Alan Freed
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Freed.


Alan Freed, né le 15 décembre 1921 à Johnstown en Pennsylvanie et mort le 20 janvier 1965 à Palm Springs en Californie, est un disc-jockey radio qui joua un rôle majeur dans la promotion du rock 'n' roll et du rhythm and blues dans les années 1950.

Biographie

Vétéran de la Seconde Guerre mondiale, Alan Freed débute sa carrière radio comme commentateur sportif à WKST à New Castle en Pennsylvanie, puis devient directeur des programmes sur WKBN à Youngstown dans l'Ohio, puis WIBE à Philadelphie. Ces performances sur ces stations locales lui permettent de rejoindre WAKR à Akron dans l'Ohio puis WKEL à Cleveland en tant qu'animateur.

Il rejoint WJW en 1951, où il anime un programme de soirée : Moondog's Rock'n'Roll Party. C'est la première diffusion du rock 'n' roll à une large audience. Alan Freed trouve son nom au rock 'n' roll en reprenant une expression en usage depuis les années 1930 dans certaines chansons de rhythm and blues et qui signifie en argot « dancer » ou « faire l'amour »[1].

Il organise dès 1952 les premiers concerts d'artistes noirs. Alan Freed est le premier DJ blanc a soutenir avec force des artistes noirs jouant la « musique du diable ». La grande station new-yorkaise fait un pont d'or à Alan Freed en 1954. Freed anime alors ses programmes en direct du Paramount Theater de Brooklyn. Freed passe ensuite chez WABC.

Freed fait également l'acteur dans quelques films traitant des débuts du rock 'n' roll aux côtés de ses amis musiciens. Citons Rock Around the Clock (1956), Rock, Rock, Rock (1956), Mr. Rock and Roll (1957), Don't Knock the Rock (1957) et Go, Johnny Go! (1959).

La bonne société américaine en fait son ennemi numéro 1, mais Alan Freed s'avère longtemps intouchable en raison de sa popularité, sans égal dans le monde de la radio. À l'image du mouvement rock qui « meurt » en 1959, Alan Freed est renvoyé de chez WABC.

La carrière médiatique de Freed ne se limite pas à la radio, et la télévision utilise également ses talents. En 1957, son show télé est annulé quand le chanteur noir Frankie Lymon est filmé dansant avec une femme blanche.

Il signe également quelques textes de chansons pour Chuck Berry notamment.

Suite au scandale de la Payola, Alan Freed est totalement discrédité par une bonne société américaine qui tenait, enfin, sa revanche. Le procès se tint en décembre 1962 et Alan Freed préféra plaider coupable, héritant d'une amende formelle de 300 dollars. Fin 1964, de nouvelles attaques fusent concernant la fiscalité de Freed, alors à l'hôpital. Il décède le 20 janvier 1965.

Alan Freed est considéré aujourd'hui comme l'un des plus importants DJ radio du XXe siècle.

Notes et références

  1. (en) The Dawn of Rock 'n Roll - Morgan Wright's HoyHoy.com



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alan Freed de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alan Freed — (December 15, 1921 ndash; January 20, 1965), also known as Moondog, was an American disc jockey who became internationally known for promoting African American Rhythm and Blues music on the radio in the United States and Europe under the name of… …   Wikipedia

  • Alan Freed — Nombre real Albert James Freed Nacimiento 15 de diciembre de 1921 Windber, Pennsylvania, Estados Unidos Fallecimiento 20 de en …   Wikipedia Español

  • Alan Freed — (* 15. Dezember 1921 in Windber, Somerset County (Pennsylvania); † 20. Januar 1965 in Palm Springs) war ein US amerikanischer Discjockey. Für viele ist er der Inbegriff des Rock ’n’ Roll DJs. Er war einer der ersten, der Rhythm and Blues in… …   Deutsch Wikipedia

  • Alan Dale (cantante) — Alan Dale Datos generales Nombre real Aldo Sigismondi Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Alan Dale (singer) — Alan Dale (July 9, 1926 – April 20, 2002) was a singer of traditional popular and rock n roll music.Early lifeHe was born Aldo Sigismondi in the Brooklyn borough of New York, New York. His father, Aristide Sigismondi, immigrated to the United… …   Wikipedia

  • Freed — ist der Name von Alan Freed (1922 1965), US amerikanischer Discjockey Arthur Freed (1894 1973; eigentlich Arthur Grossman), US amerikanischer Musicalproduzent und Liedertexter Isadore Freed (1900–1960), US amerikanischer Komponist James Ingo… …   Deutsch Wikipedia

  • Alan Fred — Moondog Coronation Ball Konzertposter Alan Freed (* 15. Dezember 1921 in Windber, Somerset County (Pennsylvania); † 20. Januar 1965 in Palm Springs) war ein US amerikanischer Discjockey. Für viele ist er der Inbegriff des Rock ’n’ Rol …   Deutsch Wikipedia

  • Freed — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Arthur Freed (1894 1973), producteur et parolier américain Alan Freed, (1922 1965); disc jockey américain Fred Freed (1903 1983), musicien… …   Wikipédia en Français

  • FREED, ALAN — (1922–1965), U.S. disc jockey. Born in Salem, Ohio, Freed spent two years at Ohio State University, where he played the trombone and led the Sultans of Swing, a band named after a famous group in Harlem. After two years in the Army, Freed started …   Encyclopedia of Judaism

  • Alan Gell — is a man from North Carolina, United States who was sentenced to death for the crime of first degree murder. He was later freed from death row, after it was discovered that the prosecution had withheld significant exculpatory evidence and… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”