Alan Smithee

Alan Smithee (on rencontre aussi les formes Allen Smithee, Alan Smythee et Adam Smithee) est né à Hollywood en 1955 : c'est le pseudonyme utilisé aux États-Unis par les réalisateurs déboutés ou mécontents de leur film. Alan Smithee est d'ailleurs l'anagramme ironique de The Alias Men (« les hommes au nom d'emprunt » en français).

Dans un pays où l'Oscar du meilleur film est souvent attribué à son producteur (qui a également le dernier mot sur la final cut), la DGA (Directors Guild of America, le syndicat des réalisateurs) s'est battue pendant des années pour imposer le réalisateur comme l'auteur du film. A contrario, elle n'autorise pas un réalisateur à utiliser un pseudonyme ou à demander le retrait de son nom du générique. S'il estime que son travail a été bafoué par son producteur, un réalisateur peut néanmoins saisir la DGA. Si sa requête est acceptée, celle-ci l'autorise à signer son film Alan Smithee.

Le nom apparaît pour la première fois en 1955 dans le film de télévision The Indiscret Mrs. Jarvis. Le premier film de cinéma signé Alan Smithee est Une poignée de plombs (Death of a Gunfighter) réalisé en 1967 par Don Siegel et Robert Totten :

« Quand j'ai refusé d'être crédité pour la réalisation du film Une poignée de plomb, de même que Bob Totten, la DGA inventa un pseudonyme pour Totten et moi, Allen Smithee. Comme le film a été plutôt bien accueilli, j'ai dit à tous mes amis qui voulaient être réalisateurs de changer leur nom pour Smithee et de revendiquer la paternité du film. Je ne sais pas si quelqu'un l'a fait. Je pense encore que dans certaines circonstances ils auraient pu briser la barrière magique et devenir réalisateurs. »

« When I refused to take directing credit for the film Death of a Gunfighter, as did Bob Totten, the Directors' Guild made up a pseudonym for Totten and myself, 'Allen Smithee'. As the picture was well received, I told my young friends who wanted to be directors to change their name to Smithee and take credit for direction of the picture. I don't know if anyone did this. I still think under certain circumstances, they might have cracked the 'magic barrier' and become directors. »

— Don Siegel, A Siegel Film, Faber and Faber, Londres, 1993, p.320, 321.

Néanmoins, depuis la publicité faite autour du pseudonyme par le film An Alan Smithee Film: Burn Hollywood Burn (1997), la DGA ne considère plus le nom comme un pseudonyme efficace.

Dans le même registre, la traduction du roman Code source de William Gibson est signée Alain Smissi.[1]


Sommaire

Filmographie

comme réalisateur

  • 1965 : The 1965 Parade of Homes (TV)
  • 1967 : Une Poignée De Plombs
  • 1978 : The Barking Dog
  • 1980 : Gypsy Angels
  • 1984 : Paper Dolls ("Paper Dolls") (série TV)
  • 1985 : Joan Rivers and Friends Salute Heidi Abromowitz (TV)
  • 1985 : McGyver Episode Premier (S01 E01) (TV)
  • 1986 : Dalton: Code of Vengeance II (TV)
  • 1990 : Catchfire
  • 1991 : The Owl (TV)
  • 1992 : Bay City Story (TV)
  • 1994 : The Birds II: Land's End (TV)
  • 1995 : Senior Trip
  • 1995 : Raging Angels
  • 1996 : Hellraiser 4
  • 1997 : Dilemma
  • 1997 : An Alan Smithee Film (An Alan Smithee Film: Burn Hollywood Burn)
  • 1997 : Firehouse (TV)
  • 1999 : Soul's Ark (vidéo)
  • 1999 : American History X
  • 1999 : The Coroner
  • 2000 : Supernova
  • 2002 : Schulmädchen (TV)
  • 2003 : Here Comes Santa Claus
  • 2004 : Team Spirit (TV)
  • 2004 : Alan Smithee Presents 'The Andy Griffith Show' (vidéo)
  • 2005 : Street Walkers 3 (vidéo)
  • 2005 : Living Better with Steve Spitz (série TV)
  • 2005 : Apetito desesperado
  • 2007 : Sexy Devil

comme scénariste

  • 1989 : Dune dans sa version TV (David Lynch, aussi réalisateur du film, a en fait utilisé le pseudonyme de Judas Booth pour signifier qu'il considérait que le studio l'avait trahi et avait tué le film : Judas étant le prénom de l'apôtre qui aurait trahi Jésus de Nazareth, et Booth, le nom de l'assassin d'Abraham Lincoln)[2].
  • 2000 : 2 G's & a Key (vidéo) : Warren
  • 2000 : The Tony Blair Witch Project
  • 2000 : The Frozen Inferno (vidéo)
  • 2002 : An Enraged New World
  • 2003 : Grønne slagtere - en virkelig god marinade, De (TV)
  • 2005 : Snowed

comme acteur

  • 1989 : Panique sur le green (Blades) : Engineer
  • 1995 : Destination Vegas : Cop #3
  • 1996 : Flynn : Man in Black

comme producteur

  • 1998 : Wadd: The Life and Times of John C. Holmes
  • 2004 : Alan Smithee Presents 'The Andy Griffith Show' (vidéo)

comme directeur de la photographie

  • 2003 : Grønne slagtere - en virkelig god marinade, De (TV)
  • 2003 : Wash Dry and Spin Out

comme compositeur

  • 1994 : Killing Mom

comme monteur

Voir aussi

Références

Dans l'épisode Hippie Hip Hourra des Simpson (saison 10), on peut voir que la publicité réalisée par Monsieur Burns est signée Alan Smithee.

  1. Ghoraa-Gobin, Géographie et éthique, p. 195 
  2. page « trivia » du film Dune sur l’Internet Movie Database - Version plus complète en anglais

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alan Smithee de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alan Smithee — ist ein Pseudonym. Es steht für einen fiktiven Regisseur, der in Filmen geführt wird, in denen der eigentliche Regisseur seinen Namen nicht mit dem Werk in Verbindung gebracht haben möchte. Von 1968 bis 2000 wurde es von der Directors Guild of… …   Deutsch Wikipedia

  • Alan Smithee — For the 1997 film, see ,Alan Smithee (or the alternate spellings Allen Smithee, Alan Smythee, and Adam Smithee) is a pseudonym that has been used since 1968 by film directors who wished to be dissociated from a film. Until a policy change in the… …   Wikipedia

  • Alan Smithee — En este artículo sobre cine se detectaron los siguientes problemas: Necesita ser wikificado conforme a las convenciones de estilo de Wikipedia. Carece de fuentes o referencias que aparezcan en una fuente acreditada. Por fa …   Wikipedia Español

  • Alan Smithee film —   the pseudonym used by directors who refuse to put their name on a film and want to disassociate themselves, usually when they believe their control or vision has been co opted by the studio (i.e., the film could have been recut, mutilated and… …   Glossary of cinematic terms

  • An Alan Smithee Film: Burn Hollywood Burn — Filmdaten Deutscher Titel: Fahr zur Hölle Hollywood Originaltitel: An Alan Smithee Film: Burn Hollywood Burn Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 1998 Länge: ca. 82 Minuten Originalsprache: Engli …   Deutsch Wikipedia

  • Alan Smith (disambiguation) — Alan Smith may refer to:* Alan Smith (All Black) (born 1942), New Zealand rugby player * Alan Smith (cricketer) (born 1936), English cricketer * Alan Smith (shooting) ( fl. 1980s), Australian shooter * Alan Smith (radio) ( fl. 2000s), British… …   Wikipedia

  • Alan Moore — For other people named Alan Moore, see Alan Moore (disambiguation). Alan Moore Born Alan Oswald Moore 18 November 1953 (1953 11 18) (age 57) Northampton, Northamptonshire, England, UK …   Wikipedia

  • Allen Smithee — Der als Filmregisseur oft genannte Alan Smithee ist ein Anagramm von „The Alias Men“. Das bedeutet, dass bei Filmen, in denen der eigentliche Regisseur seinen Namen nicht mit dem Werk in Verbindung gebracht haben wollte, ein Alan Smithee Regie… …   Deutsch Wikipedia

  • The Alias Men — Der als Filmregisseur oft genannte Alan Smithee ist ein Anagramm von „The Alias Men“. Das bedeutet, dass bei Filmen, in denen der eigentliche Regisseur seinen Namen nicht mit dem Werk in Verbindung gebracht haben wollte, ein Alan Smithee Regie… …   Deutsch Wikipedia

  • Die Hölle von Hollywood — Filmdaten Deutscher Titel: Fahr zur Hölle Hollywood Originaltitel: An Alan Smithee Film: Burn Hollywood Burn Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 1998 Länge: ca. 82 Minuten Originalsprache: Engli …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”