Alain Le Nost

Alain Le Nost est un artiste peintre français né en 1934 à Guingamp d'une vieille famille bretonne originaire du Trégor et de l'Argoat. Il vit et peint à Paimpol.

Parcours

Il commence à peindre à dix-sept ans en 1952. Il rencontre Armand Drouant, c'est le début de sa vocation d'artiste et de sa formation de peintre dont il fera son seul et unique métier. Sur les conseils d'Armand Drouant en 1954 le jeune peintre séjourne à Paris à l'Académie de la Grande Chaumière (Atelier Yves Brayer) puis en 1959 à l'Académie de la Section d'Or (Atelier Souverbie).

Il devient professionnel en 1965.

Il dépose en 1989 l’appellation « Peinture Essentialiste™ » dont il est le créateur. Sa quête de l'essentiel le conduit aujourd'hui à une spontanéité gestuelle... Ses sources d’inspirations sont variées. Il est avant tout chantre de sa Bretagne natale, sur laquelle son regard se renouvelle sans cesse, mais ses thèmes sont universels: l’Ouest Américain, les fonds marins, l’Espagne, la Grèce...


Si Paimpol est aujourd’hui une ville d’artistes, elle le doit un peu à Alain Le Nost. Arrivé ici en 1964, le peintre a su construire au fil des ans sa notoriété. Il créa en 1970 au centre ville de Paimpol le tout premier Atelier d'Artiste ouvert au public. Cela ne s’est pas fait tout seul loin s’en faut, mais au prix de longues heures de travail devant le chevalet. Pour organiser la palette, maîtriser le geste, communier avec le monde. Aller chercher l’indicible et le révéler sur la toile. « On entre en peinture, explique-t-il, comme on entre en religion. Quand je suis à l’atelier, c’est comme si j’entrais dans un autre univers. Pour aller au plus profond de moi même, je dois me concentrer. Et cette concentration est telle que je ne conçois pas de m’exhiber en public pour peindre. La peinture est un don total de soi. Il faut faire et refaire. Cent fois sur le métier remettre son ouvrage. L’artiste qui se satisfait d’un résultat n’évolue pas. »

Un travail à l’atelier

Et son regard de peintre sur le monde ? : « On peut très passer mille fois en un lieu sans rien voir. Et puis un jour, tous les paramètres sont là. La lumière ! Une émotion ! C’est là qu’on a envie de peindre. C’est le début de l’aventure. » Quelques croquis : des notes prises sur le vif en ne retenant que les choses essentielles. L’œil transmet au cerveau qui commande à la main. Puis vient le travail à l’atelier. « C’est un travail de recherche donc plus intériorisé. » Sur le chevalet la toile se compose. Un rythme. Un équilibre de volumes. Et puis c’est l’œuvre qui se crée couche après couche jusqu’à retrouver l’émotion du départ. C’est dans le numéro de « Pratique des Arts » de juin-juillet 1996, que l’artiste va pour la première dévoiler sa technique. Une mine d’informations pour les jeunes peintres. En conclusion, il livre de précieux conseils : « Ayez la volonté d’oser afin de sortir du conventionnel. Restez vous-même. Evitez de copier ou de recopier. » Un maître mot : « la sincérité ; levier qui permet de soulever des montagnes. Et il ajoute « Certains artistes ont pourtant peur des sacrifices. Ils tournent en dérision les années de galère de leurs prédécesseurs. Ils pensent pouvoir arriver sans souffrances. Mais y a-t-il création sans peine ? »

L’artiste n’a jamais succombé aux facilités de la barbouille alimentaire même dans les périodes les plus difficiles de sa vie. Sûr de la qualité de sa peinture, confiant en son évolution, il a toujours su prendre des risques pour explorer de nouveaux horizons : l’Ouest Américain, les fonds sous-marins, l’Espagne de Cervantès. Ainsi, depuis l’an 2000, Alain Le Nost a franchi une nouvelle étape. Son œil s’ouvre de plus en plus sur le monde. Il se considère comme « un peintre breton mais tout à fait libre de regarder ailleurs. Un peintre universel. Honorer la Bretagne et se battre pour elle, ce n’est pas seulement chanter la Bretagne... »

Alain Le Nost a réussi. Il a montré la voie à beaucoup d’artistes. Souvent imité quand ce n’est pas copié. Mais dans le meilleur des cas, des peintres s’appuient sur ses enseignements pour trouver leur propre voie. Alain le Nost vit pour peindre et peint pour vivre. De la peinture et rien d’autre… !!! (Extrait de La Presse d'Armor)

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alain Le Nost de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste d'articles sur la Bretagne — Projet:Bretagne/Index Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste d'articles sur la Bretagne et les pays celtiques — Projet:Bretagne/Index Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Projet:Bretagne/Index — Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Paimpol — 48° 46′ 43″ N 3° 02′ 43″ W / 48.7786111111, 3.04527777778 …   Wikipédia en Français

  • Pempoull — Paimpol Paimpol Le port de plaisance Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Yannick Pelletier —  Pour l’article homonyme, voir Yannick Pelletier (joueur d échecs).  Pour les articles homonymes, voir Pelletier (homonymie). Yannick Pelletier est un écrivain français né en 1948 à Saint Brieuc. Professeur agrégé de lettres classiques …   Wikipédia en Français

  • Liste de peintres bretons — Cette liste présente les peintres bretons, originaires de Bretagne ou ayant significativement travaillé dans cette région[1]. Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V …   Wikipédia en Français

  • Liste de gisants de France — Cette page est destinée à fournir une liste non exhaustive des principaux gisants situés en France. Elle est articulée dans l ordre géographique, par département, puis par commune, puis par lieu ou édifice (cimetière, église, musée, autre), puis… …   Wikipédia en Français

  • faux — 1. faux, fausse [ fo, fos ] adj. et n. m. • fals 1080; puis faus; lat. falsus, p. p. adj. de fallere « tromper » I ♦ Adj. 1 ♦ Qui n est pas vrai, qui est contraire à la vérité (pensable, observable). Une fausse opinion, un faux axiome. Avoir des… …   Encyclopédie Universelle

  • jet — 1. jet [ ʒɛ ] n. m. • XIIe; de jeter I ♦ 1 ♦ Action de jeter; mouvement d une chose lancée parcourant une certaine trajectoire. ⇒ 2. lancer. Jets de pierres. Armes de jet : traits, ou armes permettant de lancer des traits. Mar. Jet à la mer :… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”