Il a fondé, avec Anton Webern, la Seconde école de Vienne.

Œuvres

De 1907 à 1911, Alban Berg compose, en autodidacte, environ quatre-vingts lieder dont il fait interdire une grande partie. Seulement sept sont choisis pour être orchestrés et arrangés en cycles en 1928. Et quelques œuvres pour piano à quatre mains sous l'influence du romantisme germanique. Il a alors parmi ses idoles Gustav Mahler et Richard Wagner.

En 1904, âgé de 19 ans, il devient élève d'Arnold Schoenberg, il semble alors qu'il ne puisse exprimer son talent autrement que par la voix. Mais sous l'enseignement de ce maître révolutionnaire de la musique moderne, Berg est transformé. Cette période charnière de sa vie débute par les Sieben frühe Lieder[1]composés entre 1905 et 1908 dans lequel il s'est imprégné des techniques nouvelles initiées par son maître. La Sonate, op.1 (1908), pour piano, est rédigée sans le recours atonale, mais c'est en 1910, avec son troisième opus, le Quatuor à cordes no 1, qu'il se sépare du piano et de la voix et adopte déjà un atonalisme franc.

C'est avec l'opéra que l'œuvre de Berg atteint son apogée, en particulier avec Wozzeck, achevé en 1922 et créé en 1925. Le sujet de cet opéra, qu'il tire de la pièce de Georg Büchner, est très marqué par la psychologie et développe un aspect social assez typique de l'expressionnisme. Il y mélange tradition, avec parfois l'utilisation de la musique tonale et des influences romantiques, et modernisme, avec l'atonalité et de nombreuses techniques développées par Schönberg tel que le Sprechgesang et même l'utilisation d'une série, sans être encore vraiment développée au sens dodécaphonique.

C'est avec l'œuvre qui suit, le Kammerkonzert (« Concerto de chambre »), achevée en 1925, qu'il débute sa période dodécaphonique qui durera jusqu'à la fin de sa vie. Il compose alors des œuvres marquantes telles que la Suite lyrique (pour quatuor à cordes, 1926), et le Concerto « à la mémoire d'un ange », pour violon et orchestre, en 1935. Dans ce dernier, il réintroduit des accords tonals au sein du langage dodécaphonique, ce qui lui permet de renouer avec le passé en citant un choral de Jean-Sébastien Bach, Es ist Genug (cantate BWV 60), et une chanson populaire.

Sa dernière œuvre, Lulu, est le premier opéra dodécaphonique de l'histoire de la musique. L'opéra ne sera achevé qu'en 1979 par Friedrich Cerha en raison de la mort du compositeur d'une septicémie en 1935. Comme dans son précédent opéra, le sujet traite des préoccupations psychologiques et sociales.

Liste chronologique

Les quatre-vingts lieder composés avant qu'il ne suive les leçons de Schoenberg ainsi que les transcriptions de ses œuvres ou de celle d'autres compositeurs sont exclus de cette liste. Cependant, celle-ci demeure exhaustive dans ce cadre.

Les dates indiquées sont celles de l'écriture et non de la création.

Liste chronologique des transcriptions

  • 1911 - Arnold Schönberg : op 5, op 10, symphonie de chambre et quelques Gurre Lieder, transcrites pour piano.
  • 1921 - Johann Strauss II : Wein, Weib, Gesang (en français, Aimer, boire et chanter), op. 333, transcrit par Alban Berg pour quatuor à cordes et piano ;
  • 1928 - Trois pièces de la Suite lyrique, transcrites pour orchestre à cordes ;
  • 1928 - Sieben frühe Lieder, transcrits pour mezzo-soprano et orchestre ;
  • 1934 - Lulu Suite, fragments symphoniques de son opéra Lulu, pour soprano et orchestre ;
  • 1935 - Adagio du Kammerkonzert transcrit pour violon, clarinette et piano.

Alban Berg a corrigé l'orchestration qu'Ernst Křenek a faite de la Symphonie no 10 de Gustav Mahler, qu'il n'avait pu lui même achever.

Bibliographie

  • T.W. Adorno, Alban Berg, le maître de la transition infime, Gallimard, 1989.
  • Pierre Jean Jouve et Michel Fano, Wozzeck d'Alban Berg, Plon, 1953 ; 10/18, 1964 ; Christian Bourgois, 1999.
  • Daniel Banda, L'Attente vaine, Wozzeck et Lulu, Actes Sud, 1992.
  • Dominique Jameux, Berg, Solfèges, Plon, 1980.
  • Caroline Delume et Ann-Dominique Merlet, La musique du XXE Siècle, Alban Berg, Mnemosis, Fuseau, 2001.

Anecdotes

  • Dans le film allemand Pingpong (2006) de Matthias Luthardt, une sonate de Berg est au cœur d'une relation mère-fils difficile. La mère, ex-pianiste, harcèle son fils dans la perspective d'une audition où son fils doit jouer ce morceau.

Notes

  1. On trouve souvent le nom anglais de Seven early songs, signifiant « Sept lieders de jeunesse »
  2. Après Wozzeck, Berg ne numérote plus ses œuvres avec un numéro d'opus, sans quoi ce nombre s'élèverait à douze, sans compter les transcriptions.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alban Berg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alban Berg — (* 9. Februar 1885 in Wien; † 24. Dezember 1935 ebenda) – am 1. März 1885 in der Pfarrkirche St. Peter auf den Namen Albano Maria Johannes Berg getauft (das ‚o‘ in Albano stand nur auf dem Taufschein und tauchte danach nie wieder… …   Deutsch Wikipedia

  • Alban Berg — Alban Maria Johannes Berg Nacimiento 9 de febrero de 1885 Viena, Austria, Imperio austrohúngaro …   Wikipedia Español

  • Alban Berg — Alban Maria Johannes Berg (February 9, 1885 ndash; December 24, 1935) was an Austrian composer. He was a member of the Second Viennese School with Arnold Schoenberg and Anton Webern, and produced compositions that combined Mahlerian Romanticism… …   Wikipedia

  • Alban Berg — Alban Maria Johannes Berg fue un compositor austriaco nacido y muerto en Viena (9 de febrero de 1885 – 24 de diciembre de 1935). Fue llamado el romántico de los dodecafónicos , pues aun en las obras que escribió en ese estilo sobrevive la… …   Enciclopedia Universal

  • Alban Berg — noun Austrian composer in Schoenberg s twelve tone music system (1885 1935) • Syn: ↑Berg • Instance Hypernyms: ↑composer …   Useful english dictionary

  • Alban Berg — (1885 1935) Austrian composer known for his use of atonic and 12 tone styles, student and friend of Arnold Schoenberg …   English contemporary dictionary

  • Alban-Berg-Quartett — Das Alban Berg Quartett (benannt nach dem Komponisten Alban Berg) war eines der weltweit führenden Streichquartette. Es wurde nach langer interner Vorbereitungszeit 1971 in Wien gegründet und debütierte im Wiener Konzerthaus. Das Quartett erhielt …   Deutsch Wikipedia

  • Alban Berg-Quartett — Das Alban Berg Quartett (benannt nach dem Komponisten Alban Berg) war eines der weltweit führenden Streichquartette. Es wurde nach langer interner Vorbereitungszeit 1971 in Wien gegründet und debütierte im Wiener Konzerthaus. Das Quartett erhielt …   Deutsch Wikipedia

  • Alban Berg Quartet — Infobox musical artist Name = Alban Berg Quartett Img capt = Landscape = Background = classical ensemble Origin = Vienna, Austria Genre = Classical Occupation = Chamber ensemble Years active = 1971 2008 Label = EMI URL = Current members = Günter… …   Wikipedia

  • Alban Berg Quartett — Das Alban Berg Quartett (benannt nach dem Komponisten Alban Berg) war eines der weltweit führenden Streichquartette. Es wurde nach langer interner Vorbereitungszeit 1971 in Wien gegründet und debütierte im Wiener Konzerthaus. Das Quartett erhielt …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”