Alain Corbin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corbin.

Alain Corbin, né le 12 janvier 1936 à Lonlay-l'Abbaye[1], est un historien français spécialiste du XIXe siècle en France.

Sommaire

Parcours et œuvre

Il suit des études à l’université de Caen où il a notamment comme professeur Pierre Vidal-Naquet. Professeur à l’université Paris I - Panthéon-Sorbonne, il a travaillé sur l’histoire sociale et l’histoire des représentations. On dit de lui qu’il est « l’historien du sensible », tant il a marqué sa discipline par son approche novatrice sur l’historicité des sens et des sensibilités.

On lui doit plusieurs ouvrages, dont Le Monde retrouvé de Louis-François Pinagot, sur les traces d’un inconnu, 1798-1876 (1998), biographie d’un sabotier inconnu choisi au hasard dans les archives de l’Orne. Ce travail s’inscrit dans le concept de la microhistoire.

Par ailleurs, il a travaillé sur le désir masculin de prostitution (Les Filles de noce, 1978), l’odorat et l’imaginaire social (Le Miasme et la Jonquille, 1982), l’homme et son rapport au rivage (Le Territoire du vide, 1990), le paysage sonore dans les campagnes françaises du XIXe siècle (Les Cloches de la terre, 1994) et la création des vacances (L’Avènement des loisirs, 1996). Il a aussi publié un livre d’entretiens avec Gilles Heuré (Historien du sensible, 2000). En 2005, ses étudiants lui ont rendu hommage dans un livre collectif qui rend compte de son itinéraire historiographique : Anne-Emmanuelle Demartini et Dominique Kalifa (dir.), Imaginaire et sensibilités au XIXe siècle : études pour Alain Corbin, Paris, Créaphis, 2006.

Le Miasme et la Jonquille

Il s'agit d'un des principaux ouvrages d'Alain Corbin.
L'auteur s'y intéresse à ce qu'il nomme la « révolution olfactive » et explique que l’odorat est un « construit social » qui s'est lentement transformé au fil de l'histoire. Alain Corbin montre comment les représentations des élites - et notamment des savants - ainsi que celles du peuple vont se répercuter sur les grands principes qui régissent l'urbanisme. Les rues du XVIIIe siècle sont en effet connues pour leur fétidité. L'eau suscite la méfiance ; les médecins l'associent à la notion de malsain. On pense alors que les individus sont gouvernés par leurs " humeurs ". La puissance des odeurs corporelles est supposée témoigner de la vigueur des individus. Prisons, hôpitaux mais aussi tribunaux ou casernes incarnent alors l'insalubrité.
L'auteur explique que le " seuil de tolérance " aux odeurs va évoluer, notamment sous l'effet de l'émergence d'une nouvelle perception des odeurs très clivée socialement. C'est l'époque où naissent les premières théories hygiénistes qui visent à " purifier " les villes en permettant à l'eau et à l'air de mieux circuler et d'emporter avec eux détritus et miasmes. C'est également la période durant laquelle on cherche à dé-densifier les villes en " dés-entassant" les hommes. On tente de " dés-odoriser" la sphère publique en se focalisant sur la puanteur supposée des plus pauvres de leurs habitants.
Au XIXe siècle, un tournant s'opère. On n'amalgame plus les mauvaises odeurs et le peuple. On considère au contraire que la salubrité urbaine est le produit de celle de la population dans sa globalité. La bourgeoisie crée de nouveaux codes, valorisant les parfums discrets. Une épidémie de choléra fait toutefois renaître l'idée selon laquelle les classes défavorisées seraient des vecteurs de maladies et de puanteur. Un mouvement d'inspection sanitaire et sociale est créé.
Le XXe siècle marque enfin l'entrée dans un relatif " silence olfactif " : c'est la discrétion voire l'absence totale d'odeur qui est à présent recherchée.

Références

  1. « Mon village natal se nomme Lonlay-l’Abbaye », raconte Alain Corbin. [Archives Réforme (page consultée le 31 août 2010)]

Publications

Bibliographie

  • (fr) Alain Corbin, Historien du sensible, entretiens avec Gilles Heuré, La Découverte, coll. « Cahiers libres » (ISSN 0526-8370), Paris, 2000, 200 p. (ISBN 978-2-7071-3098-3) [présentation en ligne]
  • (fr+en) Stéphane Gerson, « The virtue of idiosyncrasy », Dominique Kalifa, « L’expérience, le désir et l’histoire : Alain Corbin ou le “tournant culturel” silencieux », Emmanuelle Saada, « L’historien, l’ethnographe et l’employé de l’état civil », Michelle Perrot, « Alain Corbin et l’histoire des femmes », Christophe Prochasson, « La politique comme “culture sensible ” : Alain Corbin face à l’histoire politique », Arthur Goldhammer, « Torpor and rage from Haute-Frêne to Hautefaye », Michel Beaujour, « Une ”histoire au second degré ” : le style d’Alain Corbin », Stéphane Gerson, « L’impossible présence de l’historien », French Politics, Culture & Society (ISSN 1537-6370), vol. 22 n° 2, été 2004, p. 14-25 [présentation en ligne]
  • (fr) Anne-Emmanuelle Demartini et Dominique Kalifa (dir.), Imaginaire et sensibilités au XIXe siècle. Études pour Alain Corbin, Créaphis, Paris, 2006 (ISBN 978-2-913610-61-3) [présentation en ligne]
  • (fr) Philippe Poirrier, « Corbin Alain, 1936 », dans Patrick Savidan et Sylvie Mesure, Dictionnaire des sciences humaines, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige / Dicos poche » (ISSN 1762-7370), Paris, 2006, p. 210-211 (ISBN 978-2-13-055710-4) [présentation en ligne]
  • (fr) Philippe Poirrier, « L’histoire culturelle en France. Retour sur trois itinéraires : Alain Corbin, Roger Chartier et Jean-François Sirinelli », Cahiers d’histoire, vol. XXVI no 2, hiver 2007, p. 49-59 [lire en ligne]


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alain Corbin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alain Corbin — (* 12. Januar 1936 in Lonlay l Abbaye) ist ein französischer Historiker und Hochschullehrer. Corbin studierte an der Universität Caen. Er lehrt an der Universität Paris I (Sorbonne) und beschäftigt sich vor allem mit der Geschichte Frankreichs im …   Deutsch Wikipedia

  • Alain Corbin — (born 1936) is a French historian. Trained in the Annales School, Corbin s work has moved away from the large scale collective structures studied by Fernand Braudel towards a history of sensibilities which is closer to Lucien Febvre s history of… …   Wikipedia

  • Corbin — ist der Name folgender Personen: Alain Corbin (* 1936), französischer Historiker Barry Corbin (* 1940), US amerikanischer Filmschauspieler Danielle Corbin (1946−2000), französische Linguistin und Romanistin Easton Corbin, US amerikanischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Corbin (surname) — For other uses, see Corbin (disambiguation). Corbin is a surname, and may refer to: Abel Corbin, (1808 1881), an American financier and the husband of Virginia Grant Alain Corbin (born 1936), a French historian, specialist of the 19th century in… …   Wikipedia

  • Corbin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Corbin », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Corbin est le nom d un nombre important de… …   Wikipédia en Français

  • Alain de Monéys — Hautefaye Hautefaye Ajouter une image Administration Pays France Région Aquitaine Département Dordogne Arrondissement Nontron Canton …   Wikipédia en Français

  • Frédéric Corbin — Laurent Ozon (écologiste) Pour les articles homonymes, voir Ozon. Laurent Ozon, né le 7 août 1967 à Paris (France), est un intellectuel et homme politique écologiste et localiste français. Il utilise les pseudonymes de William… …   Wikipédia en Français

  • Affaire de Hautefaye — L affaire de Hautefaye, parfois appelée « drame de Hautefaye », est relative au supplice et la mise à mort par immolation d Alain de Monéys, lors d une foire dans le village de Hautefaye en Dordogne, le 16 août 1870, et au… …   Wikipédia en Français

  • Georges Vigarello — Georges Vigarello, né en 1941, est directeur de recherche à l École des hautes études en sciences sociales et co directeur du Centre Edgar Morin, anciennement le Cetsah. Il est spécialiste de l histoire de l hygiène, de la santé, des pratiques… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Dordogne — Cet article résume l histoire de la Dordogne. La Dordogne est un département français de la région Aquitaine qui doit son nom au fleuve du même nom. Sommaire 1 Paléolithique 2 Néolithique et Protohistoire 3 Antiquité …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”